• Rappel de produit chez Carrefour: il y a un risque de présence de morceaux de verre, l’AFSCA demande de ne pas le consommer et le rapporter en magasin

    B9715824610Z.1_20180525183423_000+GERBC92B8.1-0.jpg

    Si vous achetez récemment un pot de confiture extra abricot 320g marque Jardin BIO dans un magasin Carrefour, ne le consommez surtout pas. En effet, comme le rapporte l’AFSCA, le produit fait actuellement l’objet d’un rappel. En cause ? Un risque de morceaux de verre.

    Suite à un contrôle et par mesure de précaution afin de garantir la sécurité du consommateur, la société LEA NATURE a en effet demandé de retirer du commerce le produit CONFITURE EXTRA ABRICOT 320 g vendu à la marque Jardin BIO au rayon épicerie de 13 magasins Carrefour en Belgique et le rappelle auprès des consommateurs suite à un risque de présence de morceaux de verre

    Description du produit :

    Nom : JARDIN BIO CONFITURE EXTRA ABRICOT 320G

    EAN : 3307131305002

    Date de péremption et lot : 30/11/2020 B307

    Vendu :

    – Dans les hypermarchés de : Berchem-Sainte-Agathe, Bièrges, Herstal, Mont-St-Jean et Wépion

    – Dans les Market de : Floreffe, Genappe, Heusy, Maisières, Luttre, Uccle (Sq. Marlow), Tamines et Waterloo

    LEA NATURE demande aux personnes ayant acheté cette confiture avec la date de péremption et numéro de lot concerné, de ne pas le consommer et de le rapporter en magasin pour remboursement. Pour toute information complémentaire, les consommateurs peuvent contacter le service clients de Carrefour Belgique en composant le numéro 0800 9 10 11.

  • Présentation de la seule distillerie de rhum belge ce midi à la Maison de la Presse

    DSC_1547.JPG

    Pierre-Yves Smits et Olivier Fossoul présentent leurs produits à la presse

    C'est en 2015 qu'un jeune Sérésien, Pierre-Yves SMITS a crée la distillerie "Dr Clyde"

    Les rhums dits "belges" se trouvent déjà sur le marché, mais en réalité l'alcool est acheté à l'étranger puis transformé et mis en bouteille dans notre pays. Pierre-Yves SMITS voulait un VRAI rhum belge, avec de l'alcool distillé chez nous. Alors, il a transformé un garage de 72m2 en distillerie! L'atelier comporte trois zones distinctes correspondant chacune  à une étape : la zone de distillation avec l'alambic, et les cuves de fermentation, puis dans la seconde zone l'alcool est mis en vieillissement, soit en fûts de chêne, soit dans les cuves de stockage. On retrouve également la station de mise en bouteille et d'étiquetage. Pierre-Yves est le distillateur tandis qu'Olivier Fossoul se charge plus particulièrement de toute la partie administrative. Un déménagement des installations vers Trois-Ponts est prévu au mois de juin.

     

    L'Old Clyde

    DSC_1545.JPG

    Ce fut le premier alcool distillé à partir de cassonnade, de sucre de betterave donc. Comme l'appellation "Rhum" ne peut s'appliquer qu'à des alcools fabriqués à partir de canne à sucre, le nom Old Clyde lui a été donné. Il s'agit d'un alcool qui se positionne entre le rhum et le whisky. Sont disponibles : les versions "Classic", "Sheriff's reserve", "Smokey" (au parfum plus fumé) et le "Smokey" adouci au miel d'apiculteurs locaux.

     

    Vint ensuite le Rhum

    DSC_1544.JPG

    Distillé donc à partir de sucre de canne, cet alcool, blanc à la sortie de l'alambic peut être consommé tel, ou mis à vieillir dans des futs de chêne américain. Plusieurs saveurs sont sur le marché, dont le rhum blanc, le Classic et le Spiced. Ces variétés sont plus ou moins fortes en alcool, et ont un degré de vieillissement différent.

     

    La gamme "herbals"

    DSC_1546.JPG

    Ici, c'est la différence : ces produits sont construits sur une base d'alcool blanc issu de la distillation de cassonade, auquel sont ajoutées  diverses plantes.

    Pourquoi un gin Navy Strenght ? Eh bien simplement, dans le passé sur les bateaux de sa Gracieuse Majesté, l'alcool devrait titrer au moins 57°, car c'est à partir de ce degré d'alcool que, mélangé à la poudre à canon, il n'explose plus. Il titre donc 58 ° ! 

    Quand à l'absinthe, elle, bien entendu elle est composée à partir de cette plante diabolisée, interdite depuis 1915 en France, mais à nouveau autorisée depuis quelques années par l'Europe. Et je vous avouerai en toute humilité, que "ça arrache"! 

    En Basse-Meuse

    Vous pourrez aisément vous procurer l'assortiment du Dr Clyde à Dalhem, au magasin "50 à la Ronde" rue Lieutenant Pirard ou encore à la chocolaterie Schonmacker, rue Lieutenant Jungling 29 à Barchon.

    Informations complémentaires sur www.drclyde.be

    (Texte et photos P. Neufcour)