Visé : les comptes 2017 en boni

«  Un boni obtenu grâce à des dépenses de fonctionnement et de transferts non réalisées  », indique l’Echevin des Finances, Stéphane Kariger.

Gil Simon (PS) et Martial Mullenders (Ecolo) ont dénoncé l’équilibre précaire du budget. «  En tant que conservateur des chiffres et de mes notes, je rappelle que le poids de la fiscalité était de 737€ par habitant en 2012. En 2017, il est passé à 847€ par habitant, ce qui représente une augmentation de 110€ par habitant. Avec une population de 17.000 habitants, cela constitue une augmentation de recettes de près d’1,9 million d’euros et on n’a pas su profiter de cet argent  », regrettait Gil Simon. «  S’il y a des recettes en plus, il y a aussi des dépenses en plus. Et la taxe sur les déchets augmente chaque année comme l’impose la Région wallonne pour le coût-vérité  », rétorque Stéphane Kariger.

Compte du CPAS : bon aussi

Le compte 2017 du CPAS présente un résultat à l’exercice propre un mali de 86.242, 74€.

«  Or, la dernière modification budgétaire de l’exercice 2017 prévoyait un mali de 422.644€. Cela démontre, si besoin est, la prudence avec laquelle le budget 2017 a été élaboré  », précise Bernard Aussems, président du CPAS de Visé. En ce qui concerne le résultat global, un boni de 405.351€ a été dégagé.

«  La comparaison entre les comptes depuis 2012 à aujourd’hui démontre une énième fois la pertinence de la gestion actuelle du CPAS et des mesures prises depuis le début de cette mandature  », insiste Bernard Aussems.

Le conseiller communal socialiste, Michel Hofman, a regretté la diminution de la dotation de la Ville au CPAS et l’unique conseiller communal Ecolo, Martial Mullenders, a dénoncé l’absence de nouvelles initiatives au point de vue social. PS et Ecolo ont voté contre la première modification budgétaire du CPAS pour 2018.

(Source : La Meuse)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel