Gare de Visé - on n’est pas au bout de nos peines !

 

_DSC0060.JPG

Photo : © P. Neufcour

Voici la réponse reçue par le Cabinet du Bourgmestre suite à une motion envoyée à la SNCB concernant l'accès des quais de la gare aux personnes à mobilité réduite : 

SNCB courrier :

 

« Monsieur le Bourgmestre,

 

La motion votée par le Conseil Communal de la Ville de Visé nous est bien parvenue et a retenu toute notre attention.

 

La difficulté d’accès aux quais des gares pour les personnes à mobilité réduite est, hélas, trop fréquente.

Adapter l’infrastructure ferroviaire aux normes actuelles d’accessibilité PMR entraîne des travaux lourds (rehaussement des quais, construction de rampe ou d’ascenseurs) et donc assez conséquents en matière d’études et d’investissements.

La SNCB, bien que volontaire dans ces matières et engagée via son contrat de gestion à améliorer l’accessibilité des gares pour les PMR, doit donc faire des choix.

 

Lors de travaux de construction ou de rénovation des gares, l’accessibilité des PMR est toujours prise en compte pour que les aménagements répondent aux normes et obligations en vigueur (normes régionales, fédérales et européennes).

 

Pour le cas précis de Visé, la SNCB et Infrabel prévoient le renouvellement du quai central. Ce projet est planifié au PPI en 2020-2021. La configuration actuelle de l’accès aux quais (un escalator montant et un escalier) ne permet pas l’installation d’un ascenseur supplémentaire. Cependant, une réflexion a été réalisée en collaboration avec vos services afin de réorganiser le site de la gare. Celle-ci a abouti notamment à l’intégration d’un nouveau bâtiment voyageurs dans l’urbanisation de la zone de parking actuelle ainsi qu’un nouvel accès au quai accessible aux PMR. La réalisation de ces travaux n’est pas actuellement planifiée dans le plan d’investissement 2018-2022, mais nous analysons la possibilité de les intégrer lors d’une révision prochaine de celui-ci.

 

Pour le point relatif au fonctionnement de l’escalator, la SNCB a connaissance du problème et regrette la situation. Il s’agit le plus souvent, dans le cas de Visé, de l’usage intempestif du bouton d’urgence par des personnes distraites ou malveillantes.

 

Le personnel de gare à la mission de réarmer le système de démarrage de l’appareil le plus vite possible et un système de réarmement automatique sera installé dans les prochains mois.

 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Bourgmestre, en l’assurance de notre considération distinguée.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel