• Le mot du Bourgmestre

    Trop-de-devoirs.jpg

    A PROPOS DU CEB

    La plupart d’entre vous ont entendu parler du CEB, le certificat d’enseignement de base qui a pris la place des examens cantonaux et diocésains il y a quelques années. Facultatif à l’origine, il est devenu obligatoire.
    Sa difficulté n’est pas très lourde ; le pourcentage de réussite est élevé. Il n’empêche, il a pris une importance très élevée chez les enseignants, les élèves et les parents.
    Plus que la réussite pratiquement acquise d’office dans la majorité des cas, c’est fondamentalement le pourcentage obtenu qui est le plus révélateur.
    Un des intérêts majeurs est évidemment de contrôler l’assimilation des matières vues à l’école tant du point de vue de l’élève qui, soit est satisfait, soit sait qu’il doit s’améliorer, que de l’école qui peut se rendre compte qu’il y a des lacunes à combler.

    Malheureusement, certains journaux ont cru pouvoir se saisir de la question et publient des questions préparatoires qui vident le CEB de sa substance. Il s’agit dès lors d’un bachotage comme on le connaît en France, ne reflétant plus la valeur réelle des élèves.

    En Belgique, on n’a jamais voulu du bac conscient que l’on était, de son côté artificiel. C’est ce qui menace le CEB.
    Certes, la presse est libre chez nous. Encore ne faudrait-il pas que l’on utilise cette liberté négativement.


    Marcel NEVEN
    Bourgmestre

    (NDLR : ce texte n'engage que la responsabilité de son auteur)

     

  • Le billet du C.A.L. Basse-Meuse

    affiche-prixdupain.jpg

     

    Film et conférence-débat : «Le prix du pain »

    « Le prix du pain » est un film documentaire de Yves Dorme qui sera projeté le 21 juin à la salle Fricaud-Delhez à Blégny.

    «  Jeune ou âgé, seul ou en couple, avec ou sans enfant, chômeur, travailleur ou pensionné, leur quotidien est émaillé de difficultés liées au manque d’argent. Ils cherchent des solutions, au jour le jour, chaque détail devient essentiel. Quatre portraits  de la pauvreté dans notre pays en crise. Quatre visages d’une précarité souvent cachée et difficile à vivre. »

     

    C’est un film sur le courage et la force de se relever qui vous est présenté et auquel vous êtes  invités par La Maison de la Laïcité de Visé et Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse. La projection sera suivie par un débat avec, probablement, Monsieur Pierre Doyen, animateur au Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté.

    Rendez-vous à la salle Fricaud- Delhez à Blegny le 21 juin à 20h.

    Pour plus de renseignements vous pouvez contacter  Madame Rachel Etienne, la coordinatrice de la maison de la Laïcité de Visé au 04 265 96 48 ou 0477 78 34 79 ou laicite.vise@gmail.com

    Nous serons heureux de vous  rencontrer.

     

    Claire Dethioux pour le CAL Basse-Meuse

  • L'Athlétic Club de Visé

    AC_vise_ALL_28-05-2016.jpg

    Ce samedi 28 mai se déroulait le dernier entrainement de l’AC VISE sur l’Ile Robinson :
    Petit entrainement pour tous les groupes et bilan de fin de saison.
    C’est autour d’un petit apéro que Benoît (président) et Jean Paul (coach) ont présenté le fonctionnement du club pour la saison 2016-2017 qui débutera en septembre prochain.
    Afin de satisfaire aux nombreuses demandes (140 membres cette année)  et répondre aux aspirations de chacun, il y aura, à la rentrée, 4 groupes de distincts :
     
    1. Le groupe 6 à 12 ans (benjamin, pupille et minime), découvrir l’athlétisme et s’entrainer de manière ludique. 
    2. Le groupe 13 ans et plus >>> FOND ET 1/2 FOND
    3. Le groupe 13 ans et plus >>>  SPRINT / SAUT / HAIES
    4. Groupe “Je cours pour ma forme”  les jeudis soirs et samedi matin
     
    Infos complémentaires sur le blog du club http://ac-vise.blogspot.be
  • Dans votre journal

    00012g.jpeg

    - Région liégeoise : attention déluge!

    - SNCB : la plus longue grève depuis 15 ans. La fracture est grande entre le nord et le sud

    - Le frère de Nathalie brise le silence

    - Diables Rouges : la machine à gagner démarre en douceur

    - Le baiser qui fait le tour du monde

    - David Goffin va défier Gulbis pour ne place en quarts

    - Marc Goblet : "Si être moderne c'est accepter le recul des acquis sociaux, alors je ne le suis pas"

    - Ans, Alleur, Grâce-Hollogne, Oupeye... Des trombes d'eau ont noyé plusieurs communes

    - Herstal : le meurtrier reste muet

    - Flémalle : une quinquagénaire victime d'un meurtre

    - Profession : chien-flic

    - La folie Lego s'empare de Cheratte

    - Des jeunes radicalisés se racontent en image

    - Il reste 27.000 places pour les Diables

    - F1 : Hamiton couronné par... Red Bull

    - Cyclisme : cette fois c'est l'accident de trop

    - Etc, etc...

  • Milmort: Patrice Bleus placé sous mandat d'arrêt pour tentative d'assassinat sur Thierry Horrion

     

    1578220672_B978790399Z.1_20160529124112_000_G1F6T1L6T.3-0.png.jpg

                                                                              Photo DR/SP

    Samedi, Patrice Bleus, 45 ans, de Seraing, a été déféré au palais de justice de Liège. Il a été présenté à la juge d’instruction qui l’a placé sous mandat d’arrêt pour tentative d’assassinat sur la personne de Thierry Horrion.

    Bleus avait ouvert le feu, à trois reprises, sur le commerçant herstalien de 46 ans. La juge d’instruction a donc retenu la préméditation du geste, ce que conteste, avec force, Patrice Bleus, l’auteur des coups de feu.

    Bleus avait été arrêté par la police de Herstal quelques minutes seulement après avoir ouvert le feu sur Thierry Horrion, un Herstalien avec qui il venait de s’installer à la terrasse du café de la Gare à Milmort. Trois balles tirées. Au moins une a terminé dans le thorax. Bleus a ensuite matraqué sa victime, grièvement blessée à la tête, à coups de crosse.

    Après avoir essuyé les tirs, Thierry s’était effondré au pied de sa Porsche Boxster stationnée sur le petit parking jouxtant le café. (A.B.)