Le cimetière de Cheratte-Hauteurs vandalisé

Comme nous vous l’annoncions dans nos éditions de ce lundi, 28 tombes du cimetière de Cheratte-hauteur ont été taguées dans la nuit de samedi à dimanche dernier.

Des bombes de peinture fluorescente rose et verte ont été vidées sur ces tombes avec certaines inscriptions, telles par exemple « SATAN ».

cheratte le cimetiere vandalise (2)

Ce lundi matin, les services techniques de la Ville de Visé se sont rendus sur place.

«  Nous avons établi un listing des concessions touchées. Il y en a bien 28 ! Une dizaine de propriétaires avaient déjà nettoyé leur concession. Aujourd’hui, vu la situation exceptionnelle, nous avons décidé de nettoyer nous-mêmes, à l’huile de bras, toutes les tombes taguées  », précise Luc Ligot du Service des Sépultures de la Ville de Visé.

cheratte le cimetiere vandalise (3)

«  Nous avons eu de la chance, entre guillemets, qu’il s’agissait de bombes de peintures de chantier qui ont été utilisées par le ou les tagueurs. Nous avons donc pu nettoyer totalement toutes les pierres tombales, quelles que soient leur matière. Il reste à repeindre la porte de la morgue et nous avons aussi repris une petite vierge en bronze qu’il faudra renettoyer plus spécifiquement  », ajoute Luc Ligot.

cheratte le cimetiere vandalise (4)

En attendant, les réactions se multiplient sur Facebook concernant ces actes de vandalisme gratuit, sans la moindre revendication. « Aucun respect, répugnant, scandaleux, honteux, grave, triste » : tels sont les termes employés par les personnes qui ont de la famille enterrée dans ce cimetière de Cheratte-hauteur.

cheratte le cimetiere vandalise (5)

«  C’est une première depuis 41 ans  », rappelle-t-on à la Ville de Visé.

«  Nous invitons toutes les personnes concernées à déposer plainte auprès de la police cherattoise en tant que personnes lésées et nous invitons les éventuels témoins à se faire connaître  », conclut Luc Ligot.

L’enquête se poursuit pour tenter de retrouver le ou les auteurs.

Marc Gérardy pour La Meuse 
 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel