Le mot du Bourgmestre

des-eleves-deja-tres-studieux-et-tres-a-l-ecoute-photo-noelle-mure-1479278308.jpg

Notre enseignement est-il inégalitaire ?

C’est en tout cas une critique qui est souvent formulée. C’est aussi une critique qui touche souvent ceux qui se préoccupent de notre enseignement ou qui l’organisent.

Je peux affirmer qu’au niveau local, tout est fait pour qu’il n’en soit rien.

Mais je suis d’avis que l’inégalité dans les résultats notamment dans l’absence d’aboutissement des études est cependant évidente. Il me semble cependant qu’elle est le reflet de l’inégalité des composantes de notre société.

Appartient-il à l’école de remédier à cette situation ? Ce serait en tout cas une tâche très lourde.

Cependant, il existe des structures qui permettent d’aller dans le bon sens. Je pense particulièrement aux écoles de devoirs.

A Visé, il en existe une dans le quartier de la Wade et une autre à Cheratte-Hauteurs.

La première bien qu’aidée par les pouvoirs publics repose en assez grande partie sur le bénévolat. La seconde est purement publique.

Je voudrais rendre particulièrement hommage à l’école de la Wade. J’ai eu l’occasion à différentes reprises de la visiter et d’y apprécier les nombreuses activités qui dépassent le cadre des activités scolaires.  Bien entendu, il ne s’agit pas uniquement d’aider les jeunes à accomplir leurs travaux à domicile. Il me semble que ce qu’on appelle « l’éveil » est particulièrement recherché.

A côté d’une organisation subventionnée, nombreux sont les bénévoles (surtout des femmes) qui consacrent une partie de leurs loisirs à cette tâche particulièrement utile. Ils sont très actifs et très discrets.

Je voudrais comme je le leur ai déjà dit, leur adresser mes plus sincères félicitations. 

Marcel NEVEN – Bourgmestre

Les commentaires sont fermés.