Loisirs - Page 5

  • Le "Groupe Découvertes" vous invite

    1200px-Maastricht_-_rijksmonument_27951_-_Chateau_Neercanne_20100731.jpg

    Photo : D.R.

    Activité : Connaissez-vous Canne (Kanne) et ses environs

    Le centre de Canne (Kanne) - Château de Neerkanne - Les vignes - Le château Liechberg   - Buitengoed Slavent - ENCI - Les Tcheroux - Ferme de Caster - L'Observant

     Wouah ! Une balade très variée (culture, nature, points de vue époustouflants de beauté, ... ) à vous couper le souffle : voilà le programme de cette belle journée de printemps !

    Enfin, espérons-le !

    Ah oui, n'oubliez pas de prendre vos appareils photos !

     

    Durée de  la balade pédestre : +/ - 4 heures.

     

    Degré de difficulté : par monts et par vaux, de niveau moyen ; pas de grandes montées et donc pas de grandes descentes.

     

    Recommandations : munissez-vous de chaussures de marche ou de bottes.

    En cas de non-respect des consignes de sécurité (par exemple : chaussures de marche inadéquates), le Groupe Découvertes décline toute responsabilité.

     

             .   Regroupement : le 1er mai 2018 à 14 h 00, Eetcafé Jeker en Maos - Bovenstraat, 4 - 3770 Kanne.

     

    Itinéraire voiture: 

    Au départ de la gare des Guillemins (Liège), prenez la direction de Liège - Anvers au départ de Sainte-Walburge par exemple jusqu'à la sortie Boirs, puis prenez à droite en direction de Visé.                       

    A Bassenge, prenez à gauche en direction de Canne (Kanne), Eben-Emael, Wonck puis continuez la route principale jusqu' à l'entrée de Canne (Kanne) qui est caractérisée par un pont haubanné de couleur blanche. Après ce pont, vous apercevrez de loin à droite l'église Sint-Hubertus et vous prendrez la première à droite (la oude Tramweg) puis passerez le Geer (Brugstraat), puis à droite (Bovenstraat) pour arriver à l'église Sint-Hubertus de Canne (Kanne).

    Drink : Au café Jeker en Maos à Canne à la Sint-Hubertus straat (Kanne).

    P.A.F : 5 € par personne : ce prix est votre participation à la journée organisée par le Groupe Découvertes.

    Guide : Arnoldy Geerts.

    ( 04 / 252.92.41 - si possible les vendredi et samedi de 19 h à 20 h 30 et le dimanche de 10 h à 12 h )  Merci d'avance.

    N’hésitez pas à consulter régulièrement notre blog, d’abord pour vous tenir au courant de nos activités  mais aussi pour prendre connaissance d’éventuelles modifications de dernière minute

    (Communiqué)

     

  • UNE BALADE « RALLYE CLASSIQUE » POUR FÊTER LA NOUVELLE FRONTIÈRE BELGO-NÉERLANDAISE VISE, 19 avril 2018

    fullsizeoutput_12432.jpegA l'occasion de nouveau tracé de la frontière entre la Belgique et les Pays-Bas entré en vigueur le 1er janvier dernier, les autorités des deux pays ont eu l'idée de célébrer l'événement en organisant une balade « rallye classique ». Celui-ci aura lieu le dimanche 6 mai prochain à travers les communes limitrophes des deux pays.

    C'est à l'asbl Basse-Meuse Classic Automobile Club, déjà organisatrice des 6 Heures de Visé que les autorités néerlandaises ont fait appel pour l'organisation de cette manifestation. "L'idée était d'organiser un rallye classique qui ferait plusieurs haltes gourmandes dans les communes limitrophes du lieu où la nouvelle frontière se trouve. A plusieurs reprises sur le parcours, les véhicules passeront à proximité de la nouvelle frontière", expose Philippe Budin, organisateur, qui poursuit en détaillant le parcours. "Le départ se fera à 9h15 devant le bâtiment de la province de Limbourg à Maastricht, là où a été signé le Traité de Maastricht. Les voitures partiront alors vers Valkenburg où un arrêt est prévu au magnifique Château Saint Gerlach. Départ ensuite vers le Portofino à Eijsden et puis vers l'administration communale de Margraten pour le lunch de midi. La première halte de l'après-midi se fera à Aubel, avant de prendre la route vers l'administration communale de Riemst et de se rendre au Fort Sint Pieter à Maastricht pour la dernière halte de la journée. Ensuite, les voitures se dirigeront vers Visé pour atteindre la ligne d'arrivée sur le site de l’Ile Robison".

    En plus d'amener les participants à la découverte de paysages bucoliques de la région, la balade aura pour originalité de leur faire découvrir des spécialités culinaires des différentes communes traversées.

    EN PRATIQUE 

    Pour ce rallye classique, seuls les ancêtres datant d'avant 1988 seront acceptés. A noter que le nombre de participants est limité à 100 : 50 belges et 50 néerlandais. Les premiers arrivés seront donc les premiers inscrits.

    - Départ prévu à Maastricht à 9:15

    - Arrivée prévue à Visé à 17:45

    CONTEXTE

    La frontière entre la Belgique et les Pays-Bas avait été fixée en 1843 en suivant le point le plus bas de la Meuse. Suite à des travaux d'amélioration de la liaison entre le Canal Albert et le Canal Juliana dans les années 60, des parcelles de territoire belge se sont retrouver en territoire néerlandais et vice-versa. Des parcelles uniquement accessibles par voie fluviale et donc rendue inaccessible depuis les voies terrestres de leur propre pays. C'est pour éviter cette situation qu'il a été décidé en accord entre les deux pays, de revoir la ligne de frontière. Chaque pays a donc récupéré les parcelles de terres qui se trouvaient sur son territoire effectif. Informations et inscriptions : www.crossborderrally.com

  • Visé : La Porte Ouverte a besoin de vous !

     

    DSC_0698.JPG

    L'ASBL "La porte Ouverte Visétoise", créée en 1969, existe sous sa forme actuelle depuis 1984. Il s'agit d'une association totalement privée qui occupe la partie avant de l'ancien cinéma Excelsior, Place de La Collégiale. Le bâtiment, qui appartient à la SC Foyer Saint-Hadelin est mis gratuitement à la disposition de La porte Ouverte qui se charge de son entretien et de sa gestion avec ses faibles moyens financiers. Le personnel es subsidié par la Région Wallonne dans le cadre du programme d'aide à la promotion de l'emploi.

    Mais qu'est-ce que c'est exactement, La Porte Ouverte?

    DSC_0692.JPGSonia Palmaerts, la nouvelle coordinatrice nous explique : " Il s'agit d'un service social et culturel, d'accueil, de rencontres, ouvert à tout public sans discrimination d'âge, de nationalité, de culture ou de religion. Le doyen de Visé, José Gierkens, en est le Président et l'Echevin Luc Lejeune en est l'Administrateur. Nous offrons plusieurs services à la population de la Basse-Meuse : un service d'écrivain public dont je suis responsable, ainsi qu'un secrétariat qui offre un service de photocopies, un cyber espace et la composition de documents. en moyenne, nous recevons 4 à 5 demandes de rédaction de courriers divers."

    "Nous offrons également les services d'une ludothèque dont je m'occupe ajoute Anne-DSC_0694.JPGMarie Mattka, nous possédons plus de 900 jeux de tous types, adaptés à tous les âges. Il est possible aux adultes et aux enfants de venir jouer ici dans nos locaux, mais aussi d'emporter les jeux à domicile moyennant le payement dune somme très modique d'1,50 € par semaine et par jeu emprunté. Nous organisons également des animations tant sur place qu'à l'extérieur, en partenariat avec d'autres institutions de la Basse-Meuse : CPAS, écoles, échevinats, etc... La ludothèque se charge également de l'apprentissage de la langue française (langue étrangère) aux parents accompagnés d'enfants en bas âge. Ces cours se donnent tant à Cheratt-Haut qu'à Cheratte-Bas, là où la population est la plus demanderesse. Ces activités se déroulent au-dessus du local de l'ONE. Nous aimerions nous faire reconnaître comme service d'éducation permanente." 

    DSC_0697.JPGJosiane Missotten, elle, est accueillant extra-scolaire et chargée de la bonne tenue des locaux. "Mais je n'ai rien à voir avec les écoles de devoir précise-t-elle, mon travail consiste à jouer avec les enfants, en compagnie d'Anne-Marie. Je l'accompagne également lorsqu'elle se rend à Cheratte lors de diverses animations."

    Quant à Willy Vandervost, il est ouvrier polyvalent à mi-temps. 

     

    Et dans le futur?

    "Le projet de réfection de la salle de cinéma est au point mort nous dit Sonia Palmaerts, faute de moyens. Mais il devient urgent de procéder à des travaux de rénovation de la partie que nous occupons. Les châssis et fenêtres doivent êtres remplacés, il faut refaire la toiture, toute l'installation électrique, le chauffage, agrandir l"espace Ludothèque... Mais l'ASBL ne peut faire réaliser ces travaux sur fonds propres."

    La Fondation Roi Baudouin à la rescousse

    La Porte Ouverte a fait appel aux services de la Fondation Roi Baudouin : un compte projet y a été ouvert. La Fondation a le pouvoir de délivrer des attestations fiscales afin que tout les don d'un montant égal ou supérieur à 40 € puisse être fiscalement déductible à concurrence de 45 %.

    Vous pouvez verser vos dons sur le compte géré par la Fondation Roi Baudouin n° BE10 0000 0000 0404 - BIC BPOTBEB1 avec la communication structurée 128/2984/00017 qui correspond au n° du compte projet. 

    La Porte Ouverte, qui est une véritable association d'utilité publique, remercie d'avance nos lecteurs pour leur générosité. (© Texte et photos : P. Neufcour)

  • Valère à Visé : c'est l'intitulé de l'exposition artistique qui se tient actuellement aux Sepulcrines.

    fullsizeoutput_117a1.jpeg

    L'Artiste et une de ses filles © P. Neufcour

    Valère Maenhout habite Tongres. Né à Vreren en 1934, il vient exposer ses oeuvres à Visé tous les deux ans.  Notre homme a suivi les cours de typographie à Don Bosco à Liège. Il est ensuite venu exercer son métier à l'imprimerie Wagelmans à Visé, tout en poursuivant des études artistiques à l'Académie des Beaux Arts de Liège. Il y obtint d'ailleurs la médaille d'argent.

    L'artiste abandonne alors l'imprimerie : il enseignera les arts graphiques à Don Bosco. Valère peint depuis plus de cinquante ans. Il s'est d'abord essayé à l'huile, mais très vite il a opté pour l'aquarelle.

    fullsizeoutput_11761.jpeg

    Il trouve son inspiration en Provence, dans nos paysages régionaux, mais il excelle également dans les portraits. Notons que souvent, les coquelicots et les coqs sont présents dans ses tableaux. 

    La rumeur a couru que c'était très probablement la dernière fois que nous avions le plaisir d'admirer son travail à Visé.  "Je ne rajeunis pas, nous dit-il en souriant. Il y a trois mois j'ai eu un très gros problème cardiaque, j'ai failli perdre la vie. Je suis resté à l'hôpital de Tongres plus de deux mois. Si je suis ici aujourd'hui, c'est grâce à la médecine. J'ai cru que ma vie se terminait".

    DSC_0618.JPG

    Puis il se montre rassurant, expliquant au très nombreux public de fidèles qui assistaient au vernissage, que tous comptes faits, il ne se voit pas arrêter de peindre... Dans sa brève allocution, il rappela son parcours, remerciant également tant sa famille que ses amis mais aussi les divers Echevins de la Culture visétois et le personnel communal qu'il a côtoyés durant toutes ces années.

    fullsizeoutput_11718.jpeg

    Il signalera qu'il offre à la ville de Visé un grand tableau de Vaison la Romaine, ville dont l'initiale est la même que Visé.

    fullsizeoutput_1182b.jpeg

    Viviane Dessart, l'actuelle Echevine de la Culture, lui offrit deux cadeaux en guise de remerciements : un livre reprenant l'histoire de nos trois gildes au nom de la Ville, mais aussi, de sa part, un immense coq en chocolat, animal fétiche du Maître, qu'il aime représenter tant en couleurs qu'en noir et blanc.

    fullsizeoutput_11854.jpeg

    Vint ensuite le tour du Bourgmestre, Marcel Neven, qui lui aussi félicita l'artiste pour l'excellence de son travail et sa fidélité à la Ville pour ses expositions. Le vernissage se termina par le verre de l'amitié.

    L'exposition est accessible tous les jours du 29 mars au 8 avril, de 14h00 à 18h00, à la chapelle des Sepulcrines (Centre Culturel) au 31 de la rue du Collège. Une bonne centaine d'oeuvres du Maître Maenhout y sont exposées.

    Quelques photos prises lors du vernissage, en marge droite

    (© texte et photos Pierre Neufcour)

     

  • Visé - Quel avenir pour l'hôtel du Pont ?

     

    B9715136530Z.1_20180321163744_000+G63AU48IV.2-0.jpg

    Photo : LEM
     
    Appartenant à la famille Galère, l'ancien hôtel est en cours de réfection depuis plusieurs mois. Le 30 mars verra l'ouverture de la "Brasserie de Léa", au rez-de-chaussée. Les deux premiers étages seront occupés par 6 appartements de standing d'une et deux chambres tandis que le 3è étage et les combles se verront transformés en un loft de deux chambres.
     
    Aux fourneaux on retrouvera Sylvain Galère, un cuisinier qui a plus de 20 ans de métier. Oie à l'instar et cuisine du terroir seront au menu ainsi que nos "boulets" à la liégeoise et bien sûr d'autres plats classiques. Quotidiennement des suggestions seront proposées selon les les saisons, le tout à des prix démocratiques.
     
    Nouvelle cuisine, nouveau comptoir, nouveau plafond, dans une salle réaménagée.
    L'établissement sera ouvert tous les jours de 11h00 à 23h00, excepté le samedi à midi. Entre les heures de repas, la brasserie pourra vous servir des cocktails, softs et autres bières spéciales accompagnés d'une planche de fromage, de charcuterie ou de saumon fumé dans une salle pouvant accueillir une quarantaine de convives.
     
    N'oublions pas la terrasse qui sera complètement rénovée pour l'été et qui pourra recevoir 90 personnes. Véronique Dupont, visétoise d'origine et  Sylvain Boniver, les nouveaux patrons, engageront trois cuisiniers et trois membres du personnel de salle. (P. Neufcour)