Histoire

  • Visé : la S.R.A.H.V organise un voyage sur le "Front de la Somme"

    Craonne-470x260.jpg

    Le Chemin des Dames

    Vendredi 4 au dimanche 6 août 2017

    A la suite des deux voyages sur le front belge, puis à Arras et à Verdun, nous découvrirons des sites relatifs à la bataille de la Somme (1916) et du Chemin des Dames (1917). Voici les sites que nous visiterons pendant ces trois jours :

     

    JOURNÉE 1. 

    14-18_chemindesdames.jpg

    Le Chemin des Dames

    Dans le département de l’Aisne fut le théâtre de l’offensive destructrice de Nivelle entre avril et juin 1917. Nous sillonnerons le Départementale 18 qui traverse 18 villages dont sept furent détruits. Craonne en est le nom le plus célèbre. Cerny (Chapelle mémorial) ou encore Oulches la Vallée et le musée de la Bataille avec la caverne du Dragon seront au programme.

    Pour en savoir un peu plus, je vous conseille de regarder la vidéo de Nota Bene, youtuber spécialisé dans les sujets historiques.

     

    JOURNÉE 2.

    thiepvalcsommetourisme-garry_409.jpg

    La Bataille de la Somme côté ouest

    La ville d’Albert abrite le musée de la Somme 1918, une basilique et la nécropole militaire seront aussi l’objet de notre voyage : le cratère de la mine de Lochnagar, Thiepval et son musée et différents mémoriaux dont le calvaire breton, le parc terre neuvien de Beaumont-Hamal et notre passage à Bapaume.

     

     

    JOURNÉE 3.

     

    La bataille de la Somme commença le 1er juillet 1916 et s’enlisa jusqu’au 18 novembre. Bilan de 1.060.000 victimes. A l’est, nous trouvonsPéronne, où dans le château de Louis XI se trouve l’Historial de la Grande Guerre, qui sera le must de notre séjour. Quelques villages aux alentours comme les nécropoles de Maurepas ou Combles ou les monuments de Biaches, Herbecourt et les deux Belvédères de Vaux et de Frise, qui donneront sur le champ de bataille.

     

     
    INFORMATIONS
    MERCI DE RÉSERVER NOMMÉMENT PAR TÉLÉPHONE DÈS QUE POSSIBLE POUR POUVOIR CONFIRMER À LA MI-JUILLET LA RÉSERVATION D’HÔTEL  AU 0495-49.63.91
    LE VOYAGE NE SE FERA QU’AVEC UN MINIMUM DE 10 P. 
    LA PAF (2 NUITS D’HÔTEL ET PETITS DÉJEUNERS, ENTRÉES DES MUSÉES, REPAS DU SOIR, VOYAGE (750 KM) SERA DE 274 € PAR PERSONNE EN CHAMBRE DOUBLE (+ 66 € COMME CHAMBRE SINGLE) AU COMPTE HABITUEL BE77-3400 2758 7242 SANS FAUTE AVANT LE 31 JUILLET. UN DOSSIER COMPLET AVEC LES CARTES ET LES DÉTAILS DES VISITES SERA FOURNI À CHAQUE PARTICIPANT DÉBUT AOÛT.
  • Visé : le bilan des activités 2016 du Musée Archéo-historique

    images.jpg

     

    Comme chaque année, au premier semestre, sort la revue bilan du musée régional de Visé et de la société royale a rchéo-historique de Visé, pour l’année précédente (2016)  Que trouve-t-on dans cette publication ?.

    Le bilan des activités de l’année 2016 en photos , l’éditorial sur nos 4 prochaines années et un challenge à réussir. Il faut savoir aussi que le musée n’a pas que des activités grand public comme des conférences, des expositions ou des déplacements culturels mais aussi des recherches et toute une conservation de données : une centaine de reportages photos sur des activités locales, pluisieurs centaines de revues obtenues grâce à la quarantaine d’échanges mais aussi des toutes-boites comme cette revue ou d’autres hebdomadaires dont la conservation rend compte de la vie économique et socio-culturelle depuis le début du 20 e s. Près de 13000 livres sur tous les domaines évoques dans le musée dont les dures périodes des deux guerres mais aussi la littérature wallonne, les festivités, les artistes, le patrimoine industriel, le patrimoine architectural, l’archéologie, la généalogie  et beaucoup d’autres patrimoines. Rappelons que le centre de documentation est accessible aux chercheurs tant amateurs que professionnel pour  consultation. Le livre explicite aussi les partenariats et les contacts avec de nombreuses associations de toute la région liégeoise. Sans oublier le millier de documents acquis par don  ou parfois par achat e.a. dans des salles de vente comme des tableaux et de gravures de Jean Donnay, François Maréchal,  les frères Cambresier et Lagasse, ou encore de Lincé ou Vreuls. Notons par exemple un dossier sur le meunerie visétoise, un ensemble important de grès et de poteries vernissées, quelques outillages et d’émouvants témoignages sur les deux guerres mondiales. Un grand nombre est constitué d’affiches et d’annonces d’activités artistiques ou théâtrales ou festives. Les contacts avec l’extérieur se concrétise par des travaux de stagiaires tant étudiants qu’adultes et del’aide à des recherches.

    Cette revue forte de 80 pages A4 et d’une centaines de photos couleurs se termine par un article signé Claude Fluchard qui raconte la saga de l’évacuation d’une famille visétoise, les Nélissen, en mai 1940. 

    Cette riche revue (N°140 et 141 des Nouvelles Notices Visétoises) peut être obtenue au prix de 10 € au bureau du musée. Notons qu’à la suite du remplacement des fenêtres du musée, les travaux de remise en ordre dureront une grande partie de l’été et nous vous signalerons sa réouverture espérée à la mi-août.

     

     

  • Les dernières activités du musée avant fermeture pour rénovation

     10922709_761976790554468_3366220326949698411_n.jpg

    Le vendredi 31 mars à 20h : conférence à la maison des Associations,1, rue du Flot à Richelle

     

    Bruno Dumont présente « Pays de Dalhem-Limbourg : pays sans frontière ? »

    Archiviste honoraire, Bruno Dumont a axé ses premières recherches et ses publications sur le Duchéde Limbourg qui englobe l’ancien Comté de Dalhem.

    Richelle en fait partie. Comment vivait-on dans cette région dans l’Ancien Régime ?

     

    Le samedi 1er avril à 14 h. , visite de la chapelle de Wixhou et des environs par Jean-Pierre Lensen

    Ce joyau de l’art néo-byzantin rénové par la famille de Mercy-Argenteau est protégé par une fondation.

    Objet du réputé pèlerinage annuel du 8 septembre, la chapelle regorge de mystères et de trésors. Nous vous invitons à nous suivre à la découverte de cette chapelle. Son environnement méritera aussi le détourcomme le Champignon qui mérite une salutaire restauration. Rendez-vous à 14 h. sur la place de Wixhou.Parking aisé. Paf 3 €

     

    Le 2 avril, dernière journée d’ouverture du musée.

    En ce premier dimanche du mois, vous êtes invité à redécouvrir au musée et dans ses abords la longue histoire d’un bâtiment qui garde des traces de la Préhistoire à la 2e guerre. Des traces du néolithique ancien (d’il y a 7500 ans) ont été retrouvées, une cave gallo-romaine gît sous la salle des Tréteaux des murs d’époque moderne (17es.) et des traces des deux guerres mondiales se retrouvent aussi.  

    La visite guidée aura lieu à 15 h. Jusqu’à 16 h.30.

    Le musée sera ouvert dès 14 h. jusqu’à 17 h.                                                                                                                                                                          L’entrée est libre.

    Le musée sera fermé dès le lundi 3 avril pour 2 mois pour effectuer le remplacement des 75 châssis des fenêtres

    des étages de l’aile est du centre culturel et la remise en place. 

     

    Musée régional de Visé (MAHVI), rue du Collège,31 4600 VISE

    Co/Jean-Pierre Lensen (adresse de contact : rue de Berneau, 1 4600 VISE)

    GSM 0032/495496391  - Bureau 04-3748563

    N°DE COMPTE ASBL  BE77 3400 2758 7242

  • Au Musée Archéo-Historique : Trois femmes fatales, des destins hors normes, des rencontres au plus haut niveau

    10922709_761976790554468_3366220326949698411_n.jpg

    1500e ACTIVITE  GRAND PUBLIC 

    Après avoir franchi en ce début d’année 2017 le chiffre de 160.000 participants, l’asbl la société archéo-historique de Visé vivra sa 1500e activité grand public le soir du 24 mars à l’occasion d’une conférence au titre évocateur : Trois femmes fatales. 

     

    De l’Espagne aux Etats-Unis ou 15O ans de vie tumultueuse, c’est la vie de trois femmes qui ont changé non pas le monde mais la haute société occidentale.

    Notre-Dame de Thermidor, une certaine Thérèse Cabarrus à la beauté insoumise convainc Tallien envouté à détrôner Robespierre. Elle aurait pu aussi devenir impératrice mais elle terminera princesse de Chimay. Sa petite fille, Elisabeth épousera un des plus fortunés jeune homme du jeune royaume de Belgique. Mélomane dans l’âme, elle composera plusieurs lieder et rencontrera Liszt et lancera les 5 musiciens russes (le Groupe des 5), elle sera surtout la maîtresse pendant plus de 5 ans de Napoléon III. Son unique fille Rosalie, après un mariage raté terminera sa vie en Floride après moultes péripéties sentimentales. Son héritage aurait-il été aussi dilapidé !

    La conférence donnée par Jean-Pierre Lensen, le conservateur du musée de Visé avec l’aide de Martine Bosak auteur de « La fin de vie de Rosalie » se tiendra à la maison des Associations, 1, rue du Flot à Richelle, dans le cadre de l’exposition « Argenteau et Richelle inédits » (ouverte jusqu’au 31 mars) le vendredi 24 mars à 20 h. Nous vous y attendons.

     

    1500 ACTIVITES DEPUIS LE RENOUVEAU DE LA SOCIETE EN NOVEMBRE 1981

    Cette société fondée en 1921 à l’issue de cette effroyable conflit qui fit de Visé, la première ville martyre dès le 4 août 1914 connut un premier arrêt pendant la 2e guerre. Pendant 20 ans jusqu’en 1967, une centaine d’activités et une quinzaine de publications (surtout de John Knaepen) continuèrent les actions patrimoniales. Un sursaut en 1975 et un nouveau comité unissant anciens (MM.Detro, Knaepen,  Bellem et Massin) et jeunes scientifiques (P.Bruyère, J.P.Lensen….relança les activités dès novembre 1981. De 120 membres en 1982, l’association compta jusqu’à 620 membres au début des années 2000. Actuellement 512 membres au sortir de l’année 2016. Vous avez dit 1500 activités !

    Au début de la 36e saison, cela signifie entre 40 et plus de 50 activités chaque année ouvertes au grand public et aux membres bien entendu. 423 conférences (plus de 17000 p.), 342 animations du musée depuis sa réouverture en septembre 1990 (11877 participants), 481 déplacements d’ un à plusieurs jours (12.262 p.) et enfin 254 expositions (on dépasse les 119.000 p.).

     

    UNE RECONNAISSANCE POUR NOS ACTIONS MAIS DES CHALLENGES POUR LE FUTUR

    Pour la 3e fois, le musée régional d’archéologie et d’histoire de Visé (MAHVI) géré par la S.R.A.H.V. a eu sa reconnaissance prolongée (jusqu’au premier janvier 2021). En effet, depuis 2008, les musées francophones peuvent être reconnus et obtenir des aides récurrentes de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour développer leurs actions d’acquisition, de conservation, d’animation, de publication  et de citoyenneté. Les reconnaissances sont renouvelées tous les 4 ans. Pour la Basse-Meuse et le Pays de Herve, deux musées sont reconnus Herstal et Visé.

  • L’étrange fin de vie de la Comtesse Rose de Mercy Argenteau

    0001dE.jpeg

    " L’étrange fin de vie de la Comtesse Rose de Mercy Argenteau" (Elle ne nous a pas tout dit) » par Martine Bosak

     

    Les Rendez-Vous de Richelle ont eu la bonne idée de faire rééditer le brûlot écrit à la fin de sa vie par Rosalie (ou Rose), la dernière Comtesse d’Argenteau, sous le titre «  La dernière de sa race » (21 €). Mais beaucoup de faits « majeurs » nous ont été cachés.

    Après les recherches passionnées de Martine Bosak, habitante d’Argenteau, on peut affirmer que la comtesse Rose ou Rosalie, née à Argenteau le 18 juillet 1862 et morte à St.Petersburg (USA, Floride) le 26 juillet 1925, ne nous a pas tout dit et nous a caché pas mal de points sur sa vie : son nouveau mariage avec un dompteur de fauves, ses dépenses excessives et beaucoup d’autres points à lire dans ce livre que le musée de Visé a décidé de publier à l’occasion de l’exposition de Richelle (Maison des Associations , du 11 au 31 mars), dans sa collection des Repros de l’Histoire (N°11).

    En format A4, couverture cartonnée couleurs, 64 pages couleurs, 90 illustrations. Ce livre est en souscription au prix de 15 € jusqu’au vernissage de l’exposition et la sortie du livre  le 11 mars. Dès le 12 mars, son prix passera à 19 € (21 € pour un envoi postal).  On peut d’ores et déjà y souscrire en versant 15 € au compte du musée BE77 3400 2758 7242 avec mention « Rosalie », avant le 8 mars.

     

    SES DIFFERENTS CHAPITRES

     

    -  Préface et remerciements, -  Introduction sur Argenteau 

    -  Les parents de Rosalie et la naissance de Rose

    -  Son premier mariage et au temps de la naissance de son fils Antoine

    -  Son retour de voyage et son divorce

    -  Le décès de sa mère (Louisa qui mourut à Saint Petersbourg en Russie en 1890) et ses concours canins    

    -  Une femme extravagante  (la vente du château d’Argenteau en 1903)

    -   Maxime Groult et le dompteur Bonavita

    -   John Casey, son demi-frère ( (la mort de son fils Antoine le 31 mai 1921 dans un accident de voiture)

    -   L’enquête sur l’étrange mort de Rose constaté le 26 juillet 1925 à St. Petersburg (Floride)  (Sa succession et le devenir houleux de sa collection et du château d’Argenteau (Floride)

    -   Sources, Index des noms de familles et de lieux, Table des matières      

     

    Musée régional de Visé (MAHVI), rue du Collège,31 4600 VISE