Faits divers - Page 5

  • Basse-Meuse : quatre policiers blessés par un homme déchaîné

    000198.jpeg

                                                                                   Photo : GSV

    Il était environ 13h50 hier, lorsqu'une habitante d'Oupeye a appelé la permanence de police de la Basse-Meuse. La victime expliquait qu'elle venait de recevoir des coups de la part de son papa qui venait de "pèter un cable". La maman aurait voulu s'interposer et aurait également reçu des coups.

    Immédiatement Deux équipes de 2 inspecteurs se sont rendus sur place, Voie de Liège. Là, les policiers se sont trouvés en face d'un homme déchaîné, particulièrement violent, qui s'est empressé de s'en prendre physiquement à eux. L'individu a été maîtrisénon sans mal puisque les quatre policiers ont été blessés à des degrés divers durant l'intervention. Ils ont été vus par un médecin et subissent tous les quatre une incapacité de travail de 10 jours. Quand à l'auteur des faits, il a été emmené à l'hôpital pour examen mais il ne portait pas de trace de blessure. Averti, le Magistrat de garde a privé l'homme de 57 ans de sa liberté. Il a été déféré devant les autorités judiciaires ce matin.

    Les hommes de la zone de police Basse-Meuse étant impliqués, c'est la police de Herstal qui s'est chargée de l'enquête.

    Une fois encore, nous pouvons constater que les citoyens se montrent de plus en plus violents envers ceux qui ont pour mission de veiller à leur sécurité. Le respect envers les forces de l'ordre semble bien loin... Il faudrait peut-être revoir la formation des hommes sur le terrain. Les académies de police ont semble-t-il, tendance à privilégier le volet "social" dans la formation des jeunes policiers au détriment des techniques "d'intervention", là où il faut manifestement avoir été entrainé à gérer le violence de manière plus "physique"...

    (P. Neufcour)

     

     

  • Bassenge : un "Fort Chabrol" qui a duré toute la nuit

    Fort Chabrol rue Nouwen, 11 à Bassenge, au coin de la rue de l’Hospice, ce vendredi à minuit. Un père de famille de 49 ans s’est retranché seul à son domicile avec des armes blanches. Il s’est montré menaçant et il semble qu’il voulait se suicider et être abattu par les forces de l’ordre qu’il disait « attendre de pied ferme ». C’est finalement une équipe  des unités spéciales de la police fédérale qui a donné l’assaut ce samedi matin vers 7h. L’homme a été arrêté puis entendu par la police. Personne n’a été blessé durant cette intervention, L’homme devait être déféré devant la juge d’instruction. Il ne supportait pas la rupture annoncée par son épouse il y a un mois après 27 ans de vie commune. Toute sa famille est sous le choc.

  • Dalhem : Jean-André Essers (67 ans) décède dans un accident

    B9713608325Z.1_20171024192631_000+G9MA1KQMA.1-0.jpg

    Article complet à lire dans nos éditions de ce mercredi

  • Accident mortel sur la E42 à Grâce-Hollogne: la femme de 38 ans est montée sur l'autoroute à contre-sens pour se suicider

     

     

    249522342_B9713589321Z.1_20171023171459_000_GOBA1ALJT.1-0.jpg

    Un important accident de la route s’est produit ce dimanche soir à hauteur de Bierset. Il était près de 23h quand une Audi a violemment percuté deux camions au niveau de leurs cabines respectives.

    • D’après le parquet de Liège, il s’agit bel et bien d’un suicide. En effet, la conductrice de la voiture roulait en sens inverse sur l’autoroute Liège-Namur. Et c’est en percutant les deux poids lourds que la femme âgée de 38 ans est décédée. L’accident frontal n’a fait aucune autre victime.

    Peu après l’impact, les services de secours ont été appelés pour intervenir sur place. Les bandes du milieu et de droite ont été obstruées pendant de nombreuses minutes.

    (Source : La Meuse)

     

  • Visé : la paille sème la pagaille

    22643393_10213188674743279_2100780444_o.jpg

    Ce matin, un tracteur a perdu le chargement de sa remorque en plein centre de Visé. Devinez qui était "corvée balai?" Les policiers bien sûr! 

    (Info et photo : Jonathan Beckers)