- Page 5

  • Cheratte : une nouvelle gare SNCB près de l'ancien charbonnage ?

    fullsizeoutput_9.jpeg

     © P. Neufcour

    L'unanimité  semble se faire quant à l'implantation d'une nouvelle gare SNCB à Cheratte. 

    Selon Marcel Neven, qui ne conteste pas l'utilité d'un tram reliant Seraing à Liège, un équivalent reliant la Basse Meuse au chef-lieu de la province serait tout autant, si pas plus, utile et plus aisé à réaliser. En effet, une ligne de train relie déjà Visé à Liège, avec Bressoux comme seul arrêt. "La réouverture d'une halte à Cheratte permettrait à de nombreux Bassis-mosans de se rendre à Liège en évitant le stress des embouteillages tout en évitant la pollution engendrée par les moteurs thermiques" précise encore le mayeur.

    C'est un souhait du Conseil communal de Visé : intégrer la ligne Visé - Liège au Réseau Express Liégeois.Le ministre de ma mobilité avait d'ailleurs répondu favorablement à un courrier lui envoyé dans ce sens : " La SNCB m’informe que les études qu’elle a menées récemment tendent à montrer un réel intérêt de développer un accès ferroviaire au point d’arrêt de Cheratte, qui présente un des meilleurs potentiels de voyageurs en région liégeoise "

    Le 21 février dernier, s'est déroulée une réunion rassemblant  la SNCB, Liège Métropole et la SPI. Pierre Castelain, porte-parole de la SPI ajoute : " La SNCB et Infrabel ont confirmé que ce point d’arrêt à Cheratte était une priorité dans leur plan pluriannuel d’investissement 2023. La réhabilitation de l’ancien charbonnage vient de s’achever. La revitalisation peut commencer ".

    D'autant que la vitesse commerciale de la ligne 40 est bonne et que l'ajout d'arrêts supplémentaires ne serait pas pénalisant. On pourrait même envisager de doubler la fréquence, passer de un à deux trains par heure dans chaque sens, estime la SNCB.

    Pour Luc Lejeune, l'échevin de la mobilité et du développement territorial, c'est une bonne nouvelle. "Nous avons une convention avec la SPI pour revitaliser le charbonnage et les quatre hectares de terrain situés en face. Nous sommes en train d’établir les conditions de cession à un privé avec l’obligation de prévoir des places de parking près de ce nouvel arrêt que nous réclamions depuis longtemps" conclut-il. 

    (P. Neufcour)

  • YESSSSS! Le Pain Se Sent Rire est réouvert !

     B9714965401Z.1_20180305230032_000+GFDAR4FRV.1-0.jpg

    Enfin, l'équipe de la boulangerie bio de Visé a pu reprendre le travail.

    La nouvelle demande d'agréation a été traitée en "express" par l'Afsca et à l'issue de ce contrôle la boulangerie a pu se remettre au boulot. Notons que les médias et de nombreux internautes avaient manifesté leur étonnement devant la célérité mise par l'agence fédérale pour contraindre un petit commerce à cesser ses activités alors que les pratiques de l'atelier de Bastogne étaient dénoncées et connues depuis près de deux ans. Evidemment, il est plus facile de faire frôler la faillite à un petit commerce local que s'attaquer à un "géant" de l'industrie de la viande qui occupe à lui seul près de 30 % du marché belge...

    Le blog de Visé tient à manifester son soutien et sa solidarité avec "Le Pain Se Sent Rire" (P. Neufcour)

  • Gardes médicales des 17 et 18 mars 2018

    images.jpegMédecin de garde : du lundi au jeudi soir de 19h00 à 08h00 : un seul numéro : 04/379.09.00. 

    Pour leur sécurité, les médecins de garde de la Basse-Meuse sont en liaison avec les services de la Police.

    Attention :  un poste de garde médicale est ouvert les week-ends et jours fériés de 08 hr à 20 hr rue Basse-Hermalle n° 2, à côté de la clinique. N° unique pour le médecin de garde : 04/374.09.34. 

     - Dentistes de garde : former le 100 pour connaître la liste. 

    PHARMACIES DE GARDE

    Pour toutes gardes entre 9h et 22h : www.pharmacie.be ou www.appl.be

    Pour toutes gardes entre 22h et 9h :

     Appeler le 0903/99.000

    - le samedi 17 mars 2018 : Pharmacie DARCIS - DELEUSE, Grand Route 5 à Wonck  Tél 04/286.11.95

                                            Pharmacie KRAUSCH - CHARPENTIER, rue du Couvent 7 à Fouron-le-Comte Tél 04/381.02.93

     

    - le dimanche 11 mars 2018 : Pharmacie POLAIN, rue César de Paepe 38 à Vivegnis Tél 04/264.22.18

                                                                                

  • Le mot du Bourgmestre

    DSC_0235.JPG

    © Photo P.Neufcour

    Le pont de Loën

    Les utilisateurs et les riverains du pont de Loën (qui rappelons-le s’était soulevé début février) s’impatientent et nous le comprenons. D’emblée les responsables nous avaient prédit une impossibilité de le franchir pendant plusieurs mois. Certains considéraient cette estimation fort pessimiste. Mais elle ne l’était pas.

    Un cahier de charges doit être établi avec précaution afin de réparer l’infrastructure défaillante. Il est sur le point d’être terminé. Il y aura bien entendu une procédure d’urgence pour désigner l’adjudicateur. Il n’empêche, cette procédure d’urgence et ces travaux, qui ne peuvent évidemment pas être bâclés, nous amènent fin août. Il est évident qu’il faut tenir compte des problèmes analysés avec minutie pour faire en sorte que cet incident qui aurait pu être un accident ne se produise plus.

    Des embouteillages ont perturbé la circulation pour ceux qui venaient d’Eben-Emael et se dirigeaient vers Visé en raison de travaux à Hallembaye. Ceux-ci sont terminés.

    Pour le reste, il faudra bien prendre son mal en patience mais il s’agit vraiment d’un cas de force majeur, tout à fait inattendu.

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre

  • "Deux Arts" aux cimaises des Sepulcrines

    fullsizeoutput_11196.jpeg

    "Deux Arts", l'intitulé de l'exposition qui se déroule à partir d'aujourd'hui à la chapelle des Sépulcrines, au Centre Culturel de Visé.

    Deux Arts, le troisième et le huitième, la peinture et la photographie sont bien plus proches qu'on ne pourrait se l'imaginer. Certains peintres exercent aussi dans la photographie, tout comme des photographes sont passionnés de peinture. Actuellement, ce sont les oeuvres de cinq artistes que vous pouvez admirer.

    Nicole Voncken, aime représenter la nature, les paysages, les hommes. Elève de Krazimira Koleva, elle a également suivi d'autres ateliers dont ceux de Roland Palmaerts mais aussi Valère Maenhout. Pour Nicole, la peinture est un délassement. Elle pratique principalement deux techniques : l'aquarelle et l'huile.

    Les trois photographes présents sont membre du photoclub universitaire "Image" depuis plusieurs années. Chacun d'eux a sa personnalité et son propre style.

    Jeanne Medda, tout en intégrant pas mal de graphisme dans ses clichés, sait saisir une ambiance, une émotion, et nous les transmettre parfaitement. Son regard se pose partout et voit très souvent ce que nous ne voyons pas. Jeanne affectionne tant la couleur que le noir & blanc. Créativité sans limite, parfois interpellante, elle fait souvent référence à l'architecture et à ses formes géométriques parfaites;

    Hughes Raven a débuté la photographie il y a 7 ou 8 ans. Adepte du flou, il estime que seule la photographie peut "figer" l'instant. Sa technique du flou donne un côté mystérieux, parfois dérangeant à ses images. La plupart de ses travaux représentent Liège, mais il expose également des paysages d'Islande. Ses images m'interpellent : on connaissait déjà le flou de filé, le flou de pose lente, le flou hamiltonien, mais ici Hughes semble pratiquer une nouvelle technique : celle du "flou parkinsonien";

    Léopold Rouhart a pour modèles les grands photographes que sont Saul Leiter, Mario Giacomelli, Marc Lagrange... Il privilégie les paysages, des sujets plus techniques comme l'automobile, mais aussi le travail des mains des artisans, qu'il nous restitue de manière magistrale. Il pratique tant la couleur que le noir & blanc, la photographie minimaliste, ou encore la photo composition.

    Camille est une jeune demoiselle de 9 ans. elle souhaitait partager ses créations avec vous. Félicitations jeune fille, continue, peut-être tes talents se révèleront-ils plus tard dans la peinture ou la photo.

    L'exposition est accessible tous les jours jusqu'au 25 mars, de 14h00 à 18h00 à la Chapelle des Sepulcrines, 31 rue du Collège à Visé (Centre Culture).

    En marge droite, quelques photos des oeuvres exposées.

    (P. Neufcour)