Confréries

  • Confrérie de l'Oie

    LOGO-OIE.jpg

    L'album avec près de 15  photos est en ligne en marge droite. Cliquez sur une photo pour l'ouvrir. Elle sont libres de droits, cliquez et glissez pour téléchargez. Si une ou des photos sont destinées à un usage commercial ou publicitaire merci de mentionner "© Confrérie de la Délicieuse Oie de Visé"

    (P. Neufcour)

  • Visé : la Confrérie de la délicieuse Oie a tenu son XXXII Grand Chapitre

    LOGO-OIE.jpg

    Ce 13 octobre, la Confrérie de la Délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier à célébré son XXXII Grand Chapitre. A cette occasion, la Ville de Visé avait mis la salle des mariages à la disposition des gastronomes Visétois. 

    Six nouveaux Compagnons d'honneur ont été intronisés : 

    Monsieur Claude Fluchard, Président de la ociété royale Archéo-historique de Visé

    Monsieur Philippe Jodogne ,Président de l'association Saint Vincent de Paul de Visé

    Monsieur Fabrice Limbioul,  Président du Kiwanis Visé)

    Monsieur Daniel Haulotte (Confrérie du Stofé de Wavre)

    Monsieur Julien Watrin (Confrérie des Chevaliers de l'Ordre des Escargots) et

    Madame Gisèle Waauf (Seigneurie de la Vervi-riz)

    Le compagnon Dame Claire Renier a été nommée Grande Pannetière

    Tandis que Monsieur Pierre Neufcour a reçu les insignes de Compagnon.

    A l'issue de la partie protocolaire, les participants ont été invités à partager l'apéritif et ses accompagnements d'Oie avant de se rendre à la salle des Arbalétriers pour y participer aux Grandes Agapes. Repas délicieux, composé  du 

    - Velouté Agnès Sorel d’oie aux champignons Sous son feuilleté

    - Sorbet pomme Granny Smith au gin Belge

    - La délicieuse Oie à l’instar de Visé, compote à la Cannelle, légumes du moment (dont la chiconnette braisée), Kwènes di gâtes

    - Coeur coulant chocolat au caramel beurre salé, Crème anglaise parfumée à la Frangelico

    - Café

    - Thé Mignardises

    Excellente ambiance parmi les 110 convives, et partie danssante en fin de repas.

    Un album photo est en cours de réalisation, il sera publié en marge droite dès la finalisation.

    (Pierre Neufcour)

  • Visé : Le samedi 13 octobre se tiendra le XXXII Grand Chapitre de la Confrérie de L'Oie

    fullsizeoutput_14214.jpegA Visé, nous n'avons pas que des Gildes. Nous avons la grande chance d'avoir une confrérie gastronomique de réputation européenne.

    En effet, la "Confrérie de la délicieuse Oie du Gay Savoir en bien mangier" a été élue meilleure Confrérie Gastronomique Européenne au Congrès International à Perpignan en 2015. 

    Voici d'ailleurs comment la Confrérie se définit ainsi que les renseignements concernant la participation aux "Agapes de ce Grand Chapitre".

    La Confrérie de la Délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier de Visé a vu le jour en 1987.

    Elle a pour but le maintien et le développement de la recette séculaire de l'Oie "à l'Instar de Visé", recette qui fait partie du patrimoine culturel et gastronomique de notre Bonne Ville de Visé.

    Elle a pour but également, la promotion des produits de l'oie et l'organisation de toute manifestation en sa faveur.

    Durant l'année, la Confrérie de la Délicieuse Oie n'a de cesse de sillonner la Basse-Meuse gastronomique afin qu'une majorité de restaurateurs proposent à leur carte la fameuse recette de l'Oie "à l'Instar de Visé", recette qui ravit depuis toujours, gourmets et gourmands.
    Nos Visétois sont conscients qu'à notre époque, trop de gourmets influencés par les défenseurs d'une nouvelle cuisine souvent trop inventive, reconnaissons-le, oublient les richesses de notre vraie cuisine régionale. C'est pourquoi les fondateurs de la Confrérie tiennent à rappeler que l'oie était dans les siècles passés, très estimée gastronomiquement des grands de ce monde et domestiquée depuis des temps reculés. Ce grand oiseau s'il a charmé notre enfance avec son jeu, fait partie de nos souvenirs historiques avec l'épopée des oies du Capitole.
    Mais le prestige de l'oie a, on ne sait pourquoi, diminué et son nom est devenu synonyme d'une femme niaise. Côté culinaire, l'oie a cependant gardé un prestige gastronomique certain avec le foie gras et les délicieux confits du Sud-Ouest de la France, sans oublier la finesse de sa graisse. Malheureusement, les rôtisseurs ou "ayers" du Moyen-âge ont disparu et certains, qui se parent encore de ce titre, ne sont que trop souvent des imitateurs vendant un poulet d'élevage industriel fade et sans goût si ce n'est celui de la farine de poisson qui l'a nourri.
    L'oie par contre, a conservé toute sa saveur, il est vrai que sa chair est grasse mais ses calories sont souvent les bienvenues en période de froidure.

    Notre devise : «Oie un jour, oie toujours !»

    Si vous souhaitez déguster notre recette, la confrérie organise chaque année, le 11 novembre à la salle des Francs Arquebusiers, un repas intitulé "L'Oie de la Saint-Martin".
    Cette tradition ancestrale a une origine historique : « Le 11 novembre, à la Saint Martin, dans une grande partie de l’Europe, suivant la tradition, on mange l’oie de la Saint-Martin rôtie le soir, dans une ambiance de fête, pour punir les oies qui avaient trahi Martin de Tours quand il se cachait pour ne pas être nommé évêque ».
    Au cours de ce repas simple, vous pourrez (re)découvrir notre recette de l'Oie à l'Instar de Visé, préparée par la Confrérie. Vous y êtes d'ores et déjà cordialement invités.

    Notre prochain chapitre aura lieu le samedi 13 octobre 2018.
    Vous trouverez tous les renseignements pratiques ici.

     

  • Oie un jour, Oie toujours !

     

    fullsizeoutput_13fa2.jpeg

    A Visé, la Confrérie de la Délicieuse Oie du Gay Savoir en Bien Mangier a pour but le maintien et la promotion de la recette séculaire de "l'Oie à l'instar de Visé"

    Créée en 1987 par quelques amis désireux de conserver cette recette typique de notre Bonne Ville, la confrérie est présente dans divers salons de confréries et de produits de bouche afin de promouvoir la recette de "l'Oie à l'Instar". Elle organise son Grand Chapitre le 13 octobre prochain, mais vous donne déjà rendez-vous le 11 novembre afin de déguster "l'Oie de la St-Martin" dans le local des Francs Arquebusiers. En 2015, devant 101 autres confréries, c'est celle de Visé qui a remporté le tire de "Meilleure confrérie européenne lors du congrès du Conseil Européen des confréries oeno-gastronomiques. C'est vous dire si en faire partie est un honneur!

    fullsizeoutput_13fa6.jpeg

    Profitant des festivités organisées lors du 60ème anniversaire de jumelage avec la ville d'Aiguillon, les Dignitaires de la confrérie ont décidé d'introniser quatre nouveaux compagnons. Tout ce petit monde s'est retrouvé place de la Collégiale, aux côtés de Maroye, la gardeuse d'oies.

    Du côté français, Sandrine Curie, Directice Générale à la Mairie d'Aiguillon; 

    DSC_2102.JPG

    Jean-Claude Pereuil, dit "Nanou", depuis sa création, Nanou n'a été absent qu'une seule fois aux festivités du Jumelage, en 1974;

    DSC_2103.JPG

    tandis que du côté belge Guy Jolly, chargé des relations publiques à la ville de Visé

    fullsizeoutput_13fa3.jpeg

    et Stéphane Kariger, échevin des Finances de la Cité de l'Oie

    fullsizeoutput_13fa4.jpeg

    subissaient l'épreuve précédant l'intronisation : dégustation d'oie préparée par le Disciple de Vatel,

    DSC_2073.JPG

    puis dégustation d'un verre "d'èwe di Mouse" (un verre d'eau de Meuse). Ces épreuves, passées toutes avec succès, précédaient le serment : "Je m'engage devant Messires les Dignitaires, à me conduire en bon et fidèle compagnon. Mon devoir est de faire connaître, apprécier et aimer la délicieuse Oie, de promouvoir toute manifestation en sa faveur"

    DSC_2115.JPG

    Ce serment fut presté en présence du Grand Maître, Paul Délépine, du Grand Chancelier, Didier Kinet, du Maître de Cérémonies, Pierre Warlomont, mais également devant le Grand Trouvère, Philippe Gilon, de la Grande Argentière, Francine Habex, de la Grande Epistolière, Nathalie Schevenels, du Disciple de Vatel, Dan Pleyers qui s'était fait un honneur de préparer les plats à la dégustation, du Compagnon Claire Renier et last but not least de notre Gardeuse d'oie, Lisette Roberfroid. 

    A l'issue de la cérémonie, les nouveaux intronisés reçurent leur diplôme, serment et médaille. 

    Autres Dignitaires de la Confrérie :

    Le Maître des Agapes, Jean Castadot; le Grand Chambellan, Jacques Coeymans; Le Grand Rotisseur, Luc Detrez; Le Grand Jacasseur, Gustave Hoffman; le Grand Tastevin, Michel Nihon; le Grand Héraldiste, André Schneider; le Grand Carabin, Marc Simon; le Grand Archiviste, Pierre Stulens; le Grand Epicurien, Jean-Louis Thonus; le Maître des Rites, Willy Thys et le Grand Rentier, Pol Van Hesbroeck.

    © Texte et photos P. Neufcour

    NB : un pêle-mêle d'autres photos est disponible en marge de droite