Régionale visétoise : inauguration de huit logements "basse énergie"

_DSC0003.JPG

 

La Régionale visétoise d'habitations a profité de la fête du quartier de la Wade pour inaugurer officiellement huit appartements "basse énergie". Ces logements sont en fait occupés depuis le début de l'année. Forte d'un parc d'environ 1370 habitations réparties sur trois communes (Bassenge, Dalhem et Visé) la société a décidé de mettre l'accent sur les économies d'énergie. Deux blocs de quatre appartements, sur deux niveaux,  ont été construits dans le quartier de la Wade. Les appartements du rez-de-chaussée sont aménagés pour les personnes à mobilité réduite.

Les plans ont été établis par le bureau d'architectes visétois de Stéphane Adam, et les travaux ont été réalisés par l'entreprise Thomassen d'Oupeye. Le coefficient d'isolation correspond à un indice K 28 à 32, ce qui permettra de faire réaliser de substantielles économies aux locataires.

Les performances énergétiques sont dues à un ensemble de facteurs : bâtiments compacts, grandes baies vitrées plein sud, ouvertures limitées dans les autres murs, ainsi qu'une isolation de 120mm des murs extérieurs. La toiture, plate comporte 150 mm de polyester extrudé recouvert d'une membrane de caoutchouc. Le sol, lui, bénéficie de 65mm de polyurethane.

Chaque logement dispose de sa chaudière à gaz naturelle à condensation, produisant également de l'eau chaude. De plus, ils bénéficient d'un système de VMC (ventilation mécanique contrôlée) à double flux : les calories extraites de l'air vicié évacué sont réinjectée dans le circuit d'arrivée d'ai frais extérieur.

Le coût par logement est d'environ 119.400 €. La région finance 92 % de cette somme, un subside de 3 % a été obtenu et l'apport de fonds propres de la société est de 3 %.

Les locataires installés dans ces logements sont enchantés et le seront encore d'avantage à la réception des factures d'énergie.

Malheureusement, l'opération est financièrement déficitaire pour la société : les loyers perçus sont sensiblement inférieurs à ceux qui devraient être demandés pour équilibrer l'opération.      

Les commentaires sont fermés.