Expositions

  • Liliane Gordos et Julie Berardi exposent "El Mundo" au Centre Culturel de Visé

    fullsizeoutput_14a1b.jpeg

    Liliane Gordos s'est formée à l'Académie des Beaux Arts de Liège, puis a fréquenté des ateliers d'artistes renommés. Elle est de nouveau entrée à l'Académie, mais cette fois en section "gravure".

    Logopède et art-thérapeute au quotidien, elle aime l'idée que l'Art mène au coeur de l'humain. Elle nous explique sa démarche : 

    "Dans mon parcours artistique, le dessin et l'aquarelle ont pris une place, suivis par un attrait pour la calligraphie à la plume, au calame, à l'encre de Chine, la peinture acrylique.

    Depuis quelques années, je crée des "livres d'artiste" sur base d'impressions par monotypes. L'écriture est associée aux couleurs et au mouvement".

    Depuis quelques mois, est née une idée de collaboration créative en complicité avec Julie Berardi, autour des actualités, des nouvelles du monde. Cela a donné cette exposition à quatre mains.

    fullsizeoutput_14a21.jpeg

    Depuis de nombreux mois, Liliane Gordos collection des coupures de journaux venus de la planète entière, ramenés par des amis nomades. Ils ont ainsi nourri les échanges, les réalisations et les ont enrichies toutes les deux. "Ils ont ricoché sur mon approche artistique pour qu'elle devienne une ouverture sur l'imaginaire, même basée parfois sur un réel combien fracassé"

    Liliane Gordos a utilisé des collages de bribes de journaux associés à la peinture pour représenter des bribes du monde, des histoires humaines.

    DSC_3268.JPG

    Julie Berardi est fascinée par la sculpture depuis sa jeunesse. "Je m'émeus devant les traces lointaines des sculpteurs. Ma formation de sculptrice a commencé par la taille chez l'artiste gaumais Fernand Tomasi. Elle s'est poursuivie à Saint-Luc à Liège et prolongée à l'Académie des Beaux-Arts de la même ville"

    Ses options artistiques appartiennent au figuratif et au modelage, dans lesquels elle trouve plus de liberté d'expression et de spontanéité. Dans la création, Julie Berardi est intéressée par la naissance d'un projet qui prend forme sous ses mains, c'est l'émergence d'une abstraction, d'une idée qui s'exprime de manière concrète dans la terre. Elle cherche à voir et à montrer ce qu'elle pense et à découvrir ce qu'elle a en elle.

    fullsizeoutput_14a23.jpeg

    "Dans mon travail quotidien en santé mentale, une complicité est née avec ma collègue Liliane Gordos. Notre travail "El Mundo" livre des réflexions inspirées par l'actualité dramatique de ces derniers temps, mais aussi des idées plus légères, fruit du jeu entre les formes rondes et notre globe terrestre. Dans la pratique, mon travail est une recherche de collage et d'assemblage de modelages à différents objets symbolisant un monde. Parfois j'ai ajouté un peu de poésie dans le drame humain. A d'autres moments, j'ai eu envie d'exprimer un sentiment de solidarité dans notre univers qui manque d'empathie".

    L'exposition est accessible à la chapelle des Sépulcrines, au Centre Culturel de Visé tous les jours de 13h00 à 18h00 jusqu'au 11 novembre 2018. (© P. Neufcour)

    (En marge droite, quelques photos des oeuvres exposées)

  • Actuellement aux cimaises de la chapelle des Sepulcrines

     

    DSC_3158.JPGAntoinette Brauwers nous vient de Moresnet. Photographe autodidacte, c'est la première fois qu'elle nous fait l"honneur, et je pèse mes mots, d'exposer son travail à Visé.

    Notre artiste s'est mise à la photo il y a environ sept ans. Elle nous explique sa démarche :

    "Comme tout le monde, j'avais un appareil photo, mais je ne m'en préoccupais pas tellement. Une de mes amies fut victime d'un cancer. Elle ne sortait plus de chez elle, se renfermait, se fanait. Elle ne se trouvait plus jolie. C'est alors que je me suis dit que j'allais tenter de faire quelque chose pour elle. A force de discussions avec elle, elle a accepté que je la photographie. Je me suis particulièrement attachée à "magnifier" ce qu'il y avait de plus beau en elle. Lorsqu'elle a vu les résultats, elle en a quasiment pleuré. Elle se trouvait de nouveau belle. Elle s'est mise à ressortir ce chez elle, à rencontrer d'autres personnes, etc. Je pense que j'avais réussi le pari que je m'étais fixé"

     

     "La jeunesse a des ailes dont les plumes sont faites de poésie et les nerfs d'illusions. Mais ces ailes poétiques ont tôt fait d'être déchirées dans la tourmente de la vie pour ensuite s'abattre sur le monde de la réalité."

    Cette expérience lui a tellement plu, que nous pouvons dire qu'Antoinette a véritablement trouvé "sa voie". Elle a continué à photographier, prenant pour modèles des "blessés par la vie", des "écorchés" toujours avec la même démarche. Avant toute prise de vues, elle rencontre son modèle, lui consacre du temps, cherche à trouver sa "vraie beauté". C'est seulement qu'elle commence à photographier. Et elle y réussit très bien!

    fullsizeoutput_146cf.jpeg

    "Sur le vif. Le modèle est amateur et éleveur d'oiseaux. Chez lui, ses amis volent en liberté dans l'habitation. Pas besoin de "trucage", simplement saisir l'instant où l'oiseau, spontanément, vient se percher sur l'épaule" 

    C'est un véritable régal que d'admirer son travail. Antoinette Brauwers s'est engagée à ne tirer qu'un seul exemplaire de ses oeuvres. Le noir et blanc, resplendissant de profondeur, nous offre un véritable travail d'artiste.

    fullsizeoutput_146cd.jpeg

    "Cherchez l'âme dans un regard et vous y découvrirez le langage des yeux."

    L'exposition est ouverte du 18 au 21 octobre et du 24 au 28, de 13h à 18h.

    Vous qui passez devant notre centre culturel, la porte est ouverte, n'hésitez pas à entrer. Je vous promets que vous ne le regretterez pas!

    Bravo Madame Brauwers! (Pierre Neufcour)

     

     

     

     

  • Vise : L'atelier "Loisirs en couleurs" à la chapelle des Sépulcrines

    fullsizeoutput_1445a.jpeg

    Loisirs en couleurs est un atelier dédié aux amateurs d'arts plastiques qui désirent se perfectionner ou apprendre de nouvelles techniques, une nouvelle discipline. 

    Situé à Hermée, cet atelier accueille les membres une fois par semaine, et, une fois par mois, le cercle accueille un professeur qui aide les élèves à s'orienter dans leur démarche. 

    L'exposition présente le travail de 14 élèves, on y retrouve de l'huile sur toile, de l'huile, des aquarelles, du collage végétal, des techniques mixtes, du fusain, encre de Chine, acrylique...

    L'exposition est accessible tous les jours de 14h à 18h, jusqu'au 14 octobre, à la chapelle des Sépulcrines (Centre culturel) de Visé

    En marge droite, un pêle-mêle de quelques clichés réalisés lors du vernissage.

    © Texte et photos P. Neufcour

  • Visé : "SixSevenArt" à la chapelle des Séplucrines

    fullsizeoutput_140f8.jpeg

    Hier soir s'est déroulé le vernissage des élèves de l'atelier de Juliaan Van Bur. Juliaan est la Présidente honoraire du Cercle Royal des Beaux-Arts de Liège, mais aussi conseiller artistique et déléguée pour la Wallonie et membre du Mérite Artistique Européen.

    Mais encore, elle anime un atelier de peinture et de sculpture situé dans les locaux du Centre Culturel de Visé. elle a exposé chez nous à de nombreuses reprises, soit seule, soit avec ses élèves ou encore avec le Mérite Artistique européen.

    Depuis une vingtaine d'années, elle enseigne son art, conseille les artistes désirant parfaire leur travail du pinceau et de la couleur.

    Le nom de l'atelier "SixSevenArt" a été choisi car l'âge de la majorité des participants se trouve dans cette tranche des 50/70 ans. Il convient aux personnes plus âgées n'ayant plus ou moins d'obligations professionnelles et qui ont choisi de se consacrer plus longtemps à ces arts qui sont leur hobby.

    L'atelier est au calme, avec des instants plus propices aux rencontres entre amis, aux discussions relatives à l'amélioration de la technique, du travail. Le travail de Juliaan consiste à leur prodiguer les conseils essentiels de base, tout en leur laissant le maximum de libertés pour exprimer leur ressenti.

    Leurs satisfactions? Rentrer à la maison avec une oeuvre qui fera plaisir à la famille, aux amis, et qui peut-être même sera vendue. N'oublions surtout pas le plaisir de se retrouver, entre amis, lors des différentes expositions.

    L'exposition est accessible au Centre Culturel de Visé, chapelle des Sépulcrines, tous les jours jusqu'au dimanche 30 de 14h à 18h, le dimanche de 10h à 18h, fermé le lundi. En marge droite, quelques photos réalisées lots du vernissage, juste pour vous donner l'envie de vous y rendre... (Pierre Neufcour)

  • Actuellement aux Sépulchrines : les oeuvres de Nicole Ledent

    fullsizeoutput_13c4e.jpeg

    C'est la première fois que Nicole Ledent expose à Visé. Passionnée d'art, elle s'est initiée puis à pratiqué l'aquarelle durant de nombreuses années. L'artiste se dirige ensuite vers la peinture "à l'ancienne" sous la férule de Karuine Gullman. Cette technique, déjà pratiquée par les peintres flamands, consiste à enluminer l'oeuvre par des couches successives de blanc et de nombreux glacis de couleurs appliqués sur un support en bois préparé lui aussi selon une méthode particulière.

    Nicole se consacre maintenant à la peinture acrylique et à ses techniques dans l'atelier de Marie Kristin Delmotte

    L'exposition est accessible tous les jours de 14h à 18h, du 14 au 24 juin. Chapelle des Sépulchrines 31 rue du Collège à Visé (Centre culturel).

    En marge droite, un pêle-mêle de photos prises lors du vernissage ©P. Neufcour