Economie

  • Visé : les comptes 2017 en boni

    «  Un boni obtenu grâce à des dépenses de fonctionnement et de transferts non réalisées  », indique l’Echevin des Finances, Stéphane Kariger.

    Gil Simon (PS) et Martial Mullenders (Ecolo) ont dénoncé l’équilibre précaire du budget. «  En tant que conservateur des chiffres et de mes notes, je rappelle que le poids de la fiscalité était de 737€ par habitant en 2012. En 2017, il est passé à 847€ par habitant, ce qui représente une augmentation de 110€ par habitant. Avec une population de 17.000 habitants, cela constitue une augmentation de recettes de près d’1,9 million d’euros et on n’a pas su profiter de cet argent  », regrettait Gil Simon. «  S’il y a des recettes en plus, il y a aussi des dépenses en plus. Et la taxe sur les déchets augmente chaque année comme l’impose la Région wallonne pour le coût-vérité  », rétorque Stéphane Kariger.

    Compte du CPAS : bon aussi

    Le compte 2017 du CPAS présente un résultat à l’exercice propre un mali de 86.242, 74€.

    «  Or, la dernière modification budgétaire de l’exercice 2017 prévoyait un mali de 422.644€. Cela démontre, si besoin est, la prudence avec laquelle le budget 2017 a été élaboré  », précise Bernard Aussems, président du CPAS de Visé. En ce qui concerne le résultat global, un boni de 405.351€ a été dégagé.

    «  La comparaison entre les comptes depuis 2012 à aujourd’hui démontre une énième fois la pertinence de la gestion actuelle du CPAS et des mesures prises depuis le début de cette mandature  », insiste Bernard Aussems.

    Le conseiller communal socialiste, Michel Hofman, a regretté la diminution de la dotation de la Ville au CPAS et l’unique conseiller communal Ecolo, Martial Mullenders, a dénoncé l’absence de nouvelles initiatives au point de vue social. PS et Ecolo ont voté contre la première modification budgétaire du CPAS pour 2018.

    (Source : La Meuse)

  • YESSSSS! Le Pain Se Sent Rire est réouvert !

     B9714965401Z.1_20180305230032_000+GFDAR4FRV.1-0.jpg

    Enfin, l'équipe de la boulangerie bio de Visé a pu reprendre le travail.

    La nouvelle demande d'agréation a été traitée en "express" par l'Afsca et à l'issue de ce contrôle la boulangerie a pu se remettre au boulot. Notons que les médias et de nombreux internautes avaient manifesté leur étonnement devant la célérité mise par l'agence fédérale pour contraindre un petit commerce à cesser ses activités alors que les pratiques de l'atelier de Bastogne étaient dénoncées et connues depuis près de deux ans. Evidemment, il est plus facile de faire frôler la faillite à un petit commerce local que s'attaquer à un "géant" de l'industrie de la viande qui occupe à lui seul près de 30 % du marché belge...

    Le blog de Visé tient à manifester son soutien et sa solidarité avec "Le Pain Se Sent Rire" (P. Neufcour)

  • Visé : la péniche de Robinson, c'est fini.

    B9713606297Z.1_20171024172926_000+GEIA1CONA.2-0.jpg

    Fin de parcours pour Luc Pauquay, qui exploitait le restaurant sur la Péniche de Robinson, amarrée à l’île Robinson à Visé. Malgré le succès durant huit mois sur douze, c’est la faillite.

    Désormais, elle est à vendre...

    (Lire l'article complet dans nos éditions du jour)

  • Visé : Knauf Insulation inaugure son "Headquarter" mondial dans le zoning de la rue de Maastricht

    DSC_7552.jpg

    Ce samedi, Knauf Insulation implantée rue de Maastricht à Visé a inauguré son "headquarter" mondial dans des installations totalement rénovées ainsi que la remise en route, après 5 ans d'arrêt, de la ligne de production VB2.

    DSC_7533.jpg

    Parmi les personnalités invitées, on retrouvait Pierre-Yves Jeholet, Ministre Wallon de l'Economie, de l'emploi et de la Formation, Marcel Neven, Bourgmestre de Visé accompagné des Echevins Xavier Malmendier et Patrick Willems, ainsi que des membres de l'UWE, des représentants de l'industrie du verre, des industriels de la région mais encore des représentants des travailleurs et de la direction du groupe Knauf Insulation.

    DSC_7512.JPG

    DSC_7535.JPG

    DSC_7513.jpg

    DSC_7526.jpg

    Après les prises de parole, dont celle du directeur de l'usine de Visé, Olivier Duchamps puis du ministre Jeholet, les participants ont été invités à visiter tant les bureaux des services administratifs et de la direction que la chaine de fabrication.

    DSC_7564.JPG

    DSC_7559.JPG

    DSC_7562.JPG

    DSC_7570.jpg

    DSC_7574.jpg

    DSC_7577.JPG

    DSC_7578.jpg

    DSC_7591.JPG

    DSC_7593.JPG

     DSC_7599.jpg

    DSC_7598.JPG

     

    Ce fut ensuite au tour des familles du personnel de participer à cette journée "portes ouvertes" 

    DSC_7610.JPG

    L'implantation de Visé : 

    Construite en 1979 et l'usine a toujours produit des matériaux d’isolation à base de laine de verre. Le site comprend aussi différents services centraux pour le groupe et depuis fin 2016 le centre de décision Knauf Insulation Monde.

    Fin 2016, environ 280 travailleurs étaient occupés sur le site : 190 pour l'usine et 90 pour les services administratifs.

    La production du site visétois est vendue dans un rayon de 800 km ; environ 80 % de la marchandise est exportée vers la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, La Suède mais aussi l'Afrique et l'Amérique centrale.

     

    En 2013, la conjoncture économique a contraint Knauf à mettre le four VB2 à l'arrêt, et le personnel de cette ligne de production en chômage économique. Le groupe a maintenu son personnel durant cinq ans. 

    En 2012, la société avait investi 70 millions d'€ pour la reconstruction du four VB1 De surcroît,  15 autres millions d'€ avaient également été investis pour préparer le futur redémarrage du four VB2.

    Le groupe Knauf emploie 850 personnes en Belgique et plus de 700 en Wallonie.

     

    Deux bonnes nouvelles cette année              

    Cette année 2017 apporte donc deux bonnes nouvelles chez Knauf Insulation Visé. 

    • Arrivée du Headquarter et des services régionaux Europe de l’Ouest à Visé, (auparavant situés  à Mont-Saint-Guibert) et l’installation des différents départements dans un nouveau bâtiment rénové. L’arrivée du Headquarter à Visé représente +/- 50 emplois sur le site.
    • Redémarrage de la ligne VB2 après 5 ans d’arrêt. L’investissement pour le redémarrage est de +/- 8 millions d'€, car une ligne additionnelle de laine à souffler sera installée pour fin d’année. Ce redémarrage  permet surtout de stopper le chômage économique qui était en place à Visé pour +/- 20 ouvriers et l’engagement supplémentaire de +/- 25 ouvriers (en effet, en 5 ans, plusieurs ouvriers avaient quitté le site principalement par des fins de carrière).                                                                                                         

      DSC_7605.JPG

       (P. Neufcour)                                                   

     

     

    Enregistrer

  • Cheratte : étape importante pour la reconversion de l'ancien charbonnage

    Au mois d'avril, la SPI était présente à Cannes, au MIPIM (Marché International des professionnels de l'immobilier). De nombreux promoteurs ont manifesté leur intérêt. En octobre, ce sera à Munich, dans un autre salon de l'immobilier, que la SPI poursuivra sa prospection.

    Environ 6 hectares sont à revaloriser : deux sur le site même de l'ancien charbonnage qui devraient être affectés au développement économique et quatre, en face, affectés au logement. Cette dernière surface appartenant à la Ville de Visé.