Enseignement

  • Vendredi, la Ministre de l'Enseignement était chez nous

    DSC_5826.JPG

    Vendredi dernier, répondant à l'invitation de Patrick Willems, Echevin de la Famille et de la Citoyenneté, la Ministre de l'Enseignement Marie-Martine Schyns a rendu visite aux établissements scolaires visétois. 

    DSC_5791.JPG

    A l'Institut Saint-Hadelin, la ministre a assisté à un cours de langue française donné à des élèves de troisième année primaire à l'aide d'un tableau interactif (Ndlr : tous les "tableaux verts" ont été remplacés par des tableaux interactifs dans les différentes classes).

    DSC_5807.JPG

    Ensuite, en sixième année elle s'est intéressée au cours d'éveil. Lors de ce cours, les élèves se préoccupaient de la révolution industrielle. Par groupes, ils travaillaient sur divers projets : la locomotive à vapeur, la dynamite... tous projets choisis par les élèves eux-même et développés par l'intermédiaire de tablettes électroniques.

    DSC_5810.JPG

    L'Institut a fait l'achat d'une centaine de ces tablettes qui circulent de classe en classe selon las besoins. La Ministre s'est montrée "épatée par ce qui était déjà mis en place, alors que son cabinet n'est guère si avancé dans l'étude de réalisations de ce type".

    DSC_5823.JPG

    Passant ensuite au Collège Saint-Hadelin (même établissement mais destiné aux élèves du secondaire) Marie-Martine Schyns a pu se rendre compte du travail effectué par le groupe "Terra Viva" (voir encadré).

    DSC_5827.JPG

    Des élèves (des filles principalement), des enseignants et la direction se sont impliqués dans un projet consistant principalement à changer les habitudes de consommation des jeunes, et avec succès. Le groupe se réunit dans la classe d'informatique, selon les disponibilités de ses membres et des locaux, mais toujours hors des heures de cours. Il s'agit donc d'un véritable engagement social.

    DSC_5844.JPG

    Un bref apéro (la Ministre fêtait ses 40 ans) a été partagé, reprenant uniquement des produits sains : diverses boissons à base de jus de pommes et fruit secs.

    IMG_9240.JPG

    Direction ensuite Athénée Royal Visé où durant plus d'une heure, une table ronde regroupant 19 directeurs, préfets et proviseurs d'écoles des trois réseaux ont pu exposer, faire entendre leurs principales craintes et préoccupations pour l'avenir. En grande partie, ils ont reçu réponses et clarifications. 

    IMG_9266.JPG

    Enfin, la Ministre a assisté à un cours de néerlandais en classe d'immersion, donné lui aussi à l'aide de tablettes et a pu se rendre compte de la réalité du travail avec un tableau interactif dans une classe d'enseignement différencié.

    IMG_9274.JPG

    A l'issue de sa visite, la Ministre, ancienne enseignante, nous a confié qu'elle s'efforçait de se rendre "sur le terrain" tous les vendredis, afin de conserver le contact avec la réalité.

    DSC_5851.jpg

    Elle a également  souligné le dynamisme et l'implication des équipes pédagogiques des deux établissements où les projets foisonnent.

     

    Terra Viva:

    15590400_104768083356753_8285247389332571797_n.jpg

    Il s'agit d'un projet lancé en octobre 2016 soumis à un jury composé de membres de diverses O.N.G. La finalité de ce projet de développement durable, retenu par le jury, a pour finalité unique "Nourrir le monde". 

    C'est très bien, belles intentions, mais pourquoi pas commencer par modifier nous-mêmes nos habitudes de consommation en tentant de privilégier le bio et le local? 

    Dans ce cadre, suite à une première information proposée tant aux élèves qu'aux enseignants en juin 2016, pus de la moitié des enseignants ont spontanément marqué leur intérêt et leur adhésion, tandis qu'une vingtaine d'élèves se sont engagés.

    Deux "Teams" ont été crées : le Team Action qui propose, pense et agit pour faire changer les choses au sein même de l'école et le Team Communication qui se charge de faire passer les idées et sensibiliser les élèves et leurs proches à cette thématique.

    Les objectifs :

    • Provoquer un changement durable dans le comportement et la mentalité
    • Partir au maximum des idées des jeunes et les aider à les réaliser
    • Créer une citoyenneté active dans l'école.
    • Se centrer sur un seul thème pour éviter de se disperser et de se lasser.
    • Intégrer au maximum les infos dans les cours
    • Donner du sens, ancrer dans la formation et dans la vie
    • Axer les efforts sur la communication, la diffusion des idées dans et hors collège.

     

    Ce projet d'école est ambitieux MAIS possible ! Vivre une époque charnière est une chance et nous pouvons être à la hauteur.

     

    Pourquoi ce projet est-il important ?

    Nous nous demandons - sans cesse - quelle terre nous laisserons à nos enfants; mais ne faudrait-il pas également se poser la question "Quels enfants laisserons-nous à notre Terre?"

    "A l'école, nous formons les adultes de demain" explique madame Demarche  "et il est de notre devoir d'en faire des citoyens responsables du Monde."

     

    1er objectif atteint : la marche parrainée

    TerraViva - "Nourrir le monde" - donne la priorité aux circuits courts, aux producteurs locaux, à l’alimentation saine et à l’agriculture bio ou raisonnée et à une rémunération juste des producteurs.

    C'est pourquoi, au menu, cette année sont proposés des sandwiches “nouvelle génération” accompagnés de jus de pomme et d'eau. Dans le même esprit, ces boissons ont été distribuées en cubis pour limiter les déchets : les élèves devaient donc emporter leur gobelet.

    "Afin de mener à bien nos actions, nous avons mis en vente des crayons TerraViva" nous dit encore la jeune enseignante. "Ces crayons, produits durablement, vous réservent une petite surprise : une GRAINE... une fois votre crayon usé, vous pouvez le planter et obtenir un plant de basilic, tomate-cerise ou tournesol."

    Le bénéfice intégral de cette journée a été entièrement dédié aux projets portés par TerraViva, en fonction des choix réalisés par les élèves et les professeurs. L'an prochain, l'équipe se tournera vers le soutien à un projet d'agriculture paysanne dans un pays du Sud.

     

    16 décembre 2016

    Le projet remporte l'appel lancé par l'organisme "Annoncer la couleur".

     

    10 mars 2017

    Visite de Mgr Ramazzini au Collège ce vendredi 10 mars, évêque du Guatemala, témoin partenaire d'Entraide et Fraternité

    Il est invité par l'équipe TerraViva pour un souper-échange . Ce témoin privilégié du Sud. qu'est Mgr Ramazzini est très engagé auprès des paysans. Il est donc acteur de transition, notamment par le soutien de projets d'agriculture familiale et biologique qui est très présente et est la seule source d'avenir pour les paysans du Sud confrontés à l'agriculture intensive et mondialisée. Donc aussi de la nécessaire et incontournable transition pour relever les enjeux sociaux, économiques, écologiques et humains,..

    Son engagement et son action rejoignent et peuvent nourrir le projet TerraViva que nous portons dans notre école : nourrir le monde, travailler à la transition, initier des projets d'alimentation plus saine, locale, biologique...

    Cette rencontre s'est montrée riche en échanges, permettant de partager le projet avec lui et d'entendre ce que lui-même pouvait envoyer comme message du Sud.

    Mai 2017

    Début du grand test "live"... Deux jours par semaine, les jeudis et vendredis, vente de nouveaux sandwiches "bio", garnis de produits locaux, d'origine de circuits courts, etc... Tous les jours à la récréation, vente de raisins secs, amandes, noix, noix de cajou, cacahuètes grillées...

     

    27 mai 2017

    Participation au Salon "Visez les alternatives" à Visé le samedi 27 mai 2017 de 14h à 18h.

    (Concernant l'utilisation de produits bios ou locaux, les sandwiches sont fabriqués dans une boulangerie bio de Visé, le jambon provient d'un producteur de Blegny, le fromage, lui, vient de Soumagne...) 

    De nombreux enseignants se sont montrés intéressés par ce projet, et en ont profité pour l'utiliser dans la pratique. Ainsi, c'est dans le cadre du cours de socio que l'étude de marché a été réalisée : sont-ils demandeurs? Que souhaitent-ils? En math, on s'est chargé du calcul des statistiques et en économie, on a déterminé le seuil de rentabilité tout en tenant compte des prix d'achat et des moyens des élèves. Quasiment toute l'école s'est ainsi retrouvée autour de "Terra Viva"

    Actuellement, une étude est en cours pour remplacer les distributeurs de "sodas" par d'autres boissons. Des fontaines à eau seront installées, mais il ne faut pas négliger que les "sodas" sont une source de revenus pour l'école. Dès lors, comment procéder?

    (Nous tenons à remercier particulièrement madame Céline Demarche pour les précieux renseignements qu'elle nous a fournis) P. Neufcour

     

     

  • Visé : Portes ouvertes à l'Institut Saint-Hadelin le 27 mai

    journée PO.jpg

    Le samedi 27 mai de 14h à 17h, l'Institut Saint-Hadelin organise son après-midi "Portes ouvertes". Diverses activités sont à l'ordre du jour :

    - Parcours Segway,

    - Bouncing ball

    - Château gonflable,

    - Jeux en bois...

    Présence exceptionnelle d'Oriane et Pierre, finalistes 2017 à The Voice Belgium, qui se produiront sur scène et chanteront en compagnie des enfants. Ils ont accepté de participer à une séance de dédicaces. Un évènement à ne pas manquer!

  • Visé - Enseignement : la vingt-neuvième édition du concours de Déclamation vient d'avoir lieu

    DSC_5719.jpg

    Cela fait maintenant 29 ans que ce concours, destiné à tous les enfants des école primaires de l'entité, a été mis sur pied par Marcel Neven, alors échevin de la Culture. Il nous explique pourquoi il a voulu mettre cet évènement sur pied.

    " Dans notre société, il faut être capable de prendre la parole en public. Alors, pourquoi ne pas commencer très jeune, dès la première primaire en se préparant en classe, puis, pour ceux qui auront été choisis par leurs maîtres, participer au concours. Dire un texte avec talent est la meilleure manière de montrer que l'on comprend  ce qu'on lit. Nombreuses sont les personnes qui, sachant lire, ne comprennent pas vraiment toutes les subtilités du texte."

    C'est ainsi que cette "épreuve "a été lancée, en association avec tous les réseaux d'enseignement, afin aussi de décloisonner tous les élèves et montrer que nos écoles présentent des activités dignes d'intérêt. "Je voudrais encore ajouter, précise le bourgmestre, que ce concours est avant tout un jeu et non une confrontation."

    Tous les jeunes ont présenté des textes dignes d'intérêt et quel que soit le classement, ils méritent tous notre estime et notre admiration.

    Les jeunes participants ont ainsi été classés en diverses catégories selon leur âge :

    - 1ère primaire, 2ème primaire, 3ème et 4ème primaire, puis cinquième et sixième.

    - Un prix "René Spronck" du nom de cet ancien directeur de l'Institut St-Hadelin a été décerné à un élève de chacune des catégories d'âge. René Spronck était un fervent défenseur de notre langue et de la culture en général. Il nous a malheureusement quitté beaucoup trop tôt.

    Voici donc le Palmarès de cette dernière édition.

    Première année :

    DSC_5722.JPG

    1) Jeanne DOBBELSTEIN

    2) Samya BEN ADDI

    3) Eléonore BROERS

    4) Lou ESSIÂRAB

    5) Ex-aequo Selma JAMALI, Kenza JANVIER, Lina KARAKURT, Lucas LAMBRETTE (qui reçoit le prix René SPRONCK), Andréa MARGIOTTA et Océane PEUGNET

     

    Deuxième année :

    DSC_5734.JPG

    1) Simon DEFAWES

    2) Mehmet Taha YARDIM

    3) Alexia VANDERBEEKEN

    4) Margaux STEVENS

    5) Ex-aequo Léa BROERS, Luna DAL PONT, Lily KNOPS et Lou SPITS (Prix René SPRONCK)

     

    Troisième et quatrième année :

    DSC_5742_2.JPG

    1) Manon DEWANDRE

    2) Lou-Ann ERNST

    3) Alycia FOSTIER

    4) Sofia MARECHAL

    5) Ex-aequo François COLLETTE, Martin DELTOUR, Cécile HARDY, Alain MOURDALOV, Lucie PAULET, Louise SCHONBRODT et Lucie VANHEUSDEN (Prix René SPRONCK-

     

    Cinquième et sixième année :

    DSC_5754.JPG

    1) Lucie LAMARCHE

    2) Angelina BAIOCCHI

    3) Margaux ABIS

    4) Alexia DAOU

    5) Ex-aequo Amira BENLAHOUCINE (Prix René SPRONCK), Victoria FAFRA, Manoah FRATAMICO, Eléna HRDLICKA, Inès VERBIEST et Émilie XHONNEUX.

    (En marge droite, un cliché des enfants lauréats)

  • Des élèves de Cheratte au coeur d'un film

    B9711095345Z.1_20170210210937_000+GGG8GKB78.1-0.jpg

    Durant un an, les réalisateurs Thierry Michel et Pascal Colson ont posé leurs caméras dans la classe des 6ème primaires de l’école communale de Cheratte. Un an durant lequel il a filmé les joies, les peines, les doutes et l’évolution de huit enfants de 11 ans, dont sept sont musulmans et d’origine turque. Un film-documentaire bouleversant.

    Reconnu internationalement, et après avoir filmé durant 25 ans l’Afrique, le réalisateur belge Thierry Michel est revenu à un thème qui lui est cher : l’enfance. Et pas n’importe comment : en installant ses caméras dans la classe de 6ème primaire de l’école communale de Cheratte. Une école qu’il n’a pas choisie par hasard. À part le petit Lucas, les huit élèves de 11 ans sont tous musulmans et issus de l’immigration turque. La plupart sont ainsi des petits-enfants d’un mineur qui a travaillé dans le charbonnage du Hasard, situé juste en face de leur école. Durant un an, Thierry Michel et Pascal Colson ont ainsi suivi ces futurs ados qui sont à une année charnière de leur vie et qui ont en ligne de mire, le CEB. Avec leurs mots bien à eux et leurs réflexions bien de leur âge, reflets également de leur éducation religieuse, ils nous parlent de certains thèmes, de leurs doutes et de leurs rêves. «  Ils sont à un âge fondamental. Ils se posent des questions et sont à l’aube d’une rupture », explique Thierry Michel. «  Jusque-là, ils vivaient en vase clos. Mais ils vont bientôt devoir quitter la matrice protectrice pour aller découvrir le monde. Et pour eux, Liège, c’est déjà un autre monde  ».

    Comme on le découvre dans le documentaire, ces enfants habitent Cheratte, vont à l’école à Cheratte et ne quittent pas vraiment Cheratte. En suivant le parcours de ces huit enfants, Thierry Michel et Pascal Colson ont aussi mis en lumière le travail extraordinaire de leur institutrice, Brigitte. Institutrice dans cette école depuis 1988, elle a créé un lien tout particulier et très fort avec ses élèves, dont elle a, pour la plupart, également eu les parents en classe.

    Toujours par le dialogue, elle fait réfléchir les enfants sur leur vie, leur histoire, leur religion et aussi l’actualité. Des enfants que l’on voit parfois, déjà, tiraillé entre leur vie familiale, communautaire et religieuse et la société occidentale dans laquelle ils vivent. « Les Enfants du Hasard » montre aussi et avant tout le rôle essentiel d’une institutrice primaire qui aide ses élèves à entrer dans un monde de grands. Durant un an, Thierry Michel et Pascal Colson ont réussi à faire oublier leur caméra pour nous livrer un documentaire intimiste, spontané et parfois émouvant sur la vie de ces huit enfants et de leur institutrice. À voir absolument.

    Source : La Meuse. 
     
  • Visé - Zéphyr formations

    LOGO Zéphyr.jpg

    NOUVEAUX MODULES DE FRANÇAIS

    L’APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS POUR FAVORISER SON INSERTION SOCIALE, CULTURELLE ET PROFESSIONNELLE.

    A Visé : au Centre Culturel – rue du Collège 31

    Conditions :

    • adulte (18 – 60 ans)
    • être scolarisé dans sa langue maternelle pour les groupes de FLE
    • être régulièrement inscrit sur le territoire
    • test de positionnement (sur rendez-vous au 04/374.31.45 à partir du 9/1/17)

    Quand ? : Du 6 février au 20 juin 2017

    Quoi ?

    • Nouveau !! Oral-alpha pour des personnes qui ne maitrisent pas l’écriture (2x3h/semaine)
    • Français débutant (oral et écrit) – 2x3h/semaine
    • Français niveau A1.1 (oral et écrit) – 2x3h/semaine
    • Français niveau A1.2 (insertion socioculturelle) (oral et écrit) – 2x3h /semaine
    • Français niveau A1.2/A2 (orientation emploi) – 2x3h/semaine
    • Atelier d’expression orale (niveaux A1.1 et A1.2) : le lundi de 9h à 12h
    • Atelier « coaching emploi» (niveau A1.2/A2) : certains jeudis de 9h à 12h
    • Table de conversation : le vendredi de 9h15 à 11h30

    Contact : asbl Zéphyr : 04/374.31.45 – mc.zephyrformation@gmail.com

    Partenariat : théâtre Ancrez en Scène, VBCoach’in

    Soutien : ville de Visé, RW, Education Permanente