• Cheratte : quatre cavaliers de "La Belle Fleur" Champions du Monde des clubs d'équitation

    Il y a trois mois, un appel à candidatures est lancé pour trouver le club belge qui représentera notre pays au championnat du monde des clubs d’équitation. Le club finalement sélectionné est celui de « La Belle Fleur », à Cheratte. Quatre jeunes avaient en effet décidé de tenter l’aventure. « On y allait pour faire des résultats, mais aussi pour profiter du week-end et de l’énorme infrastructure qu’offre le club organisateur », explique Tarik, un des lauréats. Le concours était organisé à Lamotte, dans le Loir-et-Cher. Tarik, 16 ans, mais aussi Justine (20 ans), Garance (25 ans) et Cyrielle (29 ans) se sont donc rendus sur place ces 26 et 27 juillet. « À l’issue du premier jour, nous étions 2e », poursuit Tarik. « Lors de la deuxième journée, nous devions réaliser un premier parcours, puis un second. Ça s’est joué à un point, contre les Français qui ont touché une barre en fin de parcours. »

    Voilà donc les quatre Liégeois champions du monde devant la France : une petite revanche non-négligeable. « Nous n’aurions pas pu y arriver sans Sophie Ménage, notre coach, sans Johan Desemberg de la sellerie La Cabrade qui nous a offert du matériel, ni sans la Ligue équestre Wallonie-Bruxelles. » (Sudinfo)

  • Le groupe "Découverte" vous propose une balade pour découvrir Maastricht à vélo

    fullsizeoutput_3d7.jpeg

    Photo : DR

    BALADE À VÉLO DE VISÉ À MAASTRICHT (AVEC UN VÉLO EN BON ÉTAT)           

     

    Durée: journée.

    L’itinéraire tracé est accessible à tous.   Tout cela se fera au rythme de chacun, à l’aise.

    Pouvez-vous me prévenir par téléphone si vous venez à la balade à vélo ?

    Longueur de la balade vélo: +/- 30 kilomètres à du +/- 8 km / h = Relax

    Cette balade à vélo est calme et paisible, elle passe auprès des charmantes bourgades : Eijsden, Oost-Maarland mais aussi Petit Lanaye et Lanaye.   L'itinéraire que nous emprunterons sera plat.                       En effet, il longera le cours de la Meuse.

    Nous pourrons également (re)découvrir de merveilleux endroits loin du trafic. Tout cela près de chez nous  ou pas trop loin !

    Prenez votre propre vélo, empruntez-le à une connaissance ou louez-le, si vous n'en avez pas !

    Quoi qu'il en soit, venez avec nous avec un vélo en parfait état de marche et n'oubliez pas de prendre votre pique-nique !

    Emportez avec vous une chambre à air de rechange neuve et votre matériel de réparation, on ne sait jamais !

    Durée de la balade vélo : +/ - 4 à 5 heures selon vos envies.

    Degré de difficulté : moyen.

    Recommandations : munissez-vous de chaussures de sport appropriées.

    En cas de non-respect des consignes de sécurité (par exemple : chaussures de sport NON appropriées), le Groupe Découvertes décline toute responsabilité.

     

    Regroupement : 11 h 00, gare de Visé (garez vos voitures près de la place des Déportés - parking normalement gratuit).

     

    Itinéraire voiture : Au départ de la gare des Guillemins (Liège), prenez l'autoroute Liège - Visé (Haccourt).     Prenez la sortie Visé, tournez à gauche en suivant la N 653 vous emmenant en direction du centre de Visé.   Vous arriverez alors à la place Reine Astrid.   Aux feux de signalisation, vous prendrez à gauche la rue du Pont qui vous mènera à la gare de Visé située à droite de cette rue.

    Drink : Au choix des participants.

     

    P.A.F : 5 € par personne : ce prix est votre participation à la journée organisée par le

     Groupe Découvertes.

     

    Guide : Philippe Slootmans.

     

     

    Groupe Découvertes: Philippe Slootmans – 04 / 252.92.41. (si possible les vendredi et samedi de 19 h à 20 h 30 et le dimanche de 10 h à 12 h )  Merci d’avance.

     

    Site: http://www.groupe-decouvertes.be     

    E-mail: Groupe-Decouvertes@hotmail.com

     

    N’hésitez pas à consulter régulièrement notre blog,

    d’abord pour vous tenir au courant de nos activités mais

    aussi pour prendre connaissance d’éventuelles modifications de dernière minute.

     

     

  • Gardes médicales des 28 et 29 juillet 2018

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19h00 à 08h00 : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

    - le samedi 28 juillet 2018 : Pharmacie MATHY, rue des Récollets 27 à Visé 

    Tél : 04/379.11.54

                                                                            

    - le dimanche 29 juillet 2018 : Pharmacie DEFFET, avenue Reine Astrid 23  à Oupeye 

    Tél : 04/264.23.83

                                                 Pharmacie BISQUERET, rue de Visé 389 à Souverain-Wandre 

    Tél : 04/362.69.90

                                                         

  • Sécurité routière - Communiqué de la SOFICO

     

    image004.jpg

    Chantier ? Lève le pied ! 

    La SOFICO lance, avec le soutien du Ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière Carlo DI ANTONIO, une campagne visant à sensibiliser les usagers à l’importance de ralentir à l’approche des chantiers autoroutiers et de respecter les limitations de vitesse imposées.

     

    5aaa5de5cd709bfa6acb9f36.jpg

    UNE VITESSE MIEUX ACCEPTEE QUAND LES AGENTS SONT VISIBLES… ET POURTANT !

     

    Une enquête de l’Agence Wallonne de la Sécurité Routière sur l’acceptabilité de la vitesse sur autoroute en zone de chantier nous apprend que la vitesse de 70 km/h, généralement imposée en cas de travaux, serait jugée acceptable par une très large majorité de Wallons : de jour, comme de nuit, 75% minimum estiment cette vitesse acceptable.

     

    • Lorsque les ouvriers sont visibles, de jour comme de nuit, ce chiffre grimpe même jusqu’àplus de 95%.

     

    • Par contre, lorsque les ouvriers ne sont pas visibles, les Wallons sont plus nombreux à contester cette limitation : 25% de jour et 21,5% de nuit.

     

    fullsizeoutput_13ff0.jpeg

     

    La visibilité des ouvriers[1] joue donc un rôle dans l’acceptabilité de la vitesse. Pourtant, s’il est évident que lever le pied à hauteur d’un chantier concourt à la sécurité du personnel qui y travaille – souvent à très forte proximité du trafic - il est important de rappeler qu’un chantier, avec ou sans ouvriers en activité, reste une zone de danger pour tout conducteur puisque la configuration habituelle de la voirie est modifiée : les bandes de circulation sont rétrécies, déviées, …

    Il est donc essentiel de respecter les limitations de vitesse pour sa propre sécurité et pour celle des autres usagers. Par ailleurs, on peut également rappeler que les agents de terrain peuvent être présents mais non visibles (exemple : travail sous un pont…).

     

    ACCEPTER… MAIS RESPECTER ?

    Si une très large majorité de Wallons dit accepter cette vitesse, ce n’est pas pour autant qu’elle est respectée sur le terrain. Dans son récent baromètre  européen de la conduite responsable, la Fondation VINCI Autoroutes a mis en exergue que les conducteurs belges sont les plus nombreux parmi les 11 pays sondés à reconnaître oublier de ralentir à proximité d’un zone de travaux en dépit du risque que cela peut entraîner pour le personnel qui y intervient : ils sont 67%.

     

    EN QUELQUES CHIFFRES…

    Chaque année, sur les autoroutes wallonnes, à hauteur d’un chantier, on recense en moyenne[2] 4 décès et 145 blessés (90 accidents). 

     

    Chaque semaine, sur les autoroutes belges, deux camions absorbeurs de chocs, qui accompagnent les chantiers mobiles, sont endommagés suite à un accident de circulation.

    ***

    Cette campagne, qui sera affichée pendant tout le mois d’août sur les 300 panneaux qui bordent les autoroutes et principales nationales de Wallonie rappellera donc à chacun l’importance de ralentir à proximité d’une zone de chantier.

     

    Elle sera également déclinée dans une vidéo disponible sur la page Facebook, le compte Twitter et le site Web de la SOFICO.

    Vous pouvez télécharger via ce lien les affiches et la vidéo de la campagne :

    https://we.tl/wW6vli5Fcw

     

    Contact : Héloïse WINANDY | Porte-parole de la SOFICO | +32 495 28 43 46 | +32 42 31 67 39 | heloise.winandy@sofico.org

     

  • Le dernier né de la Société Royale Archéo-Historique de Visé

     fullsizeoutput_13fea.jpeg

    VISÉ VEUT RENAÎTRE, c'est le titre du dernier ouvrage publié par le musée de Visé. Une "brique" de 240 pages, relatant la reconstruction de Visé après 1918 et comprenant de nombreuses photos et illustration.

    Trois grands chapitres composent l'ouvrage : 

    1) La reconstruction morale

     - La Renaissance de la Compagnie Royale des Anciens Arbalétriers Visétois (Claude Fluchard)

     - Combats d'après-guerre. La résurgence de la Compagnie et la reconstruction du local des Anciens     Arquebusiers après la catastrophe de 14 - 18 (Eddy Bruyère)

     - Les Francs Arquebusiers après la Grande Guerre essentiellement de vin 1918 à 1930 (Alain Woolf)

     - Les associations de la reconstruction (Jean-Pierre Lensen)

     

    2) La reconstruction matérielle

     - La reconstruction des églises, des chapelles et des presbytères du Diocèse de Liège après 1918     (Christian Dury)

     - Visé Renaît! La reconstruction de Visé et l'O.R.D. - La chronologie et l'urbanisme de la ville (Jean-Pierre Lensen)

     -Tableau des propriétaires, architectes et entrepreneurs - Les architectes qui ont reconstruit Visé (J-P Lensen)

     

    3) Les relations avec les pays voisins

     - L'opinion publique régionale face à l'Allemagne avant et après la 1ère Guerre Mondiale (Clauce Fluchard)

     - Le Courrier de la Meuse du 23 septembre 1914 au 1er janvier 1920 (Eddy Bruyère)

     - L'opinion publique régionale et les Pays-Bas après 1918 (Claude Fluchard)

    fullsizeoutput_13feb.jpeg

    L'ouvrage est disponible au Musée au prix de 31€ (+ 3€ de port éventuel). Les membres de la SRAHV peuvent encore se le procurer jusqu'au 15 août au prix de 28€. Le bureau du musée est ouvert de 09h00 à 12h00 et de 14H00 à 16H00 les jours de semaine.Pour les commandes verser 34€ sur le compte BE77 3400 27587242 de la SRAHV. 

    Renseignements au 0495/496.391