Tourisme - Page 5

  • A vélo au Pays des vergers fleuris

    484014_232559426883313_118442934_n.jpgBalade du Gracq Basse-Meuse le samedi 22 avril.

    C'est parti pour la saison 2017 des balades du Gracq Basse-Meuse. Comme toujours, il s'agit de balades à allure modérée (13 km/h de moyenne), conviviales et encadrées (signaleurs et voiture balai) Une collation est offerte aux participants.

    Comme souvent, le départ de la balade de printemps est donné sur le parking de l'île Robinson à 13.30 h. Cette année, la balade consistera en une boucle au milieu des vergers du Limbourg néerlandais. Longue d'une trentaine de kilomètres, la promenade sera agrémentée de haltes à Oost-Maarland et à Maastricht. Il s'agira d'un parcours cool pour ce début de saison, l'itinéraire restant dans la vallée.

    - Les autres balades de l'année sont programmées les 9 juillet (visite de la Commanderie à Alden Biesen), 10 septembre (patrimoine hydraulique dans la vallée de la Meuse) et 24 septembre (balade bio au départ du marché de Bombaye)

    Infos : basse-meuse@gracq.org ou auprès de Bernard Gabriel au 0495/780.852

    P.A.F de 3 € (gratuit pour les membres et les enfants accompagnés)

     

  • Le Gyro Go, la nouvelle activité inaugurée à Sarolay.

    DSC_5512.JPG

    Depuis samedi, Maurice Dewalque nous offre la possibilité de nous familiariser avec les "gyropodes", ces drôles de petits véhicules électriques à deux roues.

    "Je désirais me lancer dans une nouvelle activité, nous explique Maurice. J'ai trouvé intéressant de proposer des gyropodes à la location. J'ai fait l'achat de 9 machines, elles sont disponibles tant pour les sociétés ou entreprises que pour les personnes privées".

    DSC_5517.jpg

    Comment ça roule?

    Il suffit de déplacer le poids du corps pour mettre l'engin en mouvement. Se pencher légèrement vers l'avant, et c'est parti. Tout en vous tenant au guidon, vous reprenez la position verticale et la machine freine et s'arrête. Pour faire marche arrière, il suffit de porter le corps vers l'arrière, et ça recule. Pour virer, inclinez le guidon a gauche ou à droite, et ça tourne court! Ces engins ont une autonomie d'environ 2 heures, tout dépend évidemment de la vitesse maximale à laquelle vous circulez, ( 6 ou 18 km/h), la nature du terrain, mais également le poids du pilote.

    "Après une dizaine de minutes d'initiation, vous êtes fin prêts pour le départ, actuellement au siège de la société, au 148 de la rue Michel Beckers à Sarolay. Mais vous avez également la possibilité de vous faire livrer ces engins à une adresse déterminée."

    DSC_5523.jpg

    Combien ça coûte?

    Au départ, la société Gyro Go conseille une balade d'une heure pour un montant de 30 €. Cet itinéraire est destiné à rester sur le plateau : Argenteau, Sarolay, Cheratte Haut. Autre possibilité, mais destinée aux pratiquants plus confirmés, une balade de deux heures comprenant un passage aux étangs de la Julienne pour la somme de 50 €.

    Rien ne vous empêche cependant de descendre le Thier de Sarolay puis d'emprunter la ravel jusqu'à Visé et retour. Des casques sont mis à la disposition des utilisateurs. Âge minimum requis : 12 ans. (P. Neufcour)

  • Les "Ambassadeurs" étaient à Visé

    DSC_4818.JPG

    Une "petite" partie de l'équipe de tournage 

    Armelle Gysen et ses collègues ont débarqué à Visé cette semaine.

    L'équipe était en tournage pour réaliser l'émission "Les Ambassadeurs" qui sera diffusée le 1er avril (ce n'est pas un poisson) sur la RTBF. Nous les avons rencontré à la Réserve naturelle de la Montagne Saint-Pierre, qu'ils s'apprêtaient à visiter en compagnie de Claude Puts, le conservateur.

    Au sommaire de l'émission :

    - La Montagne St-Pierre, son micro-climat, son biotope et ses moutons

    - Le port de plaisance de la Cité de l'Oie

    - Une balade sur l'eau à bord du bateau-école du capitaine du port visétois, Jean-Marie Raes

    - Visite du marché hebdomadaire du mercredi

    - Découverte des musées des trois gildes

    - La ferme d'Artagnan

    - Rendez-vous avec un fruiticulteur (pommes et poires)

    - Etc...

    Les "Ambassadeurs" - hébergés chez Cathy (chambre d'hôtes "En Douceur") rue de Tongres - ont été amenés à Lanaye pour la visite de la réserve à bord d'une Porsche ancêtre appartenant à Philipe Budin, un des organisateurs des "6 H de Visé".

    DSC_4820.jpg

    Une émission à ne pas manquer! (Merci à Armelle pour sa gentillesse, sa disponibilité et son sourire) © Photos P. Neufcour

     

  • Visé : La fin de la Maison du Tourisme de la Basse-Meuse

    _DSC0018.JPG

    Dans le cadre de la rationalisation des 42 maisons du tourisme wallonnes imaginée par le ministre René Collin, la maison du tourisme de la Basse-Meuse a disparu ce 31 décembre 2016. À ce jour, les discussions sont toujours en cours, mais tout devrait se concrétiser dans les prochains mois.

    Les communes de la rive gauche de la Meuse comme Bassenge, Herstal, Juprelle et Oupeye ont décidé de rejoindre la maison du tourisme du Pays de Liège. Par contre, Blegny, Dalhem et Visé comptent se rattacher à la maison du tourisme de Herve. Il n’était pas question de perte d’emploi dans cette rationalisation. C’est pourquoi, Viviane Dessart, l’échevine du Tourisme de Visé et présidente de la maison du tourisme de la Basse-Meuse, est en pourparlers avec les représentants de la maison du tourisme de Herve afin de transférer les deux employés dans la nouvelle structure. Ces négociations sont d’ailleurs sur le point d’aboutir positivement ainsi que d’autres changements. En effet, il se pourrait qu’une annexe du bureau de la maison du tourisme de Herve s’installe au Centre culturel de Visé, en lieu et place de l’actuelle maison du tourisme de la Basse-Meuse. Cette dépendance serait accessible au public les weekends, les jours fériés et durant les vacances scolaires.