Histoire

  • Musée de Visé - Le dimanche 23 septembre notre prochain déplacement aura lieu comme prévu à Bruxelles

    30739734_1649934345092037_6648602974706728960_n.jpg

    DEUX ATTRACTIONS : Une exposition une Musée de l’Armée et un Musée "étonnant"

    Rendez-vous à la gare de Visé à 8 h.15. Train vers Bruxelles à 8h.30 (départ possible avec billet de Liège)

    Arrivée à Bruxelles Schuman peu après 10 h.

     

    Visite de la toute nouvelle exposition du musée de l’Armée : « AU-DELÀ DE LA GRANDE GUERRE : 1918 – 1928 », la période d’après-guerre à la Loupe

    Après la Première Guerre mondiale, la Belgique - à l’image du monde - subit de profondes mutations. La société est fortement ébranlée mais, en même temps, elle revit…Dans l’exposition « Au-delà de la Grande Guerre : 1918-1928 », le War Heritage Institute explore plusieurs thèmes majeurs tels que l’offensive finale, la libération, la période d’après-guerre, les révolutions géopolitiques, mais aussi la reconstruction économique, le processus de deuil et la mémoire, les changements sociopolitiques et socioculturels.

    Pour le repas de midi, nous reviendrons vers 12 h.30 dans le centre de Bruxelles pour découvrir la taverne typiquement bruxelloise « La fleur en papier doré » 55, rue des Alexiens, dont l’intérêt récent pour l’artiste cherattois et surréaliste Aubin Pasque nous a fort sensibilisés. Une cuisine typiquement bruxelloise et pas «chère » nous y attend.

    Après nous être sustentés, nous visiterons le musée juif de Bruxelles, dans le quartier du Sablon, rue des Minimes. Il a vu le jour il y a près de trente ans. Son rôle : faire découvrir l'histoire, la religion et la culture juive en encourageant le dialogue et l'ouverture d'esprit. Le judaïsme belge s'inscrit résolument dans la vie de ce pays, un récit que le Musée Juif de Belgique présente à travers la présentation de la pensée juive et un mode de vie structuré par un ensemble de lois et de traditions millénaires. De la naissance à la mort, la vie juive est rythmée par des rites de passage accompagnés d’objets, de symboles et de célébrations détaillées dans ce musée.

    Nous quitterons Bruxelles à 17 h. pour être de retour à Visé vers 18 h.30.

     

    PAF de 26 € pour le membre / 30 € pour le grand public  (- 15 € si vous avez votre billet de train) payable au compte BE77-3400 2758 7242 de la srahv avec mention « Bruxelles 23/9 » avant le 19 septembre et après téléphoner au 0495-496391. Prévenir si vous partez de Liège. (Communiqué)

  • Journées du patrimoine

    jdp-2018-300x424.jpg

    Les 30E JOURNEES DU PATRIMOINE A VISE SAMEDI 8 ET DIMANCHE 9 SEPTEMBRE

    6 activités vous retiendront à Visé le 2e week-end

    1-2) A Argenteau, tant la chapelle de Wixhou que son voisin, le Champignon des bois de la Julienne seront à la fête le samedi de 14 h. à 18 h. A 16h, on inaugurera la rénovation de ce petit patrimoine, une fabrique, datée du 19e s. au temps de la Comtesse de Mercy-Argenteau.

    3) Le dimanche à 13 h.30, une balade à vélo, organisée par le GRACQ partira de l’île Robinson pour aller vers la tour d’Eben-Ezer, les grottes de Wonck et l’ancienne carrière de Hallembaye.

    4) Quant au musée de Visé, trois activités des plus insolites seront au programme : en matinée, de 10 h. à 13 h., l’église de Devant-le-Pont avenue Roosevelt ouvrira exceptionnellement sa crypte funéraire du 18e s. et ce sera l’occupation de découvrir en photos d’autres cryptes de la Province (de l’ancienne cathédrale, de l’église Hors-Château, de l’église St-Antoine de Liège) et de découvrir les autres trésors de l’ancienne église des Carmes Déchaux. Une visite guidée libre est prévue les 2 jours à 10 h.30 (Réservation au 0495-496391 avec sms : jour de visite, nom et nombre de personnes)

    5) Après-midi, c’est à un escape room que nous vous invitons à participer au musée régional, 31, rue du Collège entre 14 h et 18 h. Un musée est une plongée dans le passé. Nous vous invitons à devenir un voyageur temporel. Connaissez-vous bien votre histoire régionale ? Nous vous proposons une visite sous forme de jeux et d’énigmes à travers les salles et les périodes historiques. Venez mettre vos connaissances à l’épreuve, en famille, au cours d’une trame narrative et temporelle. Il vous faudra faire preuve de curiosité, de réflexion, il faudra peut-être un peu fureter et observer, il vous faudra peut-être vous imaginer revenir à d’autres époques pour mieux les comprendre. Saurez-vous être un bon chercheur et découvrir le fin mot de l’histoire dans un temps imparti ? SAMEDI ET DIMANCHE À 14H15, 15H30 ET 16H45 (RÉSERVATION OBLIGATOIRE AU 0495-496391). AVEC UN MAXIMUM 6 PERSONNES EN MÊME TEMPS. DURÉE : 45 MIN.

    6) En soirée, dès 20 h. et pour 2 h.30, nous vous emmènerons dans 10 endroits proches où des dialogues improbables, parfois en dehors du temps, parfois orageux se tiendront : l’ancien couvent des Sépulcrines, les remparts de la ville, la maison de ville, le pont de Visé, la collégiale, le Perron, le monument des deux guerres……Prendront part à ces disputes orales une gardeuse d’oie, un général allemand, un architecte, un gouverneur du Province, une prieure et même un prince-évêque et un révolutionnaire liégeois……..le tout se clôturera dans le cloître du centre culturel par de la musique et le groupe « Le temps des Cerises avec un petit verre en prime. Pas besoin de réserver, tout le monde est le bienvenu.

  • Société Royale Archéo-Historique de Visé

     30739734_1649934345092037_6648602974706728960_n.jpg

    PREMIER DIMANCHE DU MOIS : VISITE INSOLITE DU MUSEE ET DE PLUS EN WALLON

    Musée reconnu par la fédération Wallonie-Bruxelles comme celui de la ville de Herstal, le musée régional d’archéologie et d’histoire de Visé (en abrégé MAHVI) ouvre librement le premier dimanche de chaque mois (de février à décembre) et propose si pas des animations, des déplacements culturels. Et bien pour le 2 septembre, nous vous proposons une animation, de venir suivre Marie-Josée Counasse, qui vous entretiendra de divers documents insolites du musée en wallon. Pas besoin de réserver. Tout le monde est le bienvenu…..

     

    NAVAGNE, UNE DES FORTERESSES ESPAGNOLES DU 17e s. ENTRE LES RIVIERES BERWINNE ET VOER MISE A L’HONNEUR DANS UN LIVRE TRES BIEN ILLUSTRE DE 72 PAGES

    Pour comprendre l’histoire de ce fort du 17e s, il faut descendre d’un siècle. Les provinces du Nord des Pays-Bas font sécession. Les troupes espagnoles s’emparent de façon sanguinaire de Maastricht en 1579. Les Provinces Unies reprennent Maestricht en 1634. Du coup, les Espagnols pour fermer la voie sud de la Meuse construisent autour d’une maison forte de Mouland un fort en étoile qui va peu à peu se structurer (contrescarpe, ravelines,redoute) jusqu’à cette année 1674 où les troupes françaises , l’année après la prise de Maestricht, vont assiéger et prendre le 17 mai ce fort qui va être ravagé. L’année après ce seront les remparts de Visé qui subiront le même sort.

    Cinq ans plus tard, on y retrouve une douane d’abord espagnole puis en 1717 autrichienne quand les Pays-Bas espagnols se muent en Pays-Bas autrichiens suite au traité d’Utrecht (1714). Les bornes frontières de cette époque furent déplacées de Navagne et que l’on trouve à quelques endroits de la région (Mouland, Lixhe, Visé Hôtel de ville,…) attestent de ce changement de pouvoir. Par après, il y eut un combat entre les troupes hollandaises et une troupe composée de liégeois et de visétois le 20 novembre 1830.

    Puis ce fut la guerre 14-18 où les troupes allemandes purent franchir la Meuse à cet endroit le soir du mercredi 5 août 1914 puis détruisirent le château Dessain pour que les matériaux puissent servir d’accès au pont. Des visétois furent prisonniers et participèrent à ce travail et d’autres furent pris en otage (le bourgmestre et le doyen d’alors). Maintenant ce fort ruiné est partagé entre 3 entités : Wallonie (Visé), Vlaanderen (Mouland) et Pays-Bas (Eisjden). Les illustrations sont des plus intéressantes : de nombreuses cartes anciennes (Navagne = Elve(n), de nombreux documents provenant de différentes sources comme les archives de Maestricht, le musée régional de Visé qui y effectua des sondages en 1983 sur les bords de la Berwinne, le musée de Tongres et beaucoup d’autres. Livre que vous pourrez trouver au centre touristique des Fourons et à la commune d’Eijsden.

    (Communiqué)

  • Le dernier né de la Société Royale Archéo-Historique de Visé

     fullsizeoutput_13fea.jpeg

    VISÉ VEUT RENAÎTRE, c'est le titre du dernier ouvrage publié par le musée de Visé. Une "brique" de 240 pages, relatant la reconstruction de Visé après 1918 et comprenant de nombreuses photos et illustration.

    Trois grands chapitres composent l'ouvrage : 

    1) La reconstruction morale

     - La Renaissance de la Compagnie Royale des Anciens Arbalétriers Visétois (Claude Fluchard)

     - Combats d'après-guerre. La résurgence de la Compagnie et la reconstruction du local des Anciens     Arquebusiers après la catastrophe de 14 - 18 (Eddy Bruyère)

     - Les Francs Arquebusiers après la Grande Guerre essentiellement de vin 1918 à 1930 (Alain Woolf)

     - Les associations de la reconstruction (Jean-Pierre Lensen)

     

    2) La reconstruction matérielle

     - La reconstruction des églises, des chapelles et des presbytères du Diocèse de Liège après 1918     (Christian Dury)

     - Visé Renaît! La reconstruction de Visé et l'O.R.D. - La chronologie et l'urbanisme de la ville (Jean-Pierre Lensen)

     -Tableau des propriétaires, architectes et entrepreneurs - Les architectes qui ont reconstruit Visé (J-P Lensen)

     

    3) Les relations avec les pays voisins

     - L'opinion publique régionale face à l'Allemagne avant et après la 1ère Guerre Mondiale (Clauce Fluchard)

     - Le Courrier de la Meuse du 23 septembre 1914 au 1er janvier 1920 (Eddy Bruyère)

     - L'opinion publique régionale et les Pays-Bas après 1918 (Claude Fluchard)

    fullsizeoutput_13feb.jpeg

    L'ouvrage est disponible au Musée au prix de 31€ (+ 3€ de port éventuel). Les membres de la SRAHV peuvent encore se le procurer jusqu'au 15 août au prix de 28€. Le bureau du musée est ouvert de 09h00 à 12h00 et de 14H00 à 16H00 les jours de semaine.Pour les commandes verser 34€ sur le compte BE77 3400 27587242 de la SRAHV. 

    Renseignements au 0495/496.391

     

     

     

  • DEUX BONNES NOUVELLES POUR LE MUSEE DE VISE

     

    30739734_1649934345092037_6648602974706728960_n.jpg

    Dans un appel à projets lancé par la cellule Démocratie ou Barbarie de la Fédération Wallonie-Bruxelles et concernant des manifestations sur la fin de la Guerre 1914-1918, neuf  projets dont plusieurs liégeois ont été acceptés : le musée de Spa pour son exposition déjà en cours au Pouhon Pierre le Grand sur l’occupation allemande à Spa, les amis du musée herstalien pour leurs manifestations (expositions et conférences) en novembre 2018 et la société royale archéo-historique de Visé pour son exposition storytelling sur les quatre derniers mois de l’année 1918 et qui se déroulera au musée de Visé. Des conférences et des visites guidées accompagneront cette exposition novatrice dans sa présentation..

    De plus, la société royale archéo-historique a été renouvelée pour 3 ans comme centre labellisé relatif à la transmission de la mémoire des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et des faits de résistance ou des mouvements ayant résisté aux régimes qui ont suscité ces crimes. Nous reprendrons en temps opportun les actions réalisées dans c e cadre. Du pain sur la planche dans la mémoire de notre région.

     

    J.P.Lensen