Faits divers

  • Cem Arslan, un Visétois, poursuit le voleur d'une personne âgée et le maintient en attendant la policr

    Cem Arslan, 27 ans, travaille pour le compte d’un sous-traitant de la société Voo. Ce lundi, il était à bord de son véhicule quand il a aperçu, à Herstal, au beau milieu d’une route du côté de La Préalle, un homme qui cherchait de l’aide. «  Il m’a fait signe de m’arrêter, ce que j’ai fait », explique Cem. «  Régulièrement, des gens aperçoivent ma camionnette et m’arrêtent pour me demander un renseignement. J’ai pensé qu’ici, c’était le cas. »

    Mais le jeune garçon, lui, cherchait plutôt un taxi. « Il m’a demandé si je pouvais l’emmener près de l’IPES de Herstal, car sa maman était malade et il devait aller la voir. Mais je ne peux prendre personne dans mon véhicule de service et j’ai refusé. »

    C’est précisément à cet instant qu’une camionnette bleue surgit et percute légèrement le garçon, qui est projeté contre le véhicule de Cem. « Une personne âgée est sortie et semblait très fâchée. J’ai demandé ce qui se passait, et le monsieur m’a raconté qu’il venait de se faire dépouiller. »

    La police a pris le relais

    Cem n’a alors écouté que son courage… « Le monsieur m’a fait de la peine et puis, j’avais quand même une bosse dans la portière, que je devais justifier auprès de mon employeur. J’ai donc couru après le garçon qui prenait la fuite. En chemin, je perdais mes outils mais j’ai continué à courir. Finalement, je l’ai rattrapé et maîtrisé. Ensuite, la police est arrivée et a pris le relais. »

    Cem Arslan sort de cette aventure avec le sentiment du devoir accompli : «  La police m’a remerciée et le monsieur âgé aussi. Il m’a dit mille fois merci », sourit le technicien.

    Le jeune homme qui a demandé à Cem de le conduire à l’IPES aurait donc, quelques minutes auparavant, commis un vol crapuleux chez ce monsieur, un fermier du coin, qui vend sa production dans son petit magasin.

    Le voleur présumé serait entré dans le commerce pour demander un verre d’eau. Quand le fermier est passé dans la pièce voisine pour aller lui chercher de quoi se désaltérer, l’homme s’est emparé du contenu de la caisse avant de prendre la fuite. Voyant que sa caisse avait été délestée de son contenu, le fermier a grimpé dans sa camionnette et s’est mis en quête de l’indélicat. La suite, on la connaît. « La police a embarqué le voleur. C’est une histoire digne d’un film », sourit encore Cem, pas peu fier du geste accompli. (La Meuse)

  • Sacré-Coeur : plus de peur que de mal

    IMG_20190107_150755.jpg

    Peu avant 15h00, le SMUR et une ambulance sont arrivés devant l'établissement scolaire visétois. Les deux véhicules se sont garés Avenue Albert 1er. Environ une demie-heure plus tard, le personnel médical a quitté les lieux en emmenant une victime. Des renseignements que nous avons pu obtenir, une professeure a fait un malaise mais a vite repris connaissance. Par mesure de sécurité la dame, qui enseigne dans le domaine social, a été hospitalisée dans un établissement proche afin d'y passer divers examen. Plus de peur que de mal, donc, dans cette école. (P. Neufcour)

  • Visé : un corps retrouvé à Lixhe

    Un corps sans vie a été retrouvé à Lixhe en contrebas d’un talus près d’un véhicule, aux alentours de 13h30.

    Présente sur les lieux, la police a demandé une intervention en assistance de la protection civile. Pour identifier la dépouille, la

    DVI (Identification des victimes décédées) a également été dépêchée sur place. Le magistrat de Liège a ensuite indiqué que la victime était un Verviétois né en 1941. Des lettres d’adieu et de rupture se trouvaient dans la voiture.

  • Les deux cogneurs visétois ont passé Noël en prison

    B9718028222Z.1_20181222130839_000+GTFCLMS4H.1-0.png.jpg

     

     

     

     

     

     

    Photo Google Street view

    La bagarre dans le centre de la cité de l’Oie avait fait du bruit. En plein marché de Noël, les commerçants déploraient l’image donnée à leur ville. La police de la Basse-Meuse a rapidement identifié et arrêté deux suspects qui ont été placés sous mandat d’arrêt.

    Lire l'article complet d'Arnaud Bisschop dans nos éditions du jour.

  • Dalhem: une maison détruite lors d’un incendie la nuit de Noël

     

    Les dégâts sont énormes, rue de l’Eglise à Bombaye
    Les dégâts sont énormes, rue de l’Eglise à Bombaye - D.R./P.J

    À l’arrivée des services de secours, les flammes sortaient par la toiture de l’habitation. Le bâtiment était complètement embrasé.

     

     

    Mardi matin, les pompiers étaient toujours sur place.
    Mardi matin, les pompiers étaient toujours sur place. - D.R./P.J.

     

     

     

    Les pompiers sécurisent le bâtiment sinistré.
    Les pompiers sécurisent le bâtiment sinistré. - D.R./P.J.

     

    24 pompiers, issus de Battice, de Herve et de Plombières ont bataillé contre les flammes durant une bonne partie de la nuit. Mardi, sur le coup de 9 heures, des pompiers étaient toujours sur place. (Arnaud Bischop - La Meuse)