Le billet du Premier Echevin – 15 juin 2018 – bilan des crues du 1er juin

thumbnail_2018 LL 7.jpg

Les pluies sévères et les crues du 1er juin ont particulièrement impacté la vallée de la Berwinne, la vallée de la Julienne et l’aval de la ruelle De Borre.

Il faut reconnaître que si de nombreux citoyens ont été impactés et qu’ils doivent en gérer les conséquences dommageables et désagréables, Visé a mieux résisté que la majorité des communes de la région.

Peut-être avons-nous bénéficié d’une abondance moindre de pluies ?

Mais ces événements sont aussi l’occasion de mettre en évidence les préoccupations de mon échevinat depuis maintenant 12 ans et les concrétisations qui ont vu le jour, afin de gérer le ruissellement et l’évacuation des eaux pluviales.

 

CENTRE VILLE (Roua-Récollets-Souvré-Navagne)

Une étude  diagnostique sur le centre-ville financée par l’AIDE (notre intercommunale pour le réseau d’eaux) et produite par le bureau GREISCH a confirmé la nécessité de temporiser les eaux sur les hauteurs. 

Grâce à un subside du Ministre COLLIN dans le cadre du plan pluies wallon, le bassin d’orage paysager du Roua a pu voir le jour.  Il a parfaitement rempli son rôle ce 1er juin ; quelques aménagements de sécurisation suite à ce test grandeur nature ont déjà été effectués.

Par ailleurs, le bassin d’orage du Hennen, en cours de réalisation, a pu servir de zone stratégique  tampon dès à présent.

 

VALLEE DE LA BERWINNE

Les fermiers ont respecté notre demande de zone enherbée à l’extrémité des terres agricoles. Ces zones produisent leur effet.

Un avant projet de bassin d’orage à l’angle de la rue de Mons et de la rue de la Berwinne est à présent soumis à la région wallonne pour une aide financière.

La région wallonne responsable du cours d’eau a été requise en urgence pour réévaluer les mesures de protection des maisons inondées rue de la Berwinne.

 

VALLEE DE LA JULIENNE

Le lit du ruisseau, les berges et  les ouvrages ont particulièrement souffert.  L’alimentation en eaux des étangs n’est plus assurée correctement.  La ville est propriétaire de l’ensemble formé par ceux-ci, la plaine de jeux, les parkings et quelques prairies en fonds de vallée Il est clair que des crédits urgents doivent être consacrés à la désignation d’un auteur de projet pour définir les travaux de remise en état du complexe d’étangs.  Dans ce marché, l’option de désenvaser les étangs sera bien prévue.

Le service technique provincial, gestionnaire du cours d’eau, a été requis également en urgence pour sécuriser les berges et envisager l’avenir.

 

RUE AUX COMMUNES et VOIE MELARD

L’AIDE réalise à l’heure actuelle une étude diagnostique pour l’égout défectueux de la voie Mélard.  Le dossier de travaux sera proposé sur les budgets PIC (plan d’intervention communal) 2019-2022.

 

Je veux enfin remercier tous nos services communaux.  Ce 1er juin, ils ont été d’une efficacité remarquable pour tout nettoyer.  De nombreuses interventions de remise en état occuperont encore nos équipes durant de nombreuses semaines.

 

Osons espérer que la météo nous préservera  aussi longtemps et aussi souvent que possible.

 

Luc LEJEUNE,

Premier Echevin, Conseiller Provincial.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel