Coup de gueule : Brexit, les Anglais s'en vont.

grande_bretagne_1606.gif

Ils ont voté pour le Brexit. Les citoyens rétrogrades de la Grande-Bretagne ont décidé de s'isoler sur leur île. Ils ne veulent plus de l'Europe. Personnellement, je pense que les conséquences seront beaucoup plus dommageables pour eux que pour nous. Faut-il s'en attrister ou s'en réjouïr? Les Anglais avaient déjà un statut particulier dans l'Europe : ils ne faisaient partie ni de la zone Schengen ni de la zone Euro. Et sans cesse, ils exigeaient de recevoir plus tout en donnant moins. Nombre de citoyens étaient persuadés de financer l'Europe. La solidarité n'était pas de mise.

Dans un certain sens, on peut comprendre leur mécontentement, qui est partagé avec de nombreux autres Européens. Pourquoi Strasbourg et Bruxelles? Que de frais engagés et d'argent perdu pour faire plaisir à la France! Quand aux salaires, avantages de toutes sortes, dont bénéficient les fonctionnaires "européens" alors que partout les citoyens doivent se serrer la ceinture, c'est purement indécent!

Quoi qu'il en soit, la "Grande Europe" a bien besoin de revoir sa copie si elle veut survivre, il n'est pas normal que des pays nouvellement arrivés soient placés sur le même pied que les états fondateurs. Tant que chacun des Etats aura un droit de véto, tant que la moindre décision devra être prise à l'unanimité, nous n'en sortirons pas. Ajoutons que les états membres ne sont pas prêts à céder une partie de leur souveraineté à un gouvernement européen. Il faut une meilleure surveillance des frontières extérieurs, il faut une meilleure collaboration entre les services de police, il faut une uniformisation des législation afin d'éliminer le dumping social dont les citoyens de l'Europe de l'Ouest sont les victimes. Il y a du pain sur la planche....

Revenant maintenant à la Grande-Bretagne, un de mes oncles avait été plus de 4 ans prisonnier de guerre en Allemagne, dans un camp où se trouvaient également détenus des militaires anglais. Il ne les portait pourtant pas dans son coeur, nos "alliés", lui qui avait coutume de dire : " Y få deux Boches po fé in' Anglais!"

God save the Queen, elle en aura bien besoin...

Les commentaires sont fermés.