Enseignement

  • Institut Saint-Hadelin - MRS Les Trois Rois, l'habitude deviendra-t-elle une tradition ?

    DSC_7856.JPG

    Ce lundi, et ce n'est pas une première, les élèves de 4 ème année primaire de l'institut Saint-Hadelin sont venus égayer l'après midi (souvent morose pour certains) des résidents de la maison de repos et de soins "Les Trois Rois", allée des Alouettes à Visé.

    DSC_7850.JPG

    Mesdames Biemar, Detaille et Morin ont accompagné 46 jeunes élèves qui sont venus interpréter six chansons à l'attention de nos aînés. 

    - Une drôle de vie (Tout ce qui brille)

    - A la vie, à l'amour (Patrick Fiori)

    - Ton combat (Arcadian)

    - En visant la lune (Delta)

    - Je m'en vais ( Phil Collins)

    - Je sens le feeling (Les Trolls)

    DSC_7857.JPG

    Ces titres étaient ceux des chansons présentées l'avant veille aux parents lors de la fête de fin d'année. Les sourires et les applaudissements des seniors ont été, je pense, une belle récompense pour les enfants et leurs enseignantes. A l'issue de leur prestation, les jeunes se sont vus offrir une crêpe et une boisson, tandis que les pensionnaires pouvaient tranquillement déguster leur collation et leur tasse de café.

    DSC_7866.JPG

    Le mot de la fin? Tous les spectateurs étaient enchantés de la distraction qui leur avait été proposée et nombreux étaient ceux qui regrettaient "que ce soit si vite fini"! D'autres étaient un peu déçus qu'en cette période de fêtes aucun chant de Noël ne figure au programme. Ce sera pour l'année prochaine! Vous verrez, l'habitude deviendra vite une tradition...

    Un marge droite, un album de quelques photos de cette après-midi récréative.

    (P. Neufcour)

     

     

  • Visé : 10 nouveaux jeunes conseillers communaux ont prêté serment en notre Hôtel de Ville

    DSC_7676.JPG

    Prestation de serment ce lundi des 10 nouveaux conseillers élus au Conseil Communal des enfants. Après avoir mené campagne dans leur école, les élections ont rendu leur verdict. Ce sont  Bastian, Clémentine, Eva, Kemal-Cem, Léa, Louis, Madelyne, Nadya, Nina et Sofiane qui ont réuni le plus grand nombre de suffrages parmi leurs condisciples. Issus de la 5 ème primaire de divers établissements de l'entité, ils siégeront donc durant deux ans, à raison de deux séances par mois, en compagnie d'Amélie, Alexandre, Léa, Lina, Lola, Loric, Lucie, Louis, Nathan et Nina qui eux avaient été élus l'année dernière.

    C'est en présence de Bourgmestre et des membres du Conseil communal que la cérémonie a eu lieu. Nous leur souhaitons à tous un bon travail et espérons que nombre de leurs projets aboutiront. (Reportage photo en marge droite)

     © P. Neufcour

     

     
     
     
  • Visé : L'Echevinat de la mobilité et Taxistop lancent "Schoolpool"

    search.pngC'est à l'Echevinat de la mobilité, du développement schoolpool_logo.gifterritorial et de l'entretien que Luc Lejeune, l'échevin en charge, recevait la presse ce matin pour faire part d'une initiative de ses services : le projet de co-voiturage scolaire "Schoolpool"

    Tout le monde en conviendra : circuler dans Visé aux heures de pointes est de plus en plus difficile, pour ne pas dire infernal.

    Devant ce constat, une évidence s'est imposée : pourquoi ne pas proposer le co-voiturage aux parents qui amènent leur(s) enfant(s) en voiture dans un établissement scolaire du centre ville?

    De là est née l'idée. L'institut Saint-Joseph, l'Institut du Sacré Coeur, l'Athénée Royal, l'Institut et le Collège St-Hadelin et l'école communale de Devant le Pont ont directement adhéré au projet. Un "référent schoolpool" a d'ailleurs été désigné dans chaque établissement.

    Deux sites plateformes ont été retenus : un premier pour l'école communale de Devant-le-Pont et le sec ond regroupant tous les autres établissements scolaires du centre de Visé. 

    Nombre d'étudiants

    En janvier 2016, l'école communale de Devant le Pont accueillait quotidiennement 209 enfants; ils étaient 315 à l'Institut St Joseph, 91 dans le primaire et 980 dans le secondaire du Sacré-Coeur, 1150 au Collège St-Hadelin, 246 à L'institut (primaire), 285 dans les sections primaires de l'Athénée rue de la Prihielle tandis que 1305 étudiants étaient inscrits dans le secondaire rue du Gollet. Ce sont donc 3276 jeunes qui fréquentent quotidiennement nos établissements scolaires. Ajoutons également que près d'un millier de personnes travaillent à Visé.

    Le pédibus a été lancé par la section primaire de l'Athénée : le mercredi les parents déposent les enfants à proximité de la collégiale, et en rang, ils sont accompagnés à l'établissement scolaire. La "dépose rapide" existe place des Déportés pour les enfants qui fréquentent les sections primaires du Sacré Coeur et de l'Institut St Hadelin. Le dernier Plan Communal de Mobilité avait été établi il y a 12 ans, il était donc temps de le revoir.

    Près de 5000 flyers ont été distribués, ainsi que des questionnaires qui invitaient les parents à répondre avant le 7 avril 2017. Deux questions étaient posées :

    1 - Trouvez-vous ce concept de co-voiturage intéressant     oui/non

    2 - Seriez-vous prêt à participer à ce projet                        oui/non

    Un total de 948 formulaires a été rentré (sur les 5.000 distribués). Dans les formulaires complétés, on peut voir que 82,49 % de parents trouvent le concept intéressant et que 26,16% seraient prêts à s'impliquer.

    Parmi le "camembert" de réponses négatives on trouve : 24% d'horaires variables des parents, 21 % d'élèves qui utilisent les transports en commun, 17 % ne manifestent pas d'intérêt au concept, 16 % signalent que leur enfant est en rhéto, puis suivent le manque de place en voiture, le fait qu'ils pratiquent déjà le co-voiturage, tandis que d'autres ont mal compris le concept, pensant qu'ils devaient être le conducteur du véhicule, etc.

    Que des avantages

    Selon l'étude menée par Marco de Waeghe, chargé du projet chez Taxistop, ce plan ne présente que des avantages : le co-voiturage est plus convivial, on fait la connaissance drautres enfants, d'autres parents; il est plus écologique puisqu'il y a moins de véhicules en chemin; il laisse plus de temps libre aux parents qui ne doivent pas chaque jour amener et venir rechercher leur progéniture à l'école et la sécurité est assurée puisque les enfants sont conduits par d'autres parents connus. Au point de vue des assurances, pas de problèmes. Les enfants transportés sont couverts tant par l'assurance de l'école que par la RC du conducteur. 

    Pas besoin d'être motorisé

    Et les parents qui n'ont pas de voiture, me direz-vous? Ce n'est pas un problème : le conducteur peut demander une participation financière d'un maximum de 0,34€ par km parcouru ou convenir d'un arrangement autre, invitation à dîner, autre service rendu, échange de bons procédés, etc...

    Ce qui est super, c'est que TOUTES les directions d'écoles sont fortement impliquées dans le projet, ce qui est déjà un signe d'engagement des enseignants.

    Comment s'inscrire 

    Visitez le site https://vise.schoolpool.be ou contactez Didier Hanozin (04/374.84.92 ou Vincent Calers (04/374.85.13) du service mobilité de la Ville de Visé en n'oubliant pas Marco de Waeghe, chargé du projet pour l'asbl Taxistop au 081/62.50.90 ou mdw@taxistop.be. Vous pouvez également prendre contact avec l'établissement scolaire de vos enfants et demander à parler au "référent co-voiturage". Assurons plus de sécurité aux abords des écoles tout en diminuant notre empreinte écologique.

    Maintenant, pour que ce projet soit une réussite, tout dépend de vous, les parents, d'y adhérer ou pas... (P. Neufcour)

  • Visé : 680 kg de bouchons en plastique récoltés pour aider à sauver des lévriers en Espagne

    IMG_6899.PNG

    Marie Fromont - Marie Calamity - est l'initiatrice de ce projet. Après avoir constaté par elle même la cruauté dont certaines espèces de lévriers étaient victimes en Espagne, elle a décidé de tout faire pour venir en aide à ces malheureuses victimes de la cupidité des hommes. En effet, si les résultats ne suivent pas lors des courses, certains "participants", sont torturés, battus à mort, privés de nourriture, abandonnés blessés dans la nature...

    Etant institutrice maternelle à l'école communale de Devant-le-Pont et en collaboration avec l'école communale de Richelle, elle a décidé de sensibiliser ses collègues, ses amis, les élèves et leurs parents aux véritables tortures qui étaient infligées à ces races d'animaux (Galgos et Podencos) par une autre race animale : l'homme!

    Et puis l'idée à germé : pourquoi pas ne pas inviter toutes ses connaissances à conserver tout au long de l'année les bouchons en plastique des bouteilles et flacons divers utilisés dans les ménages ? Le prix de rachat est certes extrêmement faible (220 € la tonne), mais tous comptes faits, cela ne coûte rien d'essayer.

    IMG_6903.PNG

    C'est ainsi qu'un jour de la semaine dernière tout ce petit monde s'est retrouvé dans la cour de récréation de l'école pour participer à la pesée de la collecte de cette troisième année d'activité.

    A l'issue de la pesée, les participants ont pu constater que 680 kg avaient été récoltés. Pour avoir modestement participé moi-même à cette opération, je me suis rendu compte du nombre de ces petits bouts de plastique nécessaire pour arriver à 1 kg!

    IMG_6902.PNG

     La récolte a été vendue à la société  Cabka pour la somme de 163,20 € destinés à aider à la construction du refuge de Sophia "El Refugio Escuela" de Seville, en Espagne . 

    La somme peut paraître dérisoire face à l'énergie dépensée :  loin de là! C'est aussi - et peut-être principalement - le symbole de sensibilisation à la cause animale, de preuve de la volonté de tenter de faire changer les choses, mais aussi d'aider.

    Excellente nouvelle : pour l'année scolaire prochaine, l'école de devoirs de Cheratte Haut s'engage également à participer à l'opération!

    Marie adresse un grand "merci" à ses collègues de  primaire, de maternelle, aux dames des garderies, ainsi qu'à toutes les personnes extérieures à l'école :voisins, amis, commerçants (Sun Boulevard, Club sportifs, associations...) .

    thumbnail_IMG_6905.jpg

    Elle tient également à remercier Sébastien, le concierge, Christophe Nottet (qui est aussi l'auteur des photos) et Jean-Paul de "Pod and co" pour la prise en charge et le transport. 

    Vous faites de cette action une grande réussite ! Plus que jamais : L'union fait la force ! 

    (Pierre Neufcour avec Marie Fromont)

  • Maria LENNERTZ nous a quitté depuis plusieurs années mais le prix qui porte son nom est pérennisé !

     

    thumbnail_DSC_0025.jpg

                                                                                     Photo F. Papiernik                       

    Maria LENNERTZ : une petite femme qui ne payait pas de mine !

    Mais Mme Maria LENNERTZ était une grande femme qui a payé de sa personne dans la lutte contre l'envahisseur nazi.

    Résistante, elle fut arrêtée par l'occupant et incarcérée au camp de Ravensbruck spécialisé dans la détention des femmes.

    Revenue après la guerre, loin de se reposer sur son passé héroïque, elle a créé le prix qui porte son nom et qui récompense un élève de chaque classe de 6ème primaire de la Ville de Visé, de chacun des réseaux.

    Après son départ, le prix fut pérennisé car elle avait créé une donation dans cette intention.

    Les lauréats sont Lorenzo VANDORMAEL – Laura FERNANDEZ – Soline MAREE – Estelle GERARDY – Solène IACHETTA – Idriss VRIJENS – Amélie TROISFONTAINES – Ibtissam HAKIKI – Antoine JANSSEN – Florian LEGEAY – Léa FERON – Eythan BACZYNSKI – Aude COURTOIS – Eva JANSSENS – Hatice KARATAY – Mohamed ELMAKHLOUK – Mathéo DEBUISSON – Laure-Anne LETEHEUX – Gizem DINC

    Félicitations à tous les lauréats, ainsi qu'à leurs enseignants et aussi à leurs parents pour l'éducation civique qu'ils ont inculquée à leurs enfants.

     

    Marcel NEVEN

    Bourgmestre