• JUDO VISE – champion régional division 2

    y3mQj8hcgomqlTjYSNJeKsEwMe9TdNJlSTQKASd7MVFZ5b6oyVKC9PTJI401aGqk7Z_wtH7yLCFy2iSWxb9cs1LgQWQYpi-ZqB3CPFz-YpCC7w.jpg

    Victoire du Royal Judo Club Visé ! 

    Ce samedi 26 novembre se déroulait à Visé la dernière des 3 journées Inter-Equipes de Judo 2016. 

    Pour le J.C. Visé en D2 actuellement, ce fût à nouveau l’occasion de montrer un savoureux mélange de qualité de judo et d’esprit d’équipe. 

    L’épilogue des 3 journées était à découvrir ce samedi 26-11 au Hall Omnisport de Visé. Au programme, les 4 équipes restantes, n’ayant pas encore rencontré Visé, notamment La Chenaie (Bxl), Renaissance (Montegnée), Dojo Liégeois et Plombières. Il fallait confirmer, après avoir battu toutes les équipes dans les journées précédentes dont notamment Mons lors de la première journée. 

    En effet, seules quelques équipes semblaient avoir le profil et les qualités « Judo » nécessaires pour pouvoir truster une place en tête de classement et espérer une montée en D1. Visé en faisait très clairement partie. 

    Une victoire avec la manière ! 

    Après avoir redémarré en D4 il y a 3 ans, le Royal Judo Club Visétois a fait fort, très fort ! Champion chaque année, avec des victoires sur toutes les équipes rencontrées et une montée de division chaque année ! 

    Quoi de plus normal donc de retrouver nos Visétois en D1 l’année prochaine. Eux qui avait tout repris à zéro avec un remaniement complet du Staff entraineurs, dont quelques anciens mais aussi des jeunes qui depuis, avaient tous « roulé leurs bosse » sur les tatamis Nationaux et Internationaux. 

    En effet, le Royal Judo Club Visé peut désormais compter sur une équipe d’entraineurs très complète et variée. Tant au niveau des sections jeunes (dès 4 ans) qu’au niveau des entrainements des plus grands et des adultes. (Voir horaire et détails sur le site WWW. Judo Visé ou sur place dans le Hall Omnisport de Visé : l’ensemble de l’équipe se fera un plaisir de vous accueillir !) 

    L’encadrement de l’équipe seniors peut notamment compter sur l’expérience de hauts gradés tels que Alain Boulanger (6ème Dan) ancien directeur de la cellule pédagogique de la fédération francophone de Judo, mais aussi d’anciennes élites sportive internationales ayant combattu pour la sélection Belge au plus haut niveau, pendant de nombreuse années. C’est ainsi que Fabrice Flamand, actuellement entraineur fédéral et Jérémy Bonni, Enseignant en Education Physique et Sciences de l’éducation, assurent tous deux les cours adultes et le suivi des compétiteurs. 

    Résultat final de la division 2 : Visé (1) ; Mons (2) ; Plombières (3) ; Dojo Liégeois (4) ; Gishi Jambes (5) ; La Chenaie (6) ; Rebecq (7) ; Renaissance Montegnée (8) ; Louvièrois (9) ; Lambermont Pepinster (10) ; Ransartoise (11) ; Hermée A (12). 

     

  • Le billet du C.A.L. Basse-Meuse

    attachment.jpgJournées mondiales

     

    Pourquoi y-a-t-il des journées mondiales et quelle journée mondiale faut-il mettre en valeur ? 

    Les journées mondiales servent à attirer l’attention sur un problème en particulier et le but est, bien sûr, soit de mettre des personnes ou des institutions en valeur, soit d’essayer d’améliorer certaines situations.

    Le 10 décembre, par exemple, c’est la journée mondiale des droits de l’Homme (ou des droits humains, si vous préférez) et il y a, évidemment, des montagnes de choses à dire ou écrire sur ce sujet tant ces droits sont bafoués et ignorés dans le monde entier et Amnesty International vous demandera d’allumer une bougie.

    C’est aussi la journée internationale des droits des animaux. Est-ce une coïncidence ? Peut-être pas, car celui qui n’est pas capable de respecter un animal n’est probablement pas capable de respecter un homme.

    Mais décembre, c’est, en Belgique, le moment de la venue de saint Nicolas et j’ai envie de défendre son droit car il est de plus en plus détrôné par le Père Noël, son alter ego anglo-saxon qui s’appelait (et s’appelle toujours) Santa Claus et qui a été récupéré par une grande marque de soda. Tout le côté commercial c’est dommage mais inévitable, il procure une grande rentrée d’argent auprès des commerces concernés. Mais ce qui compte avant tout c’est le bonheur qui se lit dans les yeux des enfants et le bonheur des parents qui sont heureux de rendre leurs enfants heureux. Alors, oublions un  tout petit instant tous les malheurs du monde (ne les oublions pas  toute l’année et essayons d’apporter notre petite contribution à la lutte contre l’injustice) mais profitons quelques jours de la magie ambiante qui nous remonte le moral et crions avec nos tout petits : Vive saint Nicolas !

     

    Claire Dethioux pour Culture  et Action Laïque de la Basse-Meuse

  • Exclusif : l'immam de Dison est rentré au Maroc

    0001gR.jpeg

    - Incendie au parking Opéra : c'est un acte criminel

    - Louez votre vrai SDF

    - Nos places de parking s'agrandissent

    - La famille de Manuel Maroquin soutenue par les Van Holsbeeck

    - Gratuit avec votre journal : un bon pour un cornet de frites gratuit + un autre cadeau

    - Le patron du CHU a reçu un coeur à 25 ans

    - Liège - Reportage : dissuader pour éviter les tueries de masse

    - Cambriolages en série à Juprelle

    - Energies renouvelables : la cerise sur le gâteau

    - Consommation : comparez les prix

    - La justice est rendue à la rue du Palais

    - Tous les marchés de Noël auront lieu

    - Le glacier Hugo va changer de patron!

    - Armand De Decker agace fortement le MR

    - Kirck Douglas : 100 ans pour la fossette la plus célèbre du monde

    - Les 14 détenus "Déradex" d'Ittre : Rien n'est fait pour les déradicaliser!

    - Foot : eupen peut créer l'exploit

    - Standard : les play-offs 1 sont encore loin

    - F1 : Rosberg - Hamilton, le duel est loin d'être fini

    - Richelle sera-t-il la bête noire de Durbuy?

    - Etc, etc...

     

  • Lanaye : les z'amis de Zoe vous invitent à leur bar de Noël sur la place du village

    0001sU.jpeg

    Les Z'amis de Zoé, une bande de copains qui décident de se mobiliser, en souvenir de Joëlle alias Zoé, contre le cancer qui l'a emportée beaucoup trop tôt.
     
    7 ans déjà qu'elle nous quittait, emportée par la maladie. Pour elle et aussi pour toutes celles et tous ceux qui se battent, nousses amis veulent participer et récolter des fonds pour faire avancer la recherche. Venez les rejoindre ou faites un don.

    Les Z'amis de Zoé organisent un bar de Noel sur la place de Lanaye le samedi 10 décembre à partir de 17h et le dimanche 11 décembre de 11h à 17h.

    Pour vous restaurez ils vous proposeront de la soupe et de la tartiflette.
    Pour vous hydratez ils auront du vin chaud, de la bière spéciale et différents alcools de fruits confectionnés par les z'amis.

    Venez nombreux, ils comptent sur vous!
  • Le mot du Bourgmestre

    image_preview.pngEchange de territoire entre la Hollande et la Belgique

     

    Le traité de Londres de 1839 (traité des XXIV articles) concrétisé par le traité de Maastricht de 1843 fixait comme frontière entre la Belgique (récemment indépendante) et les Pays-Bas le thalweg (point le plus bas) de la Meuse.

    Une rectification du cours du fleuve ayant pour objectif de faciliter la navigation en supprimant les méandres eut pour résultat que des territoires belges se situent actuellement sur la rive droite (presqu'île de l'Ilal) et des territoires néerlandais sur la rive gauche (Petit-Gravier).

    Il était donc normal que dans l'esprit du traité de 1843, soit réalisée une rectification de frontières.  Il a cependant fallu plus d'un demi siècle pour la concrétiser.

    Si à  première vue, l'existence de ces enclaves est sans grande importance, en fait, elles constituent des zones de non-droit.  Pour atteindre le territoire belge situé sur la rive droite, il faut traverser les Pays-Bas durant plusieurs kilomètres.  L'accès par l'eau est impossible ; il n'y a pas de lieu d'abordement.

    Un protocole d'accord fut signé le 20 juin dernier à Visé.  Il sera entériné ce 28 novembre au Palais royal d'Amsterdam par les Ministres des affaires étrangères Didier Reynders et Bert Koenders en présence des couples royaux belge et néerlandais.

    Voilà donc une rectification de frontières peut-être minime, mais ratifiée à l'amiable, ce qui en dehors de l'Europe est rarement le cas.

    Pour ma part, j'ai participé aux discussions toujours amicales et je serai naturellement présent à Amsterdam.

    Le 23 novembre 2016,

     

    Marcel NEVEN

    Bourgmestre