Gastronomie

  • La Confrérie de l'Oie vous invite au "Cloître en fête"

    LOGO-OIE.jpg

    A l'occasion des festivités de fin d'année dans le cloître du Centre culturel Visétois, les membres de la Confrérie vous invitent à venir partager un moment sympa et convivial tout en dégustant les spécialités qui vous seront proposées : croquettes d'oie, rillettes d'oie, petits choux fourrés à la mousse de foie, etc... Venez nombreux, c'est toujours avec plaisir que nous partagerons ensemble ces moments privilégiés.

  • «L’Échappée belle», à Visé, récompensé par le guide Michelin

    B9717535849Z.1_20181108174258_000+GOGCCQKVO.1-0.jpg

    Photo DR. Le chef aux fourneaux.

    « Ça nous met des étoiles dans les yeux, nous sommes très fiers »

  • Cheratte-Bas : les élèves de l'école communale se mobilisent pour la lutte contre le cancer

    035-copie-4.jpg

    Des Lahmacuns

    A l'école communale de Cheratte-Bas, les élèves de Madame Pirlet ne chôment pas. Les 16 enfants du degré supérieur se sont fixés un but de solidarité : Aider Fabiano Faorlin à récolter la somme de 5.000 € pour la lutte contre le cancer.

    Fabiano n'est pas un inconnu, ce grand marathonien est aussi le fils de mineur du Hasard. Auparavant, il avait déjà été soutenu par les enfants : Fabiano avait parcouru les 1127 km qui séparent Cheratte de Portogruaro (une petite ville située à proximité de Venise) en 13 jours.

    Cette fois, Fabiano veut courir plus de 800 km en 6 jours, du 3 au 8 mai, en Hongrie, à l'occasion des "Six jours du lac Balaton".

    Vous pourrez suivre sa course ainsi que le déroulement de son projet sur https://idonatefor.cancer.be/projects/courir-les-6-jours-du-lac-balaton

    A cette fin, ce 30 mars les mamans vont préparer et vendre à l'école des "lahmacuns" sortes de pizzas d'oriqine turque au prix de 1 €/pièce

    Si possible, vous pouvez déjà en commander

    -par retour de courrier

    -par téléphone ou mail à madame Pirlet ou à Nürten

    -ou encore à l’école dès ce mardi : 04 362 27 65

    ecolecom-b@skynet.be D’autres activités sont prévues comme une marche parrainée et peut-être une course des enfants avec Fabiano.

    Les enfants vous remercient d'avance pour votre implication. 

     

  • Visé - Quel avenir pour l'hôtel du Pont ?

     

    B9715136530Z.1_20180321163744_000+G63AU48IV.2-0.jpg

    Photo : LEM
     
    Appartenant à la famille Galère, l'ancien hôtel est en cours de réfection depuis plusieurs mois. Le 30 mars verra l'ouverture de la "Brasserie de Léa", au rez-de-chaussée. Les deux premiers étages seront occupés par 6 appartements de standing d'une et deux chambres tandis que le 3è étage et les combles se verront transformés en un loft de deux chambres.
     
    Aux fourneaux on retrouvera Sylvain Galère, un cuisinier qui a plus de 20 ans de métier. Oie à l'instar et cuisine du terroir seront au menu ainsi que nos "boulets" à la liégeoise et bien sûr d'autres plats classiques. Quotidiennement des suggestions seront proposées selon les les saisons, le tout à des prix démocratiques.
     
    Nouvelle cuisine, nouveau comptoir, nouveau plafond, dans une salle réaménagée.
    L'établissement sera ouvert tous les jours de 11h00 à 23h00, excepté le samedi à midi. Entre les heures de repas, la brasserie pourra vous servir des cocktails, softs et autres bières spéciales accompagnés d'une planche de fromage, de charcuterie ou de saumon fumé dans une salle pouvant accueillir une quarantaine de convives.
     
    N'oublions pas la terrasse qui sera complètement rénovée pour l'été et qui pourra recevoir 90 personnes. Véronique Dupont, visétoise d'origine et  Sylvain Boniver, les nouveaux patrons, engageront trois cuisiniers et trois membres du personnel de salle. (P. Neufcour)
     
  • Visé : Il découvre le bio un peu par hasard…

    ac1a927f9fe889101b190106b5cdda12-1519219754.jpg

     

     Photo : DR

    Philippe Renard, chef étoilé, qui est aujourd’hui président du Convivium Slow Food de Belgique, relève un nouveau challenge et lance une gamme de produits bios et locaux en association avec sept maraîchers et arboriculteurs. 

    « Alors que je connaissais de petits soucis de santé, explique Philippe Renard, j’ai rencontré Daniel Gramme, naturopathe à Seraing. C’est lui qui m’a demandé de changer ma manière de m’alimenter et qui m’a vraiment fait découvrir l’univers du bio. A partir du moment où j’ai vu les changements que cela m’apportait, j’ai voulu en faire profiter un maximum de personnes. C’est ainsi qu’est née l’idée de convertir la cantine conventionnelle d’Ethias au bio. Depuis toujours, j’ai accordé de l’importance à l’utilisation de produits régionaux de qualité et de saison mais le bio c’est encore autre chose », explique le cuisinier.

    Alors qu’il pourrait commencer à se la couler douce, Philippe se lance dans une nouvelle aventure entouré de sept producteurs bios et ensemble ils créent ADM Bio (Atelier des Maraîchers Bio).

    Kézako?

    ADM bio c’est une coopérative composée de sept agriculteurs bios de la province. « Dans l’agriculture, on dépend toujours des industriels pour la transformation », explique Laurent Streel, l’un des producteurs à l’origine du projet. « On s’est dit: pourquoi ne pas prendre notre avenir commercial en main. Maîtriser toute la chaîne, de la production jusqu’à la vente au consommateur final, à la grande distribution ou au magasin de détail. » Mais voilà, nos producteurs ne sont pas des chefs en cuisine et c’est là que Philippe entre dans le jeu. « La cuisine de collectivité je connaissais déjà. Nous avons réfléchi et imaginé une gamme et un mode de distribution des fruits et légumes de ces producteurs. Au départ, nous nous sommes arrêtés à la quatrième gamme et proposé des légumes nettoyés. Ce n’était pas suffisant, c’est alors que nous nous sommes lancés dans la cinquième gamme qui est celle des fruits et légumes transformés, c’est-à-dire cuisinés et prêts à être réchauffés »

     

    C’est ainsi qu’ADM Bio vous propose des potages en bouteilles ou en sacs sous vide mais aussi des purées de pommes de terre aux olives ou aux herbes, des mélanges de légumes anciens, du chou rouge aux pommes, des chicons… Et bien d’autres choses savoureuses que vous trouvez soit en barquettes à réchauffer soit en sacs sous vide pour les collectivités.

     

    La bonne soupe dans les écoles…

    Avant de penser à distribuer plus largement la gamme des produits qui ne cesse de s’étoffer, l’idée était de donner aux gamins qui mangent à la cantine une bonne soupe. « Celle que je confectionne dans cette vaste cuisine que nous avons aménagée dans un hall à côté de la criée de Visé, c’est la recette de cette bonne soupe roborative de ma grand-mère. Avec ça, les loulous peuvent lutter contre le froid et avoir de l’énergie pour toute l’après-midi » rappelle ce passionné de cuisine saine et savoureuse.

     

    « Si j’osais rêver… Je voudrais que tout le monde puisse avoir accès aux produits sains, bios et équitables… Mon rêve? Pourquoi ne pas proposer nos produits dans les grandes surfaces et les hard-discount? Mais ça, c’est une autre histoire… »

    En attendant, vous pouvez retrouver les produits ADM Bio dans les magasins bios proches de chez vous.

    La coopérative recherche activement des coopérateurs/trices

    Ce projet novateur et enthousiasmant vous tente et vous souhaiter apporter votre pierre à l’édifice? Il vous suffit d’adresser un mail à admbiosc@gmail.com qui vous enverra toutes les infos et vous invitera à venir signer le livre des coopérateurs lors d’une visite de l’atelier.

     

    ADM Bio, Rue des Cyclistes Frontière 24 Parc d’activités économiques à 4600 Visé

    GSM 0496706454

    (Source Vlan)