Commerces

  • Zone bleue : petit rappel dans nos établissements "horeca"

     C'est une initiative de l'échevinal du commerce. Depuis quelques jours un nouveau set de table est apparu dans les établissements de la ville de Visé. Tout en attendant d'être servis, vous aurez ainsi l'occasion de visualiser l'ensemble de la zone où le stationnement est règlementé, ainsi que les divers parkings. Pour rappel, le stationnement est gratuit durant 1h30. Si vous avez oublié de placer votre disque, dépêchez-vous de le faire avant d'être servis...

  • Visé : 31ème Festival de Jazz

    _DSC0036_2.JPG

                                                                                   © Photo P. NEUFCOUR

    Créé à l'initiative d'Abel Braham, le Festival de Jazz en est maintenant à sa 31 ème édition. Cette année, il se déroulera dans le centre ville les 16, 17 et 18 juin.

    Au programme :

    Vendredi 16

    17h00 DEPUIS TRIO : Dans les rues du centre

    18h30 Dans le cloître du Centre Culturel, ouverture officielle et  grand barbecue suivi d'une soirée musicale animée par Depuis Trio et New Dixie. BBQ ouvert à tous, PAF 20€ - choix de salades et de viandes - infos et renseignements au 04/374.85.54

    19 H NEW DIXIE SIX Cloître Centre Culturel 8

     

    Samedi 17

    14 H HILL STREET BAND : dans les rues du centre

    15 H NEW DIXIE FIVE : Place Reine Astrid

    19 H DEPUIS TRIO : Péniche de Robinson 7

    20 H ô JULIETTE : Pam-Pam 1

    21 H 7’S BRASS : Bistrot 2

    21 H NOTHING BLUES – François Monseur : Rallye 3

    21 H BUNNY BLACK BONNES : Bon Accueil 4

    21 H BERNY HOT : Chez Lehaen 5

    21 H OLD SWINGERS : D’artagnan 6

     

    Dimanche 18

    14 H HILL STREET, J’AI VU LA BETE et NEW DIXIE FIVE : dans les rues du centre

    15 H BERNY HOT : Place Reine Astrid

  • Trafic continue à vendre du Roundup!!!

     images-1.jpgInterdiction d'utiliser ce produit (glyphosate) sur tout le territoire de la Wallonie depuis ce 1er juin. Or, dans le toutes boites reçu hier, la chaîne de magasins discount continue de le proposer à la vente jusqu'au 6 juin. On trouve donc encore dans le commerce, en solde, des pulvérisateurs et des recharges de Roundup!Unknown.jpeg

    Afin d'être absolument certain de ce que nous écrivions, nous avons contacté téléphoniquement le magasin de Haccourt avant de publier ce texte. Notre interlocuteur nous a confirmé que le produit était en publicité jusqu'à la date annoncée. Alors que nous lui faisions remarquer que l'utilisation de cet herbicide était interdite depuis aujourd'hui, il nous a répondu en riant : "Oui, oui, je sais bien!"

    Chez Trafic, on se f… de qui? N'importe quoi pour éliminer les stocks ! Si ce n'est pas la honte, ça y ressemble!!!

  • Visé : c'est fini pour le "Point Chaud"

    Point-chaud1.jpg

    Le magasin de pains et viennoiseries l'annonce sur son site : l'établissement de la place Reine Astrid fermera définitivement ses portes à partir de ce lundi 15 mai.

    Les clients sont invités à se rendre soit au magasin de la rue du Perron à Hermalle ou à celui de l'Avenue Reine Fabiola à Haccourt.

  • Les commerces de la Cité de l'Oie ne se portent pas si mal

     

    DSC_0284.JPG

    Selon l'étude commandée par l'Agence de Développement local visétoise ( A.D.L.) à la société Pluris, le commerce visétois ne se porte pas si mal. Malgré la forte concentration de centres commerciaux proches de Visé tels Rocourt, Herstal ou encore Aubel et même Maastricht, le développement de l'E-commerce et la crise économique, Visé parvient à tirer son épingle du jeu.

    L'hyper centre de Visé est regroupé sur deux axes : l'Avenue du Pont et l'Avenue Albert 1er, mais aussi les rues du Collège et Haute. C'est là que se trouvent réparties les 192 cellules. "Fin 2016 on comptait 11 % de cellules libres " nous explique Bruno Bianchet, responsable de l’étude chez Pluris. "Si ce nombre est relativement important, il faut cependant relativiser : elles ne le restent pas très longtemps. Il existe à Visé une rotation importante de commerces."  Il faut également souligner que par rapport à d'autres villes de même importance, comme Waremme ou Bastogne par exemple, ce nombre est inférieur.

    L'association "Le commerce visétois"

    Selon Marc Wagelmans, à Visé, le mot "indépendant" dit bien ce qu'il veut dire. Nombreux sont les commerçants qui désirent profiter des avantages que procure cette association à ses membres, mais nombre d'entre eux ne désirent pas s'impliquer, par crainte, semblerait-il de perdre ne serait-ce que partiellement cette "indépendance".

    La diversité comme principal attrait

    Depuis janvier, 4 nouveaux commerces se sont installés, d'autres ont changé d'adresse pour des surfaces plus importantes. Selon l'étude, l'attrait principal de notre ville serait la diversité de ses établissements. Les services et l'Horéca ont évidemment augmenté depuis 2004, mais la ville reste connue pour l'alimentaire et l'équipement de la personne (vêtements, coiffure, chaussures...) avec une qualité élevée et des maisons renommées.  

    Pluris a mené son enquête sur 3 jours, tant auprès des passants que des commerçants (80 sur 192 ont accepté de participer à l'enquête). On peut ainsi constater que 45 % des chalands sont visétois, mais que 96 % sont originaires de la province de Liège. 25 % des visiteurs viennent pour acheter, et 68 % de ceux qui nous rendaient visite pour d'autres raisons y ont quand même effectué un achat. Tous sont d'accord pour mettre en exergue la diversité commerciale, l'accueil, la qualité du patrimoine, la facilité de déplacement des piétons, le coût du stationnement (90 minutes gratuites dans le centre), le sentiment de sécurité et les diverses animations. 

    Le manque d'emplacements de stationnement ou leur mauvaise signalisation sont relevés par tous. Points partagés également par les commerçants. Notons encore que l'avis de ces derniers est assez partagé quant à l'ouverture dominicale, et ne sont pas tentés par des "Nocturnes". En tant que consommateur et Visétois,  nous ne pouvons que regretter l'habitude de certains commerçants de fermer leur porte durant l'heure de midi.

    Réfléchir sur l'identité et la visibilité

    DSC_5505.jpg

    Pour Stéphane Kariger, l'Echevin du commerce, "des actions doivent être menées afin d'éviter que la tendance ne s'inverse. Suite à l'enquête, plusieurs pistes de réflexion se sont dégagées."

    Ainsi, il reviendrait à la Ville et aux commerçants de réfléchir sur l'identité et la visibilité des commerces. "Il faut également travailler à l'amélioration de la signalisation et de la communication sur les parkings, il faut aussi améliorer la visibilité sur le Net et peut-être au niveau communal. Dix-mille "sets de table" représentant le centre de Visé et ses parkings ont été imprimés et sont ou seront très bientôt distribués dans les établissements Horeca; pourquoi ne pas faire comme dans d'autres villes, installer des bâches avec le plan de la ville sur les barrières qui délimitent les chantiers en cours?" nous précise encore Stéphane Kariger.

    Le montant des loyers

    Le loyer mensuel d'une cellule de petite surface varie de 1.000 à 1.250 €. Ce montant est parfois problématique car c'est souvent le prix du loyer qui entraîne la cessation d'activités d'un établissement. "Nous devons avoir une réflexion à ce sujet avec les propriétaires continue l'échevin. On envisage de créer un pop-un store, un espace qui serait à la disposition des candidats commerçants qui désirent se lancer et qui auraient ainsi l'occasion de tester la viabilité de leur activité avant de s'engager plus avant en signant un bail commercial. Nous devons aussi réfléchir à la possibilité de créer des cellules commerciales d'une superficie supérieure, car ces surfaces manquent à Visé".  

    Selon l'étude, 24 % des commerçants répondants déclarent payer un loyer allant de 1.250 à 2.000 € tous les mois, et 5 % un loyer supérieur à 2.000 € (P. Neufcour)