• Liliane Gordos et Julie Berardi exposent "El Mundo" au Centre Culturel de Visé

    fullsizeoutput_14a1b.jpeg

    Liliane Gordos s'est formée à l'Académie des Beaux Arts de Liège, puis a fréquenté des ateliers d'artistes renommés. Elle est de nouveau entrée à l'Académie, mais cette fois en section "gravure".

    Logopède et art-thérapeute au quotidien, elle aime l'idée que l'Art mène au coeur de l'humain. Elle nous explique sa démarche : 

    "Dans mon parcours artistique, le dessin et l'aquarelle ont pris une place, suivis par un attrait pour la calligraphie à la plume, au calame, à l'encre de Chine, la peinture acrylique.

    Depuis quelques années, je crée des "livres d'artiste" sur base d'impressions par monotypes. L'écriture est associée aux couleurs et au mouvement".

    Depuis quelques mois, est née une idée de collaboration créative en complicité avec Julie Berardi, autour des actualités, des nouvelles du monde. Cela a donné cette exposition à quatre mains.

    fullsizeoutput_14a21.jpeg

    Depuis de nombreux mois, Liliane Gordos collection des coupures de journaux venus de la planète entière, ramenés par des amis nomades. Ils ont ainsi nourri les échanges, les réalisations et les ont enrichies toutes les deux. "Ils ont ricoché sur mon approche artistique pour qu'elle devienne une ouverture sur l'imaginaire, même basée parfois sur un réel combien fracassé"

    Liliane Gordos a utilisé des collages de bribes de journaux associés à la peinture pour représenter des bribes du monde, des histoires humaines.

    DSC_3268.JPG

    Julie Berardi est fascinée par la sculpture depuis sa jeunesse. "Je m'émeus devant les traces lointaines des sculpteurs. Ma formation de sculptrice a commencé par la taille chez l'artiste gaumais Fernand Tomasi. Elle s'est poursuivie à Saint-Luc à Liège et prolongée à l'Académie des Beaux-Arts de la même ville"

    Ses options artistiques appartiennent au figuratif et au modelage, dans lesquels elle trouve plus de liberté d'expression et de spontanéité. Dans la création, Julie Berardi est intéressée par la naissance d'un projet qui prend forme sous ses mains, c'est l'émergence d'une abstraction, d'une idée qui s'exprime de manière concrète dans la terre. Elle cherche à voir et à montrer ce qu'elle pense et à découvrir ce qu'elle a en elle.

    fullsizeoutput_14a23.jpeg

    "Dans mon travail quotidien en santé mentale, une complicité est née avec ma collègue Liliane Gordos. Notre travail "El Mundo" livre des réflexions inspirées par l'actualité dramatique de ces derniers temps, mais aussi des idées plus légères, fruit du jeu entre les formes rondes et notre globe terrestre. Dans la pratique, mon travail est une recherche de collage et d'assemblage de modelages à différents objets symbolisant un monde. Parfois j'ai ajouté un peu de poésie dans le drame humain. A d'autres moments, j'ai eu envie d'exprimer un sentiment de solidarité dans notre univers qui manque d'empathie".

    L'exposition est accessible à la chapelle des Sépulcrines, au Centre Culturel de Visé tous les jours de 13h00 à 18h00 jusqu'au 11 novembre 2018. (© P. Neufcour)

    (En marge droite, quelques photos des oeuvres exposées)