Faits divers

  • 1.250 tonnes de chaux vive dans le canal Albert à Lanaye

    B9717512689Z.1_20181106185335_000+G6CCC4T2N.1-0.jpg

    Selon le directeur des voies hydrauliques, la barge aurait coulé dans la nuit de samedi à dimanche. Elle était amarrée lorsque, pour une raison inconnue, elle a sombré. L'écluse a été fermée afin d'éviter au maximum la propagation de cette "pollution chimique". Et il faudra un certain temps avant que toute cette chaux vive ne devienne de la chaux morte!
     
     
    Dès dimanche, tous les services compétents étaient sur place, mais il n'y avait pas grand'chose à faire. Notons que la vapeur d'eau qui se dégage ne constitue absolument aucun danger pour la santé.
     
    Hier, la décision d'amener une barge équipée d'une grue a été prise. Venant d'Anvers, cet engin devrait arriver sur place aujourd'hui dans la matinée. Toute la difficulté de l'opération va constituer à renflouer la barge sans libérer les centaines de tonnes de chaux vive se trouvant toujours à bord.
  • Nouvelle scène de coups à Visé.

  • Visé - Navigation fluviale

     

    B9717407536Z.1_20181026204634_000+GFCCADLM4.1-0.jpg

    Photo : D.R.

    Rebelote ! Pour la troisième fois, une péniche vient d'accrocher les échafaudages que Travhydro a installés pour procéder aux travaux de réfection du nouveau pont du canal Albert qui s'était soulevé. Pourtant, la signalisation interdisant aux péniches de passer par cette arche a bien été installée. Cette fois, la péniche est restée bloquée, le toit de la cabine arraché sous l'échafaudage. Ce dernier a dû être complètement démonté et les travaux de réfection du pont sont à l'arrêt. Avec l'arrivée du mauvais temps, il n'est pas impossible qu'ils ne reprennent qu'en mars 2019. (Pierre Neufcour)

  • Steve, dans le coma, après une bagarre entre bandes à Visé

    B9717357935Z.1_20181023094327_000+G1IC9GKVR.1-0.jpg

    Steve Idon vit des moments difficiles après une bagarre à Visé.
    Une rixe entre deux groupes sur la Place Reine Astrid à Visé s’est mal terminée. Des coups de feu ont été tirés en l’air. Steve Idon a été frappé au visage et est tombé sur le sol.

    Steve Idon, 33 ans, se souviendra longtemps de sa soirée vendredi dernier. Il avait décidé d’aller boire un verre avec ses amis à Visé. La fin de soirée s’est mal terminée.

    Un groupe d’individus d’Oupeye s’est rendu aussi à Visé. Il est en conflit avec le groupe des Visétois en raison d’une tentative de meurtre sur un Visétois qui a eu lieu à Vivegnis il y a un mois.

    Les deux groupes se sont retrouvés avenue du Pont à Visé. La situation a rapidement dégénéré et ils se sont violemment disputés. Une bagarre a éclaté sur la place Reine Astrid vers 1h du matin samedi 

    Resté à terre au moins 30 minutes

    La police de la Zone Basse-Meuse a été appelée et trois combis de police se sont rendus sur les lieux.

    A leur arrivée, les policiers ont découvert Steve Idon, originaire du groupe d’Oupeye, étendu sur le sol. Il était inconscient et présentait du sang au niveau de la bouche. Il venait de recevoir des coups. Les policiers ont immédiatement appelé les secours. Steve Idon est resté à terre au moins une demi-heure.

    Il s’est momentanément réveillé avant de perdre à nouveau connaissance au moment de son transport en ambulance à la Clinique Saint-Joseph à Liège.

    Un témoin des faits a donné le signalement d’un suspect aux forces de l’ordre. Il s’agissait d’un homme, membre du groupe visétois. Celui-ci a été identifié mais a nié les faits.

    Un jeune de 23 ans interpellé

    Il a donné le nom de l’auteur des coups sur Steve Idon. Il s’agissait d’un jeune homme de 23 ans. qui a expliqué aux policiers que la victime l’avait frappé au niveau de la lèvre.

    Le jeune homme a répliqué et a donné un coup de poing au visage de Steve Idon qui est tombé lourdement sur le sol en cognant sa tête.

    A ce moment-là, un homme, issu du groupe d’Oupeye a sorti une arme et a tiré deux coups de feu en l’air. Paniqué, le jeune homme de 23 ans a pris la fuite avant d’être appréhendé par la police et entendu.

    Le jeune homme a été déféré au Parquet de Liège tout comme le premier suspect visétois qui a été identifié. L’enquête se poursuit.

    Toujours dans un semi-coma

    Steve Idon a lui été opéré d’urgence. Il souffre d’une fracture du crâne et d’un hématome sous dural (sang dans la tête).

    Ce lundi, Steve était toujours dans un semi-coma.

    Les parents de Steve sont dans l’attente : «  Nous sommes très inquiets. On nous a dit que notre fils avait été frappé par derrière, peut-être avec une barre de fer ou une matraque téléscopique. C’était vraiment pour tuer. Pourquoi tant de méchanceté ? Notre fils ne méritait pas cela. Nous sommes perdus devant cette situation  », avouent les parents de Steve très décontenancés. (Marc Gérardy)

  • Visé : à peine sorti de prison pour des coups et blessures sur sa compagne, il se réinstalle chez elle et récidive!

    Un homme a été interpellé vendredi à Visé, en province de Liège, pour avoir porté des coups et occasionné des blessures à sa compagne. Des faits qui ne sont pas inconnus de la justice puisqu’il y a peu, l’homme est sorti de prison après avoir été condamné pour les mêmes faits sur la même personne. Lorsqu’il est sorti en septembre dernier, il a réintégré le domicile de sa compagne qu’il battait. Un mandat d’arrêt à été demandé à l’encontre du suspect vu la gravité des faits et leur répétition. Le dossier a été mis à l’instruction.