Vise

  • Gil Simon, le Stéphane Moreau bis, sera devant la Commission Publifin lundi

    DSC_0083_2.JPG

     

     

     

    Avec ses petites lunettes rectangulaires et ses cheveux bien peignés sur le côté, Gil Simon a le look du gendre idéal. Ce Visétois pure souche, né en 1977 (il aura 40 ans le 16 novembre) a obtenu avec brio une licence en sciences politiques à l’Université de Liège (comme Stéphane Moreau) avant d’être repéré par Michel Daerden (comme Stéphane Moreau) qui le prendra dans son cabinet ministériel de la Région wallonne entre 2001 et 2007.

    Puis, il quitte la politique pour un poste plus opérationnel, celui de conseiller chez Tecteo, puis secrétaire général dès 2009. Une fonction qu’il ne quittera plus et qui fait de lui un des hommes les mieux informés sur le groupe liégeois puisqu’il est chargé de suivre et d’assurer la légalité de toutes les évolutions de l’intercommunale.

    « J’essayerai de répondre le mieux possible à toutes les questions que les parlementaires me poseront », nous a-t-il simplement déclaré hier.

    Il devient également administrateur des filiales Newin et Ecetia, ainsi qu’administrateur d’Inter-Régies et membre exécutif d’Ecetia. Tous mandats pour lesquels il perçoit une rémunération.

    Mais sa seconde passion, c’est sa ville de Visé, dont il est conseiller communal depuis 2000, chef de groupe PS depuis 2006 et… candidat-bourgmestre récemment déclaré. Sauf que son parti a décidé que ce cumul avec une fonction exécutive dans un grand groupe à participations publiques ne sera plus toléré. Il lui faudra, lui aussi, faire un choix (comme Stéphane Moreau à Ans). Aux cinq mandats rémunérés cités plus haut, il faut lui ajouter ceux de conseiller communal à Visé et administrateur de la société d’habitations sociales visétoise.

    L.G. - Source : La Meuse © Photo P. Neufcour

    Selon CUMULEO, Gil SIMON avait 26 mandats dont 7 rémunérés en 2015.

  • Les mandats EN OR de "l'impératrice de Liège"

    une.php.jpeg

    A la une :

    - Publifin : notre sondage choc

    - Montegnée : une hospitalisée s'est défenestrée

    - Standard : Du jamais vu, un Tifo de 1.800 m2

    - Thomas Meunier inaugure sa nouvelle rôtisserie

    - La taverne Elysée toujours pas rouverte

    - Batibouw : votre guide gratuit

    Les autres

    - Michèle Lempereur, veuve de Guy Mathot : la très influente compagne de Demeyer

    - L'électeur sous le choc des affaires

    - Un électeur PS sur 4 veut la démission de Di Rupo

    - Peine maximale pour la maman dont le bébé est mort d'une overdose

    - Visé - Braquage : "Glenwood" veut retrouver son sauveur

    - Stop à la "médiocrité commerciale"

    - Notre Top 10 du week-end

    - Des radars tronçons partout!

    - Bonus fiscal pour 4 zones wallonnes

    - La carte des péages en France

    - Nos suppléments MAXX et TV News...

  • Gardes médicales des 18 et 19 février 2017

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19 hr à 08 hr : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

     - le samedi 18 février 2017 : Pharmacie MEURENS, rue de la Station 10 à Houtain Tél 04/286.11.20

                                             Pharmacie BOVY-NEYBUCH, rue Haute Saive 7 à Saive Tél 04/362.14.53

     

    - le dimanche 19 février 2017 : Pharmacie BERNARD, place Molitor 2 à Hermalle Tél 04/379.17.24

                                                     

  • Ans va l'obliger à démolir la maison qu'il vient d'acheter!

    une.php.jpeg

    A la Une :

    - Inquiétude au Palais : la Reine s'est cassée le col du fémur

    - Richard Fourneaux : " Je drague…mais je ne suis pas célibataire "

    - Primes rabotées : la colère des Diables

    - Le boom des enquêtes judiciaires contre des policiers

    - Anderlecht dans la cour des grands

    Les autres :

    - Le foot tend la main à Marcel Habran

    - Procès Troiano : "Si on le condamne on va assassiner une deuxième famille"

    - Tribunal : les agresseurs d'un homosexuel condamnés

    - Bassenge : l'aide familiale avait escroqué une personne âgée

    - Verviers : Marcel Simonis, le chef de police évincé, pourrait toucher 1,6 millions d'euros

    - Des foetus exposés au musée font polémique

    - Affaire Publifin : mardi s'annonce déjà caniculaire

    - La Wallonie se dote d'un plan santé à l'horizon 2030

    - Etc, etc...

  • Le coin du handball

     

    2e8f61737b2e673b0c91e03eecbbec2d_handball-01-413jpg-handball-images-clip-art_500-431.jpeg

    Hommes


    Pour sa première saison en Beneligue (championnat opposant les 6 meilleures équipes belges et les 6 meilleures hollandaises), le HC Visé a souvent été très bon.

    Il occupe actuellement la 6ème place. Mais il y a un « hic ». Chaque année, cette compétition met en lice 6 équipes de chacun des 2 pays et contrairement aux prévisions 5 équipes belges se situent dans les 6 premières places et le 5ème dès lors devra participer à une compétition avec le 6ème et les 2 premiers de la division nationale pour décider quelles équipes complèteront la prochaine Beneligue. Visé vient de s'incliner ce samedi contre Sittard (30-33) après un match très difficile mais de qualité.
    Le dernier match, ce week-end, mettra Visé aux prises avec Merksem tandis que Sasja qui le précède d'un point se rendra à Tongres. Tout reste donc possible.

    Dames


    Longtemps handicapé par la blessure de sa meilleure buteuse, Kristien Leonaers, le Femina n'occupe que la 5ème place au classement après avoir été défait par un but d'écart lors des 3 derniers matches (Bocholt, Waasmunster et Hasselt).
    Dimanche passé, les Visétoises se rendaient à Saint-Trond qui venait d'éliminer Hasselt en demi finale de la coupe et devenait dès lors favori tant du championnat que de la coupe.
    Visé s'était le week-end passé qualifié également pour la finale mais contre un adversaire moins redoutable : Middelkerke: 28-16 à domicile et 21-21 en déplacement.


    Visé n'était pas favori à Saint-Trond. Et pourtant !
    Le Fémina entièrement retrouvé pouvait enfin compter sur une Kristien Leonaers subitement en pleine possession de ses moyens (11 buts dont 6 penalties sur 6) sur une Margot Friry exceptionnelle dans les buts, mais aussi sur l'ensemble de joueuses particulièrement volontaires.


    La tactique visétoise en défense fit merveille et dès lors, St-Trond fut souvent incapable d'alimenter le score (7-12 à la mi temps et 10-20 à la 47ème et finalement 16-23 à la fin de la rencontre).
    Visé alignait : Friry, Martin, Vanden Boorn, Leonaers (11), Jolly (1), Masrouki.S (1), Bouchard (3), Racz (4), Masrouki M (2), Boons (1), Michel, Dubuc, Jaszczuk, Radermecker. Il reste à espérer que lors de la finale de la coupe contre les mêmes Trudonnaires, les Visétoises confirment cette plantureuse victoire. Ce sera le lundi de Pâques, le 17 avril à Louvain, à 12H30. Moment particulièrement curieux, mais semble-t-il le milieu de l'après-midi est réservé aux hommes et on sait qu'à la fédération du handball, on est un peu macho ! Espérons cependant que notre public suivra.


    Le 15 février 2017,
    Marcel NEVEN