Consommation - Page 2

  • Présentation de la seule distillerie de rhum belge ce midi à la Maison de la Presse

    DSC_1547.JPG

    Pierre-Yves Smits et Olivier Fossoul présentent leurs produits à la presse

    C'est en 2015 qu'un jeune Sérésien, Pierre-Yves SMITS a crée la distillerie "Dr Clyde"

    Les rhums dits "belges" se trouvent déjà sur le marché, mais en réalité l'alcool est acheté à l'étranger puis transformé et mis en bouteille dans notre pays. Pierre-Yves SMITS voulait un VRAI rhum belge, avec de l'alcool distillé chez nous. Alors, il a transformé un garage de 72m2 en distillerie! L'atelier comporte trois zones distinctes correspondant chacune  à une étape : la zone de distillation avec l'alambic, et les cuves de fermentation, puis dans la seconde zone l'alcool est mis en vieillissement, soit en fûts de chêne, soit dans les cuves de stockage. On retrouve également la station de mise en bouteille et d'étiquetage. Pierre-Yves est le distillateur tandis qu'Olivier Fossoul se charge plus particulièrement de toute la partie administrative. Un déménagement des installations vers Trois-Ponts est prévu au mois de juin.

     

    L'Old Clyde

    DSC_1545.JPG

    Ce fut le premier alcool distillé à partir de cassonnade, de sucre de betterave donc. Comme l'appellation "Rhum" ne peut s'appliquer qu'à des alcools fabriqués à partir de canne à sucre, le nom Old Clyde lui a été donné. Il s'agit d'un alcool qui se positionne entre le rhum et le whisky. Sont disponibles : les versions "Classic", "Sheriff's reserve", "Smokey" (au parfum plus fumé) et le "Smokey" adouci au miel d'apiculteurs locaux.

     

    Vint ensuite le Rhum

    DSC_1544.JPG

    Distillé donc à partir de sucre de canne, cet alcool, blanc à la sortie de l'alambic peut être consommé tel, ou mis à vieillir dans des futs de chêne américain. Plusieurs saveurs sont sur le marché, dont le rhum blanc, le Classic et le Spiced. Ces variétés sont plus ou moins fortes en alcool, et ont un degré de vieillissement différent.

     

    La gamme "herbals"

    DSC_1546.JPG

    Ici, c'est la différence : ces produits sont construits sur une base d'alcool blanc issu de la distillation de cassonade, auquel sont ajoutées  diverses plantes.

    Pourquoi un gin Navy Strenght ? Eh bien simplement, dans le passé sur les bateaux de sa Gracieuse Majesté, l'alcool devrait titrer au moins 57°, car c'est à partir de ce degré d'alcool que, mélangé à la poudre à canon, il n'explose plus. Il titre donc 58 ° ! 

    Quand à l'absinthe, elle, bien entendu elle est composée à partir de cette plante diabolisée, interdite depuis 1915 en France, mais à nouveau autorisée depuis quelques années par l'Europe. Et je vous avouerai en toute humilité, que "ça arrache"! 

    En Basse-Meuse

    Vous pourrez aisément vous procurer l'assortiment du Dr Clyde à Dalhem, au magasin "50 à la Ronde" rue Lieutenant Pirard ou encore à la chocolaterie Schonmacker, rue Lieutenant Jungling 29 à Barchon.

    Informations complémentaires sur www.drclyde.be

    (Texte et photos P. Neufcour)

     

  • Colruyt rappelle des éclairs au chocolat à cause de présence possible de petits morceaux de métal

     

    Il s’agit du produit portant le numéro d’article 45723 et les dates limites de consommation 20 mai, 21 mai et 22 mai, acheté après le 15 mai 2018. Les éclairs ont été vendus chez Colruyt, Colruyt Luxembourg, OKay, OKay Compact et Collect&Go.

    Colruyt Group demande aux consommateurs de ramener le produit en magasin où ils seront remboursés.

    Pour plus d’informations, les clients peuvent appeler le 02/345.2345.

  • La chaîne de magasins Kruidvat procède vendredi au rappel de ses fruits de mer en chocolat de la marque Belgian Harvest, en raison d’un dépassement de la norme pour les esters glycidyliques d’acides gras.

    Edition numérique des abonnés

    Le produit en question est une boîte de 500 grammes de fruits de mer en chocolat «Belgian Harvest Belgian Seashells» qui porte le numéro de lot L92510 et la date limite de consommation le 22 janvier 2020. Le produit est en vente depuis le 25 avril 2018.

    Les esters glycidyliques d’acides gras apparaissent lors du raffinage des huiles végétales et des graisses. L’ingestion pourrait avoir des effets néfastes sur la santé en cas de consommation en grandes quantités et répétée dans le temps. Il n’y a pas de risque immédiat en cas de consommation ponctuelle.

    Il est demandé aux consommateurs ayant acheté ces pralines de ne plus les consommer et de les retourner à leur point de vente où ils leur seront remboursés. Ceux-ci peuvent également obtenir davantage d’informations par e-mail  info@thebelgian.com ou par téléphone +3214258526.

    (Communiqué)

  • Rappel produit chez Zeeman: des substances toxiques décelées dans des bols en mélamine (photo)

    © News
    © News

    Zeeman procède au rappel de bols en mélamine avec motifs imprimés représentant des voitures. Des substances toxiques y ont été décelées et peuvent imprégner la nourriture, indique l’enseigne vendredi.

    « Un contrôle de l’AFSCA a mis en évidence un dépassement des limites légales de migration de mélamine. Lors de l’utilisation de ce bol, des substances toxiques sont susceptibles de migrer dans les aliments, pouvant entraîner à long terme un risque pour la santé des consommateurs. Par conséquent, Zeeman a décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer ce produit du marché et de procéder à un rappel auprès des consommateurs.

    Il s’agit du troisième et dernier rappel de produits en mélamine vendus chez Zeeman. Des assiettes Disney en mélamine similaires avec des motifs de Mickey/Minnie Mouse, La Reine des neiges, La Pat’Patrouille, Cars, Avengers, Spiderman, Princesses et La Garde du Roi lion ont déjà été rappelé précédemment. C’est pourquoi, en accord avec l’AFSCA, Zeeman a également analysé les bols et les gobelets similaires. Suite à ces analyses, Zeeman a décidé de retirer le bol avec un motif Cars du marché et de procéder à un rappel auprès des consommateurs. La vente de cet article a déjà été suspendue. Les articles qui sont encore commercialisés chez Zeeman ne présentent pas de risque pour la santé. »

    B9715607190Z.1_20180504163344_000+GLFB7OK1E.1-0.jpg

  • Rappel de produit chez Carrefour: le magasin retire son filet de poulet bio des rayons pour non-mention d’un allergène

    B9715283402Z.1_20180404152434_000+GOTB1AG0A.1-0.jpg

    La société Vleeswaren De Keyser a décidé mercredi, en concertation avec l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca), de retirer de la vente son produit «filet de poulet» bio de marque Carrefour (100g), la présence de l’allergène «lait» n’étant pas mentionnée sur l’étiquette.

    Il s’agit du numéro de lot 102120, distribué par les magasins Carrefour entre le 27/03/2018 et le 30/03/2018, portant la date de péremption du 23/04/2018.

    Le produit, qui ne présente toutefois aucun danger pour les consommateurs non allergiques, a été retiré de la vente. Les personnes allergiques au lait et qui auraient acheté ce filet de poulet peuvent le ramener au point de vente, où elles seront remboursées. Le service consommateurs de Carrefour Belgique est joignable au numéro gratuit 0800/9.10.11.

    (Source : La Meuse)