Faits divers - Page 3

  • Accident mortel cet après-midi sur l'autoroute à Visé

    fullsizeoutput_12153.jpeg

    Il était environ 16h40 lorsque le conducteur d'un semi-remorque a perdu le contrôle de son véhicule.

    fullsizeoutput_12157.jpeg

    Le camion immatriculé en Allemagne venait de la direction de Cheratte et se dirigeait vers la Hollande. Le lourd véhicule a franchi les barrières séparant les sens de circulation et a percuté de face plusieurs autres véhicules qui eux, venaient de Maastricht et se dirigeaient vers Liège. Parmi les véhicules heurtés, une Audi immatriculée en Belgique, complètement détruite et dont le conducteur, originaire de Namur, a été tué sur le coup. La circulation est interrompue dans le sens Hollande - Belgique à partir de la sortie Visé Nord et les usagers doivent emprunter le quai des Fermettes qui se trouve donc à sens unique. Dans le sens Liège - Maastricht, la circulation fortement ralentie se fait sur une seule bande. La police des autoroutes s'occupe du constat tandis que les hommes de la zone de Police Basse-Meuse s'occupent d'installer les déviations. 

    Tous les renseignements dans les éditions de La Meuse.(Texte et photos ©P. Neufcour)

  • Bassenge : il décède au volant de sa voiture

    DSC_0657.JPG

    En fin de matinée, ce lundi, un conducteur a été pris d'un malaise alors qu'il circulait à Basssenge rue Neuve, venant de la direction de Haccourt. La VW Polo qu'il conduisait a terminé sa course contre le muret du pont de chemin de Fer. La victime, un habitant de la région né en 1935, est décédée sur place.

    DSC_0656.JPG

    © Texte et photos : P. Neufcour

  • Ils menacent de faire sauter Visé !

    "Lors de la ronde de fin d’après-midi, vers 17 heures, j’ai constaté avec mon collègue des espèces de tampons au sol, de grands ronds avec des écritures, explique la gardienne de la paix, Sabine Simlonis. Ce sont des mots alignés qui n’ont pas toujours du sens, mais lus l’un après l’autre, certains sont vraiment menaçants. On pense qu’ils ont été faits dans la nuit de lundi à mardi".

    Edition numérique des abonnés

     Huit tags ont été dénombrés. Par ailleurs de source sûre, nous apprenons que les villes de Maastricht et Eisden, proches de la frontière, ont également reçu la visite de ces "peintres". En effet, le texte est rédigé en trois langues : français, néerlandais et arabe.

     Edition numérique des abonnés

    Le commissariat de police de Visé a bien sûr été averti et confirme qu'une enquête est en cours. Notons que ces endroits ne sont malheureusement pas sous surveillance vidéo. Aucun témoin ne s'étant fait connaître, l'identification des auteurs sera malaisée. 

    La ville de Visé a déjà commencé à faire disparaître ces tags, et le cas échéant les pavés dégradés seront remplacés. (Pierre Neufcour) -  ©Photos S. Simlonis

     

  • Argenteau : plusieurs Visétois ont plongé pour retirer un homme d'un étang

     

    B9715167178Z.1_20180323212837_000+G0VAV24ET.1-0.jpg

    Branle-bas de combat aux étangs de la Julienne, à Argenteau, ce vendredi soir ! Une camionnette s’est retrouvée dans l’eau après avoir fait plusieurs tonneaux. Des membres de l’échevinat des sports de Visé ont plongé pour sauver la vie du conducteur.

    Lire l'article complet de Marc Gérardy dans nos éditions du jour.

  • Débouté au Conseil d'Etat, le Pain Se Sent Rire reste fermé

     

    B9714965401Z.1_20180305230032_000+GFDAR4FRV.1-0.jpg

    Le « Pain se sent rire », boulangerie bio installée à Visé, ne rouvrira pas ses portes ce week-end : elle avait introduit un recours en extrême urgence devant le conseil d’état, mais celui-ci l’a déboutée ce vendredi.

    Le texte complet dans nos éditions de ce samedi