Environnement

  • Basse-Meuse : les volailles retrouvent la liberté

    hen-111208_960_720.jpg

    Au début de ce mois, un cas de grippe aviaire avait été détecté dans un élevage amateur de Bassenge. Des mesures sanitaires avaient dû être prises. Pour éviter la propagation, une zone tampon temporaire d’un rayon de 3 km (englobant en partie 4 communes : Bassenge, Oupeye, Visé et Riemst) avait été délimitée. Dans cette zone, les déplacements de volailles, autres oiseaux et œufs à couver étaient interdits. Mais un toutes-boîtes de l'AFSCA vient d'être distribué aux habitants concernés, informant que la zone tampon et les mesures sanitaires étaient levées.

  • Petits déchets? Utilisez les poubelles, elles ne mordent pas!

    image004.jpg

    En cette période estivale pendant laquelle les autoroutes et routes nationales seront fréquentées par de très nombreux voyageurs, la SOFICO et Wallonie Plus Propre s’associent pour lancer une campagne de sensibilisation à la propreté publique sur le réseau routier, soutenue par Maxime PREVOT, Ministre wallon des Travaux publics et de la Sécurité routière, et par Carlo DI ANTONIO, Ministre wallon de l’Environnement.

    A l’heure des départs en vacances, la SOFICO et Wallonie Plus Propre souhaitent ainsi rappeler aux usagers le bon comportement à adopter pour maintenir propres le réseau routier et les aires de repos : tous les petits déchets générés lors d’un trajet doivent impérativement être conservés dans le véhicule et être jetés dans les poubelles prévues à cet effet sur les aires de repos ou lors de l’arrivée à destination.

    Sur la route, comme à la maison, il est essentiel d’avoir un comportement responsable et respectueux en utilisant les poubelles mises à disposition.

    Ce geste simple permettra non seulement de préserver l’environnement, mais également de diminuer les dépenses publiques : sur une année, 4.300 tonnes de déchets sont collectés et ramassés sur le réseau structurant pour un budget de plus de 6 millions d’€.

    Eviter de de se débarrasser de ses emballages de nourriture et de boissons n’importe où, c’est également veiller à la sécurité de tous, puisque ces déchets sont susceptibles de boucher des avaloirs et donc, d’augmenter le risque d’aquaplanage en cas de fortes pluies.

    Pour rappel, toute personne qui jetterait une canette, un mégot, ou tout autre déchet par la fenêtre de son véhicule s’expose à une sanction de 100 € (montant majoré depuis le 1er janvier 2016).

    Soulignons par ailleurs que l’apport de sacs poubelles contenant des déchets autres que ceux générés lors du trajet (exemple : déchets ménagers) dans ou à côté des poubelles d’une aire autoroutière, s’expose également à une sanction de minimum 150 €.

    La campagne sera visible pendant tout le mois de juillet sur les 300 panneaux qui bordent les a utoroutes et les principales nationales de Wallonie.

  • URGENT INFORMATION A LA POPULATION

    image_preview.png

    La Ville de Visé tient à vous informer de ce que une enquête publique débute ce 26 juin 2017 dont l’objet est la modification des conditions particulières d’exploitation du permis unique délivré et modifié sur recours à la société SAREC, Quai de l’Ile Quaden à Visé (site de NAVAGNE).

    Cette procédure lancée à l’initiative du Fonctionnaire technique du Service Public de Wallonie en collaboration avec la Ville de Visé, va nous permettre notamment de modifier la nature des déchets acceptés sur le site et la hauteur des matières stockées, en vue de lutter contre les nuisances olfactives et les poussières.

    L’enquête publique dont question se déroule du 26 juin 2017 au 11 juillet 2017 inclus.

    Nous espérons que ces démarches déboucheront sur la fin des nuisances provoquées.

    Ces démarches sont par ailleurs initiées à titre conservatoire, dans l’attente d’une réorientation de l’activité sur le site, annoncée par le demandeur. Toute autre activité fera l’objet d’une procédure d’autorisation (avec concertation et consultation) ultérieure.

  • La chaîne humaine est passée par Visé !

     

    thumbnail_20170625_134159_resized.jpg

    50.000 personnes se sont données la main ce dimanche 25 juin pour relier symboliquement la centrale nucléaire de Tihange à Liège, Visé, Maastricht et Aix-la-Chapelle.

    Une mobilisation des citoyens de nos 3 pays pour demander la mise à l'arrêt de Tihange 2 et Doel 3 en raison des milliers de fissures - d'une longueur allant jusqu'à 18 cm - qui fragilisent leurs cuves nucléaires... Selon certains experts, cela aggrave de 1.000 fois le risque de catastrophe à Tihange et de 10.000 fois pour Doel. En cas de catastrophe, nos régions pourraient devenir inhabitables pour des centaines d'années. Et les vents dominants en Basse-Meuse passent par Tihange de sorte que les nuages radioactifs pourraient nous contaminer en moins de 2 h.

    De nouvelles fissures viennent encore d'être détectées ce qui a amené le Parlement néerlandais à demander à la Belgique de fermer ces 2 centrales. Rejoignant ainsi les demandes similaires faites par les gouvernements allemands et luxembourgeois. 

    De son côté, l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (belge) s'est inquiétée il y a quelques mois des « résultats effrayants » d'une étude sur la sécurité des centrales et a pointé « les valeurs alarmantes de probabilités de fusion de coeur » de nos réacteurs et le fait « qu'Electrabel semble peu concerné par cette question ».

    Quand le gouvernement fédéral va-t-il prendre ses responsabilités ?

    Faudra-t-il que les juges, saisis par le Conseil de la Région d'Aachen et par près de 90 communes néerlandaises, luxembourgeoises et allemandes dont les villes d'Aix-la-Chapelle et Maastricht, ordonnent l'arrêt de Tihange 2 ?

    En tout cas, le 25 juin, les citoyens ont délivré un signal clair. Il faut arrêter cette vieille centrale fissurée. On peut se passer du (risque) nucléaire si les décisions politiques sont enfin prises comme le montre d'ailleurs une étude financée par IEW, le WWF et Greenpeace http://www.renouvelle.be/fr/actualite-belgique/le-scenario-des-ong-pour-une-belgique-durable-en-2030 .

    A Visé, plus de 300 personnes se sont donné la main sur le km 44. Une belle réussite. Bravo aux participants d'ici et d'ailleurs. 

    thumbnail_20170625_141013_resized.jpg

    Ceci dit, au lieu de laisser se dérouler la chaîne humaine sur les trottoirs du Pont de Visé et de Devant-le-Pont comme demandé par les organisateurs, le bourgmestre Marcel Neven a imposé un parcours à l'écart. Evoquant abusivement des raisons de sécurité (et oubliant le vote unanime du Conseil communal demandant le réexamen de la réouverture de Tihange), il a pris un arrêté d'interdiction tardif et injustifiable du parcours demandé, interdisant de plus aux participants de se retrouver pour boire un verre sur l'Ile Robinson. Bel accueil pour les habitants de l'Eurégio qui nous avaient rejoints. Visé ville touristique accueillante ?

    En tout cas, un grand merci à celles et ceux qui, par leur participation, ont permis la réussite de cet événement populaire. Un merci tout particulier aux amis allemands venus nous soutenir.

    Martial Mullenders

    Contact de la chaîne humaine pour le km 44 

    martial.mullenders@gmail.com

     

  • Nucléaire ? Non merci!

     

    nucleairenonmerci.jpg

    Les partisans de la fin des centrales nucléaires organisent une grande manifestation ce dimanche 25 juin. Cette manifestation sera constituée d'une chaîne humaine de 90 km, reliant trois pays frontaliers. Ci-dessous, le communiqué qui nous est parvenu.

    "Le dimanche 25 juin 2017 de 14 à 15h, se formera la grande Chaîne humaine ! Elle s’étendra sur 90 km partant de Tihange pour arriver à Aix-la-Chapelle en passant par Liège et Maastricht.

    Le message porté par ses maillons sera celui de l’arrêt immédiat des centrales nucléaires épuisées Tihange 2 et Doel 3. Ce rassemblement se composera de personnes originaires de trois pays et de langues différentes qui protesteront main dans la main pour ce but commun.

    Avec cette Chaîne humaine regroupant un maximum de citoyens, il s’agira de donner ensemble un signal visible et fort de la menace qui pèse sur des millions de personnes en Europe. Il est plus que temps d’agir !

    CHAQUE MÈTRE COMPTE ! – Nous avons besoin de Vous !
    Ce n’est qu’ensemble que nous arriverons à faire de la Chaîne humaine une réalité. Formez votre groupe de citoyens déchaînés et inscrivez-vous sans plus attendre !"

     

    Plus d’infos ici : https://www.chain-reaction-tihange.eu/fr