Visé : Des caméras pour lutter contre les incivilités

 

1805575901_ID6333979_videofleurus001_173942_H33NQM_0.JPG

                                                                  Photo Denis Gauvain
 
 
D’ici quelques semaines ou mois, des caméras de surveillance vont faire leur apparition sur Visé.
Il ne s’agit pas d’un réseau de caméras de surveillance fixes comme on en trouve dans des villes comme Liège ou Herstal, mais bien de caméras mobiles qui seront chargées de traquer les pollueurs. « Les dépôts clandestins ne diminuent malheureusement pas », constate Luc Lejeune, échevin de l’Environnement. « Nous avons donc décidé de lutter contre ces incivilités en utilisant tous les moyens qui sont à notre disposition. C’est ainsi qu’on a notamment choisi d’acheter des caméras à infrarouge que nous installerons, au besoin, sur les sites sensibles ».
Caméras à infrarouge
Dans un premier temps, ce sont donc quatre caméras qui vont prochainement être acquises. Elles pourront être déplacées suivant les nécessités. « Le budget n’est pas énorme. Il s’agit du même type de caméras que les chasseurs ou naturalistes utilisent la nuit. Elles se mettent en route quand il y a du mouvement. Et pourquoi avons-nous choisi des caméras à infrarouge ? Parce que c’est principalement la nuit que les personnes indélicates viennent déposer leurs crasses ».
Et si Luc Lejeune n’a pas souhaité nous communiquer les endroits qui accueilleront les caméras « pour ne pas donner d’informations sur la façon dont on va travailler », ces caméras répondront néanmoins aux exigences imposées par la commission de la protection de la vie privée. Une fois autorisés, les sites retenus seront ainsi équipés d’un panneau informant qu’ils sont vidéosurveillés. (Aurélie Drion dans La Meuse d'hier)

Commentaires

  • Bonjour et bien la je suis POUR à 100% enfin une TRÈS bonne idée pour punir les VRAI pollueur et casseur ignorant !!!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel