- Page 2

  • Le Cri de la Chouette

     

    thumbnail_CriChouetteCouleur.jpg

    Souvenirs de mon enfance  

     

    Ceci est une histoire vraie…

    Pendant la guerre, mes parents ont aidé une famille juive. Le père, la mère et une adolescente qui s’appelait Gilda !

    Ils n’habitaient pas chez nous. Je ne sais pas où ils habitaient… peut-être chez ma tante Jeanne… peut-être chez ma tante Marie… probablement que je ne devais pas le savoir… À mes questions, je n’avais que des réponses évasives !

    Pourtant, régulièrement, ma mère leur portait des œufs des poules de ma grand-mère, des légumes du jardin de ma grand-mère et même des vêtements de ma sœur… Si on te demande quelque chose, tu ne sais pas !

    Le temps a passé… Quelques fois, ma mère et moi sommes allés leur dire bonjour, ils habitaient alors une petite maison tout étroite, rue Gérardrie à Liège.

    Et, malgré toutes ces années passées, je n’ai pas oublié l’inquiétude de ma mère quand, à la maison, on parlait de la situation de cette famille, ni son anxiété quand passait une patrouille allemande. Je la sentais nerveuse si nous croisions en rue des personnes étrangères au village.

    Cela devait être épuisant de vivre dans la crainte, tout en voulant rendre service…

    Vous qui avez lu ces lignes, vous comprendrez que je dise

    "NON aux visites domiciliaires !"

    Pourtant l’expression est presque jolie ! On pourrait croire à des visites de courtoisie afin de voir si tout va bien, si on a de quoi manger, de quoi se chauffer…

    Mais ne nous y trompons pas : à cause d’un excès de zèle, d’un mensonge, d’une dénonciation, de quelques mots changés dans la loi, craignons que ces visites domiciliaires se changent en fouilles, perquisitions, arrestations, condamnations…

    NON, la Démocratie ne peut permettre cela !

    Mesdames et Messieurs les Ministres, vous avez été élus grâce à notre démocratie.

    Alors, défendez-la comme l’ont fait les Conseils Communaux de la Basse-Meuse !


    Victor MASSIN

    Président

  • Avis de disparition

    72a75298-31d5-11e8-92f9-631af808731a_web__scale_0.6958855_0.6958855.jpg

     

    La police judiciaire fédérale a diffusé un avis de recherche à la suite de la disparition d’un bébé de 3 mois qui n’a pas été restitué par son père à sa mère. La camionnette du suspect a été aperçue pour la dernière fois sur l’autoroute A17 à Rekkem (Menin) en direction de la France.

    Le lundi 26 mars 2018, Mirhad Yildirim, un bébé de sexe masculin et âgé de trois mois, n’a pas été restitué par son père, Mesut Yildirim. Celui-ci devait le rendre à sa femme domiciliée à Montigny-le-Tilleul. Celle-ci n’a plus de nouvelles de son bébé Mirhad et est très inquiète, indique la police judiciaire fédérale dans un avis de recherche.

  • Blegny : du nouveau à la Maison de la Croix Rouge

    fullsizeoutput_1165b.jpeg

    La Maison de la Croix-Rouge de Blegny (dont dépend Visé) vient de s'enrichir d'un nouveau service appelé "Hestia" 
     
    Hestia, c'est la déesse du foyer grecque (Vesta étant la latine). Ce service offre la visite à domicile aux personnes isolées ou souffrant de solitude qui en font la demande.
     

    fullsizeoutput_11681.jpeg

     
    • Pour l'instant, deux bénévoles sont formées et une troisième en cours de formation, en plus du responsable d'activité.
    • La Croix Rouge fait appel à d'autres volontaires : il y a encore quelques places disponibles. Les bénévoles suivront une journée d'information sur la Croix-Rouge et les droits et devoirs des bénévoles ainsi qu'une journée de formation. Ces formations sont organisées à LIEGE, rue Dos Fanchon. (Centre de transfusion sanguine)
    • La Maison CR de BLEGNY est située Espace Simone Veil 9 à 4670 BLEGNY.

    fullsizeoutput_11680.jpeg

    Vous avez du temps à donner? La Croix Rouge a besoin de vous! (P. Neufcour)

  • Cheratte-Bas : les élèves de l'école communale se mobilisent pour la lutte contre le cancer

    035-copie-4.jpg

    Des Lahmacuns

    A l'école communale de Cheratte-Bas, les élèves de Madame Pirlet ne chôment pas. Les 16 enfants du degré supérieur se sont fixés un but de solidarité : Aider Fabiano Faorlin à récolter la somme de 5.000 € pour la lutte contre le cancer.

    Fabiano n'est pas un inconnu, ce grand marathonien est aussi le fils de mineur du Hasard. Auparavant, il avait déjà été soutenu par les enfants : Fabiano avait parcouru les 1127 km qui séparent Cheratte de Portogruaro (une petite ville située à proximité de Venise) en 13 jours.

    Cette fois, Fabiano veut courir plus de 800 km en 6 jours, du 3 au 8 mai, en Hongrie, à l'occasion des "Six jours du lac Balaton".

    Vous pourrez suivre sa course ainsi que le déroulement de son projet sur https://idonatefor.cancer.be/projects/courir-les-6-jours-du-lac-balaton

    A cette fin, ce 30 mars les mamans vont préparer et vendre à l'école des "lahmacuns" sortes de pizzas d'oriqine turque au prix de 1 €/pièce

    Si possible, vous pouvez déjà en commander

    -par retour de courrier

    -par téléphone ou mail à madame Pirlet ou à Nürten

    -ou encore à l’école dès ce mardi : 04 362 27 65

    ecolecom-b@skynet.be D’autres activités sont prévues comme une marche parrainée et peut-être une course des enfants avec Fabiano.

    Les enfants vous remercient d'avance pour votre implication. 

     

  • Le mot du Bourgmestre

    fullsizeoutput_115cd.jpeg

    « Jeunes Talents 2018 » à la salle St Joseph de Cheratte-Hauteurs

    Pour la 32ème fois, la société royale « Le Blé qui lève » de Cheratte-Hauteurs organise les 6, 7 et 8 avril prochains l’exposition « Jeunes Talents 2018 ». C’est ce qui s’appelle avoir de la suite dans les idées.

    Cette exposition comme d’habitude se tiendra à la salle St Joseph de Cheratte-Hauteurs.

    Le vernissage est prévu le vendredi 6, à 20H30.

    L’exposition ouvrira ses portes le samedi 7, de 14 à 20 heures et le dimanche 8, de 11 à 19 heures.

    La caractéristique de cette manifestation est de réunir des artistes sans prétention peut-être mais qui ont en commun de vouloir montrer leurs œuvres, œuvres de débutants ou de chevronnés mais dont le talent est jeune avec toutes les qualités de la jeunesse dont la principale est la spontanéité à laquelle il faut ajouter l’ingénuité.

    Belle occasion pour les Cherattois mais aussi les autres habitants de Visé et de la Basse-Meuse de venir découvrir ces artistes peut-être méconnus mais comme le titre de l’exposition l’exprime qui sont loin d’être des sans talents.

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre