Le mot du Bourgmestre

IMG_20170513_135245.jpg

Odeurs nauséabondes à Visé

Le Port Autonome a loué à la SPRL SAREC un terrain à Navagne en vue d'y entreposer des déchets. La ville avait pris position le 2 mai 2016 en acceptant les déchets inertes.

Différentes interdictions furent imposées. Elles furent jugées  trop sévères par l'exploitant  qui déposa un recours à la suite du quel des conditions moins sévères furent fixées par la Région Wallonne.

Malheureusement, il s'avéra très vite que ces déchets étaient particulièrement malodorants.  Nous avons réagi en alertant le fonctionnaire chargé de la surveillance de l'environnement,  la direction du Port Autonome et bien entendu Mr DANEELS directeur de la Société SAREC qui gère ces déchets.

Sérieusement interpellé, Mr DANEELS  nous a annoncé que des dispositions avaient été prises et que les désagréments cesseraient.

Je reste néanmoins sceptique.

Aussi je souhaiterais que si des odeurs nauséabondes continuent à gêner l'environnement, j'en sois immédiatement averti.  Une interpellation parlementaire auprès du Ministre compétent pourrait alors probablement débloquer la situation.

Fait à Visé, le 11 mai 2017

Marcel NEVEN

Bourgmestre

Suite au courrier du Bourgmestre, la société qui gère ces déchets a fait parvenir le courrier suivant :

  

Chère Madame, monsieur,

Afin de calmer les esprits, je vais définitivement arrêter de recevoir des sables de tamis causant des odeurs. Cette mesure était déjà temporairement en vigueur, mais je vais maintenant définitivement y mettre un terme. Je vais également essayer de trouver une solution pour que le traitement de ces sables se fasse ailleurs. Dans cette ambiance, il est impossible d'élaborer un traitement de ce genre sur ce site. J'espère pouvoir utiliser le permis pour des produits n'entraînant pas d'odeurs ou de poussières, mais qui ont bel et bien le même code Eural.

Dans l'intervalle, nous allons constamment lutter contre les odeurs et les poussières, si cela devait s'avérer nécessaire.

En espérant avoir été à votre service.

NDLR : Nous venons de nous rendre sur la rive gauche de la Meuse, donc en face de cette colline grisâtre. On ne peut pas vraiment parler d'odeur nauséabonde, c'est pire! Une pareille "pufkenne" c'est inadmissible! Quelle "flaireur" ! Et ces "crasses" là, à l'air libre, ça pue jusque dans Visé; d'abord, les gens qui venaient à la Capitainerie ne voulaient pas s'installer en terrasse. Il ne faut pas avoir toutes ses frites dans le même sachet, pour venir polluer ainsi! Je veux bien qu'il "arrête de recevoir ces sables", c'est la moindre des choses. Mais quand M.Daneels compte-t-il se débarrasser de son "stock"? Là est la question…Quant au propriétaire du terrain, le Port autonome, ce ne serait pas plus tôt le "Porc autonome" qui a laissé une telle entreprise agir de la sorte?

Commentaires

  • Mais pourquoi la Région modifie-t-elle les conditions d'un permis ?
    Les décideurs ne sont pas sur place !!

  • Excellente réaction. On aimerait la ville de Vise aussi attentive à modérer les nuisances sonores des innombrables événements festifs en interdisant ou au moins en contrôlant les musiques amplifiées en plein air. De même, la musique non stop dans les rues commerçantes fait fuir au moins autant de chalands qu'elle n'en attire.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel