Littérature - Page 4

  • A Warsage, on n'avait jamais vu ça!

     DSC_0257.JPG

      Les autorités communales

    Hier en fin de journée la foule se pressait devant la librairie de Warsage. Que se passait-il de particulier dans ce petit commerce de proximité ? Eh bien, plusieurs membres du Gotha y étaient attendus par amitié pour Bertrand Deckers.

    Bertrand Deckers, vous ne le connaissez pas? Pourtant son papa habite la localité. Après ses études primaires à l'école du village, le jeune homme poursuit ses humanités et enchaîne avec un graduat à la Haute Ecole Elie Troclet à Liège. Devenu journaliste, ses préférences guident ses pas vers le Gotha. Il travaille ainsi pour Royals, un mensuel dédié aux familles royales, pour l'Eventail, une revue axée sur l'art de vivre et pour Têtu, une édition destinée aux communautés gays et lesbiennes.

    Mais Bertrand se met à écrire, des livres, et tout naturellement son travail se porte sur les familles de la noblesse. C'est ainsi qu'il vient de publier son troisième ouvrage, "L'histoire des Romanov". 

    DSC_0163.JPG

    De g.à D: Bertrand Deckers, le Grand Duc héritier de Russie, la Princesse Léa de Belgique, le Gouverneur de la province de Liège et le Bourgmestre de Dalhem

    C'est à cette occasion et par amitié pour lui, que la Princesse Léa de Belgique, le Grand Duc Georges Mikhaïlovitch Romanov, Prince héritier de Russie, le Marquis de Trazegnies et la modiste Fabienne Delvigne, (créatrice de chapeaux ayant parmi ses clients les familles royales de Belgique, des Pays-bas, de Suède et du Luxembourg) avaient accepté de participer à la séance de dédicaces prévue à la librairie de son village natal. La réception, organisée de main de maître par le cercle familial, fut un succès total. Ce qui, à l'origine ne devait être qu'un évènement privé se transforma vite en évènement public, du fait de la notoriété des participants. Premier invité arrivé, Michel Forêt, Gouverneur de la province de Liège se fit un plaisir de s'associer à Arnaud Dewez, le Bourgmestre de Dalhem, dans la tâche bien agréable d'accueillir les prestigieux invités.

    DSC_0202.JPG

     Les Dalhemois du Delirium Tremens Band

    Le Délirium Tremens Band, connu dans toute l'Europe, était chargé de l'ambiance musicale. Le succès de foule fut tel qu'il finit par manquer de livres à dédicacer, le stock initial ayant été épuisé beaucoup plus rapidement que prévu. Une liste de commande a donc été déposée, et Bertrand se fera un plaisir de les dédicacer et les faire parvenir à ses lecteurs. Ne manquez pas l'article de Yannick Goebels consacré à cet évènement dans votre Meuse de ce samedi.

     DSC_0269.JPG

     Bertrand Deckers et son papa dans la librairie

    Le reportage photo est disponible sur la page Facebook de Sudinfo Visé.

     

  • La princesse Léa et France 2 à Warsage

    293095795.JPGCe qui aurait dû être un simple apéritif agrémenté d’une séance de dédicaces, pour la sortie du nouveau bouquin de Bertrand Deckers au sujet des Romanov, a pris une ampleur considérable ces derniers jours. Une équipe de la chaîne télévisée française du service public, à savoir France 2, et la princesse Léa ont confirmé qu’elles honoreront cet évènement de leur présence.

    Lisez le texte complet sur http://dalhem.blogs.sudinfo.be/archive/2015/04/22/la-princesse-lea-et-france-2-a-warsage-147212.html

     
  • Visé : Contes canailles et coquins à la bibliothèque

    bibcoquin4 - Copie.jpg

    Une fois n'est pas coutume... C'est à un spectacle de contes fripons que Chantal Devillez vous invite. 

    Le vendredi 13 février à 20h00 à la bibliothèque communale, rue du Collège 31

    bib.communale@vise.be - http://animots.jimdo.com

    Tél 04/374.85.57 ou 04/374.85.50

  • Le "Chêne", un texte de Jean-Marie Kreusch que je désire partager avec vous

    tronc-de-chene-visoflora-1883.jpg 

     J'ai fait la connaissance de l'auteur de ce texte, Jean-Marie Kreusch, il y a environ 30 ans.Nous sommes devenus bons copains. Il est le directeur de la "Maison de la Laïcité de Visé. Jean-Marie m'a envoyé ce récit à titre personnel. Après l'avoir lu, j'ai décidé de le proposer à votre réflexion. Bonne lecture.

     

    Le « chêne »

     

     

    Dans mon enfance j’aimais me promener dans la forêt. J’y rencontrais de nombreux amis. Des écureuils, des lièvres, des fougères. Beaucoup d’arbres aussi. Il y avait les pins majestueux plantant leurs têtes au-delà des hommes et des arbres plus petits heureux de souligner la force de leurs voisins. 

    Celui qui retenait mon regard, ma curiosité, mes émotions, était ce chêne pour moi indéracinable. Ce géant de bois dur et de feuilles tendres. 

     

    Je n’avais pas alors compris que c’était mon cœur qui me liait à lui.

     

    Gamin sans avertir personne, hiver comme été, j’allais le trouver. 

    Couvert l’été ou dénudé l’hiver il accueillait mes questions, mes doutes, mes interrogations. Je lui exposais mes problèmes ou alors il les devinait, me le faisant comprendre en secouant sa grande carcasse. Jamais  il ne m’avait jugé. Un arbre ça ne parle pas. Il suffit de regarder pour comprendre… 

    Jamais il ne m’avait rejeté. 

    Un arbre ça ne repousse pas, ça accueille les enfants dans ses branches. 

    Toujours, au bout des ses longs bras terminés en méandres de petits branchages tel un delta nourricier, il m’indiquait le chemin à prendre.

    Un arbre ça ne trompe pas, c’est un repère dans la forêt… 

    Un arbre, cela ne dirige pas la forêt. 

    Un « chêne », cela guide… 

     

    Souvent il calquait sa respiration à la mienne, inspirant  et expirant avec moi.  

    Cette forêt, ses habitants et son roi le « chêne » étaient magiques pour moi. Magique et rassurante. Rassurante et apaisante. Apaisante. Forêt de vie.

     

    Immortelle forêt, chêne à tout jamais présent. 

    Je poursuivis mon chemin comme il me l’avait indiqué.    

     

    Ma dernière escapade fut triste. La forêt n’était plus la même. 

    Mon compagnon le chêne n’était plus là. Je croyais qu’il avait disparu.

    Je ne voyais pas. 

     

    Mes pas devinrent hésitants. Par où aller ? Vers quel chemin m’aurait-il conduit ?

    L’avais-je entendu soupirer à travers un puissant souffle de vent, j’aperçu alors des morceaux d’écorces dispersés sur le sol, une branche accrochée à une autre. Des feuilles me collaient à la peau.                                                                                                                                                 

                                                                                                                      

    Oui, c’était lui. Mon compagnon le chêne était terrassé. 

    Mais je le retrouvais partout, sans plus chercher. 

    Il était en moi, vraiment indéracinable. 

    Sa sève alimentait mon esprit et faisait battre mon cœur.

     

    Métamorphose tellement, tellement, souhaitée. Il m’indiquait toujours ma route, mais autrement. Il était toujours présent mais autrement.

     

    J’étais triste et heureux. Et quand j’entendis à nouveau le souffle de la forêt je ne me retournais plus, poursuivant mon chemin.

     

    Maintenant, il était avec moi. En moi. Mes racines.

     

    Et je crus percevoir, s’échappant des branches de la forêt balayées par une légère bourrasque, un tendre murmure : « Bonne année 2015, petit jet. Grandit, petit jet. Bonne année 2015. »   

                                                                                                     

                                                                                                Jean-Marie Kreusch

                                                                                                             

                                                                                               Visé, le 4 janvier 2015 

     

  • Et si... Dimanche m'était conté?

     

    Oiedimancheduconte.jpg

     

    « C'est l'hiver !! ». Soyez au rendez-vous à la Bibliothèque communale de Visé le dimanche 1er février 2015 à 11h. Chantal Devillez, souffleuse de rêves vous réchauffera pour notre première heure du conte de l'année...

     

    « C'est l'hiver, mon mignon

    Mets tes bottes doublées de mouton

    Ton manteau boutonné jusqu'au nez

    Mets ton foulard de laine

    Et n'oublie pas tes mitaines

    Car dehors il fait froid tu verras! »

     

     

    PAF : 1€/enfant – 2€/adulte

     

    Renseignements et réservations au 04/374.85.57 ou 04/374.85.50

     

    Bibliothèque communale de Visé – Rue du Collège, 31

     HYPERLINK "mailto:bib.communale@vise.be"bib.communale@vise.be – http://animots.jimdo.com

    Avec le soutien de la Province de Liège et de son service culture.