• Visé : Premier vernissage de l'année à la chapelle des Sépulcrines et premier vernissage pour le nouvel échevin de la culture

    fullsizeoutput_14f4b.jpeg

    Mathieu Ulrici, échevin de la culture, entouré des deux artistes

    Du 9 au 20 janvier, la chapelle des Sépulcrines accueille deux artistes visétois :  Bernard Breuhleid et Elena Alexeenko.

    DSC_3830.JPGBernard est délégué médical, mais a suivi les cours de dessin à St-Luc. Depuis 25 ans il a développé une technique qui peut paraître toute simple : un crayon blanc sur du papier noir. "J'ai toujours aimé dessiner mais je n'en ai pas fait mon métier. Pour moi, c'est un hobby, un dérivatif " nous explique-t-il.

    Bernard ne représente que du vivant, modèles, danseuses, animaux. De prime abord, en voyant ses oeuvres on croit voir des photos noir en blanc. Il faut s'approcher pour se rendre compte qu'il s'agit de dessins. Précision du trait, minutie des détails... Surprenant et superbe! 

     

    Elena - ESSY - est infirmière indépendante et totalement autodidacte en peinture.DSC_3829.JPG

    ESSY est passionnée par la peinture, ses associations, opposition, mélanges... Elle travaille les couleurs vives, sans règles, sans obligations. Elle peint comme l'envie du moment lui vient, l'envie de créer. Essy aime la toile, la transparence du plexiglass, l'aspect de la résine, le relief, une technique totalement différente de celle de Bernard. "J'ai toujours aimé dessiner, depuis toute petite, je peignais déjà sur le tapis à la maison, au grand dam de ma maman" confesse-t-elle en souriant.

    Travail tout d'abord étonnant que ces grandes taches de teintes vives qui s'entremêlent, se chevauchent. Ses visages sont vivants, criants, magnifiques.

    L'exposition est accessible : le vendredi 11 de 18h à 22h

                                             le samedi 12 de 11h à 18h

                                             le dimanche 13 de 11h à 18h

                                             le mercredi 16 de 10h à 18h 

                                             le vendredi 18 de 18h à 22h

                                             le samedi 19 de 11h à 18h

                                             le dimanche 20 de 11h à 18h

    En marge droite, quelques photos des oeuvres exposées. 

     © P. Neufcour texte et photos

     

  • Les directeurs du réseau libre se rebiffent contre le "décret catastrophe"

    fullsizeoutput_14efb.jpeg

    Le caliquot qu'a fait afficher Eddy Bonten, directeur de l'Institut du Sacré Coeur de Visé 

    Calicots sur les écoles, lettre aux parents : des directeurs du réseau libre passent à l’offensive  

    Les directeurs des établissement d'enseignement du réseau libre l'avaient promis. C'est chose faite depuis hier. A Visé comme ailleurs, les calicots exprimant leur colère contre le "Décret catastrophe - Des élèves sans profs".

    fullsizeoutput_14efc.jpeg

    Celui qu'à fait afficher Sabrina Russo, la directrice du Collège Saint-Hadelin de Visé

    Une lettre dont nous reproduisons le contenu intégral ci-dessous a été remise aux parents, expliquant les raisons pour lesquelles leur enfant n'a pas cours.

    fullsizeoutput_14efd.jpeg 

    Selon Patrick Dekelever, le président de l'Association des directeurs de l'enseignement secondaire catholique (Bruxelles et Brabant), nombreux sont les établissements scolaires à participer à cette action.
     
    Contacté, Eddy Bonten, le directeur de l'Institut du Sacré Coeur de Visé ne mâche pas ses mots : "Ce décret est une véritable catastrophe! La surcharge administrative qu'entraîne la recherche d'un remplaçant est lourde. Les conditions à remplir sont telles qu'il nous est quasiment impossible de rencontrer tous les critères pour pouvoir faire appel à un enseignant remplaçant. De ce fait, nous préférons nous en priver et tenter de nous débrouiller en interne"
     
     
    Milliers d’heures perdues
     
     DSC_5851.jpg
     © P. Neufcour
    La ministre Schyns avait promis des assouplissements à ce décret, mais les directions d'école les attentend toujours. Des milliers d'heures de cours ont déjà été perdues depuis la rentrée, faute de pouvoir faire appel à un enseignant remplaçant tant les conditions à respecter sont strictes.Les directeurs souhaitent plus de liberté d'agir.
     
    Les syndicats, eux, ne verraient pas d'un bon oeil ces assouplissement car "le décret apporte énormément de clarté et de progrès dans la nomination des enseignants." Ils freineraient donc des quatre fers, arguant du fait que le réseau libre recruterait "de façon peu orthodoxe."
     
    Dans leur lettre aux parents, les directeurs du réseau libre insistent sur le nombre d'heures de cours qui n'ont pu être données parce qu'un enseignant n'a pu être engagé. Ils mettent également en évidence le fait qu'un jeune professeur doit parfois circuler entre trois ou quatre établissements afin d'obtenir un horaire complet, perdant ainsi un temps précieux qui pourrait être utilisé au mieux en participant à la vie d'une école et en s'investissant dans son projet pédagogique.
     
     (Texte et photos © P. Neufcour)
     
  • Cem Arslan, un Visétois, poursuit le voleur d'une personne âgée et le maintient en attendant la policr

    Cem Arslan, 27 ans, travaille pour le compte d’un sous-traitant de la société Voo. Ce lundi, il était à bord de son véhicule quand il a aperçu, à Herstal, au beau milieu d’une route du côté de La Préalle, un homme qui cherchait de l’aide. «  Il m’a fait signe de m’arrêter, ce que j’ai fait », explique Cem. «  Régulièrement, des gens aperçoivent ma camionnette et m’arrêtent pour me demander un renseignement. J’ai pensé qu’ici, c’était le cas. »

    Mais le jeune garçon, lui, cherchait plutôt un taxi. « Il m’a demandé si je pouvais l’emmener près de l’IPES de Herstal, car sa maman était malade et il devait aller la voir. Mais je ne peux prendre personne dans mon véhicule de service et j’ai refusé. »

    C’est précisément à cet instant qu’une camionnette bleue surgit et percute légèrement le garçon, qui est projeté contre le véhicule de Cem. « Une personne âgée est sortie et semblait très fâchée. J’ai demandé ce qui se passait, et le monsieur m’a raconté qu’il venait de se faire dépouiller. »

    La police a pris le relais

    Cem n’a alors écouté que son courage… « Le monsieur m’a fait de la peine et puis, j’avais quand même une bosse dans la portière, que je devais justifier auprès de mon employeur. J’ai donc couru après le garçon qui prenait la fuite. En chemin, je perdais mes outils mais j’ai continué à courir. Finalement, je l’ai rattrapé et maîtrisé. Ensuite, la police est arrivée et a pris le relais. »

    Cem Arslan sort de cette aventure avec le sentiment du devoir accompli : «  La police m’a remerciée et le monsieur âgé aussi. Il m’a dit mille fois merci », sourit le technicien.

    Le jeune homme qui a demandé à Cem de le conduire à l’IPES aurait donc, quelques minutes auparavant, commis un vol crapuleux chez ce monsieur, un fermier du coin, qui vend sa production dans son petit magasin.

    Le voleur présumé serait entré dans le commerce pour demander un verre d’eau. Quand le fermier est passé dans la pièce voisine pour aller lui chercher de quoi se désaltérer, l’homme s’est emparé du contenu de la caisse avant de prendre la fuite. Voyant que sa caisse avait été délestée de son contenu, le fermier a grimpé dans sa camionnette et s’est mis en quête de l’indélicat. La suite, on la connaît. « La police a embarqué le voleur. C’est une histoire digne d’un film », sourit encore Cem, pas peu fier du geste accompli. (La Meuse)

  • Plaques de glace et couche de neige : les provinces de Liège et de Luxembourg en alerte jaune

    Deux provinces sont encore en alerte jaune ce mercredi matin. Des averses de neige pourront donner une couche de neige entre 1 et 5 cm en Haute Ardenne et localement jusqu’à 10 cm en Hautes Fagnes. Il faudra aussi se méfier des plaques de glace sur le réseau routier en Ardenne 

    En cours d’après-midi, le temps deviendra plus sec avec graduellement de larges éclaircies. Les maxima seront compris entre 0 et +4 degrés au sud du sillon Sambre-et-Meuse et entre 4 et 7 degrés ailleurs.

    Le vent sera modéré de secteur nord-nord-ouest. En Haute Ardenne, il sera parfois assez fort et même fort au littoral. Des rafales de 60 à 70 km/ h seront possibles.

    Ce soir et cette nuit, des gelées seront présentes avec des minima compris entre -6 degrés en Haute Ardenne, -1 degré sur le centre, mais +3 degrés au littoral.

    (Source IRM)

  • M.A.H.V. : La première activité de 2019

    la DIVA CASTAFLORE.jpg

    LE VENDREDI 18 JANVIER : CONFERENCE DE Mlle ANGELIQUE PICKMANN : Voyage dans la comédie musicale, de la scène au film et du film à la scène.

    Angélique, qui nous avait ravi lors de Noël en légendes, nous racontera un voyage musical entre Broadway, Londres et Paris en l’illustrant d’affiches, de mélodies et d’extraits vidéo. Où et comment prend naissance  la comédie musicale ? Quelles sont ses caractéristiques ? Quels sont les centres artistiques de créations ? Quelles sont les comédies musicales  devenues films musicaux et inversement. Angélique évoquera 2quelques  comédies musicales célèbres : Porgy and Bess, Starmania, Notre-Dame de Paris….

    PAF de 5 € Grand Public et de 3 € pour les membres 2019 de la S.R.A.H.V.. Rendez-vous dans la salle n°5 du Centre culturel. Durée 2 h. Entrée par le parking de  la rue de la Chinstrée

     

    Jean-Pierre Lensen, directeur du musée régional de Visé

    Contact  0495-496391

    Site internet : www.museedevise.be (Communiqué)