• Le mot du Bourgmestre

    picture.jpeg3 bonnes nouvelles

    La première concerne la salle des Tréteaux qui va être complètement rénovée.  Après un long cheminement, les travaux vont pouvoir débuter à la mi-août : rappelons que malgré l’absence d’aide de la Communauté Française, grâce à une aide d’un million de la Province de Liège, le coût pour la Ville sera allégé de manière importante.  C’est donc très positif au moment où d’aucuns proposent la suppression des Provinces.  Rappelons que celles-ci ont la possibilité de lever des taxes (elles le font très modérément) alors que la Communauté Française n’a pas cette faculté mais se plaint en permanence de manquer de moyens tant pour l’enseignement que pour la culture.

    Deuxième bonne nouvelle : j’avais en son temps dénoncé une certaine presse qui créait dans la population une véritable psychose à propos du CEB ne correspondant pas à la situation dans laquelle se trouvent les élèves des écoles qui doivent présenter cette épreuve. 

    Je peux vous annoncer aujourd’hui que 100 % des élèves des écoles communales (Cheratte-Bas, Cheratte-Hauteurs, Sarolay, Richelle, Devant-le-Pont, Lixhe, Loën, Lanaye) ont obtenu le CEB.  Félicitations aux élèves et à leurs instituteurs.

    Troisième nouvelle positive : la plage de l’Ile Robinson est ouverte (du 24 juin au 31 août).   L’Ile sera couverte de sable et de parasols. De nombreuses animations seront organisées pour petits et grands. 

    En juin ouverture, le mercredi, le samedi et le dimanche de 11 à 19 heures.
    En juillet et août, tous les jours de 11 à 19 heures et jusque 21 heures les vendredis et samedis.

    Pour les enfants, le coût est de 6,5€ pour la journée. C’est gratuit pour les parents qui accompagnent.

     

    Marcel NEVEN

    Bourgmestre

     

  • Gardes médicales des 23 et 24 juin 2017

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19h à 08 h : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

     

    - le samedi 24 juin 2017 : Pharmacie DEWEZ,  rue du Collège 48 à Visé Tél 04/379.15.22 

                                     

    - le dimanche 25 juin  2017 : Pharmacie WAGMANS, rue des Fusillés 5 à Berneau Tél 04/374.16.68

                                             Pharmacie VERLAINE, chaussée Brunehault 630 à Liers Tél 04/278.50.68

     

  • Le cri de la Chouette

    thumbnail_CriChouetteCouleur.jpg

     

     

    Bonnes Vacances

     

    Les grandes vacances s’annoncent et beaucoup d’entre vous vont profiter d’un repos bien mérité.

    Savez-vous pourtant que « Vacance » ne signifie pas ne rien faire, en réalité le terme vient du latin «vacare» : « être vide, inoccupé ». On l’utilise d’ailleurs pour désigner un poste vacant, une maison laissée vacante car on part à la résidence secondaire ou pour parler de vacance du pouvoir si quelqu’un a démissionné.  Il est utilisé au singulier dans ces cas-là mais pour nos congés c’est le pluriel qui prévaut, on a bien besoin de plusieurs journées pour pouvoir se relaxer .

    Le mot vacance était utilisé pour dire que l’on était sans son occupation habituelle mais pas sans travail, loin de là. En 1231 le pape Grégoire accorde des congés de « vendanges » aux écoliers pour qu’ils puissent aller aider aux champs. L’économique primait déjà sur l’éducation…. A méditer.

    Les empereurs romains partaient aussi en villégiature mais c’est à partir du 19ème siècle que le concept se répand et les premiers congés payés sont accordés, le 27 juin 1936 en Belgique pour une période de 6 (six) jours. Heureusement depuis, la période s’est allongée ; cependant avec 20 jours légaux, nous sommes bien loin de nos voisins néerlandais ou allemands qui en ont 30.

    Les vacances scolaires ont été peu à peu calquées sur le calendrier religieux et on a ajouté des congés à la Toussaint, la Noël, Pâques et Carnaval, mais suite au développement de la laïcité, les vacances ne sont plus dictées par la vie religieuse. 

    Les congés de Pâques sont rebaptisés (en) « vacances de printemps », celles de Noël sont plus généralement appelées fêtes de fin d’années, etc… Bien des polémiques pour juste une question de sémantique, l’important c’est d’en profiter et surtout que les enfants n’aient pas un rythme scolaire trop chargé.

    Le secteur touristique est devenu un poumon économique important qui crée des emplois, le développement de cette industrie touristique est phénoménal : compagnies aériennes, agences de voyages, guides touristiques, plateforme internet, etc… tout est fait pour que l’offre soit diversifiée et abondante.

    Alors, que vous partiez à la mer, à la campagne, en randonnée ou que vous restiez chez vous tranquillement nous vous souhaitons une seule chose : profitez bien et passez de très bonnes vacances.

    Jean Joris Administrateur

     

  • Visé - Loën : Noces de Diamant rue des Trois Fermes

     

    thumbnail_DSC_0162.jpg

     

     

     

     

     

    Emotion particulière pour Charles et Marie-José, venus célébrer leurs 60 ans d'amour, entourés de leur sympathique famille et de quelques amis, qui ont tenus à être auprès d'eux pour cette belle occasion.

    Charles et Marie-José, un réel coup de foudre, un premier amour et leur regard en dit tellement sur l'affection qui les unit depuis toutes ces années. 

    Comme ils le disent si bien « La flamme n'est toujours pas éteinte ».

    Nous leur souhaitons donc de profiter de nombreuses années encore de la vie ainsi que de l'affection de tous !

     

    Sincères félicitations !

     

    Viviane DESSART

    Echevin de la Culture et du Tourisme

    (Photo : F. Papiernik)

  • Saint-Martin de Tours : fin de l'année qui lui était dédiée

    Saint Martin de Tours.JPG

    17 SIÈCLES POUR ST MARTIN - FIN DE L'ANNÉE MARTINIENNE

    St Martin est né en 316 à Szombathely en Hongrie et durant une année, des commémorations ont eu lieu, et ce particulièrement en France à Tours où il repose, pour célébrer le 1700e anniversaire de sa naissance.

    Le 3 juillet 2016 eut lieu une grande célébration à laquelle furent conviés 17 pays. Depuis plus de 1700 ans, les traces de saint Martin de Tours sont présentes sur le plan matériel (historique et archéologique, culturel, artistique) comme sur le plan immatériel (mythes, rites, légendes, croyances ou traditions). Saint Martin est encore bien vivant aujourd’hui dans certaines régions d’Allemagne, de France, d’Italie, de Hongrie, de Slovénie, d’Espagne, de Belgique, …

    Figure historique

    C’est une figure historique et un " héros européen de la légende et du folklore ". Martin est le patronyme de loin le plus fréquent en Europe et un prénom souvent choisi. Sa fête, le 11 novembre, donne lieu encore aujourd’hui à de nombreuses réjouissances en Europe: manger l’oie, déguster le vin nouveau…, et à des manifestations populaires: foire de la Saint Martin, défilés d’enfants avec des lampions, cortèges, etc...

    Dès le Ve siècle, les premiers grands pèlerinages furent ceux à destination de son tombeau à Tours où les plus grands sont venus s'incliner. De personnage religieux hier, St Martin est aujourd'hui le symbole d'un partage culturel. Le développement de son culte à travers les époques, alors que la notion d’Europe n’était pas même apparue, fait émerger l’idée d’une conscience européenne, liée sans conteste à sa personnalité. Retrouver cet héritage culturel commun à la France et l’Europe à travers la mise en œuvre de chemins culturels "Saint Martin de Tours " constitue le meilleur moyen de transmettre aux générations futures dix-sept siècles d’un culte lié à un patrimoine européen exceptionnel.

    Un centre culturel européen

    Le Centre Culturel Européen St Martin, fut créé en 2005 à Tours. Outre des délégations d'autres pays, assistèrent à cette naissance une délégation de la Confrérie de l'Oie et des autorités communales visétoises qui accompagnaient les Francs Arquebusiers invités pour leur vénération de St Martin depuis 1579. Ils laissèrent un ex-voto témoin de leur passage dans la crypte du tombeau de St Martin Le Centre Culturel depuis bien pris son envol sous l'impulsion et le travail d'Antoine Selosse Depuis, plus d'une dizaine d'autre CCE St Martin ont vu le jour dans d'autres pays d'Europe. Autour se sont créés les Itinéraires Culturels sous l'égide du Conseil de l'Europe et plus de 5.000 km de circuit balisé ont été réalisés. L’Itinéraire Culturel Européen saint Martin de Tours relie les villes européennes qui se partagèrent la vie de saint Martin de Tours, ainsi que celles qui possèdent un patrimoine architectural important lié à son culte et un patrimoine immatériel (légendes, traditions, folklore) encore bien vivant.

    Un "Chemin" lui est dédié

    1452074-1929879.jpg

    Des centaines de villes, de villages, d'églises dont 14 cathédrales, de chapelles ou de monuments sont dédiés à St Martin dans toute l'Europe. Les villes et territoires associés à l’Itinéraire Culturel Européen Saint Martin de Tours permettent de faire redécouvrir un patrimoine culturel majeur longtemps oublié. Vecteurs de tourisme culturel, social, durable et citoyen, les Chemins de saint Martin de Tours relatent des épisodes de sa vie : Via sancti Martini (2 500 km), qui relie sa ville d’enfance (Szombathely en Hongrie) à Tours, Via Caesaraugustana (1 100 km), où il serait allé à un Concile, Via Treverorum (1 100 km), où il se rendit plusieurs fois pour rencontrer les empereurs et ViaTrajectensis (1 100 km).

    Ce dernier part de Tours et traverse la Belgique en passant par Tournai, Ypres, Ronse, Bruxelles et Anvers. Visé, ville martinienne par excellence où l'église est consacrée à St Martin depuis plus de 1000 ans et où quatre fois par an sa statue est escortée avec fastes est aussi un relais, puisque si un CCE St Martin s'est installé en région néerlandophone à Beringen, c'est à Visé que l'antenne wallonne pourrait prendre place, mais Herstal berceau de Charlemagne qui fut protecteur du tombeau est aussi une possibilité. La mission qui lui est confiée est de faire un inventaire du patrimoine culturel lié à St Martin en Wallonie et d'y développer le tourisme dans l'optique citoyenne et écologique qui caractérise ces circuits avec la création d'un trajet; la Via Mosana, qui soit relierait Maëstricht-Visé ou Aix-laChapelle-Herve-Herstal, puis Liège et Namur et rejoindrait la Via Trajectensis qui va de Tours à Utrecht.

    Une médaille

    Medaille-de-saint-Martin-du-reve-a-la-realite_image_article_large.jpg

    Une médaille en or et argent a été spécialement créée pour cette année, un exemplaire est visible au musée des Francs Arquebusiers. Imaginée par Emmanuel Lecerf, joaillier de Tours, - dont l'atelier est situé dans une des anciennes tours de la cathédrale -, elle est la copie d'un ancien sceau. Vous pouvez encore la commander chez lui https://www.facebook.com/Bijouterie.Lecerf/

    Ce 2 juillet 2017 verra la fin de cette année martinienne avec de nouveau un grand cortège international qui devrait, comme celui de 2016, ravir un public très nombreux dans les rues de Tours. Si la région flamande est représentée par une gilde de Beveren, on peut cependant regretter que, pour cet exceptionnel anniversaire, et pour la seconde fois, les deux sociétés d'arquebusiers de Visé conviées à se joindre à cette manifestation aient déclinées toutes deux cette occasion unique de représenter la Wallonie. Je vous donne rendez-vous ces samedi 1er et dimanche 2 juillet à Tours, passez Place Plumereau, nous y boirons un verre à la santé de St Martin.

    Marc Poelmans, Responsable du CCE St Martin de Wallonie marc.poelmans@skynet.be http://www.saintmartindetours.eu/