Cheratte Haut a maintenant sa Maison de Quartier

DSC_4711.JPG

Charles, Joaquin et Mohamed

Si Cheratte Hauteur a sa sa maison de quartier, c'est en grande partie à grâce au travail de Charles Charneux, un jeune étudiant. 

Charles est étudiant en 3ème année "Assistant Social" à l'Helmo. Dans le cadre du Plan Social de Cohésion, il a été invité par l'Echevinat de la Famille de Visé à venir effectuer son stage de fin d'études dans la Cité de l'Oie. L'étudiant s'est donné pour but de redynanamiser le quartier en axant prioritairement son action sur les jeunes.

"J'ai tout d'abord parcouru les rues à la rencontre des jeunes, nous explique-t-il, je voulais connaître leurs attentes, leurs souhaits. Mais il me fallait aussi savoir si ils étaient demandeurs d'une maison de quartier, et si le projet pouvait être viable".

DSC_4719.JPG

Tout de suite, Charles a obtenu des réactions positives. De nombreux jeunes se sont montrés intéressés et se sont investis dans le projet. "Nous avons réhabilité un local, une annexe du club de foot local. Il a été repeint, meublé, équipé d'une TV et d'un comptoir. Nous sommes à la recherche d'un babyfoot, d'un jeu de fléchettes, de jeux de table..." 

Mais, comme le futur assistant social le fait remarquer, il ne s'agit pas d'une maison de jeunes. Le local est destiné à accueillir également des adultes, voire des personnes plus âgées. Le but est de parvenir à une meilleure intégrations entre personnes de cultures et d'âges différents.

Mohamed Lamrah et Joaquin Menendez sont les deux animateurs de cette "maison de quartier". C'est à eux qu'incombe la tâche de gérer les activités futures. "Nous envisageons des sorties ciné, la participation au potager communautaire... Nous en sommes au tout début, d'autres activités suivront"

Lors de leur prise de parole, hier à l'inauguration, tant Patrick Willems, l'échevin de la Famille, que Marcel Neven, le bourgmestre, se sont félicités du résultat obtenu. Et ce n'est pas la présence de nombreux jeunes sur place qui les contrediront. Tous se sont attachés à mettre en exergue le travail réalisé par Charles Charneux.

Charles est arrivé au mois de décembre et termine son stage le 3 mars. Il peut être fier du travail qu'il a réalisé.

DSC_4712_2.JPG

Eda, la jeune stagiaire 

Compte tenu des diverses cultures cohabitant à Cheratte, ce sont surtout les garçons qui fréquentent la Maison de quartier. Eda Ackadag, élève en 2ème année du même établissement que Charles, vient d'arriver en stage à Visé. Sa tâche sera de tenter d'attirer des jeunes filles, pas nécessairement au même moment que les garçons. "Ce sera à eux de décider " nous confie-t-elle. Rude tâche que celle qui attend Eda...

Pour notre part, nous ne pouvons que féliciter tous ceux et celles qui se sont investis dans la création de ce lieu de rencontres multiculturel, multiconfessionnel et inter-générationnel. Bonne route à tous. 

(Quelques photos lors de l'inauguration en marge droite)

Commentaires

  • je souhaite une belle réussite à cette maison de quartier et je suis partante pour venir vous aider si vous le souhaiter je cherche une activité bénévole pas trop loin donc cheratte hauteur est l'idéal j'aimerais aussi que cette maison de quartier puisse convenir aux adultes et séniors en effet j'ai 59 ans et des fois je cherche un endroit où me poser pour papoter ou autre chose
    merci pour ce beau projet

  • Bonjour Madame Balco,

    Je vous remercie pour votre commentaire et vous invite à venir quand vous le souhaitez découvrir la Maison de Quartier et réfléchir ensemble à ce que nous pourrions mettre en place;

    Je vous attend donc prochainement,

    Bien à vous;

  • Bravo. Belle initiative. La construction d'une "éducation" passe par des activités inter- générationnelles et inter-culturelles. Bon courage aussi, comme la vie, ce ne sera pas tjrs un long fleuve tranquille. Mais si vous persistez, alors vous pourrez avoir ces satisfactions qui vous laissent des souvenirs sucrés à déguster jusqu'à la fin de votre vie. Bon vent.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel