Histoire

  • M.A.H.V : le grand final de la Grande Guerre

    fullsizeoutput_561.jpeg

     

    Le Musée archéo-historique de Visé vous invite à visiter son exposition "La dernière lettre" Ui sera accessible du 12/11/2018 au 12/12/2018 de 14h00 à 17h00 (sauf le lundi) ainsi que le

    VENDREDI 9 NOVEMBRE A 20 H., par Alain COLIGNON : la sortie de Guerre

    " Pour l'immense majorité de nos contemporains, la date du 11 novembre marque la fin de la "Grande Guerre", alors qu'il ne s'agit après tout que d'un "armistice", c'est-à-dire une suspension provisoire des combats, dans des conditions déterminées, afin de procéder à des pourparlers en vue de la rédaction et de l'adoption d'un traité de paix entre les différents (ex-)belligérants. En outre, la suspension des hostilités à partir de cette journée fatidique du 11 novembre ne vaut guère que pour les fronts occidentaux : à l'Est, l'Europe reste en proie à de violentes convulsions politico-militaires, qu'il s'agisse de la guerre civile russe, de l'implosion de l'immense empire austro-hongrois et de la dislocation de l'empire des Turcs ottomans, pour ne pas parler de l'agitation politico-sociale dans l'Allemagne vaincue ou des tensions résultant des appétits territoriaux de la Pologne ressuscitée. Bref, l'Europe de 1918-1919 est tout, sauf un continent apaisé. Et la "traité de paix de Versailles" entre l'Allemagne et les Alliés, qui devait créer un monde nouveau, pacifié n'arrangera finalement rien, étant "trop dur pour ce qu'il avait de doux, et trop doux pour ce qu'il avait de dur".

    Vingt ans après, l'Europe entrait à nouveau en guerre et réalisait ce tour de force de se suicider politiquement une seconde fois..."

    Salle n° 5 du Centre Culturel de Visé à 20h00.

    P.A.F de 4€ et 3€ pour les membre

    (Communiqué)

  • Les activités du Musée archéo-historique de Visé

    fullsizeoutput_f357.jpeg

    © P. Neufcour 

    LE SAMEDI 3 NOVEMBRE A 14h00,  VISITE MEMORIELLE DU CIMETIERE DE VISE-LORETTE

    La longue série des visites mémorielles de cimetières de l’entité de Visé et des environs a commencé il y a plus de 20 ans. Précédée d’une mission photographique et probablement suivie d’un article sur les particularités à de nombreux points de vue de cet important cimetière, cette visite mémorielle  se concentrera sur l’histoire de cet « aître », les styles des tombes, les matériaux les plus variés et les quelques personnalités qui y sont inhumées. Visions artistiques mais aussi historiques et sociologiques, car ce lieu où repose nos ancêtres reflète bien l’évolution de nos conceptions philosophiques et notre perception  du sens de la vie et de la mort.

    PAF (avec le dossier)  de 5 € grand public et de 4 € membre. Payable sur place. Le directeur du musée vous y attend.

  • Le programme des prochaines activités du Musée Archéo-Historique de Visé

    menhir-8.jpg

    UN CYCLE SUR LES MEGALITHES

     

    La plupart des lecteurs l’ignorent sûrement mais la première et la plus ancienne architecture funéraire du monde est bien située en Europe ; il s’agit des mégalithes (dolmens espagnols puis bretons) soit au 5e millénaire, près de 2.000 ans avant la construction des pyramides égyptiennes. C’est ainsi un hommage à cette extraordinaire aventure humaine que nous rendrons au travers de 3 activités.

     

    VENDREDI 26 OCTOBRE À 20H : MONTAGE AUDIO-VISUEL PAR JEAN-PIERRE & DOMINIQUE LENSEN-TAXHET  « AU PAYS DES DOLMENS »

    Préhistorien de formation et même néolithicien, Jean-Pierre Lensen s’est bien vite passionné pour cette culture datée du néolithique, qui consista à rendre hommage aux défunts en leur édifiant de colossaux tombeaux, les mégalithes. Un voyage en Bretagne et non des moindres en 1984 fut le prétexte pour réaliser un  montage audio-visuel avec sa jeune épouse, Dominique, qui participa pleinement au texte du montage ainsi que de prêter sa voix. Reconnu par la Province de Liège, ce montage toujours doté de diapositives avec musiques et commentaires adaptés présente l’évolution des menhirs et des dolmens, leur implication pleine de poésie dans le patrimoine immatériel de la Bretagne et une conclusion bien de chez nous. Durée 1 h.30. Questions-réponses après.

    PAF de 3 € pour  le membre 2018 et 4 € pour le grand public. Salle n°5 du centre culturel . Entrée plus aisée par le parking de la rue de la Chinstrée.  Pas besoin de réserver.

     

    DIMANCHE 28 OCTOBRE À 14H : VISITE DE L’EXPOSITION « STONEHENGE AU DELA DU MYSTERE » AU MUSÉE GALLO-ROMAIN DE TONGRES

    2500 av. J.-C. Une impressionnante construction sort de terre dans le sud de l’Angleterre. Circulaire, à l’image du soleil. Composée de gigantesques menhirs. Aujourd’hui, cette construction est connue sous le nom de Stonehenge. Découvrez-en tous les détails dans le cadre d’une exposition intrigante !                                   Qu’est-ce que Stonehenge ?                                                      Pourquoi la construction se situe-t-elle à cet endroit précis ?  Qui a fait ériger cet imposant monument ?

    Et comment les bâtisseurs s’y sont-ils pris concrètement ? De récentes fouilles archéologiques ont permis de faire des découvertes aussi intéressantes qu’étonnantes. Elles ont également soulevé de nouvelles questions.

    Le Musée gallo-romain rassemble toutes ces connaissances au sein d’une grande exposition. Au programme : des interviews d’archéologues, des visualisations de qualité en 3D, des modélisations à l’échelle… Des objets funéraires nous en diront plus sur les fêtes, les cérémonies et les rituels funéraires qui agrémentaient la vie des peuples à l’époque de Stonehenge. Des vidéos vous plongeront dans l’ambiance et la culture de cette période.

    Rendez-vous sur place 15,Kielenstraat à Tongres à 14 h. où un guide francophone nous prendra en charge.

    PAF (entrée et guidage) sera de 14 € pour le membre et de 17 € pour le non-membre à payer sur place. Merci de réserver par sms au 0495-496391.

     

    MARDI  30 OCTOBRE : VISITE DU COMPLEXE MÉGALITHIQUE DE WÉRIS

    Profitons des congés de Toussaint pour emmener nos jeunes à cette promenade commentée sur le site mégalithique le plus gigantesque de Belgique avec deux allées couvertes, un alignement et plusieurs menhirs isolés. La visite commencera à 14 h. au musée des Mégalithes, place Arsène Soreil n°7 puis nous partirons à la découverte du site (promenade de 4 km) commentée par Jean-Pierre Lensen.

    Le voyage (70 km x2) en co-voiturage partira du parking arrière de la Collégiale à 12 h.55. Le retour peu après 17 h.

    La PAF modique sera de 5 € pour le membre et de 7 € pour le non-membre. Les 6-18 ans ne paieront que 2 €

    Merci de réserver au plus tard le 26/10 au 0495-496391. Paiement sur place

  • DIMANCHE 7 OCTOBRE À 15 H (PREMIER DIMANCHE DU MOIS) : AU MUSÉE, DÉCOUVREZ L’EUROPE DES 28 PAR JEAN-PIERRE LENSEN

     fb24c353-d0c7-48d1-abdb-b8894360f8da.jpg
      
     

    En plus d’avoir l’entrée gratuite, le premier dimanche du mois (musée ouvert de 14 h. à 17 h.) nous permet de présenter des animations particulières. Ainsi le 7 octobre, nous vous ferons part de la présence dans nos collections de documents relatifs aux 28 pays (d’avant Brexit).

    Il peut s’agir de personnages historiques passés par notre région, de cartes-vues, d’œuvres d’art  et le tout agrémenté d’un concours  d’observation……piloté par le directeur du musée, Jean-Pierre Lensen . Venez les découvrir. Entrée libre de 14 h. à 17 h..

    VOICI LE CONCOURS DU MUSÉE DE VISÉ À L’ÉCOUTE DE L’EUROPE DES 28

    Le musée a constaté que tous les pays d’Europe étaient évoqués dans les collections du musée de Visé. Nous rééditons ce  concours avec une Europe à 28. Certaines réponses peuvent être trouvées simplement ou en passant par le musée. Nous vous aiderons pour certaines questions en mettant en avant des lettres ou des chiffres de la réponse.

    1.            Notre pays la Belgique (tableau de la salle d’entrée) : la prestation de serment de Léopold Ier eut lieu à Bruxelles le --juillet 183-

    2.            Notre voisin Les Pays-Bas (carte de la salle d’entrée) : Une province de ce pays aurait pu revenir à la Belgique après 1919 ? : LE –MBOU--.

    3.            Le Luxembourg (vitrine des médailles) : En quelle année, ce Grand Duché devint indépendant ? 18--.

    4.            La France (salle des patrimoines) : en quelle année le premier jumelage  Visé-Aiguillon fut-il célébré à Visé ?  195-

    5.            L’Allemagne (salle d’archéologie) : une fouille dans le piétonnier de Visé rue du Collège a mis au jour des céramiques, des grès allemands du 16e s. Ils furent fabriqués à -.IEG---G

    6.            L’Italie (salle d’archéologie) : une fouille réalisée rue de Sluse à la fin du 19e s. a permis la découverte d’une fiole à parfum fabriquée à Rome, c’est la fiole d’—HOD--

    7.            Le Danemark (salle d’entrée) : des hommes venus du nord semèrent la panique au -e siècle. C’étaient les Vikings qui détruisirent le palais de Herstal et l’église de Visé.

    8.            La Grande Bretagne (salle d’armes) : de jeunes Visétois s’enrôlèrent dans la nouvelle armée belge en 1945, qui fit son entrainement en Ulster. Ils firent partie des -RIG---  d’ -RL---E

    9.            L’Irlande (salle des patrimoines) : Une sainte de ce pays fut spécialement honorée à Lixhe pour les soins à donner aux animaux de la ferme. Il s’agit de sainte -RI--DE

    10.          La Grèce (salle de l’architecture) : la châsse de saint Hadelin présente sur un des pignons du 11e s. un Christ guerrier tenant un livre ouvert avec deux lettres grecques : l’ -LP--. et l’ -ME--.

    11.          L’Espagne (salle d’armes) : une gravure présente la poursuite de soldats espagnols par des milices liégeoises près d’une commune voisine de Visé : il s’agit de -UPI---.

    12.          Le Portugal (salle d’architecture) : une mannequin illustre un membre de cet ordre religieux qui fut pourchassé partout en Europe après 1312 sauf au Portugal. Il s’agit des -EMP----.

    13.          L’Autriche (salle d’architecture) : il fut ambassadeur d’Autriche à Versailles et légua son nom et sa fortune au fils de son cousin d’Argenteau. Celui-ci s’appelle François de -ER--  -Argenteau

    14.          La Finlande (salle des patrimoines) : une carte dans la vitrine des médailles et monnaies présente l’extension des monnaies frappées à Visé au Moyen-Age. Cite un nom de localité ?

    15.          La Suède (salle d’architecture) : venue du Nord, cette future reine charma les Visétois par son sourire lors de l’inauguration du monument de Visé en 1928. C’était  --TR-- de Suède

    16.          L’Estonie (salle d’architecture) : cet ordre religieux conquit cette république balte et avait un manoir dans les Fourons. Il s’agit des chevaliers –UTON-----.

    17.          La Lettonie (salle d’architecture) : La Comtesse de Mercy-Argenteau reçut ce musicien russe fils d’un officier français rescapé de la campagne de Russie à Riga. Il s’agit de César ..I

    18.          La Lituanie  (salle des patrimoines) : une des nombreuse cartes postales montre la capitale de cet état qui fut mise en avant par l’assassinat d’une actrice française. C’est –LLI--.

    19.          La Tchéquie (salle d’archéologie) : quel objet de parure de l’âge du bronze originaire de ce pays fut trouvé dans la Meuse à Visé. Un –ACE---.

    20.          La Hongrie (salle des patrimoines) : ce musicien hongrois devenu abbé à la fin de sa vie joua sur les orgues de la chapelle de Wixhou. Il s’agit de Franz –SZ-.

    21.          La Pologne (salle des patrimoines) : pourquoi la Belgique doit-elle une fière chandelle à ce pays en 1830. Il y eut alors à Varsovie une –SSUR------ réprimée par les Cosaques russes.

    22.          La Slovaquie (salle des patrimoines) : beaucoup des ressortissants de ce nouveau pays fuirent leur pays en 1938 et s’en allèrent travailler dans des mines comme à ..ERA---.

    23.          La Slovénie (salle d’armes) : des soldats croates et slovènes vinrent camper chez nous après la Bataille de Leipzig (dite des Nations). C’était en – 81-

    24.          L’île de Chypre (salle de l’architecture) : Les Lusignan eurent la possession de cet île pendant plusieurs siècles. Leur blason existe dans notre pays : il représente un animal : un --ON

    25.          L’île de Malte (salle de l’architecture) : quel site visétois fut la propriété des Chevaliers de Malte. C’était la ferme du –MPL-

    26.          La Bulgarie (salle de l’architecture) : une artiste visétoise, M.J.Honhon a représenté une icône du Christ tout puissant. On le dénomme plutôt le Christ –NTOC-----

    27.          La Roumanie (salle d’archéologie) : Nos premiers agriculteurs sont venus de ce pays en suivant les plaines fertiles de différents fleuves. On les appelle aussi les –NUBI---

    28          La Croatie (salle d’armes), c’est un élément du costume croate qui est connu dans le monde entier : la –AV---

    LA QUESTION SUBSIDIAIRE : combien de réponses seront fournies-------

    Les deux premiers lauréats seront invités à participer gratuitement à la visite et à l’animation du site mégalithique de Wéris

    (Communiqué)

  • Musée de Visé - Le dimanche 23 septembre notre prochain déplacement aura lieu comme prévu à Bruxelles

    30739734_1649934345092037_6648602974706728960_n.jpg

    DEUX ATTRACTIONS : Une exposition une Musée de l’Armée et un Musée "étonnant"

    Rendez-vous à la gare de Visé à 8 h.15. Train vers Bruxelles à 8h.30 (départ possible avec billet de Liège)

    Arrivée à Bruxelles Schuman peu après 10 h.

     

    Visite de la toute nouvelle exposition du musée de l’Armée : « AU-DELÀ DE LA GRANDE GUERRE : 1918 – 1928 », la période d’après-guerre à la Loupe

    Après la Première Guerre mondiale, la Belgique - à l’image du monde - subit de profondes mutations. La société est fortement ébranlée mais, en même temps, elle revit…Dans l’exposition « Au-delà de la Grande Guerre : 1918-1928 », le War Heritage Institute explore plusieurs thèmes majeurs tels que l’offensive finale, la libération, la période d’après-guerre, les révolutions géopolitiques, mais aussi la reconstruction économique, le processus de deuil et la mémoire, les changements sociopolitiques et socioculturels.

    Pour le repas de midi, nous reviendrons vers 12 h.30 dans le centre de Bruxelles pour découvrir la taverne typiquement bruxelloise « La fleur en papier doré » 55, rue des Alexiens, dont l’intérêt récent pour l’artiste cherattois et surréaliste Aubin Pasque nous a fort sensibilisés. Une cuisine typiquement bruxelloise et pas «chère » nous y attend.

    Après nous être sustentés, nous visiterons le musée juif de Bruxelles, dans le quartier du Sablon, rue des Minimes. Il a vu le jour il y a près de trente ans. Son rôle : faire découvrir l'histoire, la religion et la culture juive en encourageant le dialogue et l'ouverture d'esprit. Le judaïsme belge s'inscrit résolument dans la vie de ce pays, un récit que le Musée Juif de Belgique présente à travers la présentation de la pensée juive et un mode de vie structuré par un ensemble de lois et de traditions millénaires. De la naissance à la mort, la vie juive est rythmée par des rites de passage accompagnés d’objets, de symboles et de célébrations détaillées dans ce musée.

    Nous quitterons Bruxelles à 17 h. pour être de retour à Visé vers 18 h.30.

     

    PAF de 26 € pour le membre / 30 € pour le grand public  (- 15 € si vous avez votre billet de train) payable au compte BE77-3400 2758 7242 de la srahv avec mention « Bruxelles 23/9 » avant le 19 septembre et après téléphoner au 0495-496391. Prévenir si vous partez de Liège. (Communiqué)