• Le Mot du Bourgmestre

    DSC_0085.jpgUne compétition réservée aux amateurs où ont brillé deux jeunes de notre région

     

    Cette année, la finale de l'UCI Worl Cycling Tour était organisée à Pietermaritzburg en Afrique du Sud du 23 au 26 août 2012.

    Qu'est-ce que le Worl Cycling Tour?

    C'est une compétition de cyclistes amateurs, organisée sous l'égide de l'Union cycliste internationale, comprenant deux catégories d'âge (16-29 et 30-40) et différentes disciplines (contre la montre, 61, 91, 121 km …)

    Pour participer, il fallait s'être qualifié lors d'une des 14 manches organisées dans différents pays du monde. Voici ce qu'en dit le Président de l'UCI (Union cycliste internationale: « L'action de l'union internationale a pour but de valoriser les fans de vélo bien entraînés, mais non professionnels … Nous souhaitons que le cycliste amateur, dévoué à son sport, puisse goûter à la compétition de haut niveau en concourant pour le titre de champion du monde ... ». Il s'agit donc d'une compétition de purs amateurs et le budget nécessaire était lourd de plus de 2.000€ par participant.

    157 coureurs se sont donc retrouvés en Afrique du Sud pour essayer de devenir champions dans leur catégorie d'âge et sur la distance choisie.

    Deux coureurs de la Province de Liège étaient au départ: Simon Collard de Saive  qui avait remporté un titre l'année passée (à Stavelot) et le Visétois, Maxime Wagener, tous deux de l'équipe Race Point localisée à Saint Vith.
    Ils ont été brillants: le 23 août:Simon Collard est sacré champion du monde en course contre la montre et le 26 août: 2 Liégeois sur le podium. Champion, Simon Collard et sur la 3ème marche son co-équipier Maxime Wagener. 

    Félicitations à tous deux.

    Visé, ville sportive: il s'agit aussi parfois d'individualités peu connues et pratiquant des sports inconnus du grand public.

     

     

    Marcel NEVEN,

    Bourgmestre.


  • Hermalle : cette nuit vers 01h violente explosion au n° 14 de la rue Antoine Pire

    DSC_0001.jpg

                                                         ©P.Neufcour

    Il était environ 01h cette nuit lorsqu'une violente explosion s'est faite entendre à Hermalle.

    La rue Antoine Pire, est l'une des rues qui constituent le quartier d'habitations sociales en face des anciens établissements Lauffer, près du pont sur le canal Albert. C'est au n° 14 de cette petite artère en cul de sac qu'une violente déflagration s'est produite, blessant grièvement le locataire.

    François habite cet appartement, situé au premier étage, depuis 3 ou 4 ans. Les autres habitants de la rue ne le connaissent que très peu, il ne parlait pas beaucoup. Le voisinage ignore même son nom. il doit avoir un peu moins de 50 ans.

    DSC_0002.jpgRosette Lurquin (79) est sa voisine directe. Elle témoigne : " J'étais partie dormir plus tôt, hier. Il y avait quatre nuits qu'on ne dormait presque plus avec le bruit de la fête. Vers 1h, j'ai été tirée de mon sommeil par un bruit très violent. Il me semble que celà à explosé à trois reprises. J'ai cru que ma maison s'écroulait".

    C'est en venant à sa fenêtre que Rosette apprend qu'il y a eu une explosion au n° 14, dans l'appartement contigü au sien et que François est gravement brûlé.

    "Il y avait des ambulances et des pompiers dans toute la rue, continue Rosette,  les policiers sont même venus voir chez moi mais il n'y a heureusement pas de dégâts"

    Au bâtiment sinistré, les dégâts apparents semblent limités. Quelques tuiles se sont détachées du toit et écrasées sur le trottoir. Les pompiers ont placé une bâche d'environ 1m2 pour recouvrir le trou dans la toiture.

    Il semblerait qu'on soit passé très près du drame, d'autres habitations auraient pu être atteintes et le nombre de victimes aurait pu être plus élevé.

    L'enquête en cours devra déterminer les causes exactes de cet accident. Il semble probable qu'il soit dû à une fuite de gaz à l'intérieur du logement.

     

  • Visé : Souvré en fête - Grande exposition de photos

    expo photo-1.jpg

    Les 6, 7, 8 et 9 septembre, le Comité des fêtes du quartier de Souvré organise une exposition photos sur le thème "Les Souvrétois et leur fête". Salle des Sans-Soucis rue de Jupille.

    Vernissage le 6 septembre à 19h30 en présence des autorités locales. 

  • Les Journées du Patrimoine à Visé

    _DSC0167.jpgLes 24e journées du patrimoine sont pour bientôt. Visé une fois de plus se distingue et le musée régional a parrainé si pas organisé les 4 manifestations seuls ou en coproduction  que nous vous présentons ci-dessous
     
    8 & 9 SEPTEMBRE DE 14 H. À 18 H. 24JOURNÉES DU PATRIMOINE
    “GRANDES FIGURES DE WALLONIE”
    AU MUSÉE, LES PERSONNALITÉS LOCALES ET LEUR PATRIMOINE
     
    Le thème de ces vingt-quatrièmes journées du patrimoine est de confronter de grandes figures de Wallonie avec le patrimoine (exceptés les auteurs évoqués en 2011). Le musée de Visé ne pouvait pas être en reste et vous présente une exposition mettant en rapport des personnalités de tous les domaines avec des patrimoines présents dans la Basse-Meuse.
    Demeure permanente, de passage, dernière ou première demeure, témoin d’un événement historique, anecdotique, rappel d’un traité, d’un accord, réalisation architecturale, ...bref , il y en a pour tous les goûts.

    - Marcel de Puydt et Joseph Hamal-Nandrin et les minières de silex de la région des Fourons
    - les mystérieux A.A. et M.H. qui ont bâti nos toitures à l’époque gallo-romaine
    - les deux empereurs de Germanie, Henri IV et Henri V se toisent de part et d’autre de l’ancien pont de Visé
    - le mystérieux portrait d’un visétois du 15e s. et l’auberge de l’Agace,
    - le sinistré visétois inconnu et sa maison détruite en 1914 et retrouvée en l’état en 1985 l’architecte Jamar et la collégiale de Visé, l’architecte Jaspar , l’hôtel de ville et d’autres maisons visétoises
    - l’architecte Mathieu Dossin et le style qu’il affectionnait, le style (Renaissance)mosan avec le premier hôtel de ville de Visé, le château de Berneau, le château de Cheratte et l’actuel centre culturel visétois
    - Ferdinand de Bavière rend visite à son couvent de Sépulcrines à Chirouxville (Visé)
    - Hubert Thuillier voit double entre l’école moyenne pour garçons et le local des anciens arquebusiers de Visé.
    - Albert 1er, 3e roi des Belges à notre secours nous envoie ses célèbres baraquements et lance un nouveau canal.
    - Liszt, Louise de Mercy-Argenteau et le magnifique domaine d’Argenteau pendant plus d’un siècle
    - les Cambresier se rappellent leur enfance à l’école de Lixhe et Jean Donnay de son village de Cheratte.
    - De l’histoire à la légende, les familles Sartorius et Warrimont se font face depuis 1771, rue Raskinroy
    - Trois destins de la Grande Guerre, trois rues, trois maisons : Jean, Raymond et Pierre Lensen.
    - La famille de Sluse et ses maisons de la rue des Récollets et du Perron ou encore les richesses botaniques de Lanaye
    - La vouerie de Nivelle, propriété de saint Hubert accueille la dépuille de saint Lambert.
    - Louis XIV loge à Devant-le-Pont et accueille les bourgeois de Visé en 1672
    - Césaro et une peintre de fleurs animent le château de Cheratte
    - L’ingénieur Henry révolutionne la houillerie à Cheratte-Bas........et d’autres, qui ont marqué l’histoire de Visé.

    Ouverture les deux après-midis, avec trois visites guidées : samedi 8 et dimanche 9 à 16 h. : de l’exposition (1 heure) et dimanche 9 à 10 h., exposition et tour de ville (2 heures).

    L’exposition sera prolongée jusqu’au 7 octobre ( pour les écoles sur réservation du lundi au vendredi dès 8 h.30 et pour le grand public, du mardi au samedi de 14 h. à 17 h.)(Ouverture le premier dimanche d’octobre, le 7 avec dernière visite guidée à 15 h.).
     
    A LA COLLÉGIALE DE VISÉ, UN TRÉSOR MOBILIER REMARQUABLE
     
    Cet autre bâtiment majeur de Visé, la Collégiale Saint-Martin et Saint-Hadelin doit beaucoup à plusieurs personnalités : Charlemagne qui la consacra comme église, sa fille Berthe qui y fut enterrée, le chapitre de Saint-Lambert, Adolphe de la Marck qui l’intégra dans le rempart de la ville, Saint-Hadelin en ses reliques qui la revivifia en la faisant devenir une collégiale, les chanoines qui l’enrichirent de leurs donations et patrimoines, Guy de Brimeu qui la réconforta après maints méfaits, les Allemands qui la détruisirent le 10 août 1914 et les architectes qui la restaurèrent dont le principal, Jamar ou plus près de nous, Simon et Lejeune.
    La collégiale sera ouverte les deux après-midis de 14 h. à 18 h. et une visite commentée sera organisée les deux jours à 14 h. sous la conduite de la confrérie Notre-Dame de Lorette et Saint-Hadelin avec notre appui scientifique. L’architecture et l’histoire du monument avec bien entendu tous les détails sur le trésor mobilier de la fédération Wallonie-Bruxlles :  la châsse mosane.
    Mais n’oublions pas qu’il y a en son sein, plusieurs oeuvres d’art, outre la châsse de saint Hadelin et le buste qu’on ne présente plus, un bas-relief signé Jean Del Cour, le cénotaphe de la famille de Sluse, des peintures de Delgoffe, de Boverie et des vitraux historiés.
     
    A LA CHAPELLE DE WIXHOU (ARGENTEAU), VISITE EXCEPTIONNELLE LE DIMANCHE 9 SEPTEMBRE DE 14 H. À 18 H. 
     
    En raison du pélérinage de la Nativité de la Vierge, chaque 8 septembre à la chapelle de Wixhou et sa procession aux flambeaux, c’est seulement le dimanche 9 septembre entre 14 et 18 h. que le public pourra visiter l’exposition dans la ferme épiscopale (à l’entrée du site) suivie des commentaires dans la chapelle néo-byzantine de Notre-Dame aux bois bénits d’Argenteau-Wixhou.
    Des guides vous attendront pour vous faire découvrir les richesses de ce lieu sacré, qui est géré actuellement par une fondation.
    C’est avec notre collaboration, une réalisation conjointe des Rendez-Vous de Richelle et de la fondation Notre-Dame de Wixhou. Photos, affiches, documents rares seront présentés dans la ferme de l’évêque.
    Le vendredi précédent 7 septembre à 19 h. à la maison des associations de Richelle, Charles Bolland, président des Rendez-Vous de Richelle évoquera la comtesse mélomane, née Caraman-Chimay qui épousa le comte de Mercy-Argenteau. Mélomane, de par son éducation, elle épousa le comte de Mercy-Argenteau et sa beauté rayonna les salons du Second-Empire..........
     
    UNE BALADE CONTÉE ET MUSICALE «SUR LES PAS DE LISZT ET DE LA COMTESSE DE MERCY-ARGENTEAU (RV À LA CHAPELLE DE WIXHOU LE 9/9 À 19 H.30)                                    
      
    FIn mars 2011, Michel Jaspar avait organisé, avec notre appui, une balade en trolleybus qui allait de l’Académie de musique à la chapelle de Wixhou puis à l’église Saint-Firmin de Richelle. Près de 300 visiteurs nous avaient rejoints en 7 balades.
     
    Ici, pour une seule soirée, ce sera également une balade contée et musicale mais à pied qui partira de place de Wixhou où le public rencontrera Liszt (Michel Jaspar) en partance pour Argenteau et sa rencontre avec le comte de Mercy-Argenteau (Jean-Pierre Lensen) puis son épouse, la Comtesse mélomane  ( Marine Nihant) qui iront faire la découverte de la somptueuse chapelle de Wixhou où un jeune élève de Liszt (Michaël Grailet) jouera sur un piano d’époque l’une ou l’autre composition. Sans oublier l’orgue de la chapelle. Puis ce groupe repartira sous les flambeaux vers le village de Richelle en rencontrant,telle une ombre, la grand-mère de la comtesse, Mme Cabarrus, future princesse de Chimay (Lucy Lensen) qui nous racontera sa vie tumultueuse avant que les participants retrouvent les orgues classées de l’église Saint-Firmin de Richelle, tenues par Geneviève Chapelier. La chorale d’Anacrousis accompagnera Liszt dans cette découverte musicale et historique , qui clôturera avec talent et allégresse les journées du patrimoine en région liégeoise.
    Pas besoin de réserver mais départ à l’heure. Un petit verre parachevera cette soirée musicale.  
     
    Pour tous renseignements, s'adresser à J.P.Lensen au 0495-496391
     
     
    Musée  régional d'archéologie et d'histoire de Visé
    Adresse de courrier : rue de Berneau, 1 B-4600 Visé
    Adresse du musée, des conférences et des expositions : rue du Collège, 31 à Visé
    Contact : Jean-Pierre Lensen 0032 (0)495496391
    Site internet : www.museedevise.be