Faits divers - Page 4

  • L’école de Richelle a été vandalisée : La mare didactique inaugurée il y a une semaine à peine par les enfants de 6 eme primaire est saccagée

    high_d-20170516-3EQXMG.jpg

    Plusieurs jours de suite, la petite école communale de Richelle a été le théâtre de faits scandaleux de vandalisme. Les projets verts des élèves ont été démolis sans scrupule. Sébastien Peters, le directeur de l’établissement, ainsi que plusieurs parents tirent la sonnette d’alarme. Ils en ont ras-le-bol de ces dégradations.  
    « Richelle, village convivial », tel est le message inscrit sur un panneau du village. Reflet de la réalité locale, sans doute. Néanmoins, Richelle souffre depuis quelques jours d’actes de vandalisme. Qui se concentrent en un endroit précis : l’école communale.
     
    Sur place, on constate de suite qu’il manque plusieurs tuiles à la façade. Premier signe de dégradations volontaires. « Ces derniers jours, nous constatons régulièrement des dégradations dans la cour de l’école, mais également à côté de celle-ci, au sein des espaces verts consacrés à divers projets didactiques », résume Sébastien Peters, le directeur de cet établissement scolaire où se regroupent, du lundi au vendredi, 165 élèves de maternelle et de primaire.
     
    En faisant le tour de l’école en sa compagnie, Sébastien Peters nous montre tout ce qui a été endommagé. « Je pourrais vous montrer pas mal de choses, mais voici les plus parlantes… Regardez ce tuyau, il est cassé ! Tout comme le toit du parking à vélos. Nous avons déjà enlevé pas mal de crasses, mais ce n’est pas évident de tout nettoyer avant l’arrivée des élèves quand certaines personnes retournent, durant la nuit, « le bar à poubelles » destiné au tri sélectif ou s’amusent à jeter tout et n’importe quoi dans nos belles pelouses»
    En sortant de la cour de récréation, par une barrière où le système de sécurité a également été cassé, on découvre la mare didactique. « La semaine dernière, c’était la fête ! Nous inaugurions ce projet réalisé par les élèves de sixième année primaire. Mais à présent, c’est nettement moins joli. En cause, le fait que les vandales ont retiré les bâches et saccagé cet endroit. »
     
    Ils ont volé les poules
    Un poulailler se trouve un peu plus loin. Surprise, il n’y a plus de poules à l’intérieur. « On nous a volé les poules. Deux élèves se trouvaient pourtant devant eux au moment des faits. Mais cela n’a pas empêché les vandales d’agir»
    Reste à comprendre comment ces derniers parviennent à accéder à ces lieux. « En parfait accord avec les autorités communales, nous avons décidé de ne pas fermer les abords de l’école à 100 %. Si des enfants veulent profiter de la cour de récréation en dehors des heures de cours, je trouve normal que cela soit possible. Le problème, c’est que nous sommes revenus deux ans en arrière : à l’époque, nous avions déjà connu des dégradations de ce type. ».
     
    Les solutions sont évidemment limitées pour le directeur. « Nous avons de fortes présomptions. Certaines personnes ont reconnu des jeunes qui pourraient être les auteurs de ces actes de vandalisme. Mais il est très compliqué de les prendre sur le fait. Surtout que nous ne possédons pas de caméras de surveillance. » En attendant, les petites élèves de Richelle pleurent leur école abîmée et leurs projets détruits.
    (Yannick Goebbels)

     

  • Une camionnette tombe du pont de Visé et termine sa course sur l'autoroute

    Aux dernières nouvelles, une personne était coincée dans l’habitacle. On ignore son état de santé.

    Plus d'informations à venir dans votre édition digitale.

  • Visé : un voleur condamné à 2 ans ferme

    L’homme avait fait son choix, il avait suivi la vendeuse jusqu’à la caisse, puis il avait annoncé qu’il allait régler en espèces «  mais c’est toi qui va me les donner, les espèces, car je suis un put... de voleur !  », avait-il ajouté en brandissant un pic à brochette. C’est un client qui l’avait intercepté avant qu’il ne sorte du magasin. À peine remis en liberté après son passage devant le juge d’instruction, il avait recommencé dans une autre boutique visétoise ainsi que chez « Esprit », place Saint-Lambert.

    Le tribunal correctionnel de Liège, qui vient de le juger, a souligné qu’il avait déjà été condamné à six reprises pour des vols, parfois avec violence et arme. Il avait bénéficié d’une peine de travail la première fois, puis de sursis pour les cinq condamnations suivantes. «  La société ne sera tranquille que quand vous serez entre 4 murs !  », avait lancé le ministère public en requérant contre lui lors de son procès. Alcoolique, il ne fait pas « les efforts qui s’imposent » pour résoudre ce problème, a conclu le tribunal en lui infligeant une peine de 2 ans de prison ferme. (La Meuse)

  • Visé : expédition "punitive" allée des Marguerites

    DSC_5708.JPG

    L'Allée des Marguerites à Visé

    Deux blessés lors d'une "expédition punitive" à Visé

    Ce samedi soir, Muhammad, 40 ans, s'est présenté au domicile de Marie, son ex-compagne avec qui il a eu 5 enfants. Ne supportant pas la rupture, l'homme avait pris comme prétexte l'envie de voir ses enfants. Notons qu'auparavant, Muhammad s'était déjà montré violent. Vers midi, ayant eu une altercation avec le nouveau compagnon de Marie, il s'était retrouvé à terre puis était parti.

    Muhammad est ensuite revenu sur place armé d'une machette et en compagnie de son oncle (53 ans) et du fils de ce dernier (20 ans). Des coups de machette ont alors été assénés au nouvel ami de Marie, dans les portes, dans la télé et des menaces ont été proférées. Marie a également été blessée dans la bagarre, mais la vie d'aucune des deux victimes n'est en danger.

    Les auteurs ont été interpellés par les services de police de la zone Basse-Meuse. Le Magistrat de garde a décidé de priver Muhammad et son neveu de leur liberté. L'affaire a été mise à l'instruction et un mandat d'arrêt a été sollicité à leur encontre. L'oncle a été laissé en liberté car il s'est tenu à l'écart de la scène de coups et a même essayé de calmer son fils.

     

  • Dalhem : 1800 plants de canabis

    B9711833466Z.1_20170425213625_000+G068UUP8E.1-0.jpg Très belle prise pour la zone de police Secova ! Ce lundi soir, les forces de l’ordre ont démantelé un très beau trafic de stupéfiants. Et c’est au terme d’une enquête qui s’est étendue sur plusieurs jours que des agents ont réussi à mettre la main sur des trafiquants de drogue présumés.

    L'article complet dans notre édition numérique.