La Zone de Police Basse-Meuse communique

 

hoet.jpg

A tous les conducteurs,

La lutte contre les infractions dues à une vitesse trop élevée est l’une des priorités fédérale, régionale et zonale.

Des mesures structurelles se mettent en place petit à petit, à savoir :

- La mise en place de radars préventifs, d’un nouveau radar mobile et dans un futur proche de radars fixes (boîtier pouvant recevoir un radar).

- Des mesures opérationnelles suivent également (mises en place de contrôles), tout comme la mise en place de nouvelles procédures qui permettront de diminuer le nombre d’impunis.

- Au niveau des infractions vitesses, la procédure PIM (perception immédiate) est désormais intégralement gérée par le Parquet (section roulage).

En résumé, un automobiliste contrevient à la limitation de la vitesse autorisée à l’endroit, il est « flashé ».
Les données sont transmises au Parquet, le PV est généré par celui-ci et toute la procédure est désormais contrôlée par ce même Parquet.

Si le contrevenant à des excuses ou des circonstances atténuantes à faire valoir il devra renvoyer le formulaire qui accompagne le PV directement au Parquet et non plus à la zone de police.

Nous vous rendons attentif à ce dernier paragraphe car il n’y aura pas de transmis zone/parquet concernant ce formulaire.

Nous devons tous apprendre à gérer notre vitesse au volant car il y va bien sûr de la sécurité de tous et au-delà d’une quiétude à retrouver lorsque nous circulons dans nos villages, que ce soit en véhicule, à vélo et même pédestrement.

Le Chef de Corps, 
A. LAMBERT

Commentaires

  • j ose espere que vous oublierait la rue de richelle sa devient intenable sa roule sur les trotoires et de grande vitesse excesiven, un vieux routier

Les commentaires sont fermés.