COUP DE GUEULE : T.E.C : grève sauvage ou grève de sauvages?

 

624_341_053a29ac370a6754fb63c224229efdda-1363347890.jpg

L'usager peut se poser la question sans détour. L'origine du conflit actuel est toute simple : des travaux dans le centre de Herstal ont provoqué une modification d'itinéraire. Modification qui n'est pas du goût de certains chauffeurs : rues étroites, difficultés de se croiser, ralentissements, impossiblité de respecter les horaires. Jusque là, tout le monde est d'accord. Ajoutons quand même que la fin des travaux était annoncée pour ce soir, l'itinéraire initial allait donc pouvoir être rétabli.

Là où s'installe le problème c'est quand, à l'instigation de certains délégués syndicaux semblerait-il, les chauffeurs empruntant cet itinéraire décident, de leur propre chef, de le modifier. "Tu veux que je passe par là? Eh ben non, j'irai par où il me plaît ! " Réactions même pas dignes d'une cour de récréation du fondamental. La direction, mise au courant, décide alors de convoquer les 18 chauffeurs en cause, pour les "recadrer". 

"Ils ont été convoqués sans même nous avertir" s'exclamait cette déléguée, celle-là même qui vient de déclarer "nous ne sommes pas dans une dictature !" Si, Madame, nous y sommes, dans la dictature des syndicats. Alors, voilà, c'est la grève !

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit ! Je suis syndiqué, pro-syndicat, et il faut absolument que le droit de grève soit assuré à tous les travailleurs. Mais ce droit doit être utilisé judicieusement, en dernier recours, lorsque toutes les autres possibilité d'accord ont échoué, pas à tout bout de champ comme c'est le cas actuellement dans certains services dits publics.

Le public, lui, qu'en pense-t-il ? Les travailleurs qui doivent se rendre au boulot, les étudiants qui doivent se rendre au cours ? Les gens qui ne disposent pas de voiture et qui doivent se déplacer, passer un examen en clinique? Je ne pense pas "qu'ils débrayeront par solidarité"!

Vous, les irresponsables qui avez décidé de cet arrêt de travail, vous pensez que cela va inciter les usagers à s'adresser au chauffeur avec un grand sourire? De faire preuve de politesse envers ces travailleurs? Peut-être pour les remercier de quand même travailler, de temps en temps...

Vous, les dirigeants syndicaux, vous ne pensez pas que ce serait plutôt certains de vos délégués qui auraient besoin d'être "recadrés"?

Pierre Neufcour

 

Commentaires

  • messieurs après avoir connus la tec et de ljin il n'y à pas photo , chez la ligne , pas abonnement pas de sous un simple sms pour 1,40 euro centimes vous donne droit à une heure de bus ,et si vous ne possédez rien le chauffeur remplira un papier , je ne parlerais pas de la politesse de la plus part de vos chauffeurs , vos bus sont plus proche des bétaillères que d'autre choses , chez la ligne vous avez un bonjour et un aurevoir de la plus part des chauffeurs qui sont bilingues , ses bus on l'air conditionné , je sais que vous sous traité avec la ligne , cela vas durer le temps des pâquerettes , et j'en suis heureux , donnez mois une raison de préférer la tec , pour vous le moi commence le premier , la ligne plus à jour et flexible le moi commence quand vous vouler par rapport à votre emplois , je pourrais encore en parler , mais à quoi bon ,de quel argument disposez vous donc
    Mr francois

Les commentaires sont fermés.