Histoire

  • M.A.H.V. : La première activité de 2019

    la DIVA CASTAFLORE.jpg

    LE VENDREDI 18 JANVIER : CONFERENCE DE Mlle ANGELIQUE PICKMANN : Voyage dans la comédie musicale, de la scène au film et du film à la scène.

    Angélique, qui nous avait ravi lors de Noël en légendes, nous racontera un voyage musical entre Broadway, Londres et Paris en l’illustrant d’affiches, de mélodies et d’extraits vidéo. Où et comment prend naissance  la comédie musicale ? Quelles sont ses caractéristiques ? Quels sont les centres artistiques de créations ? Quelles sont les comédies musicales  devenues films musicaux et inversement. Angélique évoquera 2quelques  comédies musicales célèbres : Porgy and Bess, Starmania, Notre-Dame de Paris….

    PAF de 5 € Grand Public et de 3 € pour les membres 2019 de la S.R.A.H.V.. Rendez-vous dans la salle n°5 du Centre culturel. Durée 2 h. Entrée par le parking de  la rue de la Chinstrée

     

    Jean-Pierre Lensen, directeur du musée régional de Visé

    Contact  0495-496391

    Site internet : www.museedevise.be (Communiqué)

  • Les nouvelles notices visétoises sont parues

     

    Numériser 2018-12-6 13.25.54.jpg

    Elles sont riches de 112 pages et de 100 illustrations, elles reprennent la liste des activités prévues en 2019 et surtout un article particulièrement bien documenté de Claude Fluchard sur les élections à Visé avant 1914 sous le régime du suffrage censitaire et majoritaire. L’occasion pour le parti catholique d’arriver et de garder le pouvoir.

    Les membres en ordre de cotisation 2018 le recevront gratuitement et les autres personnes intéressées paieront 15 € en venant le chercher au musée  ou au marché du livre ou 18 € (par envoi postal) avec mention « Elections avant 14 » (N° de compte BE77  (N° de compte BE77 3400 2758 7242  SRAHV 4600 VISE)

     

  • Nous avons visité l'exposition du MAHV "La dernière lettre"

    fullsizeoutput_14cfc.jpegL'exposition est divisée en quatre parties : 

    - Le couloir : les protagonistes

    - La salle du fond : le début de l'année 1918 (de janvier à avril)

    - La première salle du musée : la suite de 1918 (mai à septembre)

    - La salle du 11 novembre avec au jour le jour les négociations jusqu'au 11 novembre, le retour et le traité de Versailles en juin 1919.

    Cécile Lensen, la commissaire de l'exposition, a imaginé un échange de correspondance entre deux personnages fictifs, deux jeunes gens : Lison et Jean. Ils sont jeunes mariés, Lison a 19 ans et est enceinte de Jean. Ce dernier vient juste de terminer ses études au Conservatoire de Liège et rêve de rejoindre un Jazz Band en Angleterre avec femme et enfant.

    fullsizeoutput_14d01.jpeg

     Jean est militaire, Lison est réfugiée en Hollande. Cécile Lensen a imaginé un échange de correspondance entre ces deux jeunes époux, se basant sur des faits et anecdotes qui se sont déroulés en divers endroits durant cette période et en les regroupant pour les attribuer à notre jeune couple.

    fullsizeoutput_14cfe.jpeg

    L'illustration est constituée de grandes bâches imprimées, reprenant les diverses étapes de l'année 1918. De nombreux documents sont exposés, des films d'archives sont projetés, divers objets de l'époque sont exposés dont ce "tambour" qui servait au tirage au sort pour les jeunes gens afin de savoir qui ferait son service militaire, qui en serait exempté.

    DSC_3569.JPG

    Rappelons à ce propos, que les fils de familles aisées avaient la possibilité de "racheter" leur service. Il était ainsi possible de verser une somme d'argent à une famille pauvre afin que le fils exempté fasse "son temps" au lieu de l'autre.

    Une exposition à visiter sans hâte, il faut prendre la peine de lire les documents présentés, de regarder les films d'époque. Cette exposition, pas comme les autres, nous fait voir l'année 1918 sous un jour différent, beaucoup plus réel que ce dont il était question dans les manuels scolaires d'histoire (existent-ils encore ?) d'il y a un demi siècle.

    Deux petites remarques cependant, et totalement indépendantes de la volonté des gestionnaires du musée : l'accès impossible aux personnes à mobilité réduite et l'exigüité des locaux qui empêche l'équipe de mettre en valeur, comme il se devrait, les richesses des collections... (P. Neufcour)

    (En annexe, quelques photos d'illustration)

  • M.A.H.V : le grand final de la Grande Guerre

    fullsizeoutput_561.jpeg

     

    Le Musée archéo-historique de Visé vous invite à visiter son exposition "La dernière lettre" Ui sera accessible du 12/11/2018 au 12/12/2018 de 14h00 à 17h00 (sauf le lundi) ainsi que le

    VENDREDI 9 NOVEMBRE A 20 H., par Alain COLIGNON : la sortie de Guerre

    " Pour l'immense majorité de nos contemporains, la date du 11 novembre marque la fin de la "Grande Guerre", alors qu'il ne s'agit après tout que d'un "armistice", c'est-à-dire une suspension provisoire des combats, dans des conditions déterminées, afin de procéder à des pourparlers en vue de la rédaction et de l'adoption d'un traité de paix entre les différents (ex-)belligérants. En outre, la suspension des hostilités à partir de cette journée fatidique du 11 novembre ne vaut guère que pour les fronts occidentaux : à l'Est, l'Europe reste en proie à de violentes convulsions politico-militaires, qu'il s'agisse de la guerre civile russe, de l'implosion de l'immense empire austro-hongrois et de la dislocation de l'empire des Turcs ottomans, pour ne pas parler de l'agitation politico-sociale dans l'Allemagne vaincue ou des tensions résultant des appétits territoriaux de la Pologne ressuscitée. Bref, l'Europe de 1918-1919 est tout, sauf un continent apaisé. Et la "traité de paix de Versailles" entre l'Allemagne et les Alliés, qui devait créer un monde nouveau, pacifié n'arrangera finalement rien, étant "trop dur pour ce qu'il avait de doux, et trop doux pour ce qu'il avait de dur".

    Vingt ans après, l'Europe entrait à nouveau en guerre et réalisait ce tour de force de se suicider politiquement une seconde fois..."

    Salle n° 5 du Centre Culturel de Visé à 20h00.

    P.A.F de 4€ et 3€ pour les membre

    (Communiqué)

  • Les activités du Musée archéo-historique de Visé

    fullsizeoutput_f357.jpeg

    © P. Neufcour 

    LE SAMEDI 3 NOVEMBRE A 14h00,  VISITE MEMORIELLE DU CIMETIERE DE VISE-LORETTE

    La longue série des visites mémorielles de cimetières de l’entité de Visé et des environs a commencé il y a plus de 20 ans. Précédée d’une mission photographique et probablement suivie d’un article sur les particularités à de nombreux points de vue de cet important cimetière, cette visite mémorielle  se concentrera sur l’histoire de cet « aître », les styles des tombes, les matériaux les plus variés et les quelques personnalités qui y sont inhumées. Visions artistiques mais aussi historiques et sociologiques, car ce lieu où repose nos ancêtres reflète bien l’évolution de nos conceptions philosophiques et notre perception  du sens de la vie et de la mort.

    PAF (avec le dossier)  de 5 € grand public et de 4 € membre. Payable sur place. Le directeur du musée vous y attend.