- Page 5

  • Un remarquable ouvrage de 240 pages sortira le mois prochain. Comment les habitants de Visé et de la région ont surmonté la Première guerre

    30739734_1649934345092037_6648602974706728960_n.jpg

    LA RECONSTRUCTION APRES LA GUERRE 14-18 (ACTES DU 3e COLLOQUE DU MUSEE DE VISE)

    Un livre appréciable de 240 pages vous sera présenté en souscription

    Format 19,5 x 26,5 cm – plus de 200 illustrations et cartes

     

    1. CHAPITRE LA RECONSTRUCTION MORALE VISETOISE

    « La renaissance des anciens Arbalétriers visétois » par Claude Fluchard, archiviste du musée des anciens Arbalétriers visétois

     

    « Les anciens Arquebusiers de Visé sortent de la guerre » par Eddy Bruyère, général-président de la compagnie royale des anciens Arquebusiers de Visé

     

    « Les francs Arquebusiers visétois après 1918 » par Alain Woolf, empereur des francs Arquebusiers visétois

     

    « Reprise ou Fondation de nouvelles associations» par Jean-Pierre Lensen, directeur du musée régional de Visé

     

    2. CHAPITRE LA RECONSTRUCTION PATRIMONIALE

     

    « Reconstruction des églises, des chapelles et des presbytères au diocèse de Liège » par Christian Dury, archiviste diocésain

     

    « L’O.R.D. (Office des Régions dévastées) et la reconstruction de Visé » par Jean-Pierre Lensen

     

    « Les 44 architectes penchés sur le devenir de Visé » par Jean-Pierre Lensen

     

    Liste des maisons ORD (Propriétaires, Architectes, Propriétaires) de Visé

     

    3. CHAPITRE LES RELATIONS AVEC NOS VOISINS

     

    « L’opinion publique régionale et l’Allemagne » par Claude Fluchard

     

    « Le Courrier de la Meuse, un organe de presse majeur pendant et après la guerre » par Eddy Bruyère

     

    « L’opinion publique régionale et les Pays-Bas » par Claude Fluchard

     

    Conclusion

    La souscription est ouverte jusqu’au 30 juin 2018 au prix de 28 €

    Et le livre sortira en juillet

    Si vous voulez le recevoir par la poste (750 gr), il vous coûtera 3 € de plus

    Sinon, il sera à votre disposition au musée régional pendant les heures de bureau dès la mi- juillet

    Après la sortie, ce copieux livre coûtera 33 € (et frais de port en sus éventuellement)

     

    Le numéro de compte BE77 3400 2758 7242 avec mention « 3e colloque »

  • Modifications des conditions de circulation suite à la réhabilitation de l’échangeur n°34 Hauts-Sarts/Hermée 18 juin 2018

    image001.jpg

     

    Suite au chantier en cours à hauteur de l’échangeur n°34 Hauts-Sarts/Hermée, les conditions de circulation seront modifiées dans les mois à venir dans cette zone. Cet échangeur stratégique permet notamment de connecter l’autoroute E40/A3 et le parc d’activité économique des Hauts-Sarts, le plus important de Wallonie.

    Les travaux ont débuté au début du mois d’avril dernier mais n’ont jusqu’ici pas impliqué de fortes incidences sur le trafic : il était possible de réaliser les premières opérations hors chaussée, ou en déviant la voirie, ou de nuit.

    Les phases à venir, engendrant un impact plus conséquent pour les usagers, ont été regroupées pendant les congés scolaires, de manière à alléger au maximum l’incidence des travaux.

     

    MODIFICATIONS DES CONDITIONS DE CIRCULATION ET DEVIATIONS

     

    Du 25 juin au 31 août :

     

    • Tout le rond-point situé du côté du zoning sera entièrement fermé
    • Les usagers provenant l’E40/A3 depuis Bruxelles ou de la rue en Bois ne pourront pas gagner le rond-point côté zoning (vers zoning ou E40/A3 vers Bruxelles)
    • Les usagers venant de l’E40/A3 depuis Aachen pourront emprunter le bypass pour gagner la rue de Hermée vers le zoning à A l’EXCEPTION DE LA PERIODE ALLANT DU 2 JUILLET 6H, AU 5 JUILLET 6H.
    • Les usagers provenant de la Première Avenue pourront utiliser le bypass pour gagner la rue de Hermée vers l’E40/A3 en direction de Aachen ou vers la rue en Bois à A L’EXCEPTION DE LA PERIODE ALLANT DU 6 AOUT AU 31 AOUT

     

    image002.jpg

     

      

    DEVIATIONS

     

    • Pour gagner le parc industriel des Hauts-Sarts depuis l’E40/A3 :

    Via l’échangeur de Vottem vers E313/A13 et la sortie n°34« Liers ».

     

    image003.jpg

     

    • Pour gagner Herstal en provenance d’Aachen sur l’E40/A3 :

    Demi-tour via l’échangeur de Vottem sur l’E40/A3 et sortie à l’échangeur n°34 « Hauts-Sarts, Hermée ».

     

     

    image004.jpg

     

     

    Du 1er septembre au 16 septembre :

     

    • Seul l’accès à l’E40/A3 vers Bruxelles depuis le rond-point situé côté zoning restera impossible.

     

    DEVIATION : les usagers seront invités à gagner l’autoroute E40/A3 vers Aachen puis à effectuer un demi-tour à l’échangeur de Cheratte pour aller vers Bruxelles.

     

    image004.jpg

     

    Le chantier se poursuivra alors jusqu’au début du mois d’octobre avec une incidence trafic faible.

     

    REALISATIONS

     

    Les travaux consisteront principalement à réhabiliter l’échangeur et ses ronds-points tout en résolvant des problèmes de fluidité et de remontées de files :

     

    • la sortie n°34 de l’E40/A3 en provenance de Aachen sera élargie à 2 bandes au lieu d’une seule. La voie de droite permettant d’emprunter un bypass qui sera crée pour permettre à ces usagers de gagner la rue de Hermée vers le zoning sans emprunter le rond-point ;

     

    • deux autres by-pass seront installés :
      • le premier permettra aux usagers venant de la Première avenue de gagner directement la rue de Hermée vers Herstal ou vers l’E40/A3 en direction de Aachen ;
      • le second permettra aux usagers en provenance de l’E40/A3 depuis Bruxelles ou depuis la rue en Bois de gagner directement l’autoroute E40/A3 vers Bruxelles.

     

    image006.jpg

     

    Ce chantier représente un budget de près de 2.595.000 € HTVA financé par la SOFICO. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec le partenaire de la SOFICO : la Direction des Routes et Bâtiments du Service Public de Wallonie.

     

    COMMUNICATION

    Toutes les informations concernant le chantier seront disponibles sur la page Facebook de la SOFICO.

    Enfin, des panneaux à messages variables viendront renforcer la signalisation concernant l’annonce des fermetures et les déviations mises en place.

     

    Contact : Héloïse WINANDY | Porte-parole de la SOFICO | +32 495 28 43 46 | +32 42 31 67 39 | heloise.winandy@sofico.org

  • Le billet du Premier Echevin – 15 juin 2018 – bilan des crues du 1er juin

    thumbnail_2018 LL 7.jpg

    Les pluies sévères et les crues du 1er juin ont particulièrement impacté la vallée de la Berwinne, la vallée de la Julienne et l’aval de la ruelle De Borre.

    Il faut reconnaître que si de nombreux citoyens ont été impactés et qu’ils doivent en gérer les conséquences dommageables et désagréables, Visé a mieux résisté que la majorité des communes de la région.

    Peut-être avons-nous bénéficié d’une abondance moindre de pluies ?

    Mais ces événements sont aussi l’occasion de mettre en évidence les préoccupations de mon échevinat depuis maintenant 12 ans et les concrétisations qui ont vu le jour, afin de gérer le ruissellement et l’évacuation des eaux pluviales.

     

    CENTRE VILLE (Roua-Récollets-Souvré-Navagne)

    Une étude  diagnostique sur le centre-ville financée par l’AIDE (notre intercommunale pour le réseau d’eaux) et produite par le bureau GREISCH a confirmé la nécessité de temporiser les eaux sur les hauteurs. 

    Grâce à un subside du Ministre COLLIN dans le cadre du plan pluies wallon, le bassin d’orage paysager du Roua a pu voir le jour.  Il a parfaitement rempli son rôle ce 1er juin ; quelques aménagements de sécurisation suite à ce test grandeur nature ont déjà été effectués.

    Par ailleurs, le bassin d’orage du Hennen, en cours de réalisation, a pu servir de zone stratégique  tampon dès à présent.

     

    VALLEE DE LA BERWINNE

    Les fermiers ont respecté notre demande de zone enherbée à l’extrémité des terres agricoles. Ces zones produisent leur effet.

    Un avant projet de bassin d’orage à l’angle de la rue de Mons et de la rue de la Berwinne est à présent soumis à la région wallonne pour une aide financière.

    La région wallonne responsable du cours d’eau a été requise en urgence pour réévaluer les mesures de protection des maisons inondées rue de la Berwinne.

     

    VALLEE DE LA JULIENNE

    Le lit du ruisseau, les berges et  les ouvrages ont particulièrement souffert.  L’alimentation en eaux des étangs n’est plus assurée correctement.  La ville est propriétaire de l’ensemble formé par ceux-ci, la plaine de jeux, les parkings et quelques prairies en fonds de vallée Il est clair que des crédits urgents doivent être consacrés à la désignation d’un auteur de projet pour définir les travaux de remise en état du complexe d’étangs.  Dans ce marché, l’option de désenvaser les étangs sera bien prévue.

    Le service technique provincial, gestionnaire du cours d’eau, a été requis également en urgence pour sécuriser les berges et envisager l’avenir.

     

    RUE AUX COMMUNES et VOIE MELARD

    L’AIDE réalise à l’heure actuelle une étude diagnostique pour l’égout défectueux de la voie Mélard.  Le dossier de travaux sera proposé sur les budgets PIC (plan d’intervention communal) 2019-2022.

     

    Je veux enfin remercier tous nos services communaux.  Ce 1er juin, ils ont été d’une efficacité remarquable pour tout nettoyer.  De nombreuses interventions de remise en état occuperont encore nos équipes durant de nombreuses semaines.

     

    Osons espérer que la météo nous préservera  aussi longtemps et aussi souvent que possible.

     

    Luc LEJEUNE,

    Premier Echevin, Conseiller Provincial.

  • Le mot du Bourgmestre

    6479915.jpg

    Photo Belga

    Le Mondial pendant un mois

    Le Mondial prend beaucoup de place dans la presse tant parlée qu’écrite. Est-ce justifié ? Je ne répondrai pas à cette question pourtant très pertinente, mais de divers côtés, l’intérêt économique pour ne pas dire budgétaire est énorme.  Cette extension de la médiatisation augmente d’année en année. Peut-être était-il plus raisonnable de se préoccuper de l’évènement avec modération même lors de la suprématie du Brésil de Pelé (vainqueur en 58, 62 et 70).

    Le développement de la télé a évidemment provoqué un développement exceptionnel de l’information.

    Regardons le Mondial mais gardons un esprit critique.

    En ce qui concerne la Ville de Visé, des dispositions ont été prises en ce qui concerne la retransmission sur écran au garage Henry.  Fort de notre expérience des compétitions précédentes, nous avons également pris des dispositions concernant la rue du Pont, le jour des matches de la Belgique (déviation comme lors des évènements se déroulant au centre de Visé).

    Nous soutiendrons évidemment la Belgique, mais si d’aventure les résultats n’étaient pas conformes aux espoirs, n’oublions pas comme l’écrivait jadis chaque semaine un éditorialiste de la DH que le football n’est qu’un jeu.

    Après tout, près de la moitié des équipes en lice nourrissent les plus grands espoirs. Cela ne nous empêche pas d’espérer.

     

    Marcel NEVEN - Bourgmestre

  • De Gaulle lorgne sur la Wallonie : Un troisième roman pour le Directeur général de Visé Charles Havard

    high_d-20180617-3MT9MD.jpg

     
     
    Après « Les confluents posthumes » en 2006 et « Le Doigt de Charles IX » en 2011, voici un roman de fiction politique et sentimentale.  
    Charles Havard aime l’écriture. Né en 1962 à Visé, il a déjà écrit quatre ou cinq romans qui n’ont pas été publiés alors qu’il était adolescent. Il a suivi des études de droit avant de devenir secrétaire communal de la Ville de Visé en 1987. Une fonction qu’il exerce toujours aujourd’hui mais son titre a changé et est devenu Directeur général.
     
    « Cela me plaît beaucoup d’écrire. J’écris avant tout pour moi mais je sais désormais que je touche aussi un autre lectorat », précise Charles Havard. Celui-ci a déjà écrit deux romans intitulés « Les Confluents Posthumes » en 2006 et « Le Doigt de Charles IX »  en 2011. Il est également l’auteur du «Manuel pratique de droit communal en Wallonie » paru en 6 éditions.
     
    Charles Havard s’intéresse à l’histoire, à l’actualité et aux deux roues non motorisées sur les petites routes de France et de l’Ardenne. Il roule toujours à vélo aujourd’hui.
    « Quand je commence à écrire un roman, je sais directement où je vais et vers quoi je navigue du début à la fin. Comme dans les deux autres romans, j’ai inventé tous les personnages, à l’exception cette fois-ci dans « Pulchrissime Wallonie » du Général de Gaulle », explique Charles Havard.
    Un Général qui, revenu au pouvoir, jette son dévolu sur la Wallonie pour agrandir le territoire de la France. Il profite des divisions internes à la Belgique pour appeler la Wallonie et Bruxelles à rejoindre la République. Mais il trouve sur sa route Giulia, jeune journaliste flamande au départ, mais belge tout court et profondément européenne. Giulia a un avantage sur tous les opposants du Président français : elle connaît ses intentions avant lui-même. Femme déchirée par la trahison, elle mettra tout son dynamisme pour contrer les visées expansionnistes de celui qu’elle connaît si bien. Et peut-être l’orienter vers une autre voie. La Wallonie deviendra-t-elle une province de France par le désintérêt des nordistes et l’appétit des sudistes ? Giulia retrouvera-t-elle un homme dans sa vie ? Vous le saurez en lisant ce roman « Pulchrissime Wallonie », un roman de 256 pages paru aux éditions « La Charte ».
    Un roman débuté en 2014
     
    « Je m’inspire aussi de toute une série d’événements survenus en Belgique, comme par exemple l’année sans gouvernement (!). Giulia, personnage principal du roman, s’oppose au fractionnement des États. J’ai commencé à écrire ce roman en 2014. Je le complétais dès que j’en avais le loisir. C’est la raison pour laquelle cela m’a pris autant de temps », prévient Charles Havard. Il indique d’ailleurs à la fin de son roman : « Quand j’ai commencé à l’écrire, je ne connaissais encore rien de la météorite Macron, je doutais du référendum britannique qui conduirait au Brexit, je ne supputais pas les événements de Catalogne à l’automne 2017. J’ai composé ce roman dans ma sensibilité et, si des péripéties européennes nouvelles sont depuis lors intervenues, elles n’ont point influencé ma réflexion sur le devenir européen ».
     
    Ce roman « Pulchrissime Wallonie » est disponible à présent dans toutes les librairies de Visé ou sur demande auprès de Charles Havard (son adresse mail: charles.havard@vise.be). Ses deux premiers romans ont été édités à 500 exemplaires et ce sera encore le cas pour ce troisième roman. « J’ai déjà un autre roman en tête », annonce le prolifique Charles Havard. (Marc Gerardy)