Visé : 55.000€ pour lutter contre le radicalisme à Cheratte

IMG_0124-V3.jpg

Quatre projets sur dix-huit ont été retenus, dont celui de Cheratte. Une bonne nouvelle pour les acteurs de terrain.

En décembre 2017, la ville de Visé avait répondu à l'appel à projet "Prévention de la radicalisation violente". Dix-sept autres projets avaient également été rentrés. Parmi les projets introduits, Valérie De Bue, la ministre des Pouvoirs Locaux a retenu celui de Visé. Une somme de 55.000 € vient donc d'être attribuée à la Cité de l'oie.

D'après Patrick Willems, l'échevin de la famille et de la Citoyenneté " le travail a commencé il y a deux ans avec le ministre Furlan. Certains acteurs de terrain, des enseignants, des travailleurs sociaux ont constaté un certain repli sur soi dans le chef de certains jeunes. La Ville a réagi et grâce au Ministre Furlan nous avons pu engager une éducatrice à plein temps et un éducateur à mi-temps. Ils avaient pour mission d'effectuer un travail de rue pour ramener les jeunes vers les structures et associations existantes".

Cheratte compte déjà de nombreuses associations : écoles, mosquées, Maison de quartier, Maison des jeunes, l'AMO. Il faut encore ajouter les ASBL "Cheratte quartier de vie", "Cheratte 2017", les Compagnons de la Belle-Fleur, le club de boxe GMG, l'atelier de couture...

"Tous travaillent au quotidien, mais chacun dans son coin, ajoute encore Patrick Willems. L'éducatrice a bien travaillé mais son contrat a malheureusement pris fin le 30 novembre 2017".

Le nouveau projet lancé a donc été accepté par la Ministre De Bue fin mars et l'éducatrice a pu ainsi être réengagée quelques mois plus tard. Elle aura pour mission d'assurer la formation des acteurs de terrain à la détection des signes de radicalisation, d'assurer un suivi personnalisé avec certaines familles ou jeunes, mettre en place des formations à la critique des médias, à lutter contre les discriminations, etc...

Des jeunes Cherattois ont suivi la formation European Peer Training Organisation, organisation européenne de formation de ses pairs. Ils deviendront à leur tout formateurs pour d'autres jeunes de Cheratte mais aussi de Richelle. 

"Je dois saluer une belle avancée, termine l'échevin, dont le fait d'arriver à avoir des garçons et des filles qui participent ensemble aux mêmes activités, dont des excursions. Et cela, c'est un fameux progrès". (P. Neufcour)

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel