Vise

  • Aujourd'hui dans La Meuse

    000126.jpeg

    - Les bus "pourris" du TEC Liégeois

    - Blocage de l'autoroute en 2015 : la justice a identiié 11 syndicalistes

    - Ce Hutois possède une tonne de Légo : il vend tout

    - Darcis : un temple du vrai chocolat

    - Enfants maltraités : 5.972 cas en 2015

    - Philippe Gilbert : "Je veux le titre national!"

    - Chaque Diable a déjà gagné 176.500€ !

    - Le gang des planches à clous

    - Comblain : il maltraitait les 8 enfants de sa femme

    - Visé : moment historique pour la Belgique

    - Coo : cinq louveteaux alors qu'on la croyait stérile

    - Le nouveau boss du CHR est issu de la loterie nationale

    - Liège - Tribunal : il lui écrase un cric sur la tête

    - Etc, etc...

     

  • Coup de gueule : Brexit, les Anglais s'en vont.

    grande_bretagne_1606.gif

    Ils ont voté pour le Brexit. Les citoyens rétrogrades de la Grande-Bretagne ont décidé de s'isoler sur leur île. Ils ne veulent plus de l'Europe. Personnellement, je pense que les conséquences seront beaucoup plus dommageables pour eux que pour nous. Faut-il s'en attrister ou s'en réjouïr? Les Anglais avaient déjà un statut particulier dans l'Europe : ils ne faisaient partie ni de la zone Schengen ni de la zone Euro. Et sans cesse, ils exigeaient de recevoir plus tout en donnant moins. Nombre de citoyens étaient persuadés de financer l'Europe. La solidarité n'était pas de mise.

    Dans un certain sens, on peut comprendre leur mécontentement, qui est partagé avec de nombreux autres Européens. Pourquoi Strasbourg et Bruxelles? Que de frais engagés et d'argent perdu pour faire plaisir à la France! Quand aux salaires, avantages de toutes sortes, dont bénéficient les fonctionnaires "européens" alors que partout les citoyens doivent se serrer la ceinture, c'est purement indécent!

    Quoi qu'il en soit, la "Grande Europe" a bien besoin de revoir sa copie si elle veut survivre, il n'est pas normal que des pays nouvellement arrivés soient placés sur le même pied que les états fondateurs. Tant que chacun des Etats aura un droit de véto, tant que la moindre décision devra être prise à l'unanimité, nous n'en sortirons pas. Ajoutons que les états membres ne sont pas prêts à céder une partie de leur souveraineté à un gouvernement européen. Il faut une meilleure surveillance des frontières extérieurs, il faut une meilleure collaboration entre les services de police, il faut une uniformisation des législation afin d'éliminer le dumping social dont les citoyens de l'Europe de l'Ouest sont les victimes. Il y a du pain sur la planche....

    Revenant maintenant à la Grande-Bretagne, un de mes oncles avait été plus de 4 ans prisonnier de guerre en Allemagne, dans un camp où se trouvaient également détenus des militaires anglais. Il ne les portait pourtant pas dans son coeur, nos "alliés", lui qui avait coutume de dire : " Y få deux Boches po fé in' Anglais!"

    God save the Queen, elle en aura bien besoin...

  • C'est fait ! Le protocole d'accord relatif à la modification du tracé de la frontière belgo-hollandaise a été signé hier à Visé

    DSC_2979.JPG

    De g à d : Mme Annemarie Penn-Te Strake Bourgmestre de Maasticht; M. Dieudonné Akkermans, Bourgmestre de Margraten; M. Théo Bovens, Commissaire du Roi et Gouverneur de la Province du Limbourg néerlandais; M. Hervé Jamar, Gouverneur de la Province de Liège et M. Marcel Neven, Bourgmestre de Visé 

    Entre Visé et Margraten la ligne frontière séparant la Belgique des Pays Bas a été fixée en 1843, en suivant le point le plus bas de la Meuse.

    En 1961, les deux pays ont décidé d'améliorer la liaison fluviale entre le canal Albert et le canal Juliana. Les méandres de la Meuse ont été rectifiés, avec pour conséquence que certaines terres se sont retrouvées séparées du royaume auquel elles appartiennent. L'accès par voie terrestre de ces parcelles était devenu impossible par terre, sans passer par le pays voisins. Il en est résulté que ces "ilots" se sont vus fréquentés par des personnes peu soucieuses du respect des lois. Personne n'était vraiment satisfait de cette situation. Une procédure officielle de modification du tracé de la frontière a donc été entamée.

    DSC_3030.JPG

                                        L'échange des Protocoles signés.

    Mais une telle procédure n'est pas simple. En effet, la rectification de la frontière nationale concerne également les régions, provinces et communes, ainsi que les cadastres des deux pays, la police, et les organismes de gestion de la nature et de l'eau.

    DSC_3034.JPG

    Les congratulations entre les deux Gouverneurs, signataires du Protocole

    Au début de cette année, les Souverains de nos deux pays ont nommé les membres chargés de rédiger le Protocole d'accord. C'est cette proposition finale qui a été signée hier à l'Hôtel de Ville de Visé. Un traité sera soumis aux Parlements respectifs et en 2017, on devrait aboutir à la modification de la frontière nationale. Madame l'Ambassadrice des Pays-Bas en Belgique, Monsieur le Consul des Pays-Bas à Liège et Monsieur Paul Bolland, Gouverneur Honoraire de la Province de Liège avaient tenu à rehausser de leur présence cette cérémonie.

    Certaines voix "vertes" tant belges que néerlandaises s'étaient faites entendre, craignant que le statut de protection en zone Natura 2000 de la presqu'île de l'Illal soit modifié. Il n'en sera rien. Un des points du protocole prend la protection de la nature en compte, et assure que le statut de réserve naturelle sera bien conservé. Et en plus, si une modification de statut d'une de ces parcelles était envisagée par un des deux royaumes, ce serait à l'Europe de trancher. 

    A l'issue de la partie protocolaire, un bref question-réponse presse/intervenants a eu lieu, puis l'assemblée s'est retrouvée devant le verre de l'amitié. Félicitations aux autorités néerlandaises qui avaient prévu la présence de traducteurs via casque d'écoute.

    Une excellentye vidéo a été réalisée par le Autorités néerlandaises, elle est disponible ici : https://youtu.be/LdmIoXhJgxU

    (Le reportage photo est en cours de montage, il sera publié sous peu dans un album disponible en marge de droite)

    P. Neufcour

  • La Voie royale pour nos Diables

    000135.jpeg

    - Suède - Belgique : 16 pages spéciales

    - Jamal, le Kamikaze raté

    - Liège : désintoxiquer plutôt qu'emprisonner

    - Accidents mortels : le 21 points noirs en Wallonie

    - Economie : Chaudfontaine inonde l'Euro 2016

    - Nouvelle polémique au CE1D : "Des cons ne font pas de faute"

    - Euro : un supporter du Standard de Liège condamné

    - Visé : poursuivie pour avoir crevé un oeil

    - Les candidats de Koh-Lanta supporteront les Diables Rouges

    - Tir de campes interdit à cause des attentats

    - Aucun bus hybride pour le TEC Liège

    - Liège - Insolite : des lunettes en frigos recyclés

    - Visé : la gare déplacée ?

    - Il n'a jamais autant plu depuis le 1er janvier

    - Etc, etc...

  • Visé : animation musicale pour les seniors des "Trois Rois" cet après-midi

     

    DSC_2958.JPG

    Il était 14h00 quand "ils" sont arrivés. "Ils", ce sont 36 enfants de 3è et 4è années primaires de l'Institut St-Hadelin qui venait divertir les pensionnaires de la maison de repos.

    "C'est une initiative de l'école, nous explique Madame Detaille, une des institutrices. Cette année, nous n'avons rien organisé pour la fête des mères ni celles des pères, nous avons préféré faire présenter un spectacle par les enfants à l'occasion d'une "Fête des Parents" et ce sont des chansons de ce spectacle que les enfants sont venus interpréter ici. Nous étions déjà venus à la Noël, les enfants avaient apprécié, et les papys et mamies aussi"

    Madame Giaccio, la directrice de l'établissement ajoute : " Dès que j'ai reçu la proposition de l'institut, j'ai directement accepté. Cela s'était très bien passé à la Noël, nos pensonnaires étaient ravis. 

    A l'issue du mini-concert, les "Trois Rois" ont offert un petit goûter aux élèves participants. C'est ça, une opération Wiin-Win. 

    (Quelques photos dans l'album en marge droite)

Nos rubriques