- Page 4

  • Visé : Ce sont les membres du MR qui choisiront leur tête de liste

    image_preview.jpg

    Prévue ce 3 février, l'assemblée générale de la section M.R. de Visé sera une "Première"! En effet, ce sont les membres eux-même qui désigneront la tête de liste des prochaines élections communales.

    Ainsi en a décidé à l'unanimité, il y a quelques jours, le comité M.R Visétois. Le 3 février, l'assemblée générale des membres se verra confier la tâche de désigner la personne qui occupera la tête de la liste aux prochaines "communales" du 14 octobre prochain.

    C'est donc dans quelques jours que les membres en ordre de cotisation seront invités à participer à l'Assemblée Générale en ce début d'année. Pour la première fois, ils auront la mission de choisir, parmi les candidats, le nom de celui ou de celle qui occupera la tête de liste du parti, alors que dans le passé, l'assemblée des membres ne faisait qu'entériner la décision prise par la section.

    "En procédant de cette manière, explique Dany Germain, le Président du M.R. Visétois, nous manifestons clairement notre volonté d'impliquer plus nos adhérents dans la vie et les choix du parti pour le futur. A travers cette ouverture, nous espérons que nos membres prendront conscience de la responsabilité que la représente et qu'ils poseront un acte citoyen" (P. Neufcour)

     

  • Festival Marcelle Martin : Tout le monde a gagné !

    DSC_0112.JPG

    Mais qui était Marcelle Martin?

    Marcelle Martin est une auteure wallonne, comédienne et présentatrice d’émissions dialectales à la RTB Liège, née en Cité ardente de parents visétois, elle demeura toujours fidèle à la Cité de l’oie, où nul ne doute qu’elle aura sa place au Parnasse wallon.

    Décédée en 1995, chaque année ce festival lui rend hommage et rappelle sa passion pour le théâtre wallon. La 19 ème édition de ce Festival vient de se terminer.

    Le public a ainsi pu assister à trois représentations d'oeuvres très différentes.

    DSC_8292.JPG

    Vendredi, les "Rôbaleus", installés actuellement à Wihogne, ont présenté de manière magistrale "L'èsquelète del mohone", une pièce de Charles-Henri Derache : 

    "Installée depuis peu dans un petit village, Trude, une femme autoritaire et sans concession s'et très vite mise à dos une bonne partie de son voisinage. De plus, Pierre, instituteur fils du bourgmestre se décide à demander la main (le reste suivra) de Zelie, la fille de Trude et de Doné, ce qui n'est pas pour plaire à la mégère. Une conspiration machiavélique se monte contre Trude, mais se laissera-t-elle mener par le bout du nez?"

     

    DSC_8364.JPG

    Samedi ce fut au tour de la "Royale Dramatique l'Union" de Hermalle" de présenter au public "22! Volà m'feume", une comédie de Christian Derycke et Jean Thoune.

    "Dans un vieux commissariat de police plus ou moins délabré, le commissaire en fonction vient de prendre sa retraite. Raoul Gobin, inspecteur-chef aigri, a réussi les examens et attend avec impatience sa promotion au grade supérieur. Son épouse Madelinne en rêve aussi, elle qui prend déjà les mesures pour rafraîchir les vieux bureaux! Et son compère Magnon le souhaite de tout coeur, il se verrait bien inspecteur-chef! Quant aux autres policières, Julie et Sidonie, elles s'en soucient comme de leur première chemise (d'uniforme), trop habituées à vivre au quotidien avec les deux "ours". C'est alors qu'arrive un pli recommandé annonçant l'arrivée d'un nouveau commissaire... Le commissaire Pirlot. Mais qui est cet inconnu? Le petit commissariat s'apprête à vivre des moments épiques. (NDLR : toute ressemblance avec un commissariat local serait purement fortuite)"

     

    DSC_0025.JPG

    L'opérette fit son retour ce dimanche, avec "L'Amour tchante à Tchanturlète", de Joseph André proposée par "Les Djoyeus Lurons" de Trooz.

    "Un accident au passage à niveau de Tchanturlète oblige l'expresse de Paris à s'arrêter. Mony, une jeune Américaine, descend du train pour rattraper son chien, mais le convoi redémarre sans elle! L'incident va amener bien des péripéties dans ce village paisible de la campagne où il ne se passe jamais rien..." (P. Neufcour)

     

    (Les personnes qui souhaitent obtenir copie des fichiers photos réalisés lors des 3 représentations peuvent me contacter soit en MP soit par mail sur sudpresse.vise@hotmail.fr)

  • Le mot du Bourgmestre

    26239753_578266015854034_906930414216692680_n.jpg

     

    Le week-end des 3 et 4 février prochains aura lieu au hall omnisports la 36ème édition de l’Open International de Judo.
    C’est évidemment un évènement sportif de 1er ordre qui démontre à lui seul, mais il y en a d’autres, combien Visé mérite le sigle de ville sportive.


    Mais derrière cet Open, il y a toute une histoire et un homme à l’origine. 
    Pierrot Brouha nous a quittés à Pâques. Très jeune, il fut un grand champion battu pour le championnat d’Europe des poids lourds par un adversaire pesant 35kg de plus que lui. Mais le plus important dans le rôle qu’il a joué est probablement d’avoir communiqué le goût de son sport à de nombreuses générations. Avant la construction du hall omnisports, les judokas trouvent refuge dans différents sites visétois de fortune avant d’être hébergés à l’ancienne Justice de paix, place du Marché.


    Pratiquement dès la création de la nouvelle infrastructure (en 1981) fut lancée cette compétition ambitieuse qui réunit chaque année des concurrents d’une vingtaine de pays. Il est vrai que de nombreux collaborateurs sont venus s’adjoindre prenant de plus en plus de place lorsque Pierrot fut touché par l’âge. Pierrot nous a quittés mais son œuvre demeure. Jeudi 25 se tiendra la traditionnelle conférence de presse qui dévoilera tous les détails pour lesquels je vous renvoie à la presse. Signalons encore que Toma Nikiforov, le champion belge sera présent à la présentation à la presse.


    Le Bourgmestre,
    Marcel NEVEN

  • Gardes médicales des 20 et 21 janvier 2018

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19h00 à 08h00 : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

    - le samedi 20 janvier 2018 : Pharmacie GERARDrue Vieille-Voie 2 à Cheratte Tél 04/370.21.13

                                               Pharmacie DARCIS-DELEUSE, Grand Route5 à Wonck Tél 04/286.11.95 

                                                                                            

    - le dimanche 21 janvier 2018 : Pharmacie BOVEROUX-BODSON, rue Lulay 30 à GLONS Tél 04/286.19.54

                                                  Pharmacie BOTMAN, rue Entre-deux-Villes 33 à Blegny Tél 04/387.40.84

                                                               

  • Visé : le "Prix de la Citoyenneté" a été décerné hier soir

    DSC_8222.jpg

    Hier soir, profitant des "Jeudis Citoyens", notre échevin de la famille, Patrick Willems, a décerné le(s) prix de la "Citoyenneté". Deuxième édition donc, pour cet évènement crée à l'initiative de l'élu du CDH : l'année dernière l'association "les Z'amis de Zoé" avait été récompensée.

    Cette fois, neuf personnes/associations pouvaient prétendre à cette récompense :

    - Brigitte Waroquier-Pirlet, enseignante à l'école communale de Cheratte-Bas pour sa magnifique implication et la motivation de ses élève pour la réalisation du livre "Ceci n'est pas que du Patrimoine (Ed. Metamorphosis, photos d'Art) et lors du tournage du film (qui a remporté un franc succès partout où il a été projeté) " Les enfants du Hasard" sortis à l'occasion des 40 ans de la fermeture du charbonnage;

    - L'association Saint-Vincent de Paul, dont l'action au service des plus démunis n'est plus à expliquer, mais qui n'en reste pas moins indispensable en ces temps particulièrement difficiles pour les moins nantis d'entre nous. C'est grâce au travail de nombreux bénévoles que son action est rendue possible;

    - le projet "Terra viva", lancé avec dynamisme par des élèves du Collège Saint-Hadelin, soutenus par leurs professeurs. Terra Viva vise à privilégier les circuits courts et la nourriture saine au sein même de l'établissement scolaire. Vente de sandwiches garnis de produits locaux, de fruits secs remplaçant les "gougouilles" habituelles et remplacement des sodas des distributeurs par du jus de pomme;

    - La Société Royale archéo-historique - qui vient de perdre son président, Jo Massin - pour le travail incessant de mémoire réalisé tout au long des années. Expositions et conférences autour de la "Grande Guerre" s'intégrant dans un projet qui se poursuivra en 2018, mais aussi sa participation active aux manifestations d'anniversaire des 40 ans de fermeture de l'exploitation houillère;

    - L'Asbl "Natagora" qui multiplie les actions de sensibilisation à la protection de notre environnement. Organisation, à l'intention du grand public, de la journée de l'escargot et du coquillage, de la nuit de la chouette, de la nuit de la chauve-souris, de diverses conférences, de visites guidées de la Montagne Saint-Pierre...

    - "Visez les alternatives" qui souhaite fédérer les acteurs du changement et mettre les citoyens en mouvement, et qui compte développer de nouveaux projets très prochainement : mise en place de modules d'informations, de conférence portant sur la finance éthique, la formation au jardinage biologique;

    - L'équipe "One day for life", équipe incontournable depuis 4 ans du "Relais pour la Vie". Ces infirmières du CHC ont relevé le défi de faire se dévêtir des femmes touchées par le cancer du sein pour poser, avec elles, pour le "Calendrier de tous les seins". Avec plus de 20.000 € de bénéfices au profit de la fondation contre le cancer, c'est un succès retentissant.

    Tous méritaient ce prix, mais le jury (composé de mandataires des différents partis politiques tant majorité qu'opposition) a eu la lourde tâche de faire des choix plus que difficiles. Mais choisir n'est pas renoncer, c'est reporter. A l'issue des délibérations deux associations ont été choisies : le "Gracq" et les "Rendez-vous de Richelle"

    DSC_8211.JPG

    Le Gracq vient de fêter ses 20 ans, il a pour but de favoriser l'usage du vélo et très vite la section locale a voulu développer le tourisme. Ainsi elle est à l'origine de la balade des cerisiers, de la balade des pommiers...ainsi que de l'instauration de circuits à points-noeuds. Le Gracq veut également développer l'usage du vélo au quotidien.

    C'est ainsi que le mouvement a soutenu activement la création de pistes cyclables, de l'abaissement des trottoir, de la signalisation, de balisages mais aussi d'information et de sensibilisation dans les écoles.

    DSC_8207.JPG

    Si les "Rendez-vous de Richelle "répondent aux caractéristiques d'un comité de village, leurs activités va bien au-delà! L'association favorise incontestablement le Vivre ensemble et développe le lien social dans le village par l'organisation de manifestations et d'activités diverses, mais aussi par l'information.

    Depuis quelques années, e village a dû faire face à une urbanisation importante. Cela risquait de couper le village en deux : d'un côté les anciens Richellois, de l'autre les nouveaux. Les Rendez-vous de Richelle ne sont pas pour rien dans la parfaite intégration des nouveaux arrivants. Il faut souligner aussi le petit "plus" des Rendez-vous de Richelle : là ou leur action de comité de quartier classique il faut ajouter la mise en valeur du patrimoine telle la restauration du "Champignon" de Whixou, dans les bois de la Julienne et la parfaite collaboration avec l'échevinat dans la gestion de la Maison des associations visétoises. 

    Pour les nominés qui n'ont pas été retenus cette année, ce n'est que partie remise.

    (P. Neufcour)