Inaugurations

  • Visé : Knauf Insulation inaugure son "Headquarter" mondial dans le zoning de la rue de Maastricht

    DSC_7552.jpg

    Ce samedi, Knauf Insulation implantée rue de Maastricht à Visé a inauguré son "headquarter" mondial dans des installations totalement rénovées ainsi que la remise en route, après 5 ans d'arrêt, de la ligne de production VB2.

    DSC_7533.jpg

    Parmi les personnalités invitées, on retrouvait Pierre-Yves Jeholet, Ministre Wallon de l'Economie, de l'emploi et de la Formation, Marcel Neven, Bourgmestre de Visé accompagné des Echevins Xavier Malmendier et Patrick Willems, ainsi que des membres de l'UWE, des représentants de l'industrie du verre, des industriels de la région mais encore des représentants des travailleurs et de la direction du groupe Knauf Insulation.

    DSC_7512.JPG

    DSC_7535.JPG

    DSC_7513.jpg

    DSC_7526.jpg

    Après les prises de parole, dont celle du directeur de l'usine de Visé, Olivier Duchamps puis du ministre Jeholet, les participants ont été invités à visiter tant les bureaux des services administratifs et de la direction que la chaine de fabrication.

    DSC_7564.JPG

    DSC_7559.JPG

    DSC_7562.JPG

    DSC_7570.jpg

    DSC_7574.jpg

    DSC_7577.JPG

    DSC_7578.jpg

    DSC_7591.JPG

    DSC_7593.JPG

     DSC_7599.jpg

    DSC_7598.JPG

     

    Ce fut ensuite au tour des familles du personnel de participer à cette journée "portes ouvertes" 

    DSC_7610.JPG

    L'implantation de Visé : 

    Construite en 1979 et l'usine a toujours produit des matériaux d’isolation à base de laine de verre. Le site comprend aussi différents services centraux pour le groupe et depuis fin 2016 le centre de décision Knauf Insulation Monde.

    Fin 2016, environ 280 travailleurs étaient occupés sur le site : 190 pour l'usine et 90 pour les services administratifs.

    La production du site visétois est vendue dans un rayon de 800 km ; environ 80 % de la marchandise est exportée vers la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, La Suède mais aussi l'Afrique et l'Amérique centrale.

     

    En 2013, la conjoncture économique a contraint Knauf à mettre le four VB2 à l'arrêt, et le personnel de cette ligne de production en chômage économique. Le groupe a maintenu son personnel durant cinq ans. 

    En 2012, la société avait investi 70 millions d'€ pour la reconstruction du four VB1 De surcroît,  15 autres millions d'€ avaient également été investis pour préparer le futur redémarrage du four VB2.

    Le groupe Knauf emploie 850 personnes en Belgique et plus de 700 en Wallonie.

     

    Deux bonnes nouvelles cette année              

    Cette année 2017 apporte donc deux bonnes nouvelles chez Knauf Insulation Visé. 

    • Arrivée du Headquarter et des services régionaux Europe de l’Ouest à Visé, (auparavant situés  à Mont-Saint-Guibert) et l’installation des différents départements dans un nouveau bâtiment rénové. L’arrivée du Headquarter à Visé représente +/- 50 emplois sur le site.
    • Redémarrage de la ligne VB2 après 5 ans d’arrêt. L’investissement pour le redémarrage est de +/- 8 millions d'€, car une ligne additionnelle de laine à souffler sera installée pour fin d’année. Ce redémarrage  permet surtout de stopper le chômage économique qui était en place à Visé pour +/- 20 ouvriers et l’engagement supplémentaire de +/- 25 ouvriers (en effet, en 5 ans, plusieurs ouvriers avaient quitté le site principalement par des fins de carrière).                                                                                                         

      DSC_7605.JPG

       (P. Neufcour)                                                   

     

     

    Enregistrer

  • Visé : inauguration du "Nid de Bout'chou"

    Viviane Dessart, présidente de l'asbl Petite enfance qui gère les trois crèches communales de l'entité (Richelle 18 lits, Cheratte 18 lits et Visé maintenant 36 lits) se félicite. "C'est l'aboutissement d'un rêve explique-t-elle. Le projet date de 1995, dans le cadre de l'agrandissement et la modernisation de l'école communale de Devant-le-Pont. Nous avions répondu à l'appel à projet du plan Cigogne 3 et nous avions été retenus." 

    Visé inauguration de la nouvelle creche le nid de boutchou (3)

    Liste d’attente

    "Il y a bien deux autres crèches privées, l'une à Richelle et l'autre à Cheratte ainsi que des gardiennes à domicile, mais la demande de place est toujours très forte? En septembre, les 36 lits disponibles dans le nouvel établissement seront occupés et la liste d'attente pour 2018 est déjà de 50 enfants ajoute la Présidente" 

    Visé inauguration de la nouvelle creche le nid de boutchou (2)

    Et de continuer : "C’est un budget total de plus d’un million d’euros pour cette nouvelle crèche. Nous avons reçu un subside de 599.000€ de la Région wallonne pour les infrastructures et l’ONE prend en charge le nouveau personnel, à savoir 5 Equivalents Temps Plein, une assistante sociale à quart-temps et une infirmière pédiatrique à 3/4 temps. La Ville de Visé et l’asbl Petite Enfance prennent à leur charge 5 personnes venant de l’ancien jardin d’enfants (14 lits), une femme d’ouvrage à 4/5e temps et une cuisinière à temps plein".

    Visé inauguration de la nouvelle creche le nid de boutchou (4)

    Le Nid de Boutchou » est installé dans les bâtiments de l’ancienne école auxquels une nouvelle aile vitrée et décorée de dessins d’enfants a été ajoutée. Le bureau d’architectes visétois Véronique Devos, née en face de l’école, et Olivier Hendrik a travaillé en concertation avec la Présidente, le personnel et le Collège communal, en fonction des exigences de l’ONE, de l’AFSCA, de la sécurité (pompiers, caméras de surveillance, barrières sécurisées). Cela donne un ensemble très fonctionnel et très coloré.

    Visé inauguration de la nouvelle creche le nid de boutchou (5)

    La crèche est dotée de 3 services : un pour les 15 bébés avec une biberonnerie, un pour les 13 moyens et un pour les 14 grands avec une ou deux chambres par service ainsi qu’un local de repas et un local d’activités ; une cuisine de collectivité, un lavoir, un bureau pour l’infirmière et un local avec vestiaire pour le personnel.

    Il y aura bientôt un revêtement anti-chutes dans la cour et des toiles solaires en hauteurJe souhaite ajouter une salle de psychomotricité et une halte-garderie dans l’ancien jardin d’accueil», conclut Viviane Dessart.

    (Source : La Meuse)

     

  • Le Gyro Go, la nouvelle activité inaugurée à Sarolay.

    DSC_5512.JPG

    Depuis samedi, Maurice Dewalque nous offre la possibilité de nous familiariser avec les "gyropodes", ces drôles de petits véhicules électriques à deux roues.

    "Je désirais me lancer dans une nouvelle activité, nous explique Maurice. J'ai trouvé intéressant de proposer des gyropodes à la location. J'ai fait l'achat de 9 machines, elles sont disponibles tant pour les sociétés ou entreprises que pour les personnes privées".

    DSC_5517.jpg

    Comment ça roule?

    Il suffit de déplacer le poids du corps pour mettre l'engin en mouvement. Se pencher légèrement vers l'avant, et c'est parti. Tout en vous tenant au guidon, vous reprenez la position verticale et la machine freine et s'arrête. Pour faire marche arrière, il suffit de porter le corps vers l'arrière, et ça recule. Pour virer, inclinez le guidon a gauche ou à droite, et ça tourne court! Ces engins ont une autonomie d'environ 2 heures, tout dépend évidemment de la vitesse maximale à laquelle vous circulez, ( 6 ou 18 km/h), la nature du terrain, mais également le poids du pilote.

    "Après une dizaine de minutes d'initiation, vous êtes fin prêts pour le départ, actuellement au siège de la société, au 148 de la rue Michel Beckers à Sarolay. Mais vous avez également la possibilité de vous faire livrer ces engins à une adresse déterminée."

    DSC_5523.jpg

    Combien ça coûte?

    Au départ, la société Gyro Go conseille une balade d'une heure pour un montant de 30 €. Cet itinéraire est destiné à rester sur le plateau : Argenteau, Sarolay, Cheratte Haut. Autre possibilité, mais destinée aux pratiquants plus confirmés, une balade de deux heures comprenant un passage aux étangs de la Julienne pour la somme de 50 €.

    Rien ne vous empêche cependant de descendre le Thier de Sarolay puis d'emprunter la ravel jusqu'à Visé et retour. Des casques sont mis à la disposition des utilisateurs. Âge minimum requis : 12 ans. (P. Neufcour)

  • JUST LOU vous attend à Haccourt, au n° 28 du Square Roi Bauduin

    DSC_4762.JPG

    Cécile Horne, fondatrice d' " Avenue Louise " à Visé s'est tournée vers le futur. Jeudi avait lieu le cocktail d'ouverture de son nouvel établissement :  "Just Lou" à Haccourt. Nous l'y avons rencontrée.

    "Depuis longtemps j'avais envie d'ouvrir un nouveau commerce nous dit-elle d'emblée. J'étais allée voir une surface commerciale à Barchon, mais le loyer demandé était faramineux par rapport à la surface et aux commodités offertes. Un jour, en effectuant mon jogging, j'ai vu cet endroit-ci, occupé par une vieille maison, et qui était en vente. Tout de suite j'ai pensé qu'il s'agissait de l'endroit idéal pour ouvrir un commerce de vêtements de marques connues."

    Aussitôt dit, (presque) aussitôt fait! Notre commerçante se lance dans la réalisation de son rêve. La construction de "Just Lou". "Les travaux ont débuté en septembre, - précise Léon, son compagnon - et l'ouverture a lieu ce jeudi. C'est presqu'un record en aussi peu de temps. Il faut dire que nous avons été très bien secondés tant par le service "Urbanise" de la commune d'Oupeye que par l'architecte, l'entrepreneur et les différents corps de métiers qui ont finalisé le chantier."

    Cécile Horne a engagé deux vendeuses à temps plein pour la seconder dans sa tâche : France et Justine. Bien évidemment, Léon est là également pour seconder Cécile dans ses activités. Pourquoi " Just Lou " avons-nous demandé à Cécile ? " Simplement en hommage à ma maman qui se prénommait Louise " nous a-t-elle répondu avec un grand sourire.

    Just Lou offre une gamme de vêtements destinés tant aux dames qu'aux messieurs mais aussi aux jeunes. Actuellement, la partie "messieurs" est moins bien achalandée que celle destinée à dames, mais dès la prochaine collection, l'équilibre sera rétabli! 

    Parmi les marques reprises, nous retrouvons Twin Set, Iro, Essentiel, Caroline Bis, Kocca dans la gamme féminine, tandis que Diesel, Sun 68, Mason's et les bombers d'Alfa Industrie sont axés sur la clientèle masculine. N'oublions pas les accessoires, sacs à main et chaussures représentés par Clio Goldbrenner et Morobe. 

    Nous ne pouvons que lui souhaiter le meilleur dans ses nouvelles activités.

    Quelques photos d'illustration prises lors du cocktail d'ouverture en marge droite

  • Lu dans "Les Dernières Nouvelles d'Alsace"

    0001vT.jpeg

    Un grand merci à Marc Poelmans, passeur de mémoire, qui est l'initiateur du projet et qui nous a fait parvenir cet article