Conférence

  • Visé : Ce 11 novembre, c'était aussi l'Oie de la Saint-Martin

    LOGO-OIE.jpg

    La Saint-Martin est célébrée le 11 novembre, en souvenir de saint Martin. La date correspond à la mise au tombeau du saint le 11 novembre 397. En Europe centrale, la Saint-Martin est accompagnée de moultes traditions parmi lesquelles on trouve la dégustation de "l'oie de la Saint-Martin". Cette coutume existe également dans d'autres pays : Mortensaften au Danemark, Martinmas en Estonie, Mārtiņi en Lettonie, etc...
     
     

    Origine et symbolique

     

    thumbnail_DSC_0156 copie.jpg

    Les différentes pratiques découlent de deux événements étroitement liés. À l’époque où la chrétienté se trouvait encore sous l’influence de l'Empire Allemand, le jour de la Saint-Martin ouvrait la période de carême qui commençait le 11 novembre et qui s’étendait sur deux semaines. Depuis le Moyen Âge jusqu’à l’ère des temps modernes et même jusqu’à aujourd’hui dans certaines Eglises orthodoxes, cette période de carême avait lieu avant Noël. Le jour précédent cette période, on festoyait une dernière fois avant de jeûner, à l’image de ce que l’on avait coutume de faire lors du carnaval. Encore aujourd’hui, la nouvelle « session » du carnaval rhénan est initiée le 11 novembre. Par ailleurs, le jour de la Saint-Martin était également, suivant la tradition, le jour de la dîme. Dans le temps, on payait les impôts en nature, incluant les oies, puisque l’hiver approchait et que l’entretien des animaux durant cette période n’était possible qu’à condition que leur nombre reste restreint. C’était aussi la date à laquelle commençaient ou terminaient les contrats de travail et à laquelle les fermages, les rétributions et les intérêts étaient échus1. Aujourd’hui encore, le jour de la Saint-Martin sert de date de début ou de fin des baux, dans la mesure où ce jour correspond au début et à la fin de la période d’exploitation naturelle. C’est la raison pour laquelle le jour de la Saint-Martin était aussi appelé le jour de payement des intérêts.

    Traditions

    Cette tradition trouverait son origine dans une légende sur la vie de Saint-Martin. Malgré les réserves émises par le clergé et contre la volonté de Martin, les habitants de TOURS exigeaient qu'il soit promu évêque. Martin, qui menait une vie modeste considérait qu'il n'était pas digne d'un tel honneur. Il se serait alors caché parmi les oies. Les oies firent un tel "boucan" que Martin fut vite découvert et nommé évêque. D'autres légendes existent, avec des variantes, mais toutes font état du fait que Martin se serait réfugié parmi les oies. Ces dernières, l'auraient trahi par leurs cris et pour punition auraient été passées à la casserole!

    fullsizeoutput_14c13.jpeg

    En 2006, la confrérie visétoise de la délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier décida de remettre cette tradition au goût du jour, en organisant un repas constitué de notre fameuse recette de "l'Oie à l'Instar". Si 60 convives étaient présents lors de cette édition, en 2018 ce n'est pas moins de 280 assiettes qui furent servies cette année.

    Devant une telle affluence, deux services furent organisés en la salle des Francs Arquebusiers visétois.

    DSC_3441.JPG

    Lors de sa prise de parole, le Grand Maître Paul Delepine ne manqua pas de mettre en exergue le travail des membres de la Confrérie qui s'activaient en cuisine tout en apportant leur savoir-faire pour préparer avec soin la recette séculaire "officielle" de ce mets gastronomique.

    DSC_3445.JPG

    Les ovations chaleureuses du public furent un fameux remerciement pour tous les bénévoles qui s'affairaient tant en cuisine qu'au service ou au bar.

    La recette

    thumbnail_RECETTE DE L%27OIE A L%27INSTAR DE VISE copie.jpg

    Elle existe depuis plusieurs siècles, et chaque vieille famille visétoise assure en détenir l'original. Il est aisé de comprendre qu'après autant d'années, chacun à pu y apporter son petit plus, sa petite touche personnel.

    thumbnail_Monblanc-057-Ret2.jpg

    Il n'existe donc pas de "recette originale" mais une recette "officielle", adoptée par la Confrérie, proposée et réalisée par Jean Castadot, Maître des Agapes, mais aussi membre de l'Association des Maîtres Cuisiniers de Belgique et Président International et National d'Eurotoques.

     

     

     En marge droite, quelques photos d'ambiance prises lors du repas (Texte P. Neufcour - Photos © J. Castadot et P. Neufcour. Source historique : Wikipedia)

  • Visé - Conférence Débat : "L'apport de l'autre. Dépasser la peur des migrants"

    fullsizeoutput_14a4f.jpeg

     
    « L’APPORT DE L’AUTRE. DEPASSER LA PEUR DES MIGRANTS. »

    De Altay Manço (Docteur en psychologie, directeur scientifique de l'Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations (IRFAM)    

    Vendredi 30 novembre 2018 de 19h à 21h

    Centre Culturel de Visé

    Rue du Collège 31 – local 1

     
     
    Merci de téléphoner au
     
    0497/248.682 du lundi au jeudi de 13h 30 à 16h
  • Peut-on vous aider?

    fullsizeoutput_63.jpeg

    L'après élections, à Visé, laisse un goût amer à de nombreux citoyens. Ils sont nombreux à être lassés par ces disputes de cour de récréation. Nous avons décidé de mettre plusieurs outils à leur disposition pour tenter de les convaincre de trouver un accord.

    Pour ceux qui estiment que le blocage est total,

     

     

    huile-de-decalage-decaltou-professional-300-ml.jpg

    Pour ceux qui pensent qu'il y a un "bouchon" qu'on ne peut faire sauter,

    8072968.jpg

    Pour ceux qui estiment qu'il faut à tous prix tenter de recoller les morceaux :

    download.jpg

    Et pour ceux qui pensent qu'il y a des choses qui "ne passent pas"

    download-1.jpg

    Voilà, M'sieurs - Dames, vous ne pourrez pas dire que le blog de Visé n'a rien fait pour vous aider... (P. Neufcour)

  • Le burn-out parental, comment l'éviter?

    41469803_1597009843939046_8605642730510483456_n.jpg

    Les jeudis citoyens

    De nos jours, la pression sur les parents n'a jamais été si forte et le temps disponible pour exercer ses responsabilités parentales n'a jamais été aussi restreint. 
    On veut être un bon parent, bienveillant, attentif, chaleureux, disponible… En un mot : parfait ! 
    Et, en même temps, on culpabilise de ne pas passer assez de temps auprès de ses enfants, d’avoir été trop expéditif, de ne pas avoir assez écouté, de s'être emporté pour trois fois rien… 
    Pas étonnant qu'un nombre grandissant de parents s'épuisent dans le rôle parental.

    Cette conférence s’adresse à tous les parents (ou grands-parents !) qui cherchent à comprendre ce qu’est le burn-out parental, à quel point ils en sont proches ou éloignés, comment on en arrive là. Et surtout, comment éviter que cela se produise et/ou comment s'en sortir.

    Conférencière : Elsa Guillier


    Psychologue - Coach certifiée - Formatrice et conférencière, Elsa Guiller est entre autre spécialisée dans les problématiques d'épuisement (parental, professionnel et scolaire) ainsi que dans l'identification et l'accompagnement des personnes à haut potentiel ("surdouées").

    Conférence gratuite et ouverte à tous.
    Au plaisir de vous y accueillir ! :-)

    Patrick Willems
    Echevin de la Famille et de la Citoyenneté

  • "Sommes-nous tous des toxicomanes?"

    UneAutrePolitiqueDrogues-CAL-2017-1.jpg

    La Maison de la Laïcité de Visé et Culture et Action Laïque de la Basse Meuse sont heureux de vous convier à la prochaine conférence intitulée :

     

     

    « SOMMES-NOUS TOUS DES TOXICOMANES ? »

     

    par Étienne Quertemont

    Professeur ordinaire à l’Université de Liège

    Doyen de la Faculté de Psychologie, Logopédie et Sciences de l’Éducation, directeur du service de Psychologie Quantitative.

     

    Quand : le jeudi 04/10/2018 à 20h

    Où : à la Maison de la Laïcité, rue des Béguines 7A à 4600 Visé

     

    « Alcool, tabac, caféine, médicaments psychotropes, ecstasy, marijuana, amphétamines… Les drogues à potentiel toxicomanogène font partie intégrante de notre vie quotidienne au point qu’il est difficile d’imaginer une société sans drogue. Malheureusement, tout le monde n’est pas égal face aux effets de la consommation de drogue. Une minorité d’usagers, pour des raisons diverses, développe une dépendance que l’on qualifie également de syndrome d’addiction. Ce syndrome se définit par une hypermotivation pathologique pour la drogue. Les théories scientifiques contemporaines permettent de mieux comprendre les mécanismes par lesquels certains individus développent progressivement une dépendance potentiellement fatale envers une drogue. Ces théories visent plusieurs objectifs : identifier qui est dépendant ou à risque de développer une dépendance et mettre en place des outils utiles au traitement des patients toxicomanes »

     

    Au plaisir de vous y voir !!!

     

    Renseignement :

    0477 78 34 79 ou laicite.vise@gmail.com