• Le billet du C.A.L Basse-Meuse


    image001.jpgLe Triangle Rouge

    Vous avez peut-être déjà vu que certaines personnes arborent un triangle rouge sur leur veste et vous vous demandez quelle est la signification de ce triangle rouge.

    Dans les camps de concentration nazis le triangle rouge était le signe cousu sur la veste des prisonniers politiques, celles et ceux qui se sont opposés à l’idéologie nazie.

    Aujourd’hui le pin’s Triangle Rouge est le symbole de la résistance aux idées d’extrême droite. Le porter c’est participer au cordon sanitaire citoyen pour une société libre démocratique et solidaire. Portez-le au revers de votre veste ou votre chemise, accroché à un sac. Comment se le procurer ?

    Devenez acteur de l’histoire, devenez membre des Territoires de la Mémoire !

    Pour 10€ par an, vous devenez membre et vous avez droit à une série d’avantages à la Cité Miroir à Liège. 

    Sur présentation de votre carte de membre, vous avez l’entrée gratuite à l’exposition permanente « Plus jamais ça ! Parcours dans les camps nazis pour résister aujourd’hui ».

     Vous bénéficiez du tarif réduit pour les spectacles, conférences et expositions de la Cité Miroir.

    Vous avez l’accès libre à la bibliothèque.

    Vous avez l’abonnement à la revue Aide-Mémoire.

    Vous recevez des invitations privilégiées et vous disposez d’une réduction sur les ouvrages, les dossiers et les articles édités par les Territoires de la Mémoire  et  vous recevez tous les mois les informations et les rendez-vous des Territoires de la Mémoire.

    Pour devenir membre, vous pouvez faire un virement sur le compte BE14 0682 4315 5583

    en indiquant « Membre +année » en communication ou via le site web www.territoires-memoire/membre  ou à l’accueil de la Cité Miroir, 22 Place Xavier-Neujean, 4000 Liège.

    D’autres questions ? Réponses au 04 232 70 69 ou sur accueil@territoires-memoire.be

    ou à la Maison de la Laïcité, rue des Béguines 7A, 4600 Visé.

    Et portez le Triangle Rouge

     

    Claire Dethioux pour Culture et Action Laïque de la Basse-Meuse

     

  • Dossier Moreau/Ethias : le Parquet général demande le renvoi en correctionnelle

    une-2.jpg

    - Gaston Onckelinx : le PS a perdu son plus grand militant

    - Les villes où on gagne le plus (et le moins)

    - Comment la Justice a raté la surveillance d'El Bakraoui

    - Trois jeune phoques remis en liberté à Blankengerge

    - Miss Univers est une vraie Flamande!

    - Pompiers : l'exception liégeoise à 250.000 €

    - "Stéphane Moreau ? Son état de santé évolue favorablement"

    - Herstal : la Ville réagit face au scandale Publifin

    - Oupeye : le bus 76 dévié à cause de voitures mal garées

    - Dalhem : un tunnel en triste état

    - Elisez les Liégeois de l'année 2016

    - Abrini prêté un jour à la France

    - Robert Mélotte, fiché par Interpol, refait surface

    - Eerdekens dénonce l'affaire Publifin depuis… 2013!

    - Santé : "Les antiacides ne sont pas des bonbons!"

    - Le Standard vise 3 points sur le tapis vert

    - Etc, etc... 

  • Les voeux d'Ecolo Visé

    search.png

    Allison, Bastien, Bernadette, Cécile, Jean-François, Joëlle, Martial, Martine, Nadine, Paul, Pol et toute la locale Ecolo de Visé...nous vous présentons, à vous et à tous les vôtres, nos meilleurs voeux. Que 2017 vous apporte, un maximum de santé, d’amour, d’amitié, de bien-être, de réussite, de sérénité et de joies.

    Nous vous souhaitons de prendre du temps pour vous, mais aussi, de pouvoir en donner aux autres, de participer à des projets collectifs, d’être ouvert, d’avoir envie de vivre ensemble, de recréer
    du lien, de la solidarité, du partage de compétences, de faire des découvertes, de créer d’autres possibles, de trouver une forme de sobriété heureuse ...

    Nous souhaitons surtout la paix et la justice dans une société qui conjugue enfin équilibre, générosité, solidarité, respect, protection et durabilité.

    Bien sûr, l’année 2017 s’est installée sans balayer l’inquiétude, la méfiance, la désillusion, la peur parfois, que 2016 nous a laissées. Nous sommes de moins en moins nombreux à croire que le
    futur sera meilleur que le présent. Nous avons largement perdu confiance dans nos dirigeants politiques qui ont souvent laissé le monde financier prendre le pouvoir. Les difficultés personnelles
    comme les menaces sociales, économiques et environnementales sont là ; le repli sur soi (et les siens) apparaît à plus d’un comme une porte de sortie.

    Pourtant, l’avenir sera largement ce que nous en ferons !

    C’est ce que le film DEMAIN de Mélanie Laurent et Cyril Dion (www.demain-lefilm.com) nous a rappelé, en montrant les alternatives concrètes qui se développent un peu partout dans tous
    les domaines. Son grand succès et l’espoir qu’il suscite montre que nous sommes nombreux à souhaiter une autre vision de la société et de la vie.

    A Visé aussi, de nouvelles initiatives sont en préparation et nous pourrons,vous pourrez y participer.

    Alors, ensemble, inventons DEMAIN dès aujourd’hui !

     

  • Le mot du Bourgmestre

    DSC_0162.JPG

    Open International de la Ligue Belge de Judo : 35ème édition

    Lorsque fut organisé le 1er Open de Judo, en 1983, il y avait à peine un an que le hall omnisport de Visé avait été inauguré. C'était le début de la  saga  « Visé Ville sportive ». Nous étions évidemment très fiers, Pierrot Brouha, l’instigateur de cette organisation et moi-même, de ce succès touchant le nouveau hall de sport.

    En effet, le hall avait rendu possible cet événement. On ne peut pas dire qu'il l'avait créé. C'était en réalité le dynamisme déjà ancien du club qui était à l'origine de l’initiative. Le club hébergé précédemment à l'ancienne justice de paix (au coin des Boulevards et de la rue de Fontaine) s'était déjà illustré pour ses performances sportives depuis plusieurs années.

    D'emblée de nombreux judokas issus d'une vingtaine de pays, parmi lesquels des champions ou futurs champions se donnèrent rendez-vous à Visé.

    L'histoire s'est prolongée et 35 ans plus tard, ce que nous n'imaginions pas vraiment, se poursuit.

    Ce sera en effet les samedi et dimanche 4 et 5 février prochains qu'à nouveau des judokas originaires de nombreux pays se retrouveront à Visé. L'ambiance, nous en sommes sûr, sera toujours aussi chaleureuse. Si vous n'avez pas pratiqué le judo, venez le découvrir.  Si vous êtes au contraire un ancien judoka ou un judoka encore en activité, nul besoin de vous convaincre.

    Nous tenons d'ores et déjà à féliciter les organisateurs qui préparent cette manifestation pendant un an.

    Rappelons aussi que le judo n'est pas contaminé par l'argent.

    C'est une raison supplémentaire de le soutenir.

     

    Le 26 janvier 2017,

     

    Marcel NEVEN

    Bourgmestre

  • Tump n'a aucune limite

    une.php.jpeg

    - Farid le fou est à l'agonie

    - Gérard (58 ans) est mort de froid

    - Fillon : "Je me batterai de toutes mes forces"

    - L'héroïque résistance du Standard

    - Après Sarkozy, exit Valls

    - Liège : étudiants et déjà patrons d'entreprises

    - Pierre Etienne : "Comme jeune militant PS, je suis en colère!"

    - Médiaciné : l'appui public en question

    - Blegny : la caserne de Saive au centre des préoccupations

    - Visé :  "Friends Music Show", le retour

    - Prisons : toujours plus de gardiens absents

    - Chaque semaine, 12 bébés mort-nés en Belgique

    - Il y a 12.000 Français dans nos écoles

    - Standard : une exclusion controversée et le Top 6 s'envole

    - Federer fait renaître sa légende

    - 23 fois Selena

    - Cyclisme : la chance était du côté de Wout Van Aert

    - Handball : Visé en manque de précision à Hurry Up

    - Etc, etc...