Coup de gueule

  • Coup de gueule : Le succès des "papiers de m…" qui plaisent aux chef d'édition et aux lecteurs...

    Hier, dans les éditions Sudpresse, les lecteurs ont pu prendre connaissance d'un papier titré "Ces jouets de m... qui plaisent aux enfants". Les lecteurs de l'édition du Brabant Wallon ont eu également "la chance" s'il m'est permis de m'exprimer de la sorte, de prendre connaissance d'un "article de m..." censé leur plaire.  Lisez cet article jusqu'au bout et vous vous apercevrez que celui qui a pris "2 ans de prison", est un taulard albanais, bien connu de notre justice, déjà condamné à perpétuité pour assassinat et effectivement ancien policier en Albanie. Titre racoleur, incomplet, et illustration photographique d'un mauvais goût total (photo du logo et du grade d'un policier belge).
     
    RÉGION
    16/11/2017
    NIVELLES – TRIBUNAL CORRECTIONNEL 

    Deux ans de prison pour un ex-policier 

    BELGA
    Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mercredi Ndue K., un ex-policier albanais né en 1967, à deux ans de prison ferme. L’homme était poursuivi pour trois faits de violence commis en 2013 dans les prisons de Lantin et d’Ittre, où il a été incarcéré suite à une condamnation à perpétuité infligée pour assassinat par la cour d’appel de Bruxelles en mars 2004. Les trois scènes de coups, que le prévenu ne contestait pas, ont été déclenchées pour des motifs futiles et le ministère public, à l’audience, avait estimé que le prévenu était toujours aussi dangereux qu’en 2004.
    À Lantin, Ndue K. avait frappé un codétenu chargé de gérer le vestiaire parce qu’on ne lui donnait pas un pantalon correspondant à sa taille. Transféré à Ittre, le prévenu a frappé l’occupant de la cellule voisine de la sienne dès le lendemain de son arrivée, en reprochant à la victime d’avoir poussé trop fort le volume de sa radio. Et le 17 mars 2013, il a roué de coups un autre détenu, qui était chargé du nettoyage des couloirs, au motif que celui-ci cognait la porte des cellules dès le matin avec sa raclette.
     
    Déjà condamné à perpétuité
     
    « Cela arrive Madame la Juge. En prison, les menaces… J’assume ce que j’ai fait », s’était borné à commenter le prévenu à l’audience. Le ministère public avait requis quatre ans d’emprisonnement et l’avocat de la défense s’en était référé à la sagesse du tribunal à propos de la peine à infliger à son client, soulignant toutefois qu’il n’y avait plus de nouveaux faits à déplorer.
     
    Ecoeuré par la présentation de ce "papier" nous avons ce matin contacté la rédaction de cette édition locale. Notre correspondant a argué du fait qu'il s'agissait d'un article de l'agence Belga repris peu de temps avant le bouclage. Selon lui, le titre n'est pas trompeur, puisque le bandit a bien fait partie du corps de police...albanaise. Il reconnaît cependant que le choix de la photo n'était peut-être pas des plus judicieux. 
    Pas facile tous les jours de travailler pour Sudpresse...
  • Coup de gueule : MIELE, obsolescence programmée?

    Unknown.png

    En juin 2015, la famille A. d'Oupeye, achète un nouveau lave-vaisselle de la marque allemande pour un montant supérieur à 1.000 € (modèle G496O VI.) Le jeune couple se fie à la publicité de la société qui vante à tire-larigots la qualité, la fiabilité et la durabilité de ses électro-ménagers.

    Le 4 août 2016, soit 14 mois après l'achat du lave vaisselle, l'appareil tombe en panne : la pompe ne fonctionne plus.

    Appel est fait au service garantie et un technicien de la firme vient remplacer la pièce défectueuse.

    Début juin 2017, soit environ 3 semaines avant l'échéance de la garantie, nouveau problème : plus moyen d'avoir de la vaisselle propre! 

    Appel est donc fait pour la seconde fois à la société MIELE. Sur place, le technicien (de la firme) signale aux clients qu'il ne s'agit pas d'un problème de matériel mais bien d'un "mauvais usage". Selon lui, le bouchon du réservoir de sel n'était pas correctement fermé et que c'est à cause de cela que le système d'adoucisseur a été endommagé. Le technicien établit un devis de réparation de plus de 350 € et facture 75 € pour son déplacement!

    N'acceptant pas la réponse fournie par le technicien MIELE, monsieur A. contacte TEST-ACHATS, dont il est membre, et fait part de ses doléances à l'association de consommateurs. Cette dernière, prenant fait et cause pour ses membres, adresse un courrier à la société MIELE. Cette dernière maintient son point de vue et répond par le courrier repris ci-dessous à Test-Achats : 


    "Votre référence 102723038-39

     
    le lave-vaisselle Miele G 4960 Vi (achat 06-2015) du client A.

    CBE01132DW du 07/06/2017 - € 75,01
    CBcr510077068

    BP 3967796 

    Chère Madame, Cher Monsieur,

    Suite à votre mail du 3 juillet dernier nous avons soumis votre dossier auprès de notre manager technique, Monsieur Tournay.

    Lors de sa visite du 4 août 2016, notre technicien a constaté que lelave-vaisselle indiquait F 78 sur le display.  
    Ce code d’erreur est à l’origine de la défectuosité de la pompe decirculation.  Par conséquent notre technicien a remplacé la pompe de circulation sous le couvert de la garantie puisqu’il
    s’agissait d’une défectuosité technique.

    Pour la deuxième visite notre technicien devait venir sur place parce que la vaisselle n’était pas propre.

    Après vérification, il a constaté que le bouchon du réservoir de sel n’était pas correctement fermé et par conséquent a endommagé l’adoucisseur.  Dès lors, notre technicien a établi un devis avec le remplacement de l’arrivée d’eau (l’arrivée d’eau et l’adoucisseur sont une pièce).

    Etant donné qu’il ne s’agissait pas d’une défectuosité technique, il ne nous est malheureusement pas possible de prendre les frais de réparation sous le couvert de la garantie. Nous regrettons dès lors de ne pas pouvoir réserverde suite favorable à votre requête mais sommes convaincus que vous ferez preuve de compréhension à l’égard de notre point de vue.

    Veuillez agréer, chère Madame, cher Monsieur, à l’expression de nos
    sentiments dévoués.


    Cindy Rummens

    Consumer & Customer Contact Center"
     
    Désirant connaître la dernière position du service après-vente de MIELE, la semaine dernière nous leur avons envoyé un mail leur demandant de préciser leur position. Au moment où nous écrivons ces lignes, la firme allemande n'a pas encore estimé utile de nous répondre.
     
    L'utilisateur est en droit de se poser des questions : est-il possible que le simple fait de ne pas fermer à fond le bouchon du réservoir de sel puisse induire de tels dégâts? Ou alors ne s'agirait-il pas d'un "bug" dans le programme informatique qui a fait que l'appareil tombe en panne trois semaines trop tôt?
     
    Voilà bien la preuve, nous semble-t-il qu'il ne faut jamais se fier à la publicité faite par une marque et que ce n'est pas parce qu'un appareil MIELE coûte près de 20 % de plus qu'un modèle équivalent d'une autre marque (même allemande) qu'il est plus fiable ou que le service après-vente est de meilleure qualité.
     
    Pierre Neufcour
     


     
     
  • Coup de gueule : Brexit, les Anglais s'en vont.

    grande_bretagne_1606.gif

    Ils ont voté pour le Brexit. Les citoyens rétrogrades de la Grande-Bretagne ont décidé de s'isoler sur leur île. Ils ne veulent plus de l'Europe. Personnellement, je pense que les conséquences seront beaucoup plus dommageables pour eux que pour nous. Faut-il s'en attrister ou s'en réjouïr? Les Anglais avaient déjà un statut particulier dans l'Europe : ils ne faisaient partie ni de la zone Schengen ni de la zone Euro. Et sans cesse, ils exigeaient de recevoir plus tout en donnant moins. Nombre de citoyens étaient persuadés de financer l'Europe. La solidarité n'était pas de mise.

    Dans un certain sens, on peut comprendre leur mécontentement, qui est partagé avec de nombreux autres Européens. Pourquoi Strasbourg et Bruxelles? Que de frais engagés et d'argent perdu pour faire plaisir à la France! Quand aux salaires, avantages de toutes sortes, dont bénéficient les fonctionnaires "européens" alors que partout les citoyens doivent se serrer la ceinture, c'est purement indécent!

    Quoi qu'il en soit, la "Grande Europe" a bien besoin de revoir sa copie si elle veut survivre, il n'est pas normal que des pays nouvellement arrivés soient placés sur le même pied que les états fondateurs. Tant que chacun des Etats aura un droit de véto, tant que la moindre décision devra être prise à l'unanimité, nous n'en sortirons pas. Ajoutons que les états membres ne sont pas prêts à céder une partie de leur souveraineté à un gouvernement européen. Il faut une meilleure surveillance des frontières extérieurs, il faut une meilleure collaboration entre les services de police, il faut une uniformisation des législation afin d'éliminer le dumping social dont les citoyens de l'Europe de l'Ouest sont les victimes. Il y a du pain sur la planche....

    Revenant maintenant à la Grande-Bretagne, un de mes oncles avait été plus de 4 ans prisonnier de guerre en Allemagne, dans un camp où se trouvaient également détenus des militaires anglais. Il ne les portait pourtant pas dans son coeur, nos "alliés", lui qui avait coutume de dire : " Y få deux Boches po fé in' Anglais!"

    God save the Queen, elle en aura bien besoin...

  • Coup de gueule : "VOUS POUVEZ LA PUBLIER!"

    201511162042-full.jpg

    Simon Casteran, journaliste toulousain, a perdu sa cousine, Madeleine, 30 ans, professeur de français, vendredi soir, morte au Bataclan à Paris. Sur son blog personnel, lessermonsdulundi.com, il adresse à Daech une lettre forte, intelligente et inspirée de la soif de vie de sa cousine.

    "Mon cher Daech,

    J'ai bien lu ton communiqué de presse victorieux. Comme on l'imagine, tu dois être heureux du succès de tes attaques menées vendredi soir à Paris. Massacrer des civils innocents qui ne demandaient qu'à jouir d'un bon match de foot, d'un concert de métal ou tout simplement d'un petit restau entre potes, ça défoule, pas vrai ? Alors certes, ça ne te change pas beaucoup des milliers d'exactions commises quotidiennement, depuis des années, en Irak et en Syrie. Mais en bonne multinationale des lâches et des peine-à-jouir que tu es, il te fallait t'imposer sur le marché occidental. Ce que tu as fait, dès janvier, avec l'attentat de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. Toutes mes félicitations : grâce à tes happenings sordides et sanglants, la marque Daech est plus forte que jamais. Elle a même effacé jusqu'au souvenir d'Al-Qaeda qui, à côté de toi, semble désormais presque raisonnable.

    Donc, tu as tué. Oh bien sûr, pas par goût du sang et de la violence, mais au nom «d'Allah le Très Miséricordieux». Moi qui croyais que la «miséricorde» suppose la bonté et l'indulgence envers les autres, je ferais mieux de jeter mon dictionnaire. Et de m'acheter une Kalachnikov et des grenades, pour m'en aller distribuer à mon tour amour et compassion partout où vous vous trouvez. Avant de laisser, sur vos corps enfin bénis, la photo de ma cousine Madeleine, que votre miséricorde a lâchement assassinée vendredi au Bataclan.

    L'eussiez-vous connue, que vous l'auriez détestée immédiatement. C'était une femme libre et heureuse, pleine de cette lumière intérieure qui vous manque tant. Horreur suprême, c'était aussi une intellectuelle, qui aimait son métier de prof de lettres en collège. Car oui, chez nous, les femmes ont non seulement le droit d'être éduquées, mais aussi d'enseigner. Tout comme elles ont le droit d'aller où bon leur semble, d'écouter de la musique, de boire de l'alcool et d'aimer qui elles veulent. Sans burqa, ni violence. Bref, de jouir de cette liberté qui vous fait tant horreur. Et dont Paris, «la capitale des abominations et de la perversion», dis-tu, s'est fait depuis longtemps la représentante.

    Oui, chers sœurs et frères, n'en doutons pas : l'abomination et la perversion n'est pas à chercher dans le massacre d'innocents par des fanatiques sur-armés, qui travestissent le Coran en un manuel du parfait petit terroriste, mais dans cette vie païenne, faite de plaisirs et de joie. Cette «fête de la perversité» qui réunit, de semaine en semaine, des milliers «d'idolâtres» ; lesquels, au lieu d'adorer la Mort comme vous le faites en «(divorçant) de la vie d'ici-bas», préfèrent se rassembler pour communier ensemble, dans un instant de partage et d'adoration de l'existence.

    À ce titre, mon petit, ridicule, mesquin Daech, je te dois un aveu : moi aussi, je suis un pervers et un idolâtre. J'aime la vie, le métal, les restaus et, parfois même, regarder un match de foot. Mea culpa, mea maxima culpa. Je suis un Croisé, comme tu dis. Un Croisé de la liberté, de l'amour et de la convivialité ; à la différence, cependant, que contrairement à toi, j'ai évolué depuis le Moyen Âge. Ma religion n'est pas faite de fer et de sang, comme la tienne, mais de chair et d'espoir. Aussi, si tu veux un bon conseil, mon cher Daech, dépêche-toi : car l'Histoire est sur tes talons, et déjà les Lumières que tu veux éteindre menacent ton califat d'un autre âge.

    «Allah est le plus grand», écris-tu. «Or c'est à Allah qu'est la puissance ainsi qu'à Son messager et aux croyants. Mais les hypocrites ne le savent pas» (sourate 63, verset 8). Sur ce point, je ne peux que te donner raison. Qu'on l'appelle Dieu, Yahvé ou Allah, le Tout-puissant n'a guère besoin que l'on tue en son nom, ni que l'on pervertisse Ses lois. Alors, pourquoi continuer à tuer ? Ton Seigneur est-il si faible, dans ton esprit, qu'il ne puisse agir de lui-même ? Je ne peux le croire. Ce que je crois, en revanche, c'est que tu t'arranges bien de Son silence. Qu'en tuant au nom de ce même islam et des musulmans que tu prétends défendre, tout en les assassinant, c'est la Création divine que tu détruis. Ce qui fait de toi un impie, un pécheur, encore plus coupable que le croyant que tu exècres, ou les païens que nous sommes. Mais cela, les hypocrites ne le savent pas."

    Simon Casteran

     

  • Coup de gueule : les con..ds ont encore frappé!

     

    oies 28 fevrier 2015.JPG

                                                                         Photo V.Meurice

    Pas possible me direz-vous! Eh bien si! Voici environ une semaine que des vandales débiles ont de nouveau sévi. Ils s'en sont encore pris aux oies de la collégiales, le symbole de notre ville. Deux têtes cassée. Mais aussi à un banc public du centre-ville qui a été descellé. Bon Dieu, comment est-il possible d'être aussi con ? Parfois je me dis que dans certains cas, l'eugénisme aurait du bon. Je m'adresse à eux par personnes interposées, ceux qui agissent de la sorte ne doivent pas être dotés d'un Q.I. qui leur permette de savoir lire, et je leur dis : pauvres cons débiles, c'est des poings dans la g.. et des "pîds è l'panse" que vous méritez, et c'est encore trop peu. Connards!

    (P.Neufcour)