Coup de gueule - Page 3

  • Coup de gueule : black out de votre blog sur les JO de la dictature russe

    1898024_10152202954721061_1839994289_n.jpg

    Ne pouvant accepter la scandaleuse attribution par le Comité Olympique International (pour une question de GROS sous) des Jeux Olympiques d'Hiver à un état dont le nouveau Tsar, Poutine 1er, s'assied sur les principes de la liberté d'expression et les droits de l'homme, votre blog ne se fera l'écho d'aucun évènement s'y déroulant.

    (Pierre Neufcour)

  • COUP DE GUEULE : T.E.C : grève sauvage ou grève de sauvages?

     

    624_341_053a29ac370a6754fb63c224229efdda-1363347890.jpg

    L'usager peut se poser la question sans détour. L'origine du conflit actuel est toute simple : des travaux dans le centre de Herstal ont provoqué une modification d'itinéraire. Modification qui n'est pas du goût de certains chauffeurs : rues étroites, difficultés de se croiser, ralentissements, impossiblité de respecter les horaires. Jusque là, tout le monde est d'accord. Ajoutons quand même que la fin des travaux était annoncée pour ce soir, l'itinéraire initial allait donc pouvoir être rétabli.

    Là où s'installe le problème c'est quand, à l'instigation de certains délégués syndicaux semblerait-il, les chauffeurs empruntant cet itinéraire décident, de leur propre chef, de le modifier. "Tu veux que je passe par là? Eh ben non, j'irai par où il me plaît ! " Réactions même pas dignes d'une cour de récréation du fondamental. La direction, mise au courant, décide alors de convoquer les 18 chauffeurs en cause, pour les "recadrer". 

    "Ils ont été convoqués sans même nous avertir" s'exclamait cette déléguée, celle-là même qui vient de déclarer "nous ne sommes pas dans une dictature !" Si, Madame, nous y sommes, dans la dictature des syndicats. Alors, voilà, c'est la grève !

    Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas écrit ! Je suis syndiqué, pro-syndicat, et il faut absolument que le droit de grève soit assuré à tous les travailleurs. Mais ce droit doit être utilisé judicieusement, en dernier recours, lorsque toutes les autres possibilité d'accord ont échoué, pas à tout bout de champ comme c'est le cas actuellement dans certains services dits publics.

    Le public, lui, qu'en pense-t-il ? Les travailleurs qui doivent se rendre au boulot, les étudiants qui doivent se rendre au cours ? Les gens qui ne disposent pas de voiture et qui doivent se déplacer, passer un examen en clinique? Je ne pense pas "qu'ils débrayeront par solidarité"!

    Vous, les irresponsables qui avez décidé de cet arrêt de travail, vous pensez que cela va inciter les usagers à s'adresser au chauffeur avec un grand sourire? De faire preuve de politesse envers ces travailleurs? Peut-être pour les remercier de quand même travailler, de temps en temps...

    Vous, les dirigeants syndicaux, vous ne pensez pas que ce serait plutôt certains de vos délégués qui auraient besoin d'être "recadrés"?

    Pierre Neufcour

     

  • COUP DE GUEULE : INDEMNITÉS FUNÉRAIRES: 11.500 EUROS POUR LES DÉPUTÉS, RIEN POUR LE CITOYEN

    1434912492_B971459112Z.1_20131122170258_000_G0V1I2VN3.1-0.jpg

                                                                                               (Photo Sudpresse)

    Un article d'Adrien de Marneffe

    Il y a moins d’un an, le gouvernement enlevait à des centaines de milliers de Belges leur allocation funéraire. Sans pour autant toucher aux avantages financiers de la classe politique. Car en cas de décès, la famille d’un député touche plus de 11.000 euros.

    148,74 euros. C’est à cette petite somme d’argent qu’avaient droit les familles endeuillées via l’assurance-maladie de l’ONSS. Lors du décès d’un des leurs, la famille percevait ce petit pécule à titre d’allocation de frais funéraires. Et ce, en cas de décès d’un salarié, d’un chômeur, d’un invalide ou d’un salarié à la pension. Un avantage que le gouvernement fédéral a décidé de supprimer en décembre 2012 afin de réaliser une économie de quelques millions d’euros (6,4 millions).

    "Lors de leur décès, la famille de nos députés fédéraux a droit à une allocation de 11.458 euros."

    Mais ce même gouvernement, prompt à sabrer dans les dépenses sociales, n’a pas eu le bon goût d’astreindre la classe politique aux mêmes sacrifices. En effet, lors de leur décès, la famille de nos députés fédéraux a droit à une allocation de plusieurs milliers d’euros. « Quand les frais funéraires sont pris en charge par la famille d’un défunt, la chambre des représentants lui octroie un remboursement forfaitaire, une somme équivalente aux deux derniers mois de salaire de l’élu », précise Yves Delvaux, fonctionnaire en charge des finances de la Chambre des Représentants. Soit 11.458 euros. « Quand les funérailles sont organisées et payées par des personnes qui ne sont pas de la famille, ils ont droit à un mois de salaire (5.729 euros nets). L’argent est versé à ces personnes sur présentation de la facture liée aux frais funéraires. Même si la somme versée par la chambre n’est pas forcément en rapport avec le montant de cette facture. »

    La famille des députés wallons et bruxellois mais aussi les gouverneurs de nos provinces ont, eux aussi, droit à de solides indemnités en cas de décès.

    LA FACTURE PRISE EN CHARGE PAR LE PARLEMENT

    « J’ai encore enterré un député il y a quelques semaines », nous confie un gérant de funérarium de la région Namuroise. « La famille lui a offert un enterrement en grande pompe. La facture a été presque entièrement payée par le Parlement wallon .»

    Mais comment expliquer ces disparités entre les différentes fonctions politiques? Sans parler des incroyables différences par rapport au commun des mortels… Concrètement, chaque assemblée parlementaire (parlement wallon, flamand, chambre des représentants, sénat etc..) est autonome pour décider de ce type de remboursement. Ces mêmes personnes qui légifèrent et imposent aux Belges diverses restrictions, ne sont pas contraintes de se les appliquer à elles-mêmes. Si ce n’est par désir de montrer l'exemple .

    «C’EST SCANDALEUX»

    « C’est évident qu’il y a une certaine injustice derrière tout cela », tranche Zoé Genot, député fédérale (Ecolo). La Bruxelloise s’est plusieurs fois élevée contre les décisions du gouvernement de supprimer les allocations funéraires. « Bien sûr, mon premier combat, c’était que le citoyen conserve ses allocations. Mais leur enlever cet avantage et le laisser aux députés, c’est scandaleux. »

    À croire que, jusqu’au bout, même dans la mort, nos politiques ne sont définitivement pas des citoyens comme les autres.

  • Coup de gueule : le retour des pourceaux


    DSC_0005.JPG

    Le site des bulles à verre, rue de la Wade aujourd'hui vers midi

    DSC_0001.jpgCeci, c'est le petit message gentil qu'un habitant du quartier de la Wade avait appliqué sur les bulles il y a quelques temps. Manifestement, certains ne savent pas lireou s'en f... complètement.

    Parodiant Edmond Rostand, j'ai envie de m'adresser à "ces sales, ces malpropres, ces inciviques, ces pollueurs, ces crasseux,  ces immondes, ces infects, ces pouilleux, ces répugnants, ces crados, ces cradingues, ces merdeux, ces cochons, ces porcs, que dis-je ces pourceaux "qui salissent, polluent le domaine public, les sites des bulles à verres voisins des habitations. Oui, c'est de vous qu'il s'agit, vous que j'ai la chance de ne pas connaître, pour vous dire :  "Vous êtes encore moins qu'une merde, car une merde on évite de marcher dedans" !

  • Coup de gueule

    a57dmedf.gif

    Bienvenue chez vous, qu'ils disaient ! Une fois de plus, internet était en panne hier à partir de 15h45. Ca a duré presque 4 h!!! J'étais en train de rédiger, puis plus rien, tout perdu ... Même pas moyen de leur téléphoner, leur centrale était HS aussi. Paraît qu'on était environ 1.000.000 à être dans le même cas. Un serveur se serait planté. Ce matin, rebelote, mais pendant environ 10 minutes. Il y a quelques jours, c'était le Vous-cordeur qui pédalait dans la choucroute. Et on n'a même pas reçu un mail d'explication, des excuses, c'est trop demander.

    On a souvent l'impression que le service à la clientèle passe après la création d'un nouveau poste de directeur pour assurer de confortables revenus à feu "papa", ou "magouiller" dans les statuts des sociétés pour détourner les interdictions de cumuls. Suivez mon regard sur une commune du dessus de Liège.

    Maigre consolation : le trou du c.. qui me sifflait dans l'oreille quand je voulais téléphoner chez MOAA a certainement reçu son C4. Il était temps, il ne nous trouera plus les tympans.

    Tiens, je vais aller voir après Tchantchès et lui demander si il vient siffler un p'tit henna avec moi, on se r'aura un petit peu après qu'on aura zuné sur tout ce qui ne va plus !!!