Vie communale - Page 5

  • Jog-Trail de la Julienne

    43542750_10217605944727297_6061060927606751232_n.jpg

    Avis aux sportifs (et à tous les autres), le "Cross de la Julienne" c'est ce samedi! Alors, tous à l'entraînement!

     

  • Ville de Visé : Stages sportifs durant les congés de Toussaint

    fullsizeoutput_53.jpeg

    L'Échevinat des Sports de la ville de Visé organise des stages sportifs destinés aux enfants du lundi 29 octobre au vendredi 2 novembre (congé le 1er novembre)

    - Stage "Halloween" destiné au groupe des 3 à 6 ans (âge minimum 3 ans) PAF de 30€ pour les Visétois et 40 € pour les enfants des autres communes ;

    - Stage "Multisports - nouveaux sports" : âge minimum 6 ans, PAF de 30 € pour les Visétois et 40 € pour les enfants des autres communes

     

    INSCRIPTIONS : à partir du mardi 16 octobre entre 9h et 16h.

     

    C.S.L.I – Hall Omnisports – Rue de Berneau 30 – 4600 VISE

    Tél : 04.379.50.72

     

    PAIEMENT : A L’AVANCE !!!

     

    Soit au Hall Omnisports, soit au n° de compte des Stages Sportifs : BE28 0011 0134 0020

    (en communication : les nom et prénom de l’enfant et le sport choisi).

     

    !!! Réduction de 5 € à partir du deuxième enfant de la même famille !!!

     

    Activités : de 9h à 16h.

     

    Garderie : à partir de 8h et jusque 17h30’.

     

    Xavier MALMENDIER

    Echevin des Sports.

     

             

  • Richelle : l'urbanisation continue

     

    42985453_700412503663271_3875927098073808896_o (1).jpg

    © Photo D.R.

    L’Association de Protection du Chemin de Richelle a été récemment créée par des riverains de ce chemin reliant Richelle et Visé sur la crète de la falaise. Ce chemin représente un lieu champêtre apprécié des promeneurs mais menacé depuis des années par l’urbanisation. Après une première maison construite en 2007, c’est maintenant une seconde construction qui est en cours. Alors que le collège communal avait pourtant marqué un refus, c’est l’accord du Ministre de l’Urbanisme Carlo di Antonio qui a mené à cette construction. Le collège renonçant à s’opposer à cette décision ministérielle, ce sont des riverains réunis en association qui ont sollicité un bureau d’avocats spécialistes. Après s’être assuré que cette action avait des chances d’aboutir, un recours au Conseil d’Etat a été introduit par ce bureau.

    Cette saga fait suite à une enquête publique présentée en 2017 pour un projet d’un quartier de 26 habitations avec une voirie pré-financée par la Ville de Visé. Dénoncé par des centaines de personnes, ce projet avait alors été mis au frigo par le collège communal.

    L’objectif de l’association n’est ni politique, ni en opposition aux propriétaires des terrains bordant le chemin. Le Conseil d’Etat, composé de magistrats, est ici sollicité pour juger de la légalité de la procédure ayant conduit à l’octroi du permis. Si les politiques se déclarent volontiers opposés à l’urbanisation du chemin, cette nouvelle construction montre que des actions concrètes et légales pour clarifier cet imbroglio sont absolument nécessaires. L’engagement de l’association est cependant une action aussi courageuse que couteuse. Tout soutien financier est donc bienvenu sur le compte

    0489/886.834

    L’association propose différents moyens pour suivre l’évolution de cette action et pour les soutenir :

    Cheminderichelle@gmail.com

    https://cheminderichelle.wixsite.com/accueil

    https://www.facebook.com/asprocheri/

  • Visé - élections communales : mic-mac dans les bureaux de vote attribués

     

    fullsizeoutput_13689.jpeg

    Avis à la population.

     

    Les 13.292 électeurs visétois sont convoqués pour le scrutin communal du 14 octobre 2018. Les élections communales se tiennent en effet tous les 6 ans, le deuxième dimanche du mois d’octobre.

    L’abandon du vote électronique, par un choix du gouvernement wallon, a compliqué l’organisation du vote. Ils seront ouverts de 8h à 13h, au lieu de 15h en mode informatique. Il y a aussi plus de bureaux de vote car le nombre d’électeurs doit être réduit par bureau.

    Toutes ces modifications ont apporté des changements importants pour l’organisation communale du scrutin. Nous avons notamment dû recourir aux services d’une société extérieure pour l’envoi des convocations.
    Nous avions l’habitude de convoquer par rues, de sorte que tous les électeurs d’une même rue, donc d’une même maison, étaient convoqués dans le même bureau de vote. La société extérieure n’a pas tenu compte de notre habitude et a convoqué sur le principe alphabétique, qui est le mode par défaut et donc principal, ce que nous regrettons. Pour cette raison, certaines personnes de la même famille sont convoquées dans des bureaux différents parce que leurs patronymes commencent par des lettres différentes. A Cheratte, Argenteau, Richelle, Lixhe et Lanaye, cela ne pose aucune difficulté, car les bureaux sont installés au même endroit. A Visé, il y a deux lieux de vote : le centre culturel et l’école Lieutenant Jacquemin. Le résultat est donc que, au sein d’une même famille, Madame peut être appelée au centre ville et Monsieur sur les hauteurs.

    Pour les élections législatives et européennes de mai 2019, nous veillerons à imposer les convocations par rues et non plus par ordre alphabétique.

    Il me faut aussi rappeler la manière de voter : on ne peut voter que pour une seule liste en compétition. On peut voter en tête de liste, mais ce vote ne profite qu’à la liste et à aucun de ses membres. On peut voter pour plusieurs candidats de la même liste. Si donc vous votez pour des candidats situés sur deux ou plusieurs listes différentes, le bulletin sera nul. En vote électronique il n’était pas possible de voter sur plus qu’une liste, mais en vote manuel c’est physiquement possible mais juridiquement inadmissible.

     

    Nous avons des solutions à proposer pour les électeurs qui rencontrent des problèmes :

    - en cas de difficulté grave due à ces convocations familialement scindées, il est possible de se rendre au service population de la commune et de demander un transfert de bureau.

    - la Ville de Visé organisera une navette permanente et gratuite entre le centre culturel, au-dessus de la rue des Béguines, vers l’école Lieutenant Jacquemin et vice-versa.

     

     

    Charles HAVARD

    DG secrétaire communal de la Ville de Visé

  • Visé : bienvenue aux nouveaux habitants

    DSC_2633.JPG

    C'était la dernière fois (pour cette législature), que l'administration communale de Visé réunissait les nouveaux parents et leur(s) bébé(s). Il est de tradition que, sous l'égide de l'Echevinat de la Famille, les nouveaux parents soient réunis afin de recevoir un petit cadeau de bienvenue.

    DSC_2630.JPG

    C'est ainsi que Patrick Willems, l'échevin de la Famille et de la Citoyenneté a convié les familles à une petite fête dans la salle des mariages de l'Hôtel de ville ce dimanche. Treize avaient répondu à l'invitation. La partie protocolaire est toujours très brève, les petits bouts de chou ne sont pas toujours tous très "patients". Après les quelques mots de bienvenue, un "sac à langer" garni fut offert aux heureux parents. Dans le sac, un fascicule informatif sur les différents services communaux offerts, mais aussi un colis offert par Vincent Mathy, le très sympathique patron de l'AD Delhaize qui a toujours tenu à participer à l'opération. On y retrouvait divers produits à usage des petits, crèmes de soins, etc... Le Commerce Visétois n'était pas en reste, offrant pour sa part des bons de réductions valables chez les commerçants participants. Ajoutons que la Ville de Visé complétait les cadeaux par un rouleau de sachets "poubelles" destinés à l'évacuation et au recyclage des déchets ménagers, ainsi qu'un livre explicatif sur les massages destinés aux bébés et diverses brochures de l'O.N.E. La petite fête se termina sur le verre de bienvenue offert par la Ville.

    Il ne reste qu'à espérer que cette tradition perdure après les élection qui verront (peut-être) un changement dans la politique visétoise. Un pêle-mêle des clichés pris ce dimanche es disponible en marge droite. (©Texte et photos P. Neufcour)