Un nouvel avenir pour le charbonnage de Cheratte

 philimg151_2.jpg

                 La tour d'extraction sera conservée      © P Neufcour

A l’abandon depuis près de 30 ans, le charbonnage du Hasard va bientôt connaître une nouvelle vie.

Au terme d’une procédure d’expropriation menée dans le cadre des mesures SAR du Plan Marshall 2.Vert, la SPI, Agence de Développement pour la province de Liège, vient d’en devenir propriétaire.
Elle travaille dès aujourd’hui, en concertation avec la Ville de Visé et les riverains, à la reconversion de ce site emblématique.

Depuis sa fermeture et son rachat il y a bientôt 30 ans, le charbonnage du Hasard à Cheratte a connu une lente dégradation, jusqu’à devenir un chancre. « Cette situation ne pouvait plus durer. Non seulement le propriétaire privé du site laissait se dégrader un patrimoine majeur et en partie classé, mais en plus, le charbonnage est devenu un point noir qui freine le développement de tout le quartier », explique Marcel Neven, Bourgmestre de Visé.

Vu l’urgence de la situation, la SPI a proposé l’inscription sur la liste des Sites à Réaménager (SAR) du Plan Marshall 2.Vert. Ce qui lui a permis de lancer une procédure d’expropriation rapide et de devenir aujourd’hui propriétaire de l’ancien charbonnage. « Nous nous réjouissons de cette première étape. Nous allons enfin pouvoir en dessiner les contours et pouvoir profiter de ce levier pour redynamiser tout le quartier », se réjouit Luc Lejeune, Echevin du Développement Territorial de Visé. Qui adresse également un message à la population : « il y a aujourd’hui un capitaine dans le navire et, si le précédent propriétaire a laissé le charbonnage plus ou moins accessible à n’importe qui, ce n’est plus le cas. La Ville de Visé et la SPI sont déterminées à enrayer la dégradation du site. Il faut aussi insister sur sa dangerosité ! Il y a notamment des trous béants de plusieurs dizaines de mètres de profondeur et le risque de chute est réel. Il n’y a peu, un "visiteur" a d'ailleurs fait une chute et s'est brisé une jambe. Les accès au site ont d’ailleurs été complètement sécurisés et tout accès non autorisé sera dorénavant sanctionné ».

Dany Germain est le président de l'ASBL Cheratte Quartier de vie. Il tient à mettre en exergue le travail réalisé par Thomas Delarue, décédé il y a plusieurs années "Thomas, Cherattois d'origine, est un ancien mineur et il a habité la cité ouvrière du charbonnage. C'est un des principaux initiateurs de ce projet et je tiens à lui rendre hommage. Maintenant, à la satisfaction de tous les Cherattois, ce chancre qui leur pourrissait la vie, en pourrissant le quartier, va enfin disparaître. Le travail de longue haleine que nous avons effectué depuis de nombreuses années va enfin porter ses fruits"

La prochaine étape importante est fixée à la mi-janvier, lors de la visite sur place du Ministre de l’Aménagement du Territoire, Philippe Henry. Le site sera alors ouvert exceptionnellement aux journalistes et les premières esquisses du Master Plan de requalification seront dévoilées par la SPI et l’auteur de projet qui travaille dès aujourd’hui sur le dossier.

On pourrait même rêver d'une nouvelle gare SNCB, qui aurait tout à fait sa place sur le terrain situé en face de l'ancien charbonnage, et qui en terme de mobilité, serait le pendant pour la rive droite de la Meuse, de la nouvelle liaison par tram rive gauche.

Jeudi soir, une réunion publique était organisée à Cheratte, afin que tous les habigtants puissent faire part de leurs remarques, propositions, etc...


Les commentaires sont fermés.